Guide réalisé par Thierry Le Peut

saison 1 (à venir)  -  saison 2  -  saison 3

 

Saison 2

(1983-1984)

 

Created by Lawrence Gordon

Executive producers Aaron Spelling, Douglas S. Cramer, Lawrence Gordon

Executive supervising producer E. Duke Vincent

Supervising producer Michael Fisher

Producer Calvin Clements, Jr

 

2.01  Heritage (Héritage) – 72’30’’

ABC, 9 septembre 1983

Musique de John Davis

Ecrit par Calvin Clements, Jr

Réalisé par Don Chaffey

Lloyd Bridges et Lee Horsley (et Pamela Hensley en arrière-plan)

Alors qu’il a la nette impression d’être surveillé depuis quelque temps, Houston tombe, au pied de l’immeuble de sa société, sur Sharon Dardis, une amie d’enfance, qui arrive du Texas pour lui parler, justement, de son impression d’être suivie et surveillée. Au moment où ils en parlent, Houston avise un fourgon qu’il a déjà repéré et qui les suit dans la rue. Il tente de saisir le conducteur mais n’a pas le dessus. Les choses sont claires, cependant : il y a anguille sous roche et Houston décide de repartir au Texas avec Sharon, ce qui lui donnera l’occasion, trop rare, de revoir son père. Bill Houston l’accueille à l’aéroport avec une joyeuse équipe de cheerleaders qui attirent l’attention puis ils regagnent la maison familiale en traversant les riches terres que Bill a jadis offertes à Matt. Ces terres qui bordent la rivière intéressent depuis des années le pétrolier Elgin Cody dont Matt a toujours refusé les offres d’achat : Cody, en effet, s’empresserait de défigurer ces terres, que Matt veut préserver, afin d’en extraire la dernière goutte de pétrole.

Cody, justement, entend mettre à profit la venue de Houston. Il a payé grassement un chirurgien, le Dr Belkamp, pour donner à un homme les traits de Matt Houston. Une fois l’imposture sur le point d’être perpétrée, Belkamp, comprenant qu’il en sait trop pour être gardé en vie, tente de s’enfuir. Avant d’être tué par des policiers à la solde des Cody, Elgin et son fils Cord, il a le temps d’appeler au Mexique un ami, Virgil Wade, pour le prévenir que quelque chose de terrible se trame.

Alors que son père est contraint de s’absenter à la suite d’un accident sur l’une de ses plate-formes pétrolières, Matt trouve bientôt chez lui un inconnu qui sirote le bourbon familial. Virgil Wade, c’est son nom, a apporté des documents qu’il a découverts chez Belkamp : une série de croquis du visage de Houston marqués d’indications diverses. Houston prend Wade pour quelque intrigant et l’entrevue est brutale. Dans un accès de colère, Wade clame alors qu’il est le père de Matt, qui aurait été adopté, sans qu’il le sût jamais.

Rentrant à Los Angeles pour y faire des recherches sur Virgil Wade, Houston emmène avec lui Sharon, par précaution. Il constate qu’ils sont suivis et une poursuite mouvementée a lieu dans les canaux d’eaux usées. Puis Houston regagne le Texas et dépose Sharon chez elle. Il est déjà reparti quand elle s’abandonne aux bras accueillants de Cord Cody. Houston, lui, retourne voir Wade, qui lui montre des photos qu’il a réussi à prendre en se glissant sans être vu dans la propriété d’Elgin Cody : on y voit ce dernier en compagnie d’un homme qui est le sosie de Matt. Alors qu’ils sont en chemin pour demander des comptes à Cody, un avion attaque leur voiture et ils finissent leur course dans un tas de bottes de paille. Ils sont inconscients lorsque Cord Cody et le sosie de Houston les extirpent de la voiture et les emmènent chez Cody. Le sosie, alors, prend la place de Matt : il annonce aussitôt son intention de signer enfin l’offre d’achat d’Elgin Cody pour les terres de la rivière.

A Los Angeles, C.J. est si surprise d’entendre cette nouvelle à la télévision qu’elle prend aussitôt l’avion pour le Texas. Elle ne tarde pas à comprendre que Houston n’est pas Houston. Dans le même temps, le vrai Houston s’échappe de la maison des Cody en compagnie de Virgil Wade, découvre le rôle joué par Sharon qui était chargée de l’attirer au Texas, et arrive chez son père au moment où le faux Houston et Elgin Cody célèbrent leur entente devant les caméras de télévision. Cody s’enfuit et le sosie sort une arme : Wade s’interpose aussitôt et reçoit la balle destinée à Matt. Ce dernier arrête l’imposteur au terme d’une poursuite et d’une bagarre épique.

L’imposture a fait long feu. Wade n’a pas survécu à sa blessure. Matt Houston, lui, a pris à la suite de ces événements une décision radicale : il laisse la gestion de ses affaires à Murray et se consacrera désormais à ses enquêtes privées. Et, pour l’heure, il veut profiter de la soirée avec son père, Bill Houston, venu spécialement du Texas…

David Wayne
Don Stroud
Lee Horsley (le sosie)

 

Lloyd Bochner
Rebecca Holden
Lincoln Kilpatrick

 

Lloyd Bridges
William Windom
Lew Saunders

 

Avec Lloyd Bochner (Elgin Cody), Rebecca Holden (Sharon Dardis), Don Stroud (Cord Cody), David Wayne (Bill Houston), William Windom (Dr Walter Belkamp), George Wyner (Murray) et Lloyd Bridges (Virgil Wade). Et avec Felipe Turich (Santos), Lew Saunders (clerk) et Eleanor Mondale (newsperson), Ken Jones (newsperson), Cis Rundle (Chris).

Première (et unique dans l’épisode) apparition du Lt Hoyt, qui remplace Novelli (il le dit haut et fort, d’ailleurs : « Novelli is gone ») et qui entend bien mettre fin aux privilèges de Houston.

Houston – What is it you have against me ? Qu'est-ce que vous avez au juste contre moi ? 

Hoyt – Against you ? Nothing ! Against private investigators, everything. I hate amateurs. Some people hate spiders, some people hate snakes, I hate amateurs. Contre vous ? Rien ! Contre les détectives privés, tout. Je déteste les amateurs. Il y a des gens qui détestent les araignées, des gens qui détestent les serpents. Moi, je déteste les amateurs. 

(Quand Houston s’en va, après que Hoyt lui a fait son numéro de dur, Hoyt sourit, à part lui.)

Hoyt (aparté) – The man has guts. Ce type a du cran.

Officer – What was that, Lieutenant ? Pardon, Lieutenant ? 

Hoyt (reprenant son air sévère) – I said ‘The man is nuts’. Je disais : "Ce type est un crétin." 

 

A la fin de l’épisode, Houston renonce à la direction de sa société et remet tous les pouvoirs à Murray pour qu’il s’en occupe à sa place. Lui se consacrera à son activité de détective privé et C.J. restera à ses côtés.

Les retrouvailles de Houston père et fils dans l’épilogue sont décevantes : absent durant les événements du Texas, Bill Houston dit qu’il a eu vent de ce qui s’était passé et du sacrifice d’un homme pour sauver Matt mais il ignore qui est cet homme. On a peine à avaler une telle couleuvre : Wade était son meilleur ami, il lui a confié son petit garçon après la mort de la mère, et Bill Houston n’aurait pas été informé de l’identité du « héros » qui s’est sacrifié pour son fils ? L’incident a eu lieu devant les caméras de télévision, il a évidemment fait les gros titres des journaux, et Bill Houston ne connaît pas l’identité du « héros » ? Bullshit, maaan !

Il n’en reste pas moins que cet épisode de 72’30’’ est un concentré d’action qui fait oublier la ficelle si éculée du sosie. On aura compris que l’intrigue n’a qu’une importance secondaire et que c’est l’action qui prime.

Le générique d’ouverture reprend le carton-titre avec la voiture de la saison 1, qui n’apparaît pas du tout ici. Les crédits de l’épisode, début et fin, reprennent le lettrage de la saison 1 (lettres jaunes ombrées rouge) ; ce ne sera plus le cas à partir de l’épisode suivant (lettres jaunes ombrées noir). La Mercedes rouge apparaît dans la 38e minute, pour une seule scène (la poursuite), immatriculée 2LVFI34.

 

David Wayne et Lee Horsley

 

2.02  Woman in White (La femme en blanc)

ABC, 16 septembre 1983

Musique de Ken Harrison

Adaptation de Skip Webster et Larry Alexander, histoire de Larry Alexander

Réalisé par Kim Manners

Wade Kimball, un ancien policier accusé de meurtre, se voit refuser sa dernière chance d’aller en appel après deux ans passés en prison. Il n’a jamais cessé de clamer son innocence mais son unique alibi est une mystérieuse « femme en blanc » qu’il dit avoir rencontrée dans le bar Code 3 et dont il n’a jamais pu prouver l’existence. Furieux et désespéré, il s’empare de l’arme d’un huissier et s’enfuit du tribunal sous les yeux de C.J., son avocate. Il se retranche dans sa maison, avec sa femme et sa fille de six ans. A la demande de C.J., Matt le persuade de se rendre et s’engage à enquêter sur l’affaire.

La victime, Tyrone Hadley, était un gangster à la solde de Jerome Valentine, mille fois arrêté mais jamais condamné. Il venait d’être acquitté et Kimball ne l’a pas supporté. Matt essaie de retrouver la femme en blanc, sans grand succès d’abord, mais une prostituée finit par lui donner un nom : Flo Nightingale. Celle-ci existe bien dans les dossiers de la police mais au rayon des personnes mortes ou disparues. Entre-temps, Matt a reçu la visite de Valentine dont les deux gorilles lui ont fait passer un douloureux moment. Il a aussi essuyé des coups de feu tirés par un motard casqué qui s’est enfui avec une balle de Houston dans l’épaule. Matt soupçonne de plus en plus l’ancien équipier de Kimball, Terry Spence, qui travaille aujourd’hui dans une société qui appartient à Valentine. Spence est un gros joueur, un vice idéal pour mettre un policier sous la houlette d’un gangster…

Don Johnson
Kim Hamilton
Cliff Emmich

 

Rebecca Balding
Joseph Ruskin
Fay Hauser

 

Robert F. Lyons
Heather O'Rourke
Buck Taylor

 

Avec Rebecca Balding (Nan Kimball), Cliff Emmich (Mr Moto), Kim Hamilton (la juge), Fay Hauser (Charity), Don Johnson (Terry Spence), Robert F. Lyons (Wade Kimball), Heather O’Rourke (Sunny Kimball), Joseph Ruskin (Jerome Valentine). Et avec Judith Baldwin (Kitty), Corinne Kason (Della), Cis Rundle (Chris), Buck Taylor (Renfield).

 

2.03  Love You to Death (L’amour assassin)

ABC, 23 septembre 1983

Musique de John Davis

Ecrit par Robert Bielak

Réalisé par Kim Manners

Kristen Meadows et Pamela Hensley

Matt Houston attend qu’un certain Macklin vienne chercher une mallette remplie de billets. Les deux hommes luttent et Houston parvient à arrêter Macklin mais il est blessé et passer à l’hôpital. Il y rencontre une charmante infirmière, Erin Brown, qu’il invite à dîner, et avec laquelle il passe la nuit dans son appartement de la marina. Le lendemain, après qu’il l’a raccompagnée chez elle pour vaquer à ses propres affaires, il reçoit d’elle un coup de téléphone affolé : elle affirme qu’un homme l’a suivie jusque chez elle. Comme Macklin a menacé de s’en prendre à lui, il imagine que l’un de ses hommes de main l’a vu déposer Erin chez elle. Quand il y arrive, il veut approcher l’homme que lui désigne Erin, mais il s’enfuit et, en le poursuivant, Houston se retrouve, l’arme à la main, mis en joue par deux policiers. La piste Macklin n’est finalement pas confirmée et Houston commence à avoir quelques soupçons sur Erin. En voulant consulter son dossier à l’hôpital, il découvre qu’elle n’en a pas. Alors qu’il parle avec elle, il voit passer l’homme qu’il a poursuivi quelques heures plus tôt. Cette fois, il lui met la main dessus. Mais l’homme prétend être… le frère d’Erin, qui lui a demandé de faire semblant de surveiller son appartement. Refroidi, Houston explique à Erin, qui ne cesse de lui déclarer son amour avec un empressement embarrassant, qu’il préfère ne pas la revoir. Ce soir-là, elle s’introduit dans l’appartement de la marina et lacère le portrait de Matt avec son père, avant de mettre à sac toute la place et de poignarder le vigile, Josh Curry, attiré par le bruit. Il ne survit pas à sa blessure mais, alors qu’on le transportait à l’hôpital, il a clairement désigné son agresseur, qu’il avait aperçue le matin même au bras de Houston. Les recherches de C.J. révèlent que la véritable Erin Brown était infirmière dans un hôpital psychiatrique et a été assassinée par une patiente qui depuis est en cavale. C’est elle qui, aujourd’hui, a pris son identité ; quant à son prétendu frère, c’est en fait un infirmier de l’hôpital soupçonné de voler des produits médicaux. Quand elle appelle Houston, celui-ci feint d’être bien disposé et accepte de la rencontrer au zoo. Hoyt tend une souricière mais elle s’en rend compte et prend la fuite. Le soir même, elle téléphone à C.J. et la prévient qu’elle ne la laissera pas lui voler Houston. D’ailleurs, si elle ne l’a pas, personne ne l’aura. Peu de temps après, elle surgit dans le penthouse de Houston au siège de Houston Inc. et se jette sur lui avec une lame, le blessant à l’épaule avant de s’enfuir à nouveau. En quittant l’hôpital, au matin, il trouve sur son pare-brise une note l’invitant à passer à une certaine adresse pour avoir des informations sur Erin ; il y trouve Gregory Brown mort et un mot d’Erin. Elle est partie se débarrasser de l’autre personne qui menace son amour avec Houston : C.J. Celle-ci, au même moment, la découvre dans le penthouse de Houston Inc., armée d’un scalpel…

Kristen Meadows
Rod Loomis (à gauche)

 

Floyd Levine
Paul Petersen (à gauche)

 

Peter Naar (à gauche)
Ray Galvin

 

Avec Floyd Levine (Dr Osgood), Rod Loomis (Dr Michaels), Kristen Meadows (Erin Brown). Et avec Peter Naar (Gregory [Brown / Johnson]), Victor Rendina (Locksmith), Ray Galvin (Josh Curry) et Harry Grant (Macklin), Ellen Snortland (delivery girl), Paul Petersen (cop), Cis Rundle (Chris).

Kim Manners met en scène quelques images choc dans cette (énième) variation sur le thème de l’amour meurtrier, en particulier dans la dernière séquence. Le dernier plan a un petit côté… X Files.

C’est de cet épisode (acte IV) qu’est extraite la scène où Houston démarre sa Mercedes et fait une marche arrière nerveuse (pour voler au secours de C.J.), scène sur laquelle s’inscrit le titre de la série dans le générique des saisons 2 et 3.

On revoit le Code 3 Bar vu dans l’épisode précédent.

 

Houston – Vous n’avez pas de maison ? A chaque fois que je viens à l’hôpital, vous êtes là !

Dr Michaels – Je pourrais dire la même chose de vous.

 

2.04  The Centerfold Murders (Concours de meurtres)

ABC, 30 septembre 1983

Musique de Ken Harrison

Ecrit par Skip Webster

Réalisé par Kim Manners

Houston et C.J. enquêtent depuis deux semaines sous couverture au Southern California Club pour coincer un cambrioleur, Armand, qui tombe enfin dans le piège qu’ils ont préparé pour lui. La conclusion de cette affaire donne l’occasion à Matt de faire la connaissance de l’un des mannequins participant au concours des Centerfold Girls, Sandy, qui l’engage après lui avoir confié son inquiétude : son amie Janis, qui devait participer au concours mais ne s’est pour l’instant pas montrée, lui a dit avant qu’elle ne quitte New York qu’un maniaque allait tuer les douze filles du concours. Elle lui désigne par ailleurs un homme qui suit les filles dans chaque ville où elles passent, Lennie Dumbrille, qui prétend être photographe de presse. L’homme n’attend pas pour parler à Matt quand celui-ci tente de l’approcher mais Matt l’éconduit dès qu’il approche de nouveau Sandy. Malheureusement, celle-ci est assassinée peu de temps après dans sa chambre et Matt découvre son corps, ainsi que l’inscription Helter Skelter écrite sur le mur avec son sang. Le Lt Hoyt est en charge de l’enquête mais Houston poursuit ses propres investigations. Nikki Sheffield, l’organisatrice du concours, lui apprend bientôt que l’on a retrouvé Janis, morte, dans son appartement de New York : elle aussi a été poignardée. Or, Janis était Miss Janvier, tandis que Sandy était Miss Février. Dès qu’il s’en rend compte, Houston se précipite dans la chambre de Miss Mars, Gilda Rivera, l’une des favorites du concours, en passe de devenir une star de cinéma sous l’égide du producteur Orson Lowe, le mari de la riche Deena Lowe. Hélas, Gilda est déjà morte et le meurtrier, toujours là, assomme Houston avant de s’enfuir. Les renseignements pris par C.J. – qui a dû renoncer à ses deux semaines de vacances à Acapulco pour assister Houston sur cette enquête – désignent Dumbrille comme le probable meurtrier : l’homme est un psychopathe qui a déjà été interné et qui comptait parmi les fans de… Charles Manson. Houston s’introduit dans sa chambre afin de fouiller ses affaires, dans lesquelles il découvre un couteau encore taché de sang. Dumbrille, le trouvant là, l’attaque avant de prendre la fuite. Aussitôt Nikki Sheffield lance son chef de la sécurité Powers sur ses traces, en dépit de l’interdiction de Hoyt, qui veut l’arrêter avec Houston. Powers ne s’embarrasse pas de subtilité et tire sur Dumbrille dès qu’il le voit, le blessant à l’épaule. Houston, cependant, n’est pas convaincu que la police a arrêté le véritable tueur. Tout en effet le désignait comme le coupable idéal, jusqu’au couteau ensanglanté négligemment déposé dans sa chambre. En creusant davantage, C.J. et Houston découvrent que Gilda Rivera faisait chanter Orson Lowe pour qu’il la produise. Lowe aurait-il tué Janis et Sandy pour faire croire à l’existence d’un maniaque, avant d’assassiner Gilda, la seule dont il voulait vraiment se débarrasser ? Le doute est suffisant pour que les détectives tendent un piège à Lowe afin de voir s’il y mordra…

Bart Braverman
D.D. Howard

 

Paul Cavonis
Joe Penny & Elaine Giftos

 

Sharon Acker
William Bryant

 

Avec Sharon Acker (Deena), Bart Braverman (Orson Lowe), Paul Cavonis (Lennie Dunbruhl), Elaine Giftos (Nikki Sheffield), D.D. Howard (Sandy), Joe Penny (Eric Jason), Lynn Whitfield (Val) et William Bryant (Powers). Et avec Patty Kotero (Gilda), Connie Downing (Debbie) et Cis Rundle (Chris), Lisa Welch (Centerfold), Karen Witter (Centerfold).

Houston et C.J. agissent vraiment en partenaires dans cet épisode, de l’ouverture à la conclusion. L’action commence in medias res, par l’arrestation qui conclut une enquête de deux semaines, avant qu’une nouvelle enquête ne soit ouverte. L’intrigue présente des similitudes avec la formule de la saison 1 : des cadavres et plusieurs suspects. Mais il est vrai que c’est une formule qui dépasse le seul cadre de la saison 1 de Matt Houston

Kim Manners démontre de nouveau son talent pour créer une angoisse en quelques plans, avec le meurtre de Sandy (comme dans l’épisode précédent).

Joe Penny, qui joue ici le photographe des Centerfold Girls, sera quelques mois plus tard l’un des détectives de Riptide. Bart Braverman, lui, avait été le faire-valoir comique de Robert Urich dans les trois saisons de Vega$

 

 

2.05  Needle in a Haystack (A la recherche d’un enfant perdu)

ABC, 7 octobre 1983

Musique de Dominic Frontiere

Ecrit par Daniel J. Pyne & Scott Shepherd

Réalisé par Don Chaffey

Houston et C.J. participent à une opération de l’INS (Immigration and Naturalization Service) avec Gabrielle Delgado, au terme de laquelle ils volent à Murdock une liste prouvant qu’il fait entrer des immigrés clandestins aux Etats-Unis. Murdock téléphone aussitôt à l’inspecteur Cory McFadden, son homme au sein de l’INS, afin de lui ordonner de renvoyer immédiatement au Mexique les derniers immigrés qu’ils ont fait entrer. McFadden organise aussitôt une descente dans l’atelier de confection de Brady où ont été placés ces clandestins. Il en profite pour violer et violenter une femme dans une allée, derrière l’atelier. Mais il est surpris par Tony Estrada, un garçon de quinze ans, handicapé mental, qui revient de la pharmacie où il est allé chercher l’insuline dont il a besoin, étant diabétique. McFadden ordonne à son adjoint Garcia d’emmener le garçon avec les clandestins. La mère de Tony, Maria, qui connaît Houston et C.J., demande leur aide pour retrouver son garçon. Ils retrouvent l’insuline dans l’allée et savent que le temps est compté : si Tony ne reçoit pas son injection d’insuline dans quelques heures, il mourra.

Houston s’adresse à Garcia et McFadden mais n’en apprend rien. Jusqu’à ce que Garcia le recontacte et lui demande de passer le voir à son bureau, ce soir-là, après la fermeture de l’INS. Il lui avoue ce qui s’est passé mais McFadden, qui a surpris son appel à Houston, le tue avec le revolver de ce dernier qu’il a assommé. Le Lt Hoyt n’a d’autre choix que d’arrêter Houston, qui s’enfuit afin de pouvoir secourir Tony Estrada, dont Garcia lui a dit qu’il avait été envoyé à Tijuana. McFadden est lui aussi au Mexique, où il espère trouver Tony et le faire taire définitivement…

Ramon Bieri
Sydney Lassick
Rafael Campos

 

Alejandro Uribe
Elyssa Davalos
R. Bieri & Tom Simcox

 

Rudy Ramos
Rick Jason
David Comfort

 

Avec Ramon Bieri (Insp. Cory McFadden), Rafael Campos (le chauffeur de taxi mexicain), Elyssa Davalos (Gabrielle Delgado), Edith Diaz (Maria Estrada), Rick Jason (Murdock), Sydney Lassick (Brady), Rudy Ramos (Vincent Garcia), Tom Simcox (Gershwin). Et avec Alejandro Uribe (Tony), Fred Pinkard (Mueller) et Danny A. Romero (Mexican Captain), Peter Schreiner (Owens), David Comfort (Mexican Kid), Suzanna Aguayo (Theresa).

Hoyt à son adjoint Owens qui s’apprête à tirer sur l’ULM sur lequel Houston est en train de s’envoler – It’s unnecessary, Owens. And it’s also against the law. Ce n'est pas nécessaire, Owens. Et c'est aussi contre la loi. 

Owens – What’s against the law ? Qu'est-ce qui est contre la loi ? 

Hoyt - Shooting Houston out of season. De tirer sur Houston en dehors de la saison. 

Concours de grimaces ? Matt 

 et C.J. s'y collent, en hélico.

 

2.06  Marilyn (Marilyn)

ABC, 21 octobre 1983

Musique de John Davis

Ecrit par Robert Brennan

Réalisé par Barbara Peters

Scott Thomas et Katie LaBourdette

Houston reçoit un appel téléphonique alarmant de Jim Kirby, l’un de ses employés, qui prétend que des hommes veulent le tuer. Il le retrouve en face de l’immeuble de Houston Industries mais Kirby est abattu par deux hommes qui prennent la fuite. Avant de mourir, il supplie Houston de « sauver Marilyn ». Mais qui est Marilyn ? La seule Marilyn qu’il semble avoir croisée dans sa vie est une institutrice, quand il était à l’école ! Houston se met donc en quête d’une candidate plus crédible au rôle et il trouve dans l’appartement de Kirby des photos où il pose avec une femme qui ressemble… à Marilyn Monroe. Les deux tueurs surgissent à nouveau et tentent de le tuer. Il reçoit une balle dans l’épaule mais abat l’un des gorilles, Richter. Celui-ci était employé par Tommy Reardon, un gangster, membre du Syndicat. Grâce au travail sur le terrain de son ami Too Mean Malone, ancien joueur de football, Houston ne tarde pas à retrouver Marilyn. Reardon, cependant, a délibérément exposé celle-ci afin que le détective la trouve, pour l’attirer dans un piège. Le piège est déjoué et Houston en apprend un peu plus : Kirby utilisait les ordinateurs de Houston Industries pour commettre des fraudes pour le compte du Syndicat, mais il a commis l’erreur de tomber amoureux de Marilyn, qui est la maîtresse attitrée de Reardon, lequel est un homme colérique et vindicatif. Maintenant, c’est Houston qui devient gênant et dangereux pour le gangster, qui oblige Marilyn à lui donner un rendez-vous sur le front de mer. Rendez-vous prévu pour être fatal au détective, mais les choses ne tournent pas toujours comme le veulent les gangsters…

Charles Dierkop
Bruce Fairbairn
Steven Apostlé Pec

 

Scott Thomas
Fran Ryan
George Wyner

 

Katie LaBourdette
Fred Lerner
Rockne Tarkington

 

Avec Charles Dierkop (Choo Choo), Bruce Fairbairn (Jim Kirby), Katie LaBourdette (Marilyn), Fred Lerner (Kyle), Steven Apostlé Pec (Douglas Mitchell), Fran Ryan (Maggie), Rockne Tarkington (Too Mean Malone), Scott Thomas (Tommy Reardon), George Wyner (Murray). Et avec Gary Krakower (Doctor), Duncan McLeod (Primrose), Diana Bellamy (Mary), Hank Underwood (Slim), Michael McClure (valet), Mac Downs (Tommy), Russ McCubbin (Richter).

L’épisode repose tout entier sur le gimmick du sosie de Marilyn. Katie La Bourdette livre, dans le rôle, une performance outrancière qui ne sert pas vraiment le côté glamour de Marilyn.

Charles Dierkop reprendra le rôle de Choo Choo dans l’épisode 2.19.

 

2.07  The Ghost of Carter Gault (Sur le fil du bistouri)

ABC, 28 octobre 1983

Musique de Ken Harrison

Adaptation : Jud Scott, histoire de Steven Thornley

Réalisé par James L. Conway

Pamela Hensley et Lee Horsley

Matt Houston se réjouit d’une soirée en compagnie d’une ravissante hôtesse de l’air… quand un appel de son ami Carter Gault fait voler en éclats cette joyeuse perspective. Carter est un journaliste qui a traversé une période difficile après la mort de son petit garçon et qui est obsédé par Albert Perone, un mafieux contre lequel il affirme avoir réuni des preuves après de longs mois d’investigation. Hélas, il est blessé par l’explosion de sa voiture et transporté dans un état critique à l’hôpital. En passant à son bureau, Houston tombe sur deux hommes en train d’y mettre le feu. Parmi les rares objets sauvés des flammes, une bande vidéo où Carter interroge un témoin masqué qui affirme pouvoir relier Perone à un meurtre, mais le nom de la victime a malheureusement été détruit. A l’hôpital, Matt empêche un tueur d’achever Carter, toujours dans le coma. Mais Perone enlève la petite fille du médecin qui doit opérer Carter, Constance Harrison, afin de la forcer à faire mourir le journaliste sur la table d’opération. Constance n’ose en parler mais Houston comprend sa situation juste avant qu’elle n’opère. Carter meurt mais elle a fait son possible, faisant repartir son cœur trois fois avant de devoir renoncer. Matt lui demande de retenir la nouvelle de la mort de Carter quelques heures, le temps qu’il retrouve la petite Jody. Il ne pense pas, en effet, que Perone la laisse vivre, quelle que soit l’issue de l’opération…

J.D. Cannon
Le Tari

 

Luke Askew
Patti Been

 

Robin Dearden
William E. Noone

 

Avec Luke Askew (McKinney), Fran Bennett (Lucille), J.D. Cannon (Perone), Dave Cass (Jacobs), Robin Dearden (Constance), Le Tari (Philly). Et avec William E. Noone (Carter Gault), Patti Been (Connie Gault), Lori Sutton (blonde), Joe Handy (intern), Natalie Gregory (Jody) et Frank Orsatti (Carmo), Robert Gibson (father), Cis Rundle (Chris).

Hoyt – This can cost me my badge. Cela pourrait me coûter ma plaque.

Houston – I could always use another partner. J'aurais bien une place pour un autre associé. 

 

Le numéro de téléphone de Houston : 555-6328. (Avec un doute sur le 3.)

 

2.08  China Doll (La filière chinoise)

ABC, 4 novembre 1983

Musique de Dominic Frontiere

Ecrit par James L. Conway

Réalisé par Charles Picerni

Lee Horsley au chevet de Pamela Hensley

C.J. reçoit un appel de Connie Ling, une amie du College, qui la supplie de la rejoindre chez elle. Quand elle y arrive avec Matt, Connie vient d’être abattue par un tueur que Matt poursuit jusque sur les toits avant de l’abattre en pleine rue. L’homme est transporté à l’hôpital, où Matt et C.J. rencontrent Harry Carter, un agent de la DEA, amené par Hoyt. Carter leur apprend, vidéo à l’appui, filmée à Hong Kong, que Connie utilisait son emploi au département d’art chinois du County Museum of Art pour se livrer au trafic de drogue. C.J. a bien du mal à l’admettre et entreprend de mener sa prorpe enquête avec Matt. Carter, cependant, s’intyroduit bientôt dans la chambre de l’assassin et provoque sa mort sans que personne le voie entrer et sortir de la chambre. Il va ensuite trouver Soo Chin, le cerveau du trafic avec l’Asie, et lui offre de lui restituer la livraison qu’on lui a volée – c’est pour cette raison qu’il a fait assassiner Connie, qu’il pensait responsable de ce vol – en échange de deux millions de dollars. Il demande une faveur en retour, pour le bien de leur association : qu’il fasse éliminer Matt Houston et C.J. Parsons. Soo Chin envoie donc deux tueurs s’en charger ; ils manquent Houston mais blessent C.J., conduite à l’hôpital dans un état grave. Elle s’en sort, heureusement, mais Houston est plus déterminé que jamais à tirer cette affaire au clair. Il demande l’aide de Too Mean Malone et fait surveiller Sam Ling, le frère de Connie, un junkie qui pourrait détenir des informations utiles. Les tueurs de Soo Chin tentent de nouveau de tuer Houston, sans davantage de succès. Houston finit par découvrir l’implication de Carter, qui est non seulement de mèche avec Soo Chin mais a piégé Connie Ling : c’est elle, en effet, qui avait contacté la DEA pour mettre fin au trafic d’héroïne et Carter a décidé de l’utiliser à son profit. Hoyt ne s’en rend pas compte mais, en rendant visite à C.J. à l’hôpital, il empêche Carter de la tuer. L’agent ripou s’enfuit et Matt se lance sur sa piste…

Christopher Connelly
Marion Yue

 

John Fujioka
Peter Kwong

 

George Kee Cheung
Rockne Tarkington

 

Avec George Kee Cheung (Yen), Christopher Connelly (Harry Carter), John Fujioka (Soo Chin), Henry Kingi (Hoy), Peter Kwong (Sam Ling), Rockne Tarkington (Too Mean Malone), Marion Yue (Connie Ling). Et avec Mickey Morton (Leon), Paul Tuerpe (Dr Peters), Jeff Imada (Ning), Douglas Allan Shanklin (Brannigan) et Daniel Greene (McNeal), Cis Rundle (Chris), Rawn Hutchinson (Hallick), Tommy Castranova (Frank), Sandra Bobrowicz (operator).

7’ : la poursuite sur les toits est accompagnée par une musique qui évoque parfois le célèbre thème de Shaft composé par Isaac Hayes.

 

2.09  Butterfly (Double face)

ABC, 18 novembre 1983

Musique de Ken Harrison

Ecrit par Skip Webster

Réalisé par James L. Conway

Marcia Hall, seize ans, prostituée, demande l’aide de Houston pour retrouver sa sœur Butterfly, qui n’a que quatorze ans et qui est tombée entre les mains de ceux qui l’ont mise elle-même dans la rue. Ayant fui un beau-père abusif, Marcia et sa sœur ont débarqué à L.A. sans argent et sans ressources, elles n’ont aucun moyen de se défendre contre « Saint Nick », le maquereau qui détient Butterfly. Bien qu’ayant promis à Marcia de ne pas prévenir la police, Houston ne voit pas d’autre moyen lorsque la jeune fille et lui-même sont pris pour cibles par deux tueurs en pleine rue. Marcia, alors, s’enfuit en volant la voiture de Matt. Elle est retrouvée par la police en même temps que la voiture : morte, dans le coffre. Houston parle à un ami de Marcia, Scottie, un garçon qui fait lui aussi le tapin après avoir fugué de chez lui. Scottie accepte de l’aider et lui donne une adresse où il pense que Butterfly pourrait être détenue. Matt et C.J. parviennent à libérer la gamine et à faire arrêter la femme qui la garde, Melinda, mais celle-ci garde le silence. Scottie, en revanche, se sent menacé et appelle Houston à son secours ; Houston le trouve presque mort, blessé par balle, et est lui-même pris pour cible par les mêmes tueurs qu’il a déjà croisés, Riley et Yanoz. Il abat le second mais le premier prend la fuite. C.J., cependant, avec un coup de pouce de Baby, parvient à découvrir le nom de « Saint Nick » : ce pseudonyme cache rien moins que l’honorable juge Nicholas C. Whitewood. Houston et Hoyt se servent de cette découverte pour faire parler Melinda, en lui faisant croire que le juge a été arrêté et cherche à se décharger sur elle. Il ne reste plus alors qu’à faire tomber le juge de son piédestal…

Annette Sinclair
Ken Olandt
Steven Keats

 

Peter MacLean
Rachel Lindsay Greenbush
Jacquelyn Selleck

 

Trisha Noble
Beau Starr
Lincoln Kilpatrick

 

Avec Rachel Lindsay Greenbush (Butterfly), Steven Keats (Hadley Ridley), Peter MacLean (Juge Nicholas C. Whitewood), Trisha Noble (Melinda), Ken Olandt (Scottie), Annette Sinclair (Marcia), Beau Starr (Yanoz). Et avec Jacquelyn Selleck (Margot), Kellye Nakahara (Charlene), Gerald York (minister) et Cis Rundle (Chris), Dana Scott Galloway (bailiff).

5’30’’ : gros plan sur l’annonce de Houston Investigations dans les pages jaunes.

 

Hoyt – I don’t know what you’re thinking but I do know I don’t like it. Je ne sais pas ce que tu penses mais je sais que je n'aime pas ça. 

Houston – Yeah, I know. Oui, je sais. 

 

2.10  The Crying Clown (Le clown en pleurs)

ABC, 25 novembre 1983

Musique de Mark Snow

Ecrit par Daniel J. Pyne & Scott Shepherd

Réalisé par Charles Picerni

Matt Houston reçoit un appel de Thomas Dexter, un peintre qui vend ses toiles sur la marina. Il se dit en grand danger et supplie Houston de venir. Le détective lui donne rendez-vous à sa maison du front de mer et monte dans son hélicoptère pour s’y rendre ; il voit Dexter poursuivi par un grand type sur la promenade et l’en débarrasse en poussant le type dans l’eau avec son hélicoptère. Mais Dexter, au lieu d’attendre Houston, s’enfuit. Près des tableaux qu’il a laissés derrièrelui, Houston rencontre Daphne, qui venait, dit-elle, prendre livraison d’un clown pleureur que Dexter devait lui remettre. Houston l’invite à lui parler de sa relation avec Dexter puis ils se quittent. Peu de temps après, Houston trouve son appartement de la plage sens dessus dessous et… le cadavre de Dexter. Il trouve également, dissimulée sous la perruque du peintre, une clé qui le conduit jusqu’à une consigne d’om il retire un tableau. Le clown pleureur. Mais le tableau est adressé à un certain Van Poolen, non à Daphne. Se rendant chez le riche collectionneur Van Poolen, Houston y rencontre Daphne qui affirme qu’elle vient de voir Dexter qui lui a remis le clown, qu’elle vient de vendre à Van Poolen.

Il faudra quelques péripéties pour remettre en ordre tous les éléments de cette enquête. Dans l’atelier de Dexter, qui usait de toute une série de faux noms dont celui d’Arturo Bandini, Houston découvre une multitude de clowns. il est aussi menacé à plusieurs reprises par le grand costaud qui poursuivait Dexter, Harold, lequel travaille avec son acolyte Kenneth pour un galeriste appelé Horatio Bruno, qui tient absolument à mettre la main sur le clown pleureur, dût-il tuer pour cela. La raison en est que Dexter et Daphne avaient monté un trafic lucratif : sous chaque clown peint par Dexter se cache une toile de maître, que l’artiste faisait voyager grâce à cette dissimulation. Et le clown que cherche Bruno, et après lequel court également Van Poolen, cache un véritable Gauguin. Pour l’avoir, Bruno enlève C.J. afin d’obliger Houston et Daphne à lui apporter la toile que Houston a trouvée dans le coffre de consigne. Van Poolen s’invite à l’échange, auquel Houston a convié Hoyt et ses hommes, qui surveillent la rencontre…

Keene Curtis
John Matuszak

 

Jack Kruschen
Herbert Edelman

 

Marta DuBois
Jophery Brown

 

Avec Keene Curtis (Bruno), Marta DuBois (Daphne), Herbert Edelman (Dexter), Jack Kruschen (Arthur Van Poolen), John Matuszak (Harold). Et avec Jophery Brown (Kenneth), Cis Rundle (Chris), Stephen Picerni (skateboard kid).

Si le prix qu’il indique à Daphne est bien celui qu’il applique, Matt Houston n’est pas à la portée de toutes les bourses : cinq cents dollars par jour, plus les frais. Pas étonnant que Jim Rockford habite dans un mibil-home, avec ses malheureux deux cents dollars. Comme quoi, plus on est riche, plus on est cher ! (L’info est confirmée par l’épisode 2.15.)

Marta DuBois et Lee Horsley

 

2.11  The Outsider (Au royaume des aveugles)

ABC, 2 décembre 1983

Musique de Ken Harrison

Ecrit par Calvin Clements, Jr

Réalisé par Mike Vejar

Lee Horsley et Robert Walker

Matt Houston est engagé par M. & Mme Morano dont la fille a été enlevée dans sa chambre et dont le ravisseur exige une rançon. Houston accepte de la remettre mais il insiste pour alerter la police. Lorsqu’il se présente au rendez-vous fixé au téléphone par le ravisseur, la police est prête à intervenir. Mais Matt est attaqué par un costaud qui réussit à le jeter d’un pont et à échapper à la police. La vie de la petite Morano est plus en danger que jamais. C’est alors qu’un medium appelle la police. Adrian Harcomb, medium aveugle, prétend avoir vu des « images » qui correspondent à l’enlèvement de la jeune fille et à l’attaque sur le pont. Même si Hoyt n’est pas prêt à avaler ce genre de couleuvre, Houston parle à Harcomb et celui-ci parvient à mener la police jusqu’à la jeune fille, qui est sauvée. Harcomb connaît son heure de gloire devant les caméras ; Houston, lui, est plus que sceptique et pense que le medium est complice du ravisseur. Mais dans quel but, puisqu’aucune rançon n’a été versée finalement ?

Un autre enlèvement a bientôt lieu, celui d’un jeune garçon, fils des riches Vanadam. Cette fois, la rançon est d’un million et, de nouveau, Harcomb prétend avoir des visions. La méfiance de Houston à son égard, cependant, l’inquiète. Car Houston a vu juste : Harcomb n’est pas aveugle et il n’en est pas à son coup d’essai. Il demande à son complice, Sherman Perczak, au corps aussi développé que le cerveau est atrophié, de tuer Houston puis, lorsqu’il a échoué et a été blessé au contraire par le détective, il se débarrasse de lui. Puis il joue de nouveau la comédie du medium qui retrouve la victime, à ceci près que, cette fois, les Vanadam reconnaissants lui promettent trois millions de dollars pour fonder l’institut pour aveugles dont, dit-il, il a toujours rêvé. N’ayant aucune preuve contre lui, Houston décide de lui tendre un piège. Avec l’aide de Peter Hurkos, un vrai medium, il fait croire à Harcomb par voie de presse que les visions du medium vont permettre de retrouver le corps de Perczak avec, dans la main, un bouton arraché à la veste de son meurtrier. Et voilà Harcomb qui s’aventure seul dans la nuit pour aller vérifier lui-même sur le cadavre. Surprise : la main qu’il saisit pour y chercher le bouton accusateur n’est pas celle de Sherman mais celle de Matt Houston…

Robert Walker
P. Comi & B. Karlen

 

Bruce M. Fischer
Lincoln Kilpatrick

 

Wendy Girard
Dylan Tucker

 

Avec Bruce M. Fischer (Sherman Perczak), Wendy Girard (Officer Owens), Peter Hurkos (Peter Hurkos), Robert Walker (Adrian Harcomb). Et avec Paul Comi (Mr Morano), Betty Karlen (Mrs Morano) et Angela Black (reporter), Corinne Kason (wife), Lynn Herring (waitress), Cassandra Monsour (Gina), Victor Rogers (Mr Vanadam), Grace Simmons (Mrs Vanadam), Dylan Tucker (Vanadam boy), Curtis Taylor (bouncer).

The one with the psychic. Le scénario emprunte un sentier rebattu en confiant le rôle du faux medium à Robert Walker et en convoquant un « vrai » medium pour assister Matt Houston : Peter Hurkos joue ici son propre rôle (et joue mal la comédie, pour tout dire).

 

2.12  Target : Miss World (Cible : Miss Monde)

ABC, 23 décembre 1983

Musique de John Davis

Ecrit par Robert Brennan

Réalisé par Cliff Gould

Judson Scott est un Loup meurtrier (qui reviendra en saison 3)

Matt Houston accepte d’aider Scott Townsend à retrouver sa femme Agnes, d’origine navajo, dont il est sans nouvelles. La jeune femme a en fait été assassinée par un homme revêtu d’une peau de loup, qui s’est jetée sur elle en pleine rue, la nuit ; un Navajo, Charlie, a été témoin de l’agression et a reconnu ensuite l’homme-loup sous les habits d’un pompier prétendant inspecter les installations anti-incendie de l’immeuble où vivait Agnes, ainsi que d’autres Navajos. Charlie, persuadé que l’agresseur est un Wolf Witch, un sorcier-loup, a dérobé dans sa voiture une lampe-torche et a ensuite quitté la ville afin de retourner dans la Réserve où il demande à un chaman de procéder un rituel de protection. Tout cela, Matt et Scott le découvrent peu à peu, après avoir retrouvé Agnes à la morgue et été attaqués dans l’appartement de la jeune femme par l’homme-loup. En retrouvant Charlie, Matt le convainc de lui remettre la lampe-torche, sur laquelle sont relevées les empreintes du tueur : il s’agit d’Allen Garvey, alias Andre, un tueur à gages international qui, dit-on, a été engagé pour assassiner l’une des concurrentes de la 20e Cérémonie annuelle des Villes Jumelées à Los Angeles. La cérémonie est placée sous haute protection sous la supervision du Lt Hoyt. Andre a tué Agnes pour s’emparer de la clé de son appartement, qui surplombe la cérémonie et constitue le lieu idéal pour commettre son forfait. L’enquête de Matt Houston, cependant, contrarie ses projets ; il lui fait livrer une bombe emballée dans un ravissant paquet-cadeau mais la bombe ne fait aucune victime. Houston, de son côté, découvre les tenants et les aboutissants de la mission d’Andre : il doit assassiner Miss Athènes et son fiancé l’armateur Nicholas Papas afin de permettre à l’oncle de ce dernier de prendre le contrôle de sa compagnie ; mais Andre a reçu pour consigne de faire un véritable carnage afin de dissimuler la véritable cible et de faire passer l’attentat pour un acte terroriste aveugle. Matt Houston se dresse en travers du chemin du tueur et permet à la police de lui passer les menottes. Mais Andre promet d’être libre dans six mois au plus et de se venger du détective. Aucune prison ne l’a jamais retenu très longtemps…

Stephen Shortridge
Lincoln Kilpatrick

 

Rudy Diaz
Zelda Rubinstein

 

Carmen Zapata
Casey Kasem

 

Avec Rudy Diaz (Charlie), Casey Kasem (le maître de cérémonie du concours), Paul Picerni (), Zelda Rubinstein (Flower Girl), Judson Scott (Andre / Allen Garvey), Stephen Shortridge (Scott Townsend), Carmen Zapata (Mary Begay). Et avec Mark Schneider (Marlowe), Paul Tuerpe (Doctor) et Cis Rundle (Chris), Alan Oliney (punk), Melvin Ahaitty (Indian singer), Ava Cadell (Miss Athens), Don Jerrard (Nicholas Papas), Suzanne Regard (Miss Oslo), Marie Laurin (Miss Bordeaux), Dona Speir (Miss Berlin), Carol Meade (Miss Los Angeles), Toni Nero (Miss Mexico City), Dee Kaye (contestant), Judi Amber (Miss Glasgow), Kathleen White (contestant), Jeri Gaile (contestant), Macarena (contestant), Joan Chen (Miss Taipei), Elaine Hobson (bikini girl), JuLee Erdahl (bikini girl) et Evelyn Guerrero (Inez).

Andre reviendra effectivement, comme il le promet dans l’épilogue, dans l’épisode 3.09. Le scénario dira que c’est six mois plus tard, bien que l’épisode soit diffusé onze mois plus tard. Andre tient ainsi sa promesse au mot près.

Lee Horsley et Stephen Shortridge

 

2.13  The Monster (Le loup-garou)

ABC, 6 janvier 1984

Musique de Ken Harrison

Adaptation de Daniel J. Pyne & Scott Shepherd, histoire de Michael Fisher

Réalisé par James L. Conway

L’avocat F. Lee Bailey demande à C.J., qui fut son élève, de le représenter dans la petite ville de Lake Etaa où Roy Turner a été arrêté pour le meurtre sauvage de quatre adolescents. Les faits se sont déroulés au bord du lac qui donne son nom à la ville et Turner a lui-même clamé en public qu’il était le « monstre », la « machine à tuer » qui avait assassiné les quatre jeunes gens à l’aide d’un couteau. Son arrestation spectaculaire passe en boucle dans les journaux télévisés et C.J., en acceptant cette affaire, sait qu’elle va se heurter à l’hostilité farouche, voire violente, de la population locale. Mais les policiers eux-mêmes, à commencer par le shérif Loftus, lui réservent un accueil des plus froids, considérant que Turner ne mérite pas d’être défendu. L’individu est d’ailleurs particulièrement déplaisant et son contact donne la nausée à C.J. Voir un cocktail molotov traverser la fenêtre de sa chambre et enflammer un tapis, en revanche, lui donne la frayeur de sa vie et elle appelle Matt à la rescousse. Elle lui confie ses doutes quant au récit de Turner, qui avoue à la police les quatre meurtres et persiste à se présenter comme un dangereux tueur. Il faut pourtant pour avoir poursuivi et tué les victimes comme il prétend l’avoir fait une endurance que l’homme, atteint d’emphysème, n’a sans doute pas. Alors que C.J. et Matt se sont rendus au bord du lac, ils sont pris à partie par plusieurs habitants : la petite amie de la première victime, Linda Karlin, plusieurs parents des adolescents tués et le coach Salinger du lycée de Lake Etaa. Matt doit sortir son arme pour prendre congé de ce petit comité lui-même armé de fusils. L’un de ces citoyens en colère, Toby King, essaie plus tard d’abattre Turner en plein tribunal et en est empêché par Matt.

Alors que le détective cherche à parler à des lycéens et que Linda Karlin l’approche pour lui parler, la jeune fille s’en va brusquement, comme effrayée. Elle lui téléphone ensuite et lui demande de la retrouver dans le gymnase ; elle sait quelque chose et veut lui parler en toute discrétion. Sur le chemin, la voiture de C.J. et Matt est arrêtée et secouée par une foule en colère ; un homme la disperse en se mettant à tirer des coups de fusil, puis il tire sur la voiture et la fait exploser. Matt et C.J. sont emmenés par le shérif Loftus. Matt se rend ensuite au gymnase avec C.J. Il y trouve Linda effrayée : elle vient de rencontrer le coach Salinger qui l’a poursuivie avec un revolver, ils ont lutté, un coup est parti et a blessé Salinger. Salinger a tué Mick, son petit ami, avec lequel il s’était disputé après que le coach eut violé Linda ; il a tué les trois autres adolescents parce qu’ils avaient assisté au meurtre…

William Lucking
David Wallace

 

John Anderson
F. Lee Bailey

 

Chip Lucia
L.Q. Jones

 

Avec John Anderson (Juge David Myer), F. Lee Bailey (lui-même), Robert Carnegie (Toby King), Tom Hallick (Robert Hackett), L.Q. Jones (Sheriff Heywood Loftus), Chip Lucia (Coach Jack Salinger), William Lucking (Roy Turner), DeAnna Robbins (Linda Karlin), David Wallace (Tommy), George Wyner (Murray). Et avec Dolores Mann (Mrs Delaney), Cis Rundle (Chris) et Patricia Allison (Mrs Karlin), Charlie Jenkins (Floyd), Vince Deadrick, Sr (Officer Martin), Bill Smillie (bartender), Noelle Harling (Gwen), Michael D’Agosta (Richard), Denise Holland (Mary Ann).

En français, le titre « Le loup-garou » peut établir une confusion entre cet épisode et le précédent, qui mettait en scène un tueur international ayant lui-même « l’esprit d’un loup ». « Loup-garou » fait simplement référence au caractère monstrueux du crime et au fait que le présumé coupable chante lui-même, pour se rendre plus effrayant, la chanson « Qui a peur du grand méchant loup ? ».

Le scénario met C.J. en première ligne, même si le secours de Matt Houston apparaît vite utile. Comme dans « La femme en blanc » (par exemple), c’est l’occasion de voir C.J. exercer son métier d’avocate, ce qui est finalement assez rare dans la série, en dehors des moments où elle prend la défense de Houston en rappelant qu’elle est son avocate. On notera aussi la présence de Murray, qui assiste C.J. et Matt à Lake Etaa et qui change de personnage dans l’épilogue, sous l’influence de sa nouvelle voiture. Enfin, le véritable avocat F. Lee Bailey fait une apparition au début et à la fin pour « encadrer » la mission de C.J. à Lake Etaa. Pratique pour expliquer pourquoi C.J. se retrouve à défendre un « monstre » dans une petite ville proche de Los Angeles, mais dispensable néanmoins en tant que prestation d’acteur.

 

2.14  Waltz of Death (Requiem pour une blonde)

ABC, 13 janvier 1984

Musique de John Davis

Adaptation de Daniel J. Pyne & Scott Shepherd, histoire de Daniel J. Pyne & Scott Shepherd et Robert Bielak

Réalisé par Don Chaffey

Le producteur Colin Breen engage Matt Houston pour protéger le pianiste classique Clark Sawyer, qu’un homme menaçant suit dans tous ses déplacements. L’homme, Harley Kelton, qui accuse Sawyer d’être l’étrangleur au foulard (Scarf Killer), meurtrier de plusieurs femmes, est un ancien policier de Baltimore obsédé depuis deux ans et demi par l’étrangleur. Kelton s’est déjà trompé plusieurs fois et plus personne ne le prend au sérieux, d’autant qu’il a sombré dans l’alcoolisme. Il affirme pourtant à Houston qu’il est sûr, cette fois, de ne pas commettre d’erreur. Mais c’est Kelton que l’on retrouve bientôt pendu chez lui : il se serait suicidé et les foulards rouges trouvés chez lui le désignent comme l’étrangleur que la police n’a jamais pu arrêter. L’explication, en tout cas, satisfait Hoyt, qui a d’autres chats à fouetter et d’autres tueurs à arrêter. Houston, lui, se demande si Kelton ne disait pas vrai. Il trouve chez lui une liste de villes et de dates qui correspondent aux déplacements de Sawyer mais aussi aux meurtres de l’étrangleur. Et il apparaît bientôt que la première victime de l’assassin était la propre fille de Kelton, qui portait un autre nom depuis la séparation de ses parents et le remariage de sa mère. Houston se rend également à Las Vegas pour y rencontrer Rachel, l’ex-femme de Sawyer, qui lui apprend que ce dernier est impuissant. Rachel adorait les foulards rouges. Houston pense que Sawyer n’a pas supporté le départ de Rachel et qu’il a commencé alors à assassiner des femmes qui lui ressemblent, en les étranglant avec un foulard rouge, retrouvé autour du cou de chaque victime. Le détective soumet sa théorie à Sawyer et l’avertit qu’il ne le lâchera plus. Sawyer lui tend alors un piège afin d’obtenir de la Justice une ordonnance d’éloignement, qui interdit au détective de l’approcher. Houston a les mains liées, du moins à Los Angeles. Mais à San Francisco, où Sawyer se rend pour un nouveau concert, il décide de lui tendre un piège avec la complicité du Detective Andrea Flynn. Elle sera l’appât et Houston ne la quittera pas des yeux, se faisant passer pour un chauffeur de taxi. Malheureusement, les choses ne se déroulent pas exactement comme prévu…

George Chakiris
Pamela Brull

 

Norman Alden
William Schallert

 

Patricia Klous
Dans l'oeil du tueur

 

Avec Norman Alden (Harley Kelton), George Chakiris (Clark Sawyer), Patricia Klous (Andrea Flynn), William Schallert (Colin Breen), Rockne Tarkington (Too Mean Malone). Et avec Pamela Brull (Rachel), Paul Laurence (Yeager) et Patrick Stack (Manners), Christie Claridge (blonde), Bunki Jones (Designer’s assistant), Cis Rundle (Chris), Julie Fink (Sarah), Terry Arthur (girl), Cherie Michan (waitress).

Le tueur de femmes, qu’il soit étrangleur ou égorgeur, est un cliché, et le retrouver sous le costume d’un pianiste classique n’est pas non plus une grande surprise. En revanche, on pourra apprécier la mélodie au piano qui ponctue l’épisode, inspirée de la Scarlet Waltz qui rendit célèbre le pianiste meurtrier. Et peut-être aussi le tandem que forme Houston avec la femme flic Andrea Flynn, que l’on retrouvera dans le dernier épisode de la saison et qui deviendra, à la rentrée suivante, la rempklaçante de Lauren Tewes dans La Croisière s’amuse, toujours sous l’égide d’Aaron Spelling.

18’18’’ : HOUST N 1 est l’immatriculation de la Mercedes de Houston, mais on lit plutôt HOUSTON 1 en 23’49’’.

 

2.15  Houston Is Dead (Matt Houston est mort)

ABC, 20 janvier 1984

Musique de John Davis

Ecrit par Michael Fisher

Réalisé par Charles Picerni

Wendy Kilbourne et Lee Horsley

Bien qu’il ait prévu de passer quelques jours fort agréables avec sa petite amie, Matt Houston se laisse attendrir par Stuart Chisholm qui recherche sa fille Stella, une infirmière, qui a disparu. Elle travaillait à la maison de convalescence Meadowoaks, dirigée par le Dr Otis Barnwell. Le directeur, Rutledge, déclare à Houston (qui se fait passer pour un ami écrivain de Stella) que l’infirmière a disparu après avoir été accusée de voler des médicaments. Houston prétend cependant que Stella lui avait téléphoné peu de temps auparavant et qu’elle disait lui avoir envoyé des documents importants par voie postale. Il donne l’adresse de son appartement sur la marina et, le soir même, est victime d’une tentative de meurtre par un tireur posté à l’extérieur. Il surveille ensuite sa boîte aux lettres et voit Charles, un assistant de Rutledge, venir examiner son courrier à la sauvette. Ce que cachent Rutledge et Barnwell est suffisamment important, manifestement, pour qu’ils tentent de nouveau d’assassiner le détective, ainsi que Stuart, en provoquant une explosion. Sans succès de nouveau. Charles aborde donc le problème plus frontalement et tire sur Matt à bout portant, l’atteignant au cou et à la poitrine. Le détective est transporté mourant à l’hôpital où il décède entre les mains des médecins… Le temps que Hoyt téléphone à C.J. la nouvelle de la mort de Houston, le cœur de ce dernier est déjà reparti, à la surprise de l’équipe médicale ! Bill Houston arrive du Texas pour veiller sur son fils avec C.J. Quand il reprend conscience et qu’il va mieux, Matt ne voit pas de meilleur moyen de faire la lumière sur la machination que de passer sa convalescence… à Meadowoaks. Entre-temps, Houston et C.J. ont découvert que Barnwell maintenait son épouse Lillian, héritière d’une grosse fortune, dans un coma artificiel depuis trois ans, afin de conserver le contrôle de sa fortune qui, en cas de décès, serait léguée à des œuvres de charité. Houston, tout en sachant que sa vie sera en danger dès l’instant où il sera entré dans Meadowoaks, entend trouver et libérer Lillian Barnwell. Rutledge, Charles et Barnwell, en tentant de l’en empêcher, se dévoilent…

Paul Koslo
Jonathan Banks

 

Lonny Chapman
David Wayne

 

Alan Fudge
Wendy Kilbourne

 

Avec Jonathan Banks (Charles), Lonny Chapman (Stuart Chisholm), Alan Fudge (Dr Otis Barnwell), C.J. Hincks (Stella Chisholm), Wendy Kilbourne (la petite amie de Matt), Paul Koslo (Rutledge), Marian McKnight (Lillian Barnwell) et David Wayne (Bill Houston). Et avec Ruth Kobart (nurse Lemke), Cis Rundle (Chris), Paul Tuerpe (doctor) et Pamela Brown (nurse Rita), Jack Yates (orderly), Anne Bruner (Meg), Dinah Anne Rogers (night nurse).

Michael Fisher illustre ici la façon décomplexée dont la série s’autorise les ficelles les plus outrancières : on se doute évidemment que Houston ne meurt pas vraiment dans cet épisode… mais si, il meurt… durant quelques instants, le temps de faire prononcer à Hoyt la phrase-titre : « Houston is dead ». Puis le fait d’avoir plus que frôlé la mort ne l’empêche pas de faire le coup de poing avec le sadique Charles, tandis que les méchants de l’épisode sortent sans vergogne le revolver et tirent dans les couloirs de la (bien peu paisible) maison de santé. Lorsque Houston meurt, le médecin déclare, incrédule : « Je le croyais indestructible. » Eh bien oui, il l’est. L’apparition de David Wayne en Bill Houston est un plaisir de fan supplémentaire.

 

2.16  Criss-Cross (L’homme de glace)

ABC, 27 janvier 1984

Musique de Ken Harrison

Ecrit par Stephen Lord

Réalisé par Don Chaffey

Le retour de Vince Novelli (John Aprea)

Le Lt Hoyt met la main sur un voleur, Klein, qui lui propose un marché pour alléger sa peine : il lui donne le nom du policier qui a fait disparaîte un stock de cocaïne de l’immeuble de la police un an plus tôt. Le nom : Vince Novelli. Celui-ci est arrêté à Hawaii, où il a refait sa vie avec sa famille, et amené à Los Angeles où Hoyt n’a d’autre choix que de regarder en face les éléments qui l’accusent. Houston, au contraire, ne peut croire un instant que son ami ait pu commettre le crime dont on l’accuse, en dépit de l’opinion du psychiatre de la police, qui l’a suivi au moment où, blessé par balle, il a été mis à la retraite anticipée. Vince était furieux de cette décision, qu’il n’acceptait pas. Un antiquaire, Rudy Bezmer, reconnaît formellement Novelli comme l’homme qui est venu le trouver un an plus tôt pour lui revendre la drogue. Houston paie la caution et héberge son ami dans sa maison sur le front de mer, mais Novelli, anxieux de prouver son innocence, en sort pour aller lui-même questionner Bezmer. Ils se disputent, en viennent aux mains et soudain Bezmer s’effondre : un homme, qui observait la scène dans sa voiture, l’a abattu mais c’est Vince qu’un témoin voit l’arme à la main, avant qu’il ne s’enfuie. Recherché par la police, Vince contacte Houston et lui fixe rendez-vous dans un entrepôt ; voulant le protéger de lui-même, Houston prévient Hoyt qui arrête Vince. Pendant ce temps, les recherches menées par C.J. envoient Matt chez Arnie Lazar, un gangster à la retraite. En parlant avec lui, Houston acquiert la certitude que c’est lui qui a piégé Novelli, mais il ignore encore pourquoi. Il ne tarde pas à le découvrir : le petit-fils de Lazar, Mark Blanchard, un garçon de dix-huit ans, a été tué en prison où Novelli l’avait envoyé. Lazar a déjà envoyé son tueur, Thatcher, l’homme qui a abattu Bezmer, en prison pour tuer Vince : ainsi sa vengeance sera accomplie, Novelli sera mort comme Mark, en prison…

Anthony DeLongis
Guy Doleman

 

Anthony James
John Gladstein

 

Morgan Woodward
Henry Beckman

 

Avec John Aprea (Vince Novelli), Henry Beckman (Talbot), Anthony DeLongis (Klein), Guy Doleman (Rudy Bezmer), John Gladstein (Dr Bern), Anthony James (Thatcher), Morgan Woodward (Arnie Lazar). Et avec Catherine Ferrar (Jennifer) et Mark Schneider (Marlowe) et Arnold Bankston, III (sergeant), Anthony Leonardi (Conway), Marland Proctor (trusty), Vaughn Armstrong (reporter), Lew Saunders (officer #2), Ed Ruffalo (officer #1), Ian Giatti (Arnold), Cis Rundle (Chris), Paul Petersen (officer #3) et R.J. Williams (Tony).

Les fans de la première saison apprécieront le retour de Vince Novelli, dont on apprend qu’il a ouvert un restaurant à Hawaii avec sa famille (Mama Novelli y compris, bien entendu).

Novelli mentionne le tarif de Houston : 500 $ par jour plus les frais. Il confirme l’info donnée en 2.10.

La Mercedes de Houston est immatriculée HSTN.

Pamela Hensley et Lee Horsley

 

2.17  The Bikini Murders (Madame et ses mannequins)

ABC, 3 février 1984

Musique de John Davis

Ecrit par Skip Webster

Réalisé par Charles Picerni

Matt Houston trouve sur son répondeur téléphonique un appel de Sandra Osbourne, la secrétaire du psychiatre Charles Brockway, assassinée entre-temps, apparemment par un junkie à la recherche de drogue. Etant donné qu’elle était manifestement très inquiète et qu’elle voulait l’engager, Houston ne croit pas à la version officielle. En se rendant chez elle en compagnie de sa co-locataire, Paula, il y surprend un homme en train de fouiller l’appartement, et qui parvient à s’enfuir. Non, cependant, sans avoir été vu par Houston, qui reconnaît en lui le portrait-robot du cambrioleur présumé qui a assassiné Sandra. Il retrouve sa photo dans les albums de la police ; l’homme s’appelle Taggart et pourrait bien travailler pour le Dr Brockway lui-même. Houston échange donc quelques mots avec celui-ci, sans abattre ses cartes, pour lui apprendre qu’il détient l’enregistrement de l’appel laissé par Sandra sur son répondeur, dans lequel on entend une autre voix, comme issue d’une bande magnétique. Comme l’escompte le détective, Brockway envoie Taggart tenter de s’emparer de cette bande : la voix qu’on y entend, en effet, est celle de l’une de ses patientes, devenue sa fiancée, Karen Andrews, que Taggart fait chanter en menaçant de rendre publiques les révélations qu’elle a faites… à son psychiatre. En se battant avec Houston, Taggart bascule du balcon du penthouse et va s’écraser dans la rue. Mais la culpabilité de Brockway ne fait plus de doute aux yeux de Houston, qui en avertit Karen Andrews. Brockway enlève alors la fille de Karen, Amy, afin de la forcer à verser l’argent exigé par le maître-chanteur. Elle ne veut pas prévenir la police mais se tourne vers Houston, qui décide de la suivre tandis qu’elle portera la rançon…

Caren Kaye
Ingrid Anderson

 

George Maharis
David Graf

 

John Dennis Johnston
Robin Ignico

 

Avec Ingrid Anderson (Paula Channing), David Graf (Ernest), Robin Ignico (Amy), John Dennis Johnston (Warren J. Taggart), Caren Kaye (Karen Andrews) et George Maharis (Dr Charles Brockway / Henry G. Paxton). Et avec Lauren Chase (Sandra) et les Playboy Playmates Barbara Edwards, Veronica Gamba, Marianne Gravatte, Kymberly Herrin, Trisha Long, Heide Sorenson, Dona Speir, et Cis Rundle (Chris), Anthony Leonardi (Jenkins), Danielle Aubrey (maid), Sandra Bobrowicz (model), Mary Lynne Gehr (model).

La Mercedes de Houston est immatriculée HSTN.

 

2.18  Death Match (Match à mort)

ABC, 24 février 1984

Musique de John Davis

Ecrit par Robert Brennan

Réalisé par Don Chaffey

Une femme se noie près d’une plage de l’île Santa Maria et Matt Houston reçoit la coupure du Santa Maria Tribune relatant le drame et une inscription en lettres rouges : « Butcher Boy Is Waiting for You ». Le Butcher Boy Killer est l’assassin qui a tué la fiancée de Houston presque trois ans plus tôt, ainsi que d’autres filles, avant de cesser brusquement de tuer. Il n’a jamais été démasqué. Convaincu que c’est le tueur qui lui a envoyé cette coupure de presse, Houston se rend à Santa Maria et alerte le chef de la police, Lisa Taylor, ainsi que le maire Akers. Ce dernier l’accuse de crier au loup mais le chef Taylor est plus ouverte. A vrai dire, un charme immédiat opère entre Houston et la jeune femme, qui ressemble étonnamment à la fiancée qu’il a perdue. Elle-même a perdu son mari alors qu’elle travaillait dans la police de New York et c’est après ce drame personnel qu’elle est venue travailler à Santa Maria, où le maire Akers l’a engagée lui-même. Le meurtre d’une résidente de l’île a tôt fait de confirmer les craintes de Houston, qui retrouve le cadavre dans la baignoire de sa chambre d’hôtel : le Butcher Boy avait l’habitude d’abandonner ses victimes, étranglées, dans une baignoire pleine. Le tueur attaque Houston, qui ne parvient pas à le maîtriser ; mais ce n’est pas sa mort que veut le Butcher Boy, du moins pas tout de suite. Il a conçu un autre plan. Houston ne peut s’empêcher de penser que Lisa y a sa place et que sa ressemblance avec sa fiancée assassinée n’est pas due au hasard. Il voit juste : la venue de Lisa a été orchestrée par le tueur, Randall Prescott, fils d’une riche résidente de l’île, qui a tué son mari à New York et l’a ensuite orientée vers Santa Maria, versant au maire des pots de vin pour la faire engager. Sa longue absence est due au fait que sa mère l’a fait interner dans une maison de santé après avoir pris conscience qu’il avait quelques problèmes psychologiques. C’est en retrouvant sa liberté que Randall a mis au point le piège pour Houston. Il parvient à enlever Lisa pour attirer le détective, à qui il voue une haine personnelle car la femme qu’il allait épouser trois ans plus tôt était celle que Randall avait élue dans son cœur. Houston se jette dans le piège, accompagné de l’adjoint Marsh…

Cristina Raines
Ella Raines

 

Dana Elcar
Ed Coupee

 

John Calvin
Joe Baker

 

Avec Cristina Raines (Lisa Taylor), John Calvin (Randall Prescott), Dana Elcar (le maire Akers) et Ella Raines (Dorothy Prescott). Et avec Ed Coupee (Officer Marsh), Joe Baker (Perkins), Elizabeth Foxx (Claire) et Cis Rundle (Chris), Chris Hundley (Red), Ann Bronston (Colleen), Diane Hetfield (girl swimmer), Randall Stevens (paramedic).

Un nouveau tueur en série pour Matt Houston, et un nouveau drame personnel. Son aventure-éclair avec Lisa Taylor fait douloureusement écho au meurtre de sa fiancée trois ans plus tôt. La conclusion de l’histoire est dramatique et fait ressurgir le côté Ange Vengeur du héros.

Tourné en partie sur l’île de Catalina, dans les Channel Islands, au large de la Californie, un lieu fréquemment utilisé par les séries (par exemple Cannon, Quincy M.E., Supercopter).

Hoyt n’apparaît pas dans cet épisode.

 

2.19  Blood Ties (Le tigre blanc)

ABC, 2 mars 1984

Musique de Ken Harrison

Ecrit par Daniel J. Pyne & Scott Shepherd

Réalisé par William Crain

Lincoln Kilpatrick et Rockne Tarkington

David Wayne et Lee Horsley

 

Alors qu’ils viennent de passer une excellente soirée pour fêter l’anniversaire de Bill Houston, ce dernier fait une crise cardiaque dans l’appartement de Houston au sommet de Houston Inc. et Matt le transporte à l’hôpital dans son hélicoptère. Les médecins font repartir son cœur qui de battre s’était arrêté mais son état reste très sérieux. Dans le même temps, Hoyt est affronté à la cinquième victime d’un tueur en série qui brise le cou de ses victimes à mains nues, laissant près de chacune d’elles une photo d’elle prise avant la mort. Or, le tueur, même si tous l’ignorent encore, figure parmi les employés de l’hôpital. Alors que Bill est seul dans sa chambre, il s’y introduit et prend une photo de lui. Amené à sortir précipitamment, il laisse tomber la photo (à développement instantané) qu’il a prise, et Matt la découvre sur le sol en revenant dans la chambre. Il comprend alors que le tueur que recherche Hoyt a ciblé son père. Too Mean Malone assure une garde attentive devant sa porte tandis que Matt mène sa propre enquête. La force physique du meurtrier l’amène à enquêter dans les salles de musculation, notamment celle que tient Choo Choo, libéré sur parole après avoir été arrêté par Houston (voir 2.06). Et l’aide de Baby permet d’identifier bientôt un suspect : Steve Otto, récemment sorti d’un hôpital psychiatrique où il avait été interné à quinze ans après avoir tué toute sa famille. Otto se fait appeler lui-même le Tigre, un animal dont il admire les facultés de tueur. Houston a déjà croisé sa route sans le savoir : il se trouvait au Viney’s Gym quand Houston y est passé, et il a tenté de le tuer en l’attendant à la sortie, l’assommant et mettant le feu au local à poubelles dans lequel il l’avait laissé. Houston s’introduit dans son appartement et y trouve une photo de son père, prise à l’hôpital. Mais Otto surprend le détective, ils se battent, le colosse prend la fuite et Matt, en le poursuivant, est renversé par une voiture. Sitôt debout, il se précipite à l’hôpital avec Hoyt. Quand il arrive, Otto a déjà assommé Too Mean et emmené Bill sur une civière. Matt le retrouve à la morgue, où il affronte une dernière fois Otto…

Lou Ferrigno
Carl Steven

 

Nita Talbot
Rockne Tarkington

 

David Wayne
Ricky Stout

 

Avec Lou Ferrigno (Steve Otto, le ‘tigre blanc’), Kate Charleson (Patrice), Charles Dierkop (Choo Choo Viney), Carl Steven (Matt enfant), Nita Talbot (Dr Jayne Wright), Rockne Tarkington (Too Mean Malone) et David Wayne (Bill Houston). Et avec Pamela Dunlap (nurse #2), Michael Collins (jogger), Rigg Kennedy (Dr Zahn) et Mark Schneider (Det. Marlowe) et Vince McKewin (E.R. Doctor), Nancy Wheeler (nurse #1), Cis Rundle (Chris), Mark Woods (Detective), Larry Margo (paramedic), Ricky Stout (little boy).

Le plaisir de voir Lou Ferrigno dans un autre rôle que Hulk, même s’il peut être vert à la fin de l’épisode… en voyant qu’un gringalet comme Houston réussit à le mettre KO. C’est l’une des absurdités de cet épisode qui n’a pas soigné son méchant : censé s’attaquer à des hommes d’affaires au meilleur de leur forme (sa dernière victime faisait un jogging quand il l’a attaquée), pourquoi porte-t-il brusquement son dévolu sur le triste Bill Houston, déjà aux portes de la mort ? Et pourquoi cet homme, capable de briser le cou de ses victimes, a-t-il tant de mal à tuer Houston, qu’il affronte trois fois sans lui briser grand-chose ? On ne le saura jamais. Il reste l’autre aspect de cet épisode, plus touchant : la peur de Houston de voir mourir son père. L’épisode est émaillé de flashbacks montrant Matt enfant avec Bill, formant un fil rouge du souvenir autour du base-ball et de l’apprentissage de la vie. Très fleur bleue, voire sirupeux, mais dans le cadre de la série (qui ne fait pas dans la dentelle) c’est tout de même un bon épisode « familial ».

34’30’’ : la Mercedes de Houston est immatriculée HSTN

 

2.20  The Secret Admirer (La rançon du succès)

ABC, 9 mars 1984

Musique de John Davis

Ecrit par Calvin Clements, Jr

Réalisé par Don Chaffey

Pamela Hensley et Lee Horsley

Alors que Matt vient de s’envoler pour le Texas, C.J. reçoit pléthore de fleurs assorties d’une lettre enflammée de « Dean ». L’homme l’appelle même au téléphone pour exprimer son désir de la voir. Mais elle ne connaît aucun Dean et décline l’invitation, sentant là une situation anormale. « Dean », cependant, ne s’en tient pas là. Il suit C.J. et vole son chéquier dans son sac, afin d’avoir son adresse. Il s’y présente peu de temps après pour feindre de lui rapporter cet objet qu’il aurait trouvé par hasard – quel heureux hasard ! Mais c’est le petit ami de C.J., Carl, qui ouvre la porte et Dean, dépité, bat en retraite en prétendant avoir fait une erreur. Il continue cependant de surveiller C.J. Celle-ci retrouvera son chéquier dans son appartement, miraculeusement. Mais ce soir-là, Dean la suit jusqu’au restaurant où elle dîne avec Carl, et sabote la voiture de ce dernier. En raccompagnant C.J. chez elle, Carl tombe en panne. Too Mean Malone passe justement par là : en fait, il suivait C.J. à la demande de Houston, qu’une conversation téléphonique avec C.J. a rendu inquiet. Too Mean raccompagne C.J. chez elle tandis que Carl décide d’attendre auprès de sa voiture. Dean ne les a pas quittés des yeux. Il renverse Carl avec sa voiture et le tue. Bouleversée, C.J. envoie Too Mean rencontrer Dean quand celui-ci appelle à nouveau, réitérant son désir de la voir. Mais Too Mean sous-estime le bonhomme et c’est lui qui se retrouve à l’hôpital. Cette fois, cependant, le danger que représente Dean est manifeste et Hoyt lance un avis de recherche, tandis que Houston revient aussitôt à Los Angeles. Il arrive chez C.J. au moment où celle-ci, en proie à une crise de panique, est en train de tirer au hasard dans la rue : Dean s’est introduit dans sa chambre et c’est l’arrivée de Houston qui l’a mis en fuite. C.J. a maintenant identifié l’homme qui la harcèle : il fréquentait le même lycée qu’elle, Christian Dean. La police trouve le motel où il est descendu mais il a déjà filé. Il réussit à obtenir l’adresse de la maison où C.J. s’est retirée, sous la protection d’une policière. Il s’attaque à celle-ci et s’en prend ensuite à C.J….

Marjoe Gortner
Jack Hogan

 

Barbra Horan
Rockne Tarkington

 

Christopher Stone
Sandy Martin

 

Avec Marjoe Gortner (Christian Dean), Barbra Horan (Elaine Ellis), Jack Hogan (l’automobiliste) et Christopher Stone (Carl) et Rockne Tarkington (Too Mean Malone). Et avec Cis Rundle (Chris), Sandy Martin (Policewoman Marks) et Joel Kramer (Officer Cox), Paul Petersen (Officer Fredericks), Nancy Andrews (Assistant D.A.), Pat Green (Officer Harris), Paul Ligotino (waiter).

Encore un amoureux psychopathe, pendant masculin de l’amante meurtrière de l’épisode 2.03. Marjoe Gortner entre très bien dans le rôle mais le scénario ne recherche pas l’originalité. On lui reconnaîtra cependant le bon goût de laisser C.J. porter le coup final, au lieu de laisser Houston s’en charger.

Houston se rend au Texas pour faire une déposition requise en justice. C’est une façon de faire le lien entre l’épisode d’ouverture de la saison et l’épisode final, 2.22, où il sera question du procès d’Elgin Cody. Houston séjourne dans la maison de son père.

L’adresse de C.J. est 12718 Alden Canyon Road, Los Angeles, CA 90046.

La Mercedes de Houston est immatriculée HSTN.

Barbra Horan et Pamela Hensley

 

2.21  Cash and Carry (L’argent blanchi)

ABC, 23 mars 1984

Musique de John E. Davis

Ecrit et réalisé par James L. Conway

Farley Ward est un three time loser, comme il le dit lui-même. Il gagne sa vie en jouant les pickpockets dans les hôtels. Jusqu’au jour où il a la mauvaise idée de voler le sac que porte Jack Wolcott. Quand il découvre que le sac contient trois millions de dollars en billets de banque, il comprend qu’il a fait une grosse grosse bêtise. Ne pouvant aller trouver la police, il s’adresse à son ami Matt Houston, à qui il demande de rendre l’argent à son propriétaire. En l’occurrence, Mick Logan, respectable homme d’affaires à première vue, mais aussi neveu d’un gangster notoire, Phil Logan. Houston organise un rendez-vous avec Mick Logan mais celui-ci, une fois son argent récupéré, charge des tueurs d’abattre le voleur et son messager. Farley est tué et Houston entreprend de faire tomber Logan. Il fait une scène dans son club puis retrouve Wolcott, empêchant le tueur que Logan a fait venir de Saint Louis de faire proprement son travail : au lieu d’être mort, Wolcott est dans le coma. Oncle Phil n’aime pas du tout ces incidents ; il fait savoir à Mick que ses associés ont décidé de transférer la « banque » ailleurs et l’informe qu’une nouvelle erreur aurait des conséquences désastreuses pour lui. Nora, la femme de Mick, ex-chanteuse que Matt a connue et appréciée par le passé, prévient le détective que Mick est en rage contre lui, et lui demande de renoncer à sa croisade. Casey, le bras droit de Mick Logan, est témoin de leur entrevue secrète organisée par un autre ami de Matt, Vic Valentine. Mick Logan décide donc de se servir d’elle pour tuer Houston. Comme elle refuse de piéger ce dernier, elle se sacrifie pour lui sauver la vie. Mais elle a d’abord donné à Houston une information qui permet de surprendre Logan et Casey en train de déménager l’argent des gangsters. Houston poursuit Logan qui s’est enfui au volant du fourgon contenant les cartons de billets. Alors que Logan pavoise en affirmant qu’il sera vite libéré, Houston fait exploser le camion, et l’argent part en fumée. Il sait que les associés de Logan ne le laisseront pas impuni après cela…

Alex Rocco
Ty Henderson
Michael Swan

 

Jo Ann Pflug
Joseph Sirola
Sal Richards

 

Patrick Wayne
Stuart Pankin
Jenny Sherman

 

Avec Alex Rocco (Mick Logan), Ty Henderson (Eli), Stuart Pankin (Farley Ward), Jo Ann Pflug (Nora Logan), Sal Richards (Vic Valentine), Michael Swan (Casey) et Patrick Wayne (Jack Wolcott) et Joseph Sirola (Uncle Phil [Logan]). Et avec Lewis Arquette (Councilman Roberts), Jenny Sherman (Julie) et Cis Rundle (Chris), Phyllis Somer (waitress), Ben Bates (Robson).

La Mercedes est immatriculée HSTN.

 

Hoyt boit quelque chose pour calmer ses douleurs d’estomac et tend la bouteille à Houston :

Houston – No, thanks, I don’t get ulcers. Non, merci, je n'ai pas d'ulcères. 

Hoyt – That’s right : you give them. C'est vrai : tu les donnes. 

 

C.J. – And, Houston… Et, Houston...

Houston – I know, I know : be careful. And, C.J.… Je sais, je sais : sois prudent. Et, C.J....

C.J. – I know, I know : keep digging ! Je sais, je sais : continue de chercher. 

Houston – Thanks. Merci.

 

Dernier dialogue en demi-teinte : C.J. apprend à Houston que Logan est porté disparu et que le bruit court qu’il a été liquidé par ses associés.

Houston – So chalk one up for the good guys, huh ? Balance sheet is even. Why do I feel like hell ? Logan was a rotten man. I turned the tables on him, I turned his own people against him and they burned him. Hooray. Why don’t I feel like celebrating ? Alors, un bon point pour les gentils, hein ? L'équilibre est rétabli. Pourquoi je me sens si mal ? Logan était une pourriture. J'ai retourné la situation contre lui, j'ai tourné ses propres associés contre lui et ils l'ont liquidé. Hourra. Pourquoi est-ce que je n'ai pas envie de faire la fête ? 

C.J. – Because you’re not like him. Parce que tu n'es pas comme lui. 

 

2.22  On The Run (A corps perdu, 1e partie)

ABC, 30 mars 1984

Musique de Ken Harrison

Ecrit par Michael Fisher

Réalisé par Cliff Bole

Matt Houston en cavale...

... fait de la concurrence à David Banner.

 

Une nuit, Matt Houston est tiré d’une voiture par deux hommes qui le traînent jusqu’à un trou en en suivant un troisième. Là, restant sourd à ses demandes d’explication, le troisième homme le pousse dans le trou et pointe un revolver sur lui. Il dit : « Veronica dit au revoir. » Et il tire.

Houston se réveille en sursaut. Il est dans son penthouse, au sommet de la tour Houston. Il a les mains liées. Après s’être détaché, il appelle C.J. Elle lui apprend qu’il a disparu depuis un mois. Matt parle avec C.J. et Hoyt de ces trente jours disparus, dont il n’a pas le moindre souvenir avant le cauchemar dont il est sorti la nuit précédente. Se fiant aux maigres indices que lui fournit ce cauchemar sur l’endroit où on l’a transporté, il parvient à retrouver la fosse. Au fond gît le corps d’une femme, battue à mort. Elle s’appelait Veronica Sims.

Le shérif du coin accompagne Matt, C.J. et Hoyt dans leur enquête. Ils trouvent le motel où Veronica a séjourné. Le gérant, Monty Parks, se souvient très bien d’elle : elle était avec un homme qui ne cessait de la battre. Cet homme ? Matt Houston, debout devant eux. Le shérif place alors Matt en état d’arrestation. Il bouscule les policiers et s’enfuit en volant une voiture de police, avec laquelle il force un barrage avant d’aller s’écraser sur une station-essence. La voiture explose. Personne ne l’a vu en sauter juste avant l’explosion.

Il contacte C.J. qui lui fournit de l’argent et ils demandent l’aide d’Andrea Flynn, qui suggère d’aller chercher la mémoire perdue de Matt au moyen de l’hypnose. Il se souvient d’avoir été retenu prisonnier dans un entrepôt, qu’il parvient à localiser. C.J. et Andrea l’y accompagnent et y entrent avec lui par effraction. Ils découvrent des dossiers indiquant que Veronica a été tuée parce qu’elle détenait des cassettes incriminant Elgin Cody, le président d’Elcot Oil, contre lequel Matt devait témoigner lui-même. Ces informations confirment le raisonnement qui avait déjà amené Matt à soupçonner Cody d’être derrière la machination dont il est victime. Mais leur présence a été décelée et ils sont pris sous le feu nourri de plusieurs tireurs. Andrea est tuée, C.J. blessée. Matt parvient à la conduire à l’hôpital en emportant quelques feuilles des dossiers compromettants, dont l’une mentionne une maison dans Winchester Street, où des preuves existeraient encore.

A l’hôpital, Hoyt apprend à Matt que l’entrepôt a entièrement brûlé. C.J. est en soins intensifs. Hoyt permet à Matt de s’enfuir et il se rend à Houston, Texas, siège d’Elcot Oil. Chez Veronica Sims, où il est reçu par le mari, il découvre les cassettes cachées par Veronica dans la poupée fétiche de sa petite fille. Il contacte le bureau du District Attorney et remet les cassettes aux deux hommes qui viennent le prendre chez Sims. Mais ces deux hommes sont des imposteurs. Matt parvient à leur échapper mais perd les cassettes. Le procès de Cody se termine par son acquittement. Ce soir-là, l’homme d’affaires trouve Matt Houston dans son bureau. Il saisit un revolver, tente de l’abattre, Matt réplique. Cody meurt.

Matt Houston est désormais recherché pour deux meurtres. Il est en cavale. Sa seule piste : une maison dans Winchester Street…

Andrew Prine
Kevin Brophy

 

Gary Lockwood
Stefan Gierasch

 

Patricia Klous
Lloyd Bochner

 

Avec Andrew Prine (Truman Masters), Gary Lockwood (le shérif), Kevin Brophy (Sims), Stefan Gierasch (Monty Parks) et Lloyd Bochner (Elgin Cody) et Patricia Klous (Andrea [Flynn]). Et avec Rod Loomis (District Attorney), Ron Pinkard (Mercer), Cis Rundle (Chris), Kenneth L. Wilson (Kline) et Stix Hooper (Wells), Tom Howard (Baker), Julie Inouye (Bernadette), Rawn Hutchinson (yound deputy), Maia Brewton (Sims’ girl).

Elgin Cody était l’homme d’affaires qui créait un sosie de Matt Houston dans le téléfilm d’ouverture de la saison 2. Cet épisode boucle la boucle : Cody est toujours libre mais menacé d’un procès dont Houston est le témoin principal. D’où la machination contée ici.

Le meilleur moment : une ouverture sombre qui place Houston en position de vulnérabilité extrême, conduit à sa propre tombe par des hommes silencieux qui ignorent ses questions et sa peur, et abattu.

La fuite de Houston dans une voiture de police et la façon – invraisemblable – dont il franchit un barrage de police en passant par-dessus (avec sa voiture de police) restera dans le générique de la troisième saison.

C.J. mentionne à Andrea l’enlèvement de Matt quand il était enfant, et sa détention par un homme qui l’a terrorisé avant de le libérer une fois la rançon versée. C’est l’une des raisons qui ont conduit Matt à se faire détective privé. L’anecdote trouvera une suite dans l’épisode 3.13, où Matt sera affronté au bourreau de son enfance.

 

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1980s
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :