Madame Columbo - les épisodes

 

Série américaine de 1 x 90’ et 12 x 45’ diffusée sur NBC de février à décembre 1979. Diffusion française : TF1, à partir du 18 juillet 1981.

 

Avec Kate Mulgrew (Kate Columbo-Callahan), Henry Jones (Josh Alden), Lily Haydn (Jenny Columbo) et Don Stroud (Sgt Mike Varrick - saison 2).

Voix françaises : Michèle Bardollet (Kate), Michel Paulin (Mike).

 

Adapté par / Producteur exécutif (1 à 5) : Richard Alan Simmons. Producteur exécutif (6 à 13) : Bill Driskill. Producteurs : James McAdams (1), David Levinson (2 à 5), Merwin Gerard & Stuart Cohen (6 à 13). Producteur superviseur : James McAdams (2 à 13). Producteurs associés : Stuart Cohen (1 à 5), Carl Vitale (6 à 13). Adjoint de production : Samm Smith (6 à 13). Executive Story Consultant : Howard Berk (2 à 5). Executive Script Consultant : Simon Muntner (10, 12, 13). Story Editors : Lawrence Hertzog (6 à 9, 11), Simon Muntner (7 à 9, 11). Musique de John Cacavas (thème et épisodes sauf :) Charles R. Cassey (ép. 11). Directeurs de la photographie : Isidore Mankofsky (1), Thomas Del Ruth (2 à 5), Kenneth D. Peach, Jr (6, 7), Alric Edens asc (8 à 13). Directeurs artistiques : John Leimanis (1), Richard B. Lewis (2, 4 à 11, 13), Seymour Klate (3), Francis J. Pezza (12). Montage : Larry Lester (1, 3, 4, 5, 9, 11, 13), Howard S. Deane (1, 3, 4, 5), Robert Watts ace (2), Bill Martin (6), Bob Kagey (7, 10), Jim Benson (8, 12), Irvin Paik (13). Décorateurs de plateau : Jackie J. Carr (1), Leonard Mazzola (1), Richard B. Goddard (2 à 5), R. Lynn Smartt (6 à 13). Son : Chuck Haggin (1 à 4), Larry Hooberry (5), D. Lowell Harris (6 à 13). Casting : Bob Manahan (1 à 5), Ron Stephenson (6, 7), Jane Jenkins (8 à 13). Couleur par Technicolor. Directeur de production : Dan Franklin. 1ers assistants réalisateurs : David Nicksay (1), Robert M. Webb (2, 4), Phil Bowles (3, 5), Carol Polakoff (6), S. Michael Formica (7, 8, 10, 13), Don-Martin Nielsen (9, 12), Peter Burrell (11). 2nds assistants réalisateurs : Bob Villar (1 à 7), John Thomas (8, 11), J.J. Candrella (9, 10, 12, 13). Montage des effets sonores : Jack C. May (1 à 3, 5, 6, 11 à 13), William Wistrom (4), Neil Mandelber (7), Bill Theiderman (8), Russ Tinsley (9), Rick Alexander (10). Montage musique : Robert Mayer (1 à 5), Stan G. Davis (6, 7), Rick Gleitsman (8 à 13). Conception des costumes : Brienne Von Glyttov. Générique et trucages : Universal Title. Produit en association avec Gambit Productions, Inc. (saison 1) / une production Bill Driskill (saison 2) et Universal.

 

 

Saison 1

février – mars 1979

 

 

1. Word Games (Le mystère de l’interphone)

 

NBC, 26 février 1979 – TF1, 18 juillet 1981

 

Madame Columbo, qui vient d’être engagée au Weekly Advertiser pour écrire la chronique scolaire de son quartier, fait installer chez elle en l’absence de son mari retenu en Angleterre pour une convention un double interphone qui lui permet, ô merveilleuse technologie !, de communiquer avec sa petite fille Jenny sans avoir à se déplacer d’une pièce à l’autre. Mais voilà qu’elle entend les conversations d’un couple installé à quelques rues de là et possédant le même système. Inconvénient fâcheux, mais Madame Columbo prend finalement un plaisir très journalistique à entendre, de loin en loin, ce que se disent « Charles et Joanne » à l’autre bout du fil. Jusqu’au soir où elle intercepte un échange entre Charles et un certain Martin, où il est question de Joanne. Le lendemain, elle apprend que cette dernière est morte dans son bain, électrocutée par un sèche-cheveux. Coïncidence ? C’est ce que prétend le Detective Norris chargé de l’enquête mais Kate Columbo est sceptique. Les interphones ont disparu de la maison de Charles Houston, un avocat en vue qui pleure avec conviction la mort de son épouse, mais Kate retrouve leur trace. A force de persévérance, elle retrouve aussi, d’ailleurs, la trace du meurtrier de Joanne Houston, qui ne tarde pas à commettre un second meurtre : celui du mari, devenu dangereux car il risquait de le trahir en révélant qu’il l’avait engagé pour tuer sa femme. Démasqué, le tueur n’a plus qu’une issue : un troisième assassinat, celui de Madame Columbo...

Avec Robert Culp (Charles Houston), Frederic Forrest (Martin Bader), Edie Adams (Joanne Houston), Bob Dishy (Sgt Norris), Rene Auberjonois (M. Gerard), Priscilla Pointer (Mme Pryor), Allan Rich (le garagiste). Et avec Barney Martin (Dr Prinz), Christopher Allport (l’employé du téléphone), Herb Armstrong (le jardinier), Neil Flanagan (le facteur), Susan Connors (l’assistante du Dr Prinz), Miriam Nelson (le professeur de ballet), Michael Boyle (1er invité), Ben Gerard (l’hôte de la réception), Walt Davis (2ème invité). Voix françaises: Roland Ménard (Houston), François Leccia (Bader), Jacques Balutin (Norris), Jacques Thébault (Gerard), Jacques Ferrière (Dr Prinz), Jean Roche (l’employé du téléphone), Pierre Garin (le jardinier). Ecrit par Richard Alan Simmons. Réalisé par Boris Sagal.

 

Robert Culp est l’un des méchants les plus employés de Columbo. Frederic Forrest sera le Capitaine de 21 Jump Street durant quelques épisodes au début de la série. Priscilla Pointer sera la mère de Pam dans Dallas. Bob Dishy fut un sergent dans plusieurs épisodes de Columbo.

 

 

2. Murder is a Parlor Affair (Le mystère de Lilli Corday)

 

NBC, 1er mars 1979

 

Madame Columbo prend des leçons de self defense avec Ian Azel Morly, ancien inspecteur auteur d’un livre sur des crimes irrésolus. Après la séance, Morly se rend chez un certain Sanders qui souhaite lui parler de son livre. En vérité, Sanders s’appelle Carmichael et est l’auteur présumé de l’un des meurtres relatés par Morly dans son ouvrage. Une présomption qui a gâché une partie de son existence. Carmichael accuse Morly d’être le véritable meurtrier et le menace d’une arme. Une lutte s’ensuit, au terme de laquelle c’est Carmichael qui est tué. Morly maquille aussitôt sa mort en suicide, disposant plusieurs éléments censés accréditer cette thèse. Mais si le sergent Boone se satisfait très vite de la thèse du suicide, Kate Columbo en revanche note quelques détails troublants sur les lieux. Elle se met en tête de résoudre cette énigme et fait appel aux précieux conseils de « l’inspecteur » Morly...

Avec Donald Pleasence (Ian Azel Morly), Elizabeth Cole (Emily Morly), Dolph Sweet (Sergent Boone), Ian Abercrombie (Carmichael / Saunders). Et avec Joe Baker (Merlini), Don Potter (Archie Welborn). Voix françaises : Albert Médina (Morly), Jacques Deschamps (Carmichael), Raoul Delfosse (Boone), Jacques Dynam (Merlini). Ecrit par Sheldon Willens, Al Reynolds et Howard Berk, histoire de Sheldon Willens. Réalisé par Don Medford.

 

Donald Pleasence fut opposé à Columbo dans l’épisode « Quand le vin est tiré ».

 

 

3. A Riddle for Puppets (Le mystère de la marionnette)

 

NBC, 15 mars 1979

 

Victor March, un fabriquant de marionnettes, est assassiné dans son atelier et son appartement est retrouvé saccagé. Présente sur les lieux pour le Weekly Advertiser, Kate Columbo rencontre le ventriloque Noel Abbott, qui apprit son métier de March et semble très affecté par sa mort. Abbott souffre de schizophrénie et rend sa marionnette Archie responsable du meurtre de March, qu’il a en fait tué. Très vite, certains détails attirent l’attention de Madame Columbo qui se met à chercher la réponse aux questions que pose encore ce meurtre...

Avec Jay Johnson (Noel Abbott), Al Ruscio (Victor March), Michael Durrell (Det. Caplan), Erica Yohn (Tante Lucy). Et avec Helena Carroll (Nora Phelps), Nancy Jeris (infirmière), David Himes (Knapp), Tom Scott (l’agent Morrison), Barbara Mallory (la religieuse). Voix françaises : Bernard Murat (Noel), Jacques Ferrière (March), Paule Emmanuèle (Tante Lucy). Effets ventriloques par René. Ecrit par Gregory S. Dinallo. Réalisé par Edward Abroms.

 

La tante Lucy qui apparaît au début de l’épisode est la tante de Columbo : elle se plaint que son neveu ne vienne pas la visiter à l’hôpital ! Michael Durrell réapparaîtra plusieurs fois dans la série, dans des rôles différents mais toujours du côté de la loi.

 

 

4. Caviar for Everything (Mystère et caviar)

 

NBC, 22 mars 1979

 

Kate réalise un reportage sur un couple de traiteurs, Sybil et Patty, qui préparent justement une grande soirée chez la riche Mme Fischetti. Patty invite d’ailleurs Kate à se glisser dans la soirée, parmi le personnel de service. L’occasion de côtoyer la haute société tout en constatant de visu l’organisation quasi militaire de la petite affaire de ces dames. Au cours de cette soirée, Patty se sent brusquement mal et Sybil l’aide à regagner sa voiture. Tout en faisant croire que Patty est rentrée seule et qu’elle-même est retournée à l’usine pour y chercher un plateau « oublié » (qu’elle a en fait soigneusement dissimulé dans le camion de l’entreprise), Sybil conduit la voiture de son « amie » et la jette à la rencontre d’un train lancé à grande vitesse. Patty ne survit pas. Sybil ne lui a pas pardonné d’avoir eu une liaison avec son mari Richard, dont elle est en train de divorcer mais qu’elle souhaite reconquérir. Mais déjà Kate joue les trouble-fête en mettant son nez dans la mort de Patty. Quelques détails la gênent...

Avec Claudette Nevins (Sybil), Trisha Noble (Patty), Sam Groom (Richard). Et avec Jack Knight (Sergent CHP), Phyllis Flax (Mrs Fischetti), Jo McDonnell (Eileen), Carolyn Calcote (femme). Voix françaises de Martine Sarcey (Sybil), Monique Thierry (Patty), Jean Roche (Richard). Ecrit par Al Reynolds et Howard Berk. Réalisé par Don Medford.

 

 

5. A Puzzle for Prophets (Le mystère des mages)

 

NBC, 29 mars 1979

 

Kate interviewe Soeur Janice, une voyante de luxe, pour le Weekly Advertiser. Soeur Janice lui propose une démonstration de ses talents, au cours de laquelle la medium a brusquement la prescience d’un crime. Au même moment, l’associé de la jeune femme, Sid Russell, meurt chez lui, apparemment d’une crise cardiaque. L’écran de son téléviseur est inexplicablement brisé. Présente sur les lieux en même temps que les policiers, Kate note plusieurs détails curieux et s’interroge sur ce qui s’est précisément passé chez Russell. Lorsqu’elle acquiert la certitude que Soeur Janice l’a trompée par ses « révélations » lors de la séance de voyance, et qu’elle découvre que Sid Russell a été accusé plusieurs fois d’escroquerie à la voyance de luxe, l’apprentie journaliste se prend à soupçonner qu’il y a anguille sous roche dans la mort du personnage...

Avec Francine Tacker (Soeur Janice), Cindy Grover (Eve), Joseph Ruskin (Sid Russell), Michael Durrell (Sergent). Et avec Lee Wallace (le pédiatre), Alice Frost (la logeuse), Anne Newman-Mantee (Mrs Canfield), Richard Altman (le médecin légiste). Voix françaises : Pierre Hatet (Sergent), Catherine Lafond (Eve). Ecrit par Al Reynolds. Réalisé par Sam Wanamaker.

 

Joseph Ruskin est un habitué des séries, notamment de Mission : Impossible. Francine Tacker sera la deuxième Jenna Wade de Dallas, après Morgan Fairchild et avant Priscilla Beaulieu Presley.

 

 

Saison 2

octobre – décembre 1979

 

6. Love on Instant Replay (Le mystère des photos-chantage)

 

NBC, 18 octobre 1979

 

Kate est surprise, en déjeunant avec Josh Alden dans un restaurant de la Vallée, de voir une voisine, Ina Dellinger, élégamment vêtue et maquillée, repartir avec un autre homme que son mari. La jeune femme est retrouvée morte chez elle peu de temps après et son mari est soupçonné. Kate décide d’enquêter sur les activités clandestines de la victime et découvre que d’autres femmes se livrent elles aussi à la prostitution. Elle approche ainsi Janet Rutledge, qui a basculé le jour où son ménage a menacé de péricliter parce que son mari Mark se trouvait en chômage prolongé. Or, un maître-chanteur oblige aujourd’hui la jeune femme, et d’autres comme elle, à lui remettre chaque semaine une part de ses bénéfices. Elle se trouve donc forcée de poursuivre une activité qui la répugne. Dans l’espoir de découvrir l’identité du maître-chanteur, surnomme le « Vampire », Kate se fait passer pour une prostituée dans le même restaurant qu’Ina et Janet...

Avec Dee Wallace (Janet Rutledge), John Aprea (Phil Stoppard), Tom Stechschulte (Mark Rutledge), Ted Danson (Richard Dellinger), Howard Witt (le client de Kate). Et avec Robert Feero (Herb Allen), Charles Thomas Murphy (Ed Johnson), Deborah Shelton (Ina Dellinger), Michael Fairman (lieutenant), Drew Snyder (policier), Robert Hardy (Stuart), Woody Skaggs (le coroner), Shannon Eubanks (la serveuse), Terrence O’Hara (un homme dans le bar), Patrick Waddell (un homme dans la voiture). Voix françaises : Daniel Gall (), Jean Roche (Dellinger), Yves-Marie Maurin (Mark), Albert Augier (Ed Johnson). Ecrit par Lawrence Hertzog, histoire de Larry Alexander. Réalisé par Don Medford.

 

John Aprea deviendra le Lt Novelli dans Matt Houston. Ted Danson est notamment l’un des héros de Cheers. Deborah Shelton, qui additionne les tout petits rôles à cette époque, apparaîtra dans Body Double de Brian De Palma avant de devenir Mandy Winger dans Dallas. Drew Snyder apparaît dans plusieurs épisodes, dans des rôles différents. Première apparition de Stuart, le commis du journal.

 

 

7. It Goes with the Territory (Le mystère de la voiture piégée)

 

NBC, 25 octobre 1979

 

Kate et Josh Alden discutent au Valley Advocate avec une amie de Josh, la journaliste d’investigation Eileen Chambers, qui leur confie qu’elle est sur le point de révéler un scandale lié aux activités mafieuses du club El Charo. Quelques minutes plus tard, la jeune femme est tuée dans l’explosion de sa voiture. Bouleversés, Kate et Josh entreprennent de mettre au jour les informations réunies par la victime. Ils se heurtent, ce faisant, au directeur du club, Abernathy, mais également à des individus plus dangereux qui n’apprécient guère cette ingérence dans leurs affaires. Kate est ainsi enlevée par deux hommes et conduite chez un Chinois qui menace la vie de sa fille Jenny. Puis on découvre une bombe sous sa voiture...

Avec Robin Clarke (Walter Selvig), Peter Donat (Sénateur Warren Bennett), Yuki Shimoda (Charlie Soong), Peter MacLean (Abernathy), Bibi Besch (Eileen Chambers). Et avec Robert Gray (Harris), Robert Hardy (Stuart), Frank Downing (gardien), Christopher Canaan (barman), Timothy O’Hagan (maître d’hôtel), Linda Fontana (Diane Wallace). Voix françaises : Anne Kerylen (Eileen), Bernard Woringer (Walter), Marc Cassot (Abernathy). Ecrit par Merwin Gerard. Réalisé par Leo Penn.

 

 

8. Off the Record (Le mystère des jeux clandestins)

 

NBC, 1er novembre 1979

 

Kate est envoyée chez le couple Hammer au moment où la police emmène les corps de ce dernier, assassiné dans sa résidence. Quelque temps plus tard, la journaliste reçoit un appel téléphonique d’une femme qu’elle rencontre dans un parc public : elle s’appelle Sheree et était la maîtresse de Sam Hammer. Or, peu de temps avant sa mort, elle a été témoin d’une altercation avec un homme qui l’a menacé. Elle travaille au Golden Rooster (Coq d’Or), la boîte que tenait Hammer, et prétend que l’établissement abrite des jeux clandestins. Kate en informe le procureur Jeff Fisher mais celui-ci exige de connaître l’identité de son informateur, que Kate a promis de ne pas révéler. Elle est emprisonnée une nuit et doit répondre de son silence devant la justice. Aussi décide-t-elle de trouver elle-même des preuve des activités de jeu clandestin. Ce faisant, elle s’attaque à des hommes dangereux...

Avec Lynn Carlin (Sheree), Michael Durrell (Jeff Fisher), Ed Grover (Ralph Lassen), Paul Jenkins (Boyle, l’homme de main de Cooley), Allan Miller (Vincent Cooley), Mary Woronov (la compagne de cellule de Kate). Et avec John Zenda (Carl), Drew Snyder (Detective), Cletus Young (le croupier), Fred J. Gordon (Farrell), Frederic Franklyn (Harold Orr), Ross Borden (le vendeur), Lev Mailer (Stan Hirsh), Archie Lang (Jim Foster), Michael Stipanich (Benson), John Petlock (Edward Franklin), Pete Leal (photographe), Len Lawson (M. Bishop), Alma Beltran (desk officer), JoElla Deffenbaugh (la 1ère prisonnière), Phyllis Applegate (la 2nde prisonnière), Carol Carrington-McGrath (Marshall). Voix françaises : Daniel Gall (Fisher), Jacques Deschamps (Lassen), Roger Rudel (Boyle), Henri Djanik (Carl). Ecrit par Simon Muntner, histoire de Chris Bunch & Alan Cole. Réalisé par Reza S. Badiyi.

 

Pour les fans de Baretta, Ed Grover a été le chef irascible de ce flic peu conventionnel.

 

 

9. The Valley Strangler (Le mystère de l’étrangleur)

 

NBC, 8 novembre 1979

 

Plusieurs femmes ont été étranglées par un tueur en série et Kate prend très à coeur cette enquête. Un étudiant de l’Observatoire, Mitchell Radner, est interrogé par la police car de sérieux soupçons pèsent sur lui. Pourtant Kate le croit innocent et la police, d’ailleurs, ne peut le retenir. Mais une nouvelle victime est découverte et de nouveau Mitchell est suspecté. Kate trouve un témoin capable de l’innocenter et réussit même à mettre la police sur la piste du vrai meurtrier. Mais il apparaît très vite que celui-ci n’est pas l’auteur des meurtres précédents...

Avec Ivor Francis (Atwater), Joseph Hindy (Dr Marco), Andrew Robinson (Mitchell Radner), Van Williams (Fielding). Et avec Carmen Zapata (la logeuse), Lee Wallace (Lt Rankin), John Dullaghan (agent de police), Lewis Arquette (Howard), Michael Mazes (Doug Telford), Kate Riehl (Mme Winston), Ken Lerner (Ivan), Augie Tribach (Steven Agajanian), M. P. Murphy (District Attorney), Lisa Pesha (Cathy), Larry McCormick (le journaliste télé), Leann Hunley (Judy), Robert Hardy (Stuart), Beau Billingslea (journaliste). Voix françaises : Louis Arbessier (Atwater), José Luccioni (Radner), Daniel Gall (journaliste / Agajanian), Albert Augier (Dr Marco), Serge Sauvion (Fielding). Ecrit par Lawrence Hertzog, histoire de Will Lorin. Réalisé par Sigmund Neufeld, Jr.

 

Andrew Robinson est célèbre pour avoir été opposé à Clint Eastwood dans le premier Inspecteur Harry. Il intègrera bien des années plus tard le cast de Deep Space Nine. Ken Lerner, lui, sera le premier Proviseur du lycée de Buffy contre les vampires.

 

 

10. A Chilling Surprise (Le mystère de la chambre froide)

 

NBC, 22 novembre 1979

 

ate rend visite à son ami Zev Arno, ancien comptable du Valley Advocate qui a depuis investi tout son avoir dans un restaurant de luxe dont il est très fier. Mais alors qu’il vient de lui montrer les cuisines et qu’il s’apprête à lui vanter les mérites de sa voiture de collection il s’écroule en proie à une très forte douleur. Le temps que Kate revienne avec l’associé de Zev, Teddy Faust... Zev et sa voiture ont disparu ! On retrouve bientôt le véhicule mais aucune trace de Zev. La mort de celui-ci laisserait son associé avec un joli capital d’un demi-million de dollars et Kate, bien sûr, est encline à soupçonner Faust. Pourtant celui-ci répond avec bonne humeur à toutes ses questions, même quand elle découvre qu’il entretient depuis deux ans une liaison avec la femme de Zev, Judy. Cette dernière prétend que Zev avait un caractère très instable. Elle pense même qu’il peut avoir simulé son malaise et organisé cette disparition théâtrale. Poursuivant ses investigations, Kate le retrouve enfin : apparemment sans vie dans une chambre froide d’où il disparaît à nouveau alors qu’elle n’a quitté la pièce de vue que quelques secondes...

Avec Armand Assante (Teddy Faust), Ahna Capri (Dorsie Hall), Nicolas Coster (Zev Arno), Jess Walton (Judy Arno). Et avec Ron Recasner (Barlow), Mary Gregory (Mme Balcon), William Bronder (Gandy), Daniel Knapp (Oscar Riddle), Drew Snyder (Randy Willard), Robert Hardy (Stuart), Loanne Bishop (jeune femme), Harry Cannon (homme), Gene Whittington (Brewster). Voix françaises : Yves-Marie Maurin (Teddy), Jacques Balutin (Barlow), Jacques Dynam (policier). Ecrit par E. Arthur Kean. Réalisé par Philip Leacock.

 

Interprète de Mike Hammer dans l’un des téléfilms adaptés des romans de Mickey Spillane, Armand Assante est aussi le partenaire de Jaclyn Smith dans la mini-série La Fureur des anges, maintes fois rediffusée sur M6. Nicolas Coster est bien sûr Lionel Lockridge dans Santa Barbara (à partir de 1984).

 

 

11. Falling Star (Le mystère de Santa Barbara)

 

NBC, 29 novembre 1979

 

Kate défend avec enthousiasme la candidature de l’avocat William Gardner à l’élection au Congrès en qualité de représentant du 86ème District, donc de la Vallée. Mais Gardner a un passé d’escroc qui remonte brusquement à la surface lorsque son ancienne complice Dorothy Hunt débarque de Santa Barbara et exige de partager de nouveau sa vie en échange de son silence. Alcoolique et cupide, Dorothy est un danger pour Gardner, qui la tue et tente de maquiller son crime en accident. Mais Kate, qui rapporte l’accident dans le journal, est intriguée par des indices curieux. Faisant son enquête sur la victime, elle découvre qu’elle a été liée à Gardner...

Avec Sharon Farrell (Dorothy Hunt), Lorry Goldman (Frank Hargrove), Peter Hobbs (Sam O’Connor), Floyd Levine (le loueur de voitures), Joanne Linville (Paula Salmon), David Rasche (William Gardner). Et avec Dick Balduzzi (Mac), Robert Lussier (l’employé de bureau), Ceil Cabot (Mme Barrish), Elizabeth Eis (la mère), Susan Tanner (une dame du V.O.W., le comité des femmes de la Vallée), David Starwalt (l’employé du téléphone). Voix françaises : Béatrice Delfe (Dorothy), Jean Michaux (le loueur de voitures), Mario Santini (Frank). Ecrit par Lawrence Hertzog & Merwin Gerard et Robert McKee & Robert Misiorowski, histoire de Robert McKee & Robert Misiorowski. Réalisé par Sam Wanamaker.

 

David Rasche sera le héros de l’éphémère série Sledge Hammer. Robert Lussier était le maladroit lieutenant de l’infâme Monsieur Schubert dans L’Homme de l’Atlantide.

 

 

12. Feelings Can Be Murder (Le mystère de la voiture jaune)

 

NBC, 6 décembre 1979

 

Une jeune femme du nom de Claire Kano est assassinée dans sa voiture. La police a peu d’indices et Kate entreprend sa propre enquête. Elle entre sous un faux nom dans le groupe de thérapie auquel appartenait la morte et que dirige le Dr Philip Bradlee. Ce dernier semble très proche de ses patients et spécialement de ses patientes ; en outre, Kate découvre que Claire a enquêté sur le psychiatre peu avant d’être tuée, découvrant notamment qu’il n’avait jamais étudié à Harvard comme il le prétend. Est-ce un mobile suffisant pour assassiner une femme ? A moins que la vérité sur le sort de Claire ne se cache dans l’un des participants au groupe, chacun ayant ses problèmes propres à régler. Pour le savoir, Kate rencontre chacun d’entre eux ainsi que le mari de la victime, Peter Kano, qui dirigeait avec elle une petite entreprise...

Avec Rene Auberjonois (Dr Philip Bradlee), Dick Gautier (Arthur), Kathleen Lloyd (Helen), Rudy Solari (Peter Kano), Shannon Wilcox (Claire Kano). Et avec Diane Shalet (Sue Quinlan), Carol Williard (Leila Wilson), Ron Max (Bill Quinlan), Sean Griffin (Casey), Guy Boyd (Gary Markell), William Beckley (M. Woodman), Betty Harford (la secrétaire), Blake Marion (Cooper). Voix françaises : Bernard Woringer (Peter), Hubert Noël (Bradlee), Alain Dorval (Arthur), Claude Joseph (le mécanicien). Ecrit par Mary Anne Kasica & Michael Scheff. Réalisé par Seymour Robbie.

 

Rene Auberjonois est déjà apparu dans le pilote. Il sera bien sûr Jodo dans Deep Space Nine. Kathleen Lloyd sera, elle, Carol Baldwin, l’assistante du procureur, dans Magnum. Une curiosité : la présence dans cet épisode de deux futurs domestiques des Carrington de Dynasty : William Beckley sera le majordome Gerard, Betty Harford la cuisinière Mme Gunnerson.

 

 

13. Ladies of the Afternoon (Le mystère du magnétoscope)

 

NBC, non diffusé

 

Kate s’intéresse à la mort de Laura White, qui dirigeait avec son associée Karen une société de rencontres par video. En feignant de vouloir s’inscrire, elle a accès aux enregistrements des clients et découvre que Laura ne filmait pas seulement les performances volontaires de ceux-ci mais également, à l’aide d’une caméra dissimulée dans le mur, des scènes moins avouables. La jeune femme en effet usait de ses charmes sur certains clients et les faisait ensuite chanter. L’une des cassettes montre ainsi le Tchécoslovaque Zatek Milevsko menacer de tuer Laura parce qu’elle voulait dénoncer aux services de l’immigration sa présence illégale dans le pays. Les soupçons de la police se portent bien sûr sur Milevsko, et spécialement ceux du Capitaine Simon Randall qui dirige personnellement l’enquête. Mais une autre cassette montre que Laura avait séduit un autre client, le « Capitaine Frank », propriétaire d’une goélette. Kate décide de le questionner...

Avec Walter Brooke (Oscar Bartlett), Zitto Kazann (Zatek Milevsko), John Lehne (Capt Simon Randall), Cameron Mitchell (Capitaine Frank), Jenny O’Hara (Karen), Lara Parker (Laura White). Et avec Darrell Larson (Les Laykin), Colby Chester (Brian Pace), Beau Billingslea (l’enquêteur), Gary Lee Davis (Dave). Voix françaises : Jean Berger (Bartlett), Jacques Deschamps (Randall), Jacques Balutin (Milevsko), Roger Rudel (Frank), Danièle Volle (Laura), Guy Chapelier (Laykin). Ecrit par Joe Gores. Réalisé par Alan Smithee.

 

Cameron Mitchell, souvent vu dans des westerns comme Le Grand Chaparral et La Conquête de l’Ouest, est un familier des séries, au même titre que John Lehne et Jenny O’Hara.

Tag(s) : #Guide d'épisodes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :