Guide réalisé par Thierry Le Peut

(première publication : Arrêt sur Séries n° 24)

 

saison 1  -  saison 2  -  saison 3  -  saison 4  -  saison 5  -  saison 6  -  saison 7


 

 

Saison 5

(1988-1989)

 

5.1

(87)

Heir of Neglect

(Un enfant trop fragile)

 

NBC, 29 octobre 1988

 

Hunter et McCall répondent à un appel : un couple a entendu un coup de feu dans la villa voisine de la sienne. En entrant dans la maison, Hunter découvre un homme mort, abattu d’une balle dans le dos, et un garçon d’environ quatorze ans une arme à la main, au-dessus du corps de sa mère. Celle-ci respire encore mais est très mal en point. L’enfant est confié à l’inspecteur Lianna Curry, une psychologue de la police. Très secret, il refuse de parler de ce qui s’est passé. Il a vraisemblablement blessé le meurtrier de son père puisque du sang n’appartenant pas aux victimes a été trouvé sur les lieux. Le père, Richard Sanderson, était associé d’une société fiduciaire. Aussi McCall pense-t-elle à une affaire d’argent à laquelle il aurait été mêlé ; on apprend bientôt qu’il était lié, d’une manière ou d’une autre, à un escroc du nom de Rockne Waters. Le garde du corps de ce dernier, Brooks, a justement une blessure au bras…

 

Avec Chad Allen (Danny Sanderson), Lucy Butler (Lt Lianna Curry), Rick Lieberman (Rockne Waters), Yuji Okumoto (Jimmy) et David Spielberg (Arthur Liggit). Et avec Michele Marsh (Claire), Bill McLaughlin, Mallory Jones Danaher (Mrs Sanderson), Harry Woolf. Et avec Jack Yates (Denzel Brooks), Lew Pipes (Neighbor Man), Julia Elliott (Nurse), Roberto Martin Marquez (Wounded Man). Montage: John J. Dumas ace. Ecrit par David Lighstone. Réalisé par Alexander Singer.

 

Chad Allen, enfant d’Hollywood, allait devenir plus tard Matthew Cooper dans Dr Quinn femme médecin.

David Spielberg est très connu… sans que l’on sache toujours mettre un nom sur son visage : il s’est produit en fait dans un très grand nombre de séries, notamment dans l’arc de Roger Lococco, à la fin de la première saison de Un Flic dans la mafia.

 

 

5.2

(88)

The Baby Game

(Jeux d’enfant)

 

NBC, 5 novembre 1988

 

Hunter se rend sur le lieu d’un crime : le corps sans vie d’une femme gît sur un lit d’hôtel. Dans la chambre voisine, la police découvre une petite fille. N’ayant pas le coeur de la remettre à l’Assistance publique, Hunter ramène le bébé chez lui pour la nuit et en prend soin jusqu’au lendemain : les parents, Mary et Dave Ressell, ont en effet réclamé leur enfant, enlevé la veille par la victime, sa mère biologique. Hunter questionne l’avocat qui s’est occupé de l’adoption, Dan Michaels, puis met la main sur un privé, Dick Frost, au moment où celui-ci cherche à emmener Mary et la petite Amelia sous la menace d’une arme. Frost prétend avoir été engagé par le père naturel de la gamine pour ramener l’enfant...

 

Avec Wayne Tippit (Dick Frost), Margot Rose (Mary Russell), Stan Ivar (Dan Michaels), Michael Keys Hall (Dave Russell), Stephen Young (Sénateur Alan Young), Yuji Okumoto (Jimmy), Sid Melton (Mailbox Service Owner). Et avec David J. Partington (Big Jack), Mark Drexler (Uniform Officer), Kit Paraventi, Aimee Warren & Danielle Warren (Amelia Russell). Et avec Jerry Craig (Angelo), Jim Jaimes (Ramos), Merv Maruyama (Oriental Man). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Tom Chehak. Réalisé par James Fargo.

 

 

5.3

(89)

Dead on Target part 1

(Droit au but, 1)

 

NBC, 12 novembre 1988

 

Hunter prend quelques jours de vacances et assiste à la vingtième réunion des anciens Marines. Il y retrouve de nombreux compagnons du Viêtnam, dont Randall Fane et Steve Stagg, un politicien. Mais quelques jours plus tard, il apprend par un autre vétéran, Alan Rawling, que Randall s’est suicidé après que sa femme, Rose, l’eut quitté. Profondément affecté par cette mort qu’il ne comprend pas, Hunter se met en quête de la vérité : il n e croit pas au suicide et cherche un coupable. Il espère trouver une partie de la vérité en recherchant également Rose, qui a disparu...

 

Avec Gary Frank (Alan Rawling), John Bennett Perry (Steve Stagg), Michael Bell (Major Voss), Clare Nono (Rose Fane), Patrick Bishop (Richard Wing), Michael D. Roberts (Theo White), Mario Roccuzzo (Dinello), Dirk Blocker (Randall Fane) et Garrett Morris (Sporty James). Et avec Tom Biener, Ann Doran (Mrs Rawling), Evelyn Guerrero (Sporty’s Date), Carol Swarbrick (Veterans’ Administration Nurse). Et avec Carl Bressler (Paramedic), Jane Chung (Chinese Woman), Jesse Douglas (Waitress), Elias McCabe (Marine). Montage : John J. Dumas ace. Ecrit par George Geiger. Réalisé par Corey Allen.

 

Les personnages de Randall Fane et de son épouse Rose ont été introduits dans l’épisode « La femme de jade » (4.3). Dirk Blocker était l’un des comédiens récurrents de Les Têtes Brûlées.

Michael D. Roberts, entre autres rôles, a été le partenaire de Simon McCorkindale dans sept épisodes de Manima et Rooster dans Baretta.

 

 

5.4

(90)

Dead on Target part 2

(Droit au but, 2)

 

NBC, 19 novembre 1988

 

La mort de Randall est liée à son obsession du Viêtnam, et en particulier de l’erreur qui coûta la vie à leur commando spécial, presque entièrement balayé lors d’un bombardement au napalm. Randall collectait depuis longtemps des informations sur cet événement et avait découvert que Stagg, l’un des leurs, était surtout un espion placé au sein du commando mais travaillant pour une hiérarchie bien plus élevée. En forçant le Major Voss à lui apprendre ce qu’il sait, Hunter en apprend davantage sur Stagg, et sur six millions en émeraude qui obsédaient également Randall. Dans le même temps, il retrouve Rose et entreprend de la sevrer de l’opium...

 

Avec Gary Frank (Alan Rawling), John Bennett Perry (Steve Stagg), Michael Bell (Major Voss), Clare Nono (Rose Fane), Patrick Bishop (Richard Wing), Mario Roccuzzo (Dinello), Jesse Welles (Sandy). Et avec Tom Biener, Carol Swarbrick (V.A. Nurse). Et avec Perry Cook (Barney Udall), April Tran (Cambodian Prince). “Lady Lazarus” est extrait de The Collected Poems of Sylvia Plath © 1960, 1965, 1971, 1981 by the Estate of Sylvia Plath. Montage : Chuck McClelland, Albert J.J. Zuniga. Ecrit par George Geiger. Réalisé par Corey Allen.

 

 

5.5

(91)

Presumed Guilty

(Présumé coupable)

 

NBC, 26 novembre 1988

 

Tommy Orlowski est arrêté pour le meurtre de Kay Dawson après avoir été surpris à cambrioler sa résidence. Mais si le bonhomme est tout prêt à plaider coupable pour les vols qu’il a commis, il clame en revanche son innocence dans le meurtre. Le substitut du procureur Jason Leffler, chargé de l’affaire, refuse d’y croire et tient à faire d’Orlowski un exemple. Hunter, pourtant, croit aux déclarations d’Orlowski et se met en quête de nouveaux éléments. Jason, qui est aussi le petit ami de Dee Dee, le prend mal et considère Dee Dee elle-même comme son ennemie...

 

Avec Dack Rambo (Jason Leffler), Debra Sandlund (Susan Stevens), James O’Sullivan (Jerry Dawson), George Jenesky (Tommy Orlowski), Terry Bozeman (Syd Dombrower), Nora Heflin (Christie). Et avec Corinne Carroll (Caroline), Otto Felix, Michael Canavan (Officer Bennett), Warren Stanhope, Toni Naples (Beverly Hills Housewife #1). Et avec Perry Cook (Barney Udall), Edwina Moore (Helen Sims), Julie Ann Nesbitt (Woman), Kirk Thornton (Man), Louis Tucker (Security Guard), Charlene Simpson (Beverly Hills Housewife #2), Theresa Hunter (Beverly Hills Housewife #3), Jean Lubin (Beverly Hills Housewife #4), Dan Lorgé (Expert), Edward Paul Allen (Helen Sims*), Laurie Souza (Hispanic Mother). Montage : Albert J.J. Zuniga. Ecrit par Joe Menosky. Réalisé par Alexander Singer. * Une erreur du générique ?

 

Dack Rambo, héros de la courte série de Glen Larson Le Signe de justice, sera ensuite Jack Ewing dans quelques saisons de Dallas.

 

 

5.6

(92)

No Good Deed Ever Goes Unpunished

(Délation humanitaire)

 

NBC, 3 décembre 1988

 

Une explosion se produit durant le cours d’arts plastiques que suit McCall à l’UCLA. Par chance, personne n’est blessé. McCall est d’autant plus encline à soupçonner un acte criminel qu’elle trouve bientôt sur le siège de sa voiture une cassette enregistrée où une voix anonyme accuse la puissante compagnie Taggert Aeronautics de déverser des produits toxiques dans la nature. Or, l’une des élèves du cours d’arts plastiques, Emily Hill, est l’ancienne compagne de Taggert, mère de sa fille Hillary qui dirige aujourd’hui la compagnie de son père...

 

Avec Louise Latham (Emily Hill), John Anderson (Winston Taggert), J.A. Preston (Sam Rhodes), Bradley White (Mark Hill), Daphne Eckler (Hillary Taggert). Et avec Carlos Lacamura, Liz Reavey, Duke Stroud (Joe), Daniel Chodos (Ace Gerrity). Et avec Michael Bofshever (Technician), Mark Graciale (Driver), Chuck Walling (Robby), John Zigler (Lyman). Montage : John Elias. Ecrit par Whitney Wherrett Roberson. Réalisé par Tony Mordente.

 

John Anderson, vétéran de l’écran, est le grand-père de MacGyver dans la série du même nom. On le croise à peu près partout.

 

 

5.7

(93)

Honorable Profession

(Une profession honorable)

 

NBC, 10 décembre 1988

 

Un jeune officier de police originaire de Chinatown Sandra Chin, est blessée dans une fusillade ayant éclaté dans un magasin du quartier chinois. Le Sgt Drasso, chargé de l’enquête, conclut à l’erreur de l’officier, toujours inconsciente à l’hôpital : c’est son arme, selon Drasso, qui a tué l’innocent libraire abattu dans la fusillade. Hunter ne porte pas dans son coeur Drasso, son ancien instructeur, qu’il juge incompétent. Il enquête pour son compte sur les événements de ce matin-là, déterminé à démontrer l’innocence de Sandra Chin...

 

Avec Tim Thomerson (Mulelowski), William Smith (Sgt Sal Drasso), Patrick Bishop (Richard Wing), James Hong (Henry Chin), Beulah Quo (Mrs Chin), Betty Carvalho (Mrs Lung), Douglas Seale (Brian, scientifique de la police), Diane Delano (Assistant D.A.), Kimberly Delfin (Cassandra Chin), Robert Colbert (Commander Dryden). Et avec Arsenio ‘Sonny’ Trinidad, Aki Aleong (Peter Kwan), Oz Tortora, Patricia Matthew (Deputy D.A.), Robert Benedict. Et avec Ron Kologie (Paramedic), Dale Swann (Sgt. Brennan), Lisa Dinkins (O.R. Technician), Eric Chen (Paul Ky). Montage: John J. Dumas. Ecrit par Fred McKnight. Réalisé par Michael O’Herlihy.

 

Le sergent Sal Drasso réapparaît sous les traits de William Smith dans l’épisode « La cinquième victime » (6.9). Voir aussi ASS 23 page 13 note 2.

Inutile de présenter James Hong à ceux qui fréquentent assidûment les séries ; il était le « Petit Chinois » dans l’un des derniers épisodes de Zorro et est surtout l’un des acteurs asiatiques les plus vus dans les séries.

Robert Colbert, qui tient le rôle de Dryden dans plusieurs épisodes, était l’un des scientifiques égarés dans le chronogyre de The Time Tunnel (Au cœur du temps) à la fin des années 60. On le voit dans d’autres séries, comme Hawaii Police d’Etat et Dallas.

 

 

5.8

(94)

Payback

(Remboursement)

 

NBC, 17 décembre 1988

 

Des cambrioleurs s’introduisent dans le coffre-fort de la Third National Bank et disparaissent avec une grosse quantité de billets. Sauf un, retrouvé mort sous les décombres du tunnel qu’ils avaient creusé. Les recherches orientent Hunter et McCall vers Terry Smolki, une vieille connaissance de Hunter. Terry est un brave malfrat plutôt maladroit : il s’est laissé embarquer dans ce coup par un nommé Vance, qui s’est enfui avec le magot en faisant exploser le tunnel. C’est pure chance si Smolki s’en est tiré, au contraire de son ami Murray. Mais il n’est pas au bout de ses peines : non seulement Vance veut le tuer mais il se trouve que l’argent volé appartient à Harry Falk, un honorable gangster qui compte bien le retrouver...

 

Avec Michael Constantine (Harvey Falk), David Wohl (Terry Smolki), Lisa Sutton (Mimi Smolki), Stephen Liska (O’Hara), Gary Hudson (Goetz). Et avec Tim Haldeman (Stewart), Ivan G’Vera (Milo Vance), Alfred Dennis (Print Shop Owner), David Correia (Bank Robbery Detective). Et avec R. J. Miller (Murray), Richard Voigts (Richard), Eric ‘Rico’ Reed (TV Reporter), Romy Elisha (Girl). Montage: Albert J.J. Zuniga. Ecrit par Lee Maddux. Réalisé par Alexander Singer.

 

 

5.9

(95)

Partners

(De sacrés partenaires)

 

NBC, 7 janvier 1989

 

Gordon Lynch, un excellent agent de l’Immigration, est retrouvé mort dans sa voiture. Sa veuve, Dana Lycnh, est officier de police et Dee Dee éprouve pour elle une sympathie naturelle due à leur expérience commune. Mais elle découvre bientôt que le si bien noté Gordon Lynch était à la maison un mari violent qui battait sa femme. Dana devient alors suspecte, au même titre que son équipier Glenn Kates qui de toute évidence en pince pour elle et connaissait le comportement du mari. Ce dernier, toutefois, enquêtait aussi sur une société qui faisait entrer illégalement des immigrants clandestins dans Los Angeles pour vendre leur main d’oeuvre à des entreprises peu regardantes...

 

Avec Scott Jaeck (Glenn Kates), Julia Montgomery (Dana Lynch), Peter Brown (Fuller), Gerald Castillo (Carmelo Chavez), William Frankfather (Josh Sanders), Med Flory (Dale Loomis). Et avec Miguel Sandoval (Augustine Rojas), Dale Swann (Off. Brennan), Michael Canavan (Officer Bennett), William Griffis (Albert Goddman). Et avec Christopher Michael (Guy Taylor), Diane Dorsey (Rita), Kathryn Graf (Waitress), Eddie Frias (Jesus), Terri Mann (Public Service Representative), Kelly Ann (Jeans Model). Montage: Chuck McClelland. Ecrit par Terry D. Nelson. Réalisé par James Fargo.

 

 

5.10

(96)

The Pit

(Le puits)

 

NBC, 14 janvier 1989

 

Carol, l’une des standardistes du commissariat, apprend que son fils Bobby doit beaucoup d’argent à des gens peu scrupuleux. Ces derniers veulent qu’elle attende une demi-heure avant d’alerter les patrouilles de police lorsqu’elle sera informée du coup qu’ils projettent. Lorsqu’elle décide in extremis de ne pas jouer leur jeu, Bobby est enlevé par le chef de la bande, Alan Sharr, qui l’enterre avec une réserve d’oxygène limitée. Il ordonne à Carol de rechercher pour lui le camion dans lequel est caché son butin, et qu’il a dû laisser partir parce qu’elle avait prévenu trop tôt les patrouilles de police...

 

Avec Dorothy Lyman (Sgt. Carol Meyers)), Christopher Stone (Alan Sharr), Daren Powell (Bobby Meyers), Frank Papia (White) et Garrett Morris (Sporty James). Et avec Tim deZarn, Sheldon Feldner, Sam Hennings (Eric), Christopher Carrol, Joe Hart (Paul Rosario). Et avec Mark Frazer (Cop), Ronald L. Colby (Attendant), Edwina Moore (Julia), Luis Contreras (Gunman), Drew Deighhan (Eddie Maiyatico), Alex Statler (Guard), Paul Ganus (Rookie Cop), Daniel Bryan Cartmell (Rental Agent), Jeff Speakman (Officer). Montage: Albert J.J. Zuniga. Ecrit par Joe Menosky. Réalisé par Randy Roberts.

 

 

 

5.11

(97)

City Under Siege part 1

(Une ville en état de siège, 1)

 

NBC, 4 février 1989

 

Le chef de la police de L.A., Daryl Gates, a nommé son adjoint Curtis Moorehead à la tête de la division criminelle ; en tant que responsable des opérations, son autorité couronne donc celle du Capitaine Devane. Cette nomination a pour but de redorer l’image de la police, en butte aux attaques de l’opinion. Moorehead débarque donc avec de belles idées et de beaux discours, en déclarant que, pour la police, « les vacances sont finies ». Or, l’actualité criminelle est particulièrement trépidante car Iris Smith, condamnée à mort, vient de s’évader avec l’aide d’un complice et a fait la route du Texas à la Californie pour se venger de l’homme qui l’a coffrée : Hunter. Elle exécute une enseignante de Pierce High, un lycée situé dans un quartier parmi les plus « chauds » de la ville, en annonçant à Hunter que ce n’est que le début de son plan de vengeance. Moorehead confie l’enquête à Hunter seul mais envoie Dee Dee enquêter sous couverture au lycée de Pierce. La mort de l’enseignante est apparemment due au hasard mais le lycée n’en demeure pas moins un endroit que le nouveau chef de la division entend « nettoyer », d’autant qu’un pompier du quartier, Jack Small, crie à qui veut l’entendre que la population en a assez d’attendre que la police fasse son travail. Il a décidé, avec quelques hommes du quartier, de prendre les choses en main : ce qu’ils font en débarquant au lycée pour forcer des casiers d’élèves et exhiber sous le nez du directeur, Landry, un sac de drogue. La fille de Small, Debbie, est élève de ce lycée et il n’a pas l’intention de laisser le trafic se poursuivre sans rien faire. Dee Dee, dès son premier jour, est témoin de l’exhibition des « vigilantes » mais constate également qu’un seul élève semble posséder un grand pouvoir dans l’enceinte du lycée, un adolescent arrogant du nom de Johnny Youngblood…

 

Avec Robert Vaughn (Deputy Chief Curtis Moorehead), Cec Verrell (Iris Smith), Daniel Quinn (Billy Joe Powell), Robin Strand (Roger Landry), Craig Hurley (Johnny Youngblood), James Horan (Gary Savarino), Robert Clotworthy (Kevin, Forensic Technician), Brynn Horrocks (Debbie Small) et James B. Sikking (Jack Small) et Garrett Morris (Sporty James). Et Tom Taglang, Barbara Collentine (Helen Flick), Lee Arnone (Sandra Clements), Saida Rodriguez Pagen (Herself, reporter) et Chief Daryl Gates (Himself). Et avec Rodger LaRue (Texas Ranger #1), William Fuller (Texas Ranger #2), Travis Schepard (Drunk Rowdy). Montage : John J. Dumas ace. Ecrit par Joe Menosky histoire de George Geiger & Tom Chehak. Réalisé par James Fargo.

 

Robert Vaughn, alias Napoleon Solo dans Des agents très spéciaux, venait de participer à la dernière saison d’Agence Tous Risques pour Stephen J. Cannell.

James B. Sikking, s’il est habitué aux séries, a surtout marqué les années 80 par son rôle de… Hunter dans Hill Street Blues ! Il apparaît dans d’autres séries de Steven Bochco, comme Brooklyn South.

Brynn Horrocks reprendra le rôle de Debbie Small dans « Meurtres en uniforme » (5.20).

Le Chief Daryl Gates apparaît ici dans son propre rôle, comme il le fera lors de l’enterrement de Molenski au début de « Obsession fatale, 2 » (7. 13), apportant sa caution de chef de la police de L.A. à la série.

 

 

5.12

(98)

City Under Siege part 2

(Une ville en état de siège, 2)

 

NBC, 11 février 1989

 

La mort du jeune Alan Marshall, frappé mortellement par Jack Small alors qu’il s’enfuyait de l’appartement de Roger Landry, fait la Une de tous les journaux. La ville est divisée entre ceux qui soutiennent Small et ceux qui l’accusent de meurtre. Moorehead n’apprécie guère d’être épinglé lors d’une émission de télévision en direct et met la pression sur son équipe. Il fait également pression auprès du D.A. Clayton pour qu’un non-lieu soit prononcé à l’égard de Small, pensant que cela calmera l’opinion. Pendant ce temps, Johnny Youngblood se sert de l’enregistrement récupéré chez Landry pour faire chanter celui-ci et lui soutirer la vérité sur l’identité de Dee Dee, qui est obligée d’abandonner sa couverture. En attendant, non seulement Iris Smith court toujours ainsi que son complice Billy Joe Powell, mais ils font une nouvelle victime : Gary Savarino, qui n’est autre que l’associé de Youngblood dans un trafic de videos pornographiques qui montrent des adolescentes du lycée de Pierce. En visionnant les cassettes retrouvées chez Savarino, Dee Dee reconnaît l’une de ces filles : Debbie Small, qui a disparu de chez son père depuis l’arrestation de ce dernier…

 

Avec Robert Vaughn (Deputy Chief Curtis Moorehead), Cec Verrell (Iris Smith), Daniel Quinn (Billy Joe Powell), Robin Strand (Roger Landry), Craig Hurley (Johnny Youngblood), Gene Butler (D.A. Ed Clayton), Conor O’Farrell (Lenny Pike), Robert Clotworthy (Kevin, Forensic Technician), Brynn Horrocks (Debbie Small) et James B. Sikking (Jack Small) et Garrett Morris (Sporty James). Et Mary Grady (Reporter), Laurelle Brooks, S. Marc Jordan, Saida Rodriguez Pagen (Herself, reporter), Howard S. Miller. Et avec Warren Selko (Todd Land), Sean Wohland (Skateboarder), Dan Tullis, Jr (Walker). Montage: Albert J.J. Zuniga. Ecrit par Terry D. Nelson histoire de George Geiger & Tom Chehak. Réalisé par Jefferson Kibbee.

 

Il est intéressant de découvrir Conor O’Farrell dans l’un de ses premiers rôles télé, bien avant ses apparitions dans Dark Skies ou CSI Miami.

 

 

5.13

(99)

City Under Siege part 3

(Une ville en état de siège, 3)

 

NBC, 18 février 1989

 

Le corps de Jack Small est repêché dans la piscine de la résidence qu’il entendait protéger. L’une des résidentes affirme avoir aperçu un homme suspect et reconnaît le portrait-robot de Billy Joe Powell. Bientôt un armurier appelle la police pour déclarer que ce dernier est descendu à l’hôtel Baltimore, tout près de sa boutique, et lui a acheté un couteau, probablement celui dont il s’est servi pour tuer Small. Hunter se rend donc dans l’hôtel accompagné de deux collègues. Une fusillade éclate au cours de laquelle l’un des policiers est tué, l’autre blessé, mais Hunter ne lâche pas Powell. De son côté, Dee Dee enregistre la déposition de Landry, qui lui apprend que Youngblood l’a menacé de révéler qu’il avait eu une aventure avec l’une de ses élèves, encore mineure : Debbie Small. Celle-ci se tourne vers Dee Dee pour lui demander de l’aide. Devane, lui, a décidé d’avoir la tête de Moorehead dont l’irresponsabilité devient criminelle. Il réussit à retrouver la raison pour laquelle Clayton a brusquement retourné sa veste lors de l’audience préliminaire au procès de Jack Small. Enfin, Hunter reçoit un appel d’Iris Smith : l’heure est venue de se rencontrer. Cela se passera à l’Observatoire de Los Angeles…

Carton final : « En 1988, 7504 officiers de police de Los Angeles ont procédé à 317982 arrestations. Le taux de criminalité était en baisse de 17% par rapport à l’année précédente. »

 

Avec Robert Vaughn (Deputy Chief Curtis Moorehead), Cec Verrell (Iris Smith), Daniel Quinn (Billy Joe Powell), Robin Strand (Roger Landry), Craig Hurley (Johnny Youngblood), Gene Butler (D.A. Ed Clayton), Conor O’Farrell (Lenny Pike), Brynn Horrocks (Debbie Small). Et Barbara Collentine (Helen Flick), Dale Swann (Officer Brendan), Mary Grady (Reporter), Saida Rodriguez Pagan (Herself, reporter). Et avec Dan Tullis, Jr (Walker), Monty Ash (Mr. Moore), Ray Richardson (Officer). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Fred McKnight histoire de George Geiger & Tom Chehak. Réalisé par James Fargo.

 

 

5.14

(100)

Me, Myself & Die

(Moi, mon âme et la mort)

 

NBC, 25 février 1989

 

Un homme est abattu sur un parking. Son cou a été barbouillé à l’aide d’un marqueur rouge. En recoupant des informations, Hunter et McCall apprennent que Rachel Sands, une jeune femme au comportement extrêmement nerveux, soignée à l’aide d’un traitement expérimental, a quitté son travail dans un état d’agressivité extrême quelques instants avant le meurtre. Sa mère déclare bientôt que la jeune femme a pris chez elle une arme qu’elle a très bien pu utiliser. McCall arrête la jeune femme, placée en observation dans une clinique psychiatrique, mais acquiert très vite la certitude que Rachel Sands, qui ne se souvient pas de ce qu’elle a fait ce soir-là, a été manipulée...

 

Avec John Harkins (Dr Pence), Angela Paton (Eva Sands), Ron Kuhlman (Victor), Bill Morey (Dr Neil Rasmussen), Terry Bozeman (Syd Dombrower), Robert Clotworthy (Kevin, Forensic Technician) et Rosemary Dunsmore (Rachel Sands). Et avec Annie Gagen (Ann Girard), Eric Tull. Et avec Rand Mitchell (Byron Ellers), Paul Tompkins (Guard), Ray Richardson (Desk Sergeant). Montage : John J. Dumas. Ecrit par David Brown. Réalisé par Jefferson Kibbee.

 

 

5.15

(101)

Informant

(L’informateur)

 

NBC, 18 mars 1989

 

John Banks, quia purgé une peine de sept ans pour le meurtre de son complice Jesse Parker à la suite d’unn braquage dont le butin n’a jamais été retrouvé, assure lui-même sa défense en appel. Il exige que la police révèle l’identité de l’informateur qui a conduit à sa condamnation. Hunter refuse et se voit condamné pour outrage à magistrat, tandis que le D. A. Hubble oblige Devane à lui fournir le dossier de l’informateur. Or, celui-ci est Christine Sacks, la compagne de Banks. Ce dernier ayant réussi à se faire libérer sous caution, la vie de Christine sera en danger dès qu’il apprendra l’identité de l’informateur...

 

Avec Henry Brown (John Banks), Clare Wren (Christine Sacks), Rick J. Porter (Ken Ardell), Meg Wittner (D.A. Hubble), Joshua Shelley (Cohen). Et avec Danil Torppe (Detective), Howard Beckler (Juge Osmundson). Et avec Don Edmonds (Ron Rayford), Ray Richardson (Officer Ray), Vanessa Giorgio (Dancer), Andrew Walker (Voice of Murderer). Montage : Albert J.J. Zuniga. Ecrit par Tom Chehak. Réalisé par James Whitmore, Jr.

 

 

5.16

(102)

Blood Line

(Mort d’un champion)

 

NBC, 1er avril 1989

 

Zephyr Blue, un pur sang renommé, est tué à l’aide d’une fléchette contenant un produit destiné à achever les animaux blessés. Avant de mourir, il donne un coup de sabot à un palefrenier qui meurt de sa blessure. La mort du cheval a donc causé celle d’un homme et Hunter et McCall sont envoyés enquêter à Hidden Ranch. Le haras appartient aux Kessler mais l’animal était la propriété de Michael Mullenby. Sa mort cependant ne rapporte rien à personne. Excepté, prétend Mullenby, au couple Arlington, propriétaire de la jument saillie par Zephyr Blue : si la saillie a été réussie, leur jument donnera naissance à un poulain qui vaudra bien plus que Zephyr Blue, surtout après la mort de celui-ci. Mais Mullenby est le type même du salaud détesté de tous. Et quand il est tué à son tour les inspecteurs doivent découvrir par qui...

 

Avec Charles Bateman (Jerry Kessler), Jeff Allin (Wade Arlington), Maurice Roeves (Michael Mullenby), Amy Benedict (Jenny Nolan), Linda Henning (Mrs Kessler), Hank Brandt (Ted White), Catherine Parks (Bonnie Arlington) et Garrett Morris (Sporty James), Prince Hughe (Fat Ernie)s, Lou Wagner (Garth), Alvin Ing, T.D. Smith, Allan Wasserman. Et avec Mi Mi Green (Leona). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Richard Raskind. Réalisé par Michael Preece.

 

Enquête assez atypique, très « policier à énigme ».

Charles Bateman, qui était un inspecteur de police dans Cannon durant les années 70, a aussi été l’un des C.C. Capwell de Santa Barbara, entre Paul Burke et Jed Allan.

Hank Brandt a longtemps été le détective privé Morgan Hess, à la solde d’Alexis, dans Dynasty.

Les curieux reconnaîtront en Lou Wagner le fameux mécano de CHiPs.

 

 

5.17

(103)

Shoot to Kill

(Le droit de tuer)

 

NBC, 8 avril 1989

 

Une série de cambriolages vient d’être commise dans des bijouteries géographiquement  proches et toutes protégées par le même système de sécurité obsolète. McCall, Hunter et le Detective Raymond planquent devant des bijouteries susceptibles d’être visitées et, cette nuit-là, c’est McCall qui voit approcher deux hommes suspects. Elle les interpelle et se lance à leur poursuite. Lorsque les deux hommes se séparent, elle choisit d’en poursuivre un. Ils échangent des coups de feu, elle le blesse. Mais le temps qu’elle s’approche prudemment de la ruelle où il s’est traîné, son complice prend son arme et son blouson et s’enfuit sans être vu. McCall retrouve donc son suspect mais vêtu différemment et sans arme visible. Les inspecteurs des Affaires Internes mettent en doute sa version, d’autant que la femme du blessé, qui meurt bientôt à l’hôpital, prétend que son mari n’avait rien à voir avec les cambriolages et jure de faire payer McCall...

 

Avec Robert Miranda (David Lane), Maggie Roswell (Adele Roberts), Todd Jeffries (Art Jardine), Ron Mychal Hayes (Brad Ellman), John Mahon, Rick Hill (Dexter), Louis Tucker, Gregory Beecroft (Doug Roberts), Tom McGreevey et Garrett Morris (Sporty James). Et avec Danil Torppe (Detective), Don Edmonds (Rayford). Montage : John J. Dumas. Ecrit par Terry D. Nelson. Réalisé par Tony Mordente.

 

 

5.18

(104)

Code 3

(Code 3)

 

NBC, 15 avril 1989

 

Le Dr Jan Bennett, une amie de McCall, est tuée lorsque sa voiture quitte une route dans les collines. La thèse du suicide semble la plus plausible : quelques minutes plus tôt, la victime s’était disputée avec l’un de ses collègues, également le père du bébé qu’elle portait, et l’autopsie révèle la présence d’alcool dans son organisme. Or, Jan buvait beaucoup quelques mois plus tôt. Pourtant McCall ne croit pas au suicide ; peu de temps avant sa mort, Jan l’avait appelée et avait demandé à la voir. Elle n’avait pu répondre immédiatement à sa demande et se le reproche à présent. Avec Hunter, elle recherche des indices pouvant étayer la thèse contradictoire du meurtre...

 

Avec Mark LaMura (Dr Todd Jones), Jeanna Michaels (Dr Jan Bennett), Michael Toland (Vincent Lockwood), Bebe Drake-Massey (Emily Corbin), Paul Collins (Dr Elliott Rabb). Et avec Mary Gregory (Dr Stanton), Kay Cole (Gloria Martinez), Victoria Christian (Sam Van Kirk), Perry Cook (Barney Udall). Et avec Mort Sertner (Lane), Tommy Morgan (James Washington), Gene Starzenski (Paramedic), Edward E. McCobb (Actor), Nigel Gibbs (Officer), Stacey Schlup (The Girl), David Brooks (The Boy). Montage: Chuck McClelland. Ecrit par Van Gordon Sauter & David Percelay. Réalisé par Michael Preece.

 

 

5.19

(105)

Ring of Honor

(Menaces autour du ring)

 

NBC, 29 avril 1989

 

Hunter assiste à un combat de boxe amateur entre Sonny Ruiz, un jeune champion prometteur, et Hector Sanchez. La victoire de Ruiz intéresse beaucoup un certain Gleason qui a bâti sa fortune sur des magouilles douteuses et souhaite faire de Sonny son nouvel étalon. Un projet soutenu par Ray Sullivan et Doc Bieler, tous deux liés à Sonny, mais auquel s’oppose avec force Benny, son entraîneur, qui connaît les méthodes de Gleason. Lorsque Ray Sullivan est tué, Benny songe aux bookmakers à qui il devait énormément d’argent mais également à Gleason. Sonny, lui, ne sait plus à qui faire confiance car il aimait beaucoup Ray et ne comprend pas l’attitude de Benny...

 

Avec Sammy Davis, Jr (Benny Schaeffer), Nicolas Coster (Gleason), Scott Colomby (Sonny Ruiz), Val Avery (Ray Sullivan), Patrick St. Esprit (Dino Morelli), Frank Campanella (Doc Bieler), Nurit Koppel (Marta Gomez) et Garrett Morris (Sporty James). Et avec Nicky Blair (lui-même), Peter Noel Duhamel (Leo White), Tracy Vaccaro (Anne Smith). Et avec Jimmy Lennon, Jr (Ring Announcer), Larry Goossen (Opponent’s Trainer). Montage : Albert J.J. Zuniga. Ecrit par Asher Brauner. Réalisé par Fred Dryer.

 

Sammy Davis, Jr, le célèbre crooner-acteur apparu entre autres dans Les Mystères de l’Ouest et Drôles de Dames, est évidemment la curiosité de cet épisode, peu crédible dans son rôle (ce qui est tout de même regrettable). Il vole à Hunter sa phrase fétiche à la fin de l’épisode : « It works for me ! »

Nicolas Coster, autre habitué des séries (Magnum, New York District, etc.), fut Lionel Lockridge dans Santa Barbara.

Tracy Vaccaro, invitée de plusieurs épisodes de la série, a été l’épouse de Fred Dryer.

Seul scénario d’Asher Brauner pour la série. Il est également acteur.

 

 

5.20

(106)

Teen Dreams

(Meurtres en uniforme)

 

NBC, 6 mai 1989

 

Des prostituées sont assassinées et tout porte à croire que le coupable est un policier ou un imposteur portant un uniforme de la police. L’enquête de Hunter et McCall se complique lorsque McCall apprend une vérité décevante sur Debbie Small, une adolescente qu’elle considère comme son amie et qui vient de débarquer en ville. Les deux inspecteurs travaillent avec Donna Carlisle, responsable d’un centre social ; mais celle-ci se retrouve dans une situation dangereuse le soir où elle suit une jeune prostituée et la trouve en compagnie du policier qui s’apprête à l’emmener...

 

Avec Brynn Horrocks (Debbie Small), Peter Lapis (Roy Kent), Sheila Wills (Donna Carlisle). Et avec Marilyn Rockafellow (Judy Miller), Perry Cook (Barney Udall), Lauren Woods, Caroline Barclay (Dina Coolidge), Anne Elizabeth Ramsay (Kelly), Robert Axelrod, LaRita Shelby. Et avec Roy Jones (Sergeant), Joel Sandoval (Baseball Player). Montage: John J. Dumas. Ecrit par Tom Chehak. Réalisé par David G. Phinney.

 

Brynn Horrocks reprend son rôle d’adolescente égarée, qu’elle tenait dans « Une ville en état de siège » (5.11-12-13). Son père s’y faisait assassiner et elle retournait finalement vivre avec sa mère.

 

 

5.21

(107)

Last Run

(L’ultime poursuite)

 

NBC, 13 mai 1989

 

Deux incendies se sont soldés par la mort de deux personnes. L’examen des corps révèle que ces personnes ont été torturées avant de mourir, ce que les incendies devaient certainement essayer de masquer. Hunter apprend qu’un homme est venu fureter sur les lieux des deux crimes, se disant inspecteur et posant des questions. Il s’arrange pour rencontrer cet homme, un certain Jack Chance qui lui apprend que les incendies sont liés à un réseau de blanchiment d’argent provenant de la drogue. Or, sa partenaire, enquêtant sous couverture auprès du chef de ce réseau, Philip Sherman, a disparu et les deux hommes assassinés étaient ses contacts...

 

Avec Terry Kiser (Philip Sherman), Margarita Franco (Becky Cruz), Marco Rodriguez (Tingo Chaves), L. Scott Caldwell (Gloria Tessel) et William Lucking (Jack Chance). Et avec Jason Edwards, Martyn St. David. Et avec John Newberg (Officer), George Kmeck (Bartender), Dan Halleck (Arson Cop), Mary Wickliffe (D.O.J. Operator), Brian Kurland (Passenger Cop). Montage: Chuck McClelland. Ecrit par Fred McKnight. Réalisé par James Whitmore, Jr.

 

L’un des dénouements les plus sombres et amers de la série, témoignage de la gravité que George Geiger voulait introduire dans celle-ci.

William Lucking, acteur-fétiche de Donald Bellisario, a souvent collaboré aussi aux séries de Cannell, notamment Agence Tous Risques où il fut le Colonel Lynch.

 

 

5.22

(108)

Return of White Cloud

(Le retour de l’Indien)

 

NBC, 21 mai 1989

 

La propriétaire d’une galerie d’art indien est retrouvée assassinée dans sa galerie. Il apparait très vite que quatre masques appartenant aux Indiens ont disparu, ainsi qu’un certificat prouvant leur authenticité. McCall serend dans la réserve indienne afin d’y interroger Mary Whitecloud, la femme d’un artiste dont la victime était la maîtresse et qui s’est sauvé lorsque Hunter a voulu l’interroger. Les Indiens sont très affectés par la disparition des masques, utilisés lors de cérémonies rituelles et revêtant une grande importance pour eux. L’agent fédéral qui a pour mission de surveiller le territoire, Ken Myers, apprend à McCall qu’il se bat depuis des années contre les pillards qui ne craignent ni la loi ni ses représentants. L’un d’eux, Jim Holloway, a même une boutique spécialisée dans l’artisanat indien : bien que nul n’ignore qu’il est aussi un escroc, il a toujours pignon sur rue...

 

Avec Rion Hunter (Robert Whitecloud), Michael Fairman (Carl Weller), Ruth Britt (Mary Whitecloud), David Hayward (Kenneth Myers), John Quade (Jim Holloway), Robert Clotworthy (Kevin, Forensic Technician), Lesley Woods (Gina). Et avec Patti Been, Petrea Burchard (Kathleen), Jeff Chayette (Art Enthusiast), Kit Paraventi, Robert Lopez (Elvis Impersonator). Et avec Wes Cramer (Man Outside Trading Post), Johnna Johnson (Woman #1), Lorine Mendell (Woman #2), Frank Salsedo (Medicine Man). Montage: Albert J.J. Zuniga. Ecrit par Joe Menosky & Stepfanie Kramer & Eric Conroy. Réalisé par Stepfanie Kramer.

 

Avec cet épisode, Stepfanie Kramer s’essayait à la réalisation.

 

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1980s

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :