par Jacques Baudou et Philippe Ferrari

Huitième Art, 1991, 214 p.

 

destinationdanger

La réputation des éditions Huitième Art n’est plus à faire : à la fin des années 1980 et surtout lorsde la décennie suivante, elles conçurent des livres d’art qui comptent toujours parmi les plus belles contributions à la littérature sur les séries. Destination Danger, paru en 1991, faisait suite au livre d’Alain Carrazé et Hélène Oswald consacré au Prisonnier, grand prix de la science-fiction française, catégorie « essais », en 1990, et à celui d’Alain Carrazé et Jean-Luc Putheaud consacré à Chapeau melon et bottes de cuir. C’étaient cette fois Jacques Baudou et Philippe Ferrari, l’un spécialiste du policier, l’autre responsable des séries à TF1, qui officiaient.

Ouvrage de collaboration, le livre ouvre aussi ses pages aux contributions de François Julien, Florence Livolsi et Jean-Philippe Mochon, pour éclairer de plusieurs points de vue le personnage de John Drake et replacer ses aventures dans le contexte politique de la guerre froide. A ces diverses contributions s’ajoutent des éléments d’archives sur la production de la série, ses déclinaisons en format papier et une galerie de biographies couvrant les acteurs mais aussi les réalisateurs de la série. On y trouve en particulier une théâtro-filmo-téléfilmographie extrêmement détaillée de Patrick McGoohan. Mais le cœur du livre est le guide des 86 épisodes de la série, chacun pourvu d’un synopsis étendu, de sa distribution, des noms de ses réalisateur et scénariste et de sa date de diffusion française (à l’exception des deux épisodes couleur, encore inédits à l’époque). Un travail d’une grande précision dont on regrette seulement qu’il n’ait pas indiqué in extenso les rôles tenus par tous les comédiens de chaque épisode ni les dates de diffusion originale en Angleterre. Outre les informations données sur les épisodes, le guide reproduit des centaines de photos issues des archives d’ITC, chaque épisode étant illustré d’une ou plusieurs images. Une qualité qui non seulement permet de « visualiser » les acteurs impliqués dans les épisodes mais sanctionne la nature d’ouvrage de référence du livre dans son entier.

Enfin, l’ouvrage s’ouvre sur un entretien avec Patrick McGoohan qui, portant exclusivement sur Destination Danger, complète celui que le comédien avait accordé à Alain Carrazé pour le livre sur Le Prisonnier.

Plus de quinze ans après, Destination Danger – comme l’ensemble des titres publiés par Huitième Art – reste l’un des livres les plus beaux et les plus riches consacrés en France aux séries télévisées. De quoi faire regretter la disparition de l’éditeur après deux autres titres du même acabit (Mission : Impossible et Amicalement Vôtre).

Thierry Le Peut

Tag(s) : #Livres

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :