publié en mars 2003 (ASS 12)

par Sébastien Marrot

 

lafrancedenface2.jpg

 

Depuis la rentrée 2002 sur la si inégale Canal+, deux programmes courts font la transition entre Le Vrai Journal et La Semaine des Guignols, ce sont La Séance au choix (un moyen de faire taxer les abonnés grâce à des appels surtaxés, présenté par ce qu'il convient d'appeler une personne faisant fonction de cruche et qui doit mériter quand même mieux que de présenter cette chose abjecte, sauf si le but est de la faire passer au Zapping deux fois par mois...) et La France d'en face.

La France d'en face dure à peine quelques instants, c'est une sorte de série qui se passe dans un immeuble modeste. On passe d'étage en étage, d'appartement en appartement pour voir des saynettes humoristiques. Qui trouve-t-on dans cet immeuble? Un couple de retraités dont le mari accumule les blagues et imitations. Deux frères asiatiques aux caractères explosifs. Une vieille dame qui a un jeune homme un peu goujat comme aide à domicile. Un couple dont le mari est fou amoureux de sa femme, relativement indifférente à ce débordement d'affection. Un couple d'origine maghrébine dont le mari a une vision plutôt étriquée de la place de la femme dans la société. Enfin, une vieille fille seule cherchant le compagnon idéal... On reste rarement plus de trente secondes dans chaque appartement, mais on rit beaucoup avec des gags simples, des choses odieuses ou des situations sans aucun sens (pourquoi les frères Tang se disputent-ils?)

Il n'y a pas de mouvement de caméras, les textes sont courts, et pourtant cette micro-série fait mouche car elle parvient à faire rire différemment des deux mastodontes du rire qui l'entourent, Karl Zéro et Les Guignols de l'Info. Néanmoins, elle s'inscrit dans la même filiation par son titre caricaturant l'expression fameuse du Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin, titre montrant que le dimanche 12h30-14h00 de la chaîne cryptée reste un bastion d'impertinence politique avant d'aller se plonger dans un épisode de Boston Public. Dans la grille des programmes en clair de Canal+ (pour ne pas dire, parmi tous les programmes de fiction français diffusés sur les chaînes hertziennes), La France d'en face est donc une petite bulle d'oxygène et de créativité qui va nous aider à tenir jusqu'à la fin de la longue hibernation des scénaristes, créateurs, producteurs et programmateurs français. Allez, les gars et les filles, encore un effort et vous serez capable de faire de grandes et bonnes séries de 26 et 52 minutes.

Tag(s) : #Arrêt sur Télé

Partager cet article

Repost 0