publié en décembre 2001 (ASS 7)

par Thierry Le Peut

 

drquinn4.jpg

 

Colorado Springs, fin du dix-neuvième siècle. Michaela Quinn débarque en plein coeur des montagnes du Colorado, avec pour seuls bagages quelques affaires et une détermination souveraine. Fille d'un éminent chirurgien de Boston, elle a décidé contre l'avis de tous de devenir médecin dans l'Ouest en ces temps rudes de l'après-guerre de Sécession. Et sa détermination se révèle très vite indispensable, car la petite ville de Colorado Springs est peuplée de ces hommes frustes et brutaux qui ont fait la réputation de l'Ouest. Une femme médecin est pour eux aussi inconcevable qu'un homme portant collerette et petit bonnet : on imagine leur consternation en voyant descendre de la diligence cette petite femme bien habillée et coiffée d'un joli chapeau. A Colorado Springs, on a vite bâti une réputation et les notables de la ville, l'épicier Loren Bray et le barbier-dentiste-chirurgien Jake Slicker en tête, ont bien l'intention d'en faire une salée à cette pimbèche venue de l'Est. Même le Révérend Johnson conteste la résolution de Michaela qui ne trouve guère de réconfort qu'auprès des femmes de la communauté et d'un seul homme : un solitaire vivant avec son loup en compagnie des Indiens cheyennes parqués dans la réserve que leur a concédée le Gouvernement. Un homme du nom de Byron Sully, marqué par la mort prématurée de sa femme Abigail, la fille de Loren Bray, décédée en couche avec son bébé.

C'est Sully qui offre à la jeune femme d'habiter dans la maison de bois qu'il construisit pour sa future famille et qu'il a désertée depuis. Avec son aide et le concours de Charlotte Cooper, qui élève seule ses trois enfants Matthew, Colleen et Brian, Michaela rend à l'habitation un aspect convenable et part en croisade contre les esprits obtus de la ville. Espérant gagner l'estime de ses concitoyens, elle n'hésite pas à se faire arracher une dent par Slicker, un ignare et un boucher. Pourtant, si elle parvient à sauver le bébé de la jeune Emily Donovan et reçoit en consultation Myra, l'une des prostituées du saloon, la ville se méfie encore. Malgré toute sa bonne volonté, isolée de tout dans ce trou du bout du monde, elle ne peut sauver la femme de Loren, Maude, terrassée par une crise, ni sa meilleure alliée, Charlotte, qui, mordue par un crotale, meurt en lui demandant d'élever ses trois enfants.

Ainsi commence le difficile parcours d'une femme médecin à la conquête de l'Ouest sauvage. Le combat de Michaela tout au long de la série sera double : elle devra gagner le respect des villageois, en tant que femme et en tant que médecin, tout en s'efforçant d'amener la civilisation dans des contrées encore sauvages, livrées à elles-mêmes et souvent hostiles à l'idée même de progrès. Dans une ville où un boucher ignorant fait office de médecin de fortune et où le seul commerce est tenu par un vieil homme étroit d'esprit, ce sont d'abord les mentalités qu'il faut changer afin de les ouvrir peu à peu à la médecine moderne et, plus simplement, à la confiance. On mesure là tout le contenu didactique et moral de la série, qui s'offre comme une sorte de Petite maison revisitée par les idées modernes de progrès et de lutte pour l'égalité des sexes. Dr. Quinn est effectivement une série pétrie de bons sentiments mais, à y regarder de près, son « message » est assez différent de celui que livrait quelque quinze ans plus tôt la famille Ingalls de Walnut Grove.

La personnalité de l'héroïne doit beaucoup, bien sûr, aux deux femmes qui régissent en quelque sorte la série : la comédienne Jane Seymour, qui dispose déjà d'une grande expérience, et la scénariste et productrice Beth Sullivan. Pour Michaela, la famille est avant tout une unité à construire, et avec ses enfants comme avec les villageois elle doit d'abord instaurer la confiance, là où les Ingalls formaient dès le départ un groupe soudé, uni contre tous les drames et toutes les hostilités. L'ennemi du Dr. Quinn, ce n'est pas le destin dirigé par un Dieu tout-puissant aux volontés insondables : ce sont les hommes et, au-delà même des personnes, les mentalités. Et puis la grande affaire de Dr. Quinn n'est pas seulement la survie d'une famille, quand bien même celle-ci est au centre de la série, c’est aussi la construction, longue, patiente, progressive, d'un couple. Michaela et Sully ont été pendant cinq ans et demi l'un des couples fétiches d'une grande famille de téléspectateurs qui, eux, n'ont jamais cessé de faire confiance au Dr. Quinn.

Entre La Petite Maison et Out Of Africa, Dr Quinn femme médecin reprend la veine longtemps abandonnée du western familial et mêle une large préoccupation sociale à l’aventure façon Danse avec les loups, s’attachant à réhabiliter les Indiens spoliés et massacrés. A la fois intimiste et grand spectacle, filmée essentiellement en extérieurs, une série à revoir, malgré les nombreuses rediffusions.

Tag(s) : #Arrêt sur Télé

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :