Guide réalisé par Thierry Le Peut

saison 1    saison 2    saison 3

 

au sujet de la diffusion française

 

starring Brian Keith as Judge Milton C. Hardcastle

Daniel Hugh-Kelly as Mark McCormick

 

1.01  Rolling Thunder (Le monstre d’acier)

ABC, 18 septembre 1983

Antenne 2, 16 septembre 1984 (annoncé le 9 mais déprogrammé et décalé d'une semaine)

Ecrit par Patrick Hasburgh & Stephen J. Cannell

Réalisé par Roger Young 

Mark McCormick est en période probatoire après avoir passé deux ans en prison pour vol de voiture. Or, la mort de son ami Flip Johnson, concepteur d’un prototype automobile baptisé Coyote, le met à deux doigts de retourner en prison : car la fille de Flip, Barbara, ne croit pas à la mort accidentelle de son père et demande à Mark de voler la Coyote dans les garages de l’industriel Martin Cody. Identifié après avoir porté secours à un policier au cours du vol, Mark est de nouveau présenté devant le juge qui l’a déjà condamné, Milton Hardcastle, dont ce sera le dernier jugement avant la retraite. Mais Hardcastle a un projet particulier pour McCormick : il souhaite le prendre sous son aile et l’héberger dans sa propriété afin que le jeune homme l’aide à rouvrir des dossiers qu’il a dû, au cours de sa carrière, classer pour vice de forme ou manque de preuves. D’abord réticent, McCormick accepte ce marché lorsque le juge lui promet de s’attaquer à Cody, soupçonné du meurtre de Flip...

 

Avec Faye Grant (Barbara), Mary Jackson (Sarah Wicks) et John Saxon (Martin Cody). Et avec Ed Lauter (Rick Vetromile), Michael Swan (Joey Morgan), Spencer Milligan (homme de main de Cody), William Bryant (Flip Johnson), James Canning (Steve Miller), Gerry Gibson (l’avocat de Flip), Rick Fitts (Madison), Roy Jenson (homme de main de Cody), Kurt Grayson (track attendant) et Harry Caesar (Sid the Bailiff), Randy Patrick (Lew), Clarke Lindsley (Brad Bessom), Daphne Maxwell (newswoman), Woody Skaggs (reporter #1), Dennis Haskins (cop #1), Wyatt Johnson (cop #2), John McLaughlin (cop #3).

John Saxon

 

Faye Grant

 

D. Hugh-Kelly & Ed Lauter

 

 

 

1.02  Man in a Glass House (Sans intention de nuire)

ABC, 25 septembre 1983

Antenne 2, 23 septembre 1984

Ecrit par Stephen J. Cannell

Réalisé par Guy Magar 

Joe Cadillac, le gangster, s’est retiré des affaires et s’occupe de ses fleurs dans sa résidence de L.A. Mais voilà qu’il publie ses mémoires, pleins de révélations sur son passé. Tombé dessus par hasard dans une librairie, Hardcastle est furieux de la manière dont le gangster le dépeint. Mais il songe aussi que pour oser publier un tel livre Cadillac doit avoir de quoi tenir à distance les requins qui l’attendent au tournant, et ces preuves intéressent la Justice. Voulant se rendre utile, McCormick surveille Cadillac et le voit quitter sa résidence avec trois boîtes de documents dans sa voiture. Il alerte aussitôt Hardcastle qui fait confisquer la voiture sous prétexte que le permis de conduire du chauffeur de Cadillac a expiré. Hélas, la loi n’autorise pas la fouille du véhicule. Hardcastle reçoit chez lui la visite de Joe Cadillac. Celui-ci lui apprend qu’il a un fils, élevé dans le secret absolu, aujourd’hui prêtre. Or, ses anciens « associés » l’ont fait enlever et le tueront s’il ne leur livre pas les documents. Il demande l’aide du Juge. Cette nuit-là, Hardcastle et McCormick s’introduisent donc dans la fourrière de la police pour récupérer les boîtes…

 

Avec Mary Jackson (Sarah Wicks) et John Marley (Joe Cadillac), Lance Hendriksen (Deseau), Robert Hooks (Lt Carlton), Frank Campanella (Nathaniel Reems), Pepper Martin (David), Len Lesser (Sam). Et avec Michael Hawkins (Father Atlas), Kathryn Harlan (book store clerk), Cris Capen (motorcycle cop), Glenn Morshower (McAdams), Dan Galliani (Louis Taggert), Tony O’Neil (Don), Nick Eldredge (Murphy), John Otrin (Officer Peters), Ronald Meszaros (Carl), Monica Romig (little girl), Eric D. Wallace (Keeney).

 

Où l’on apprend que Hardcastle avait un fils, tué pendant la guerre du Vietnam. « Vous n’êtes pas un substitut, si c’est ce que vous pensez », dit-il à McCormick étonné de cette révélation.

John Marley

 

Lance Hendriksen

 

Mary Jackson

 

 

 

1.03  The Crystal Duck (Le canard en cristal)

ABC, 2 octobre 1983

Ecrit par Stephen Katz

Réalisé par Bruce Kessler 

McCormick est avec le juge chez un collègue de ce dernier, le juge Gault, autour d’une table de poker, quand un homme masqué fait irruption et dépouille l’honorable assemblée avant de s’enfuir. Mark hésite à le poursuivre car il a reconnu au poignet du voleur une montre qu’il a prêtée à son ami Teddy Hollins, récemment sorti de prison. De retour à Gulls Way, Mark et le juge constatent que la résidence a été dévalisée. En se rendant au bureau de Tom Quinlan, l’officier de probation de Teddy, Mark a la surprise de reconnaître sur le bureau de Quinlan un canard en cristal volé à la résidence. De là à soupçonner une complicité entre le voleur et son contrôleur judiciaire, il n’y a qu’un pas...

 

Avec Mary Jackson (Sarah Wicks) et Joe Pantoliano (Teddy Hollins), Allan Rich (Juge Gault) et Nicolas Coster (Thomas Quinlan), Herman Poppe (Mallory), Ji-Tu Cumbuka (Giles). Et avec James Metropole (Nestor), Fred Lerner (Officer Matthews), Donald Gibb (Johnson), Pat Benson (Judge DeLuca), Jim Pollack (Judge Taylor), Larry Marko (Judge Emery).

 

Où l’on voit le juge Hardcastle lire avec délice les aventures du Lone Ranger, référence obligée des années 1980 et spécialement de Stephen J. Cannell (mais aussi de la série Vega$ en 1978).

Joe Pantoliano

 

Allan Rich

 

Nicolas Coster

 

 

1.04  Goin’ Nowhere Fast (Je ne sais pas où je vais mais j’y vais)

ABC, 9 octobre 1983

Antenne 2, 30 septembre 1984

Ecrit par Patrick Hasburgh

Réalisé par Guy Magar

 

 

 

J. J. Beal s’évade de prison et appelle le juge pour l’en informer. Mark apprend alors que Beal l’a précédé à Gulls Way en qualité de protégé du juge : en quelque sorte le « prototype » de Mark lui-même ! Lorsque Beal provoque le juge, McCormick se sent obligé d’aider ce dernier à retrouver le détenu, ne serait-ce que pour démontrer qu’il vaut mieux que son prototype. Il se fait emprisonner pour interroger un détenu puis retrouve la complice de Beal, Donna May McCabe, le propre femme du directeur de la prison, abandonnée par Beal dans sa fuite. Elle apprend au juge et à son protégé que Beal a retrouvé un certain Johnny Barton et qu’ils se sont rendus à Los Angeles...

 

Avec Mary Jackson (Sarah Wicks) et Robert Desiderio (J.J. Beal), Antony Ponzini (Landers), Will Nye (Sgt Preston), Stuart Nisbet (Guard on Bus), Vincent Howard (Officer Bill), Michael J. Cutt, Don Dolan, Big Yank (Escaped Prisoner) et Caren Kaye (Donna May McCabe). Et avec John Touchstone (Warden McCabe), A.J. Freeman (Guard), David Dunard (Clayton), Eric Fleeks (Johnson), Jeffrey Josephson (Barton), Chris Caputo (Driver), Tommy Rosales (Cutter), J.D. Hall (1st trustee), Mike Muscat (2nd trustee).

R. Desiderio & C. Kaye

 

Antony Ponzini

 

Mary Jackson

 

 

1.05 The Black Widow (La veuve noire)

ABC, 16 octobre 1983

Ecrit par Stephen J. Cannell

Réalisé par Richard Compton 

 

 

 

Le juge s’intéresse à Tina Grey, une femme connue sous le nom de La Veuve Noire et déjà responsable de l’arrestation de plusieurs gangsters. Mark réussit à approcher la femme et la tire même des griffes des hommes de Jersey Joe Beiber, devenant du même coup la cible de ce dernier. Hardcastle, cependant, se heurte au Capitaine de police Filapiano, qui utilise la Veuve Noire pour coincer Beiber. Le juge et le policier ont déjà eu maille à partir lors d’une affaire que le juge dut classer, la mort d’un garçon abattu par Filapiano...

 

Avec Marta DuBois (Tina Grey), Richard Kuss (Capt Don Filapiano), Robert Pastorelli (Adler), Frank Annese (Maddy), Arthur Burghardt (Lt Stanton), Joe Horvath (Mike) et Robert Viharo (Jersey Joe Beiber). Et avec Mark Koba (Booking Sergeant), Dale Butcher (Adams), Trent Dolan (Kelly).  

Marta DuBois

 

Robert Viharo

 

Richard Kuss

 

 

1.06 The Boxer (Le boxeur)

ABC, 23 octobre 1983

Antenne 2, 28 octobre 1984

Ecrit par Patrick Hasburgh

Réalisé par Tony Mordente 

 

 

 

Le juge devient officiellement le nouveau manager d’un jeune boxeur, Kid Calico, après que celui-ci a été menacé par un gangster du nom de Frankie Kane, qui s’en est pris au père du jeune homme. Kane envoie ses hommes à la résidence du juge pour intimider le boxeur, en vain. Il fait alors enlever le père afin de contraindre Kid Calico à perdre son prochain combat, sur lequel bien sûr Kane a pris des paris...

 

Avec Richard Lawson (Kid Calico), Hank Rolike (Jack Calico), Wynn Irwin (Sparky), Jack Andreozzi (Tony Barrows), Chick Hearn (lui-même) et Richard Romanus (Frankie Kane). Et avec Marty Denkin (Ring Announcer), Vince Delgado (referee).

Richard Lawson & Hank Rolike

 

Richard Romanus

 

Wynn Irwin

 

 

1.07 Once Again With Vigorish (Le convoi de tous les dangers)

ABC, 30 octobre 1983

Ecrit par Patrick Hasburgh

Réalisé par Arnold Laven 

 

 

 

Frank Kelly se tire d’un procès délicat en faisant enlever la femme du témoin-clé de l’accusation, Jack Bickford. Furieuse, l’assistante du D. A. Pamela Peterson l’accuse publiquement et se voit suspendue. Elle se tourne alors vers le juge Hardcastle, dont elle fut l’assistante, lui demandant de l’aider à coincer Kelly. Mark, se faisant passer pour un certain J. J. Slattery, se fait engager par Kelly pour conduire un camion transportant des téléviseurs volés. Mark pourra ainsi témoigner contre Kelly. Mais ce dernier, ne faisant confiance qu’à demi à McCormick, le fait suivre...

 

Avec Tricia O’Neil (Pamela Peterson), Antonio Fargas (Jerry Blackmore), Claude Earl Jones (Jack Bickford), Bill Wiley (Godfrey) et Michael Callan (Frank Kelly). Et avec Madison Mason (homme de main de Kelly), Daphne Maxwell (Tawnia Grey), William Long Jr et Kay Freeman (Court Clerk), Felix Nelson (Judge Robinson), Frank Avila (bailiff), Laura Dowd (Julie Bickford), James Hornbeck (D.A. Munson).

Tricia O'Neil

 

Antonio Fargas & Michael Callan

 

Claude Earl Jones

 

 

1.08 Killer B’s (Silence on tourne)

ABC, 6 novembre 1983

Antenne 2, 11 novembre 1984

Ecrit par Stephen Katz

Réalisé par Ron Satlof

Le juge veut coincer Eddie Sands, le cerveau d’un trafic de cocaïne entre le Mexique et les Etats-Unis. Après avoir visionné tous les films de seconde zone que Sands produit pour blanchir l’argent de la drogue et recruter des pilotes comme transporteurs, il demande à son ami l’acteur Buddy Ebsen de se faire engager dans le film que tourne actuellement Sands, afin d’accéder lui-même au plateau, avec Mark, en qualité de doublure de Buddy et de garçon de course. Mark réussit à convaincre Sands qu’il peut travailler pour lui mais le juge est surpris à fureter et Sands ordonne de provoquer un « accident » au cours duquel le fouineur pourrait disparaître...

 

Avec Buddy Ebsen (Buddy Ebsen), Tracy Scoggins (Crystal Dawn), John Sanderford (Joe Kyle), Michael Collins (le réalisateur), Phil Hoover (homme de main d’Eddie) et Edward Winter (Eddie Sands). Et avec Richard E. Young (Betts), George Gilio (Donny Ripps), Jeanette O’Connor (The Fan), Gene B. Collens (Ex-con).

Buddy Ebsen

 

Tracy Scoggins

 

Edward Winter

 

 

1.09 The Prince of Fat City (Chef de gang)

ABC, 13 novembre 1983

Ecrit par Patrick Hasburgh

Réalisé par Tony Mordente

Le juge a accepté, à la demande de son ami le juge Brandt, d’héberger un adolescent emprisonné, Harold « Rayon de la Mort » Thomas, chef de la bande des Cobras. Au grand dam en fait de Mark, qui va devoir cohabiter avec la « terreur » des bas-quartiers. La cohabitation s’avère difficile, surtout lorsque deux tueurs s’introduisent dans la propriété pour enlever Harold, puis lorsque le gang des Cobras débarque au grand complet et réussit à emmener le garçon. Harold est en vérité le seul à savoir où sont cachées des cassettes audio dérobées dans le cabinet d’un psychiatre et incriminant un gangster et le juge Brandt. Hardcastle et McCormick s’efforcent de tirer Harold de ces embrouilles et de lui offrir une chance de revenir sur le droit chemin...

 

Avec Stoney Jackson (Harold ‘Death Ray’ Thomas), Reginald T. Dorsey (Bullet), Arthur Burghardt (Lt Stanton), Red Colbin (Juge Brandt) et Victor Arnold (Shelcroft). Et avec Chuck Lindsly (Bruce Johnson), Shashawnee Hall (Kid), Ezekiel Moss (Pogo).

Stoney Jackson & D. Hugh-Kelly

 

Reginald T. Dorsey

 

C. Lindsly & V. Arnold

 

 

1.10 Hotshoes (La course infernale)

ABC, 27 novembre 1983

Antenne 2, 18 novembre 1984

Ecrit par Patrick Hasburgh

Réalisé par Richard Compton

Le juge accepte de laisser Mark concourir dans une compétition automobile après que son protégé a été contacté par un ami pour courir dans l’équipe de Denny Collins. Furetant sur le circuit, le juge est cependant surpris de la quantité d’argent qui semble circuler dans l’équipe. Lorsqu’il rencontre Collins, il est persuadé de l’avoir déjà vu quelque part. En interrogeant les fichiers de la police, il découvre que Collins a un casier chargé et que son homme de main Larry Singer est recherché...

 

Avec Mary Jackson (Sarah Wicks) et Joe LaDue (Denny Collins), Chip Lucia (Tom Peck), Howard Witt (Bill Jenkins) et Terry Kiser (Larry Singer). Et avec Crofton Hardester, Jim Storm (Patrick Sheldon), Elliot Berk (Race Car Driver), Tony Ciccone (Race Car Driver), Tom Noga (Barrows), Arlee Reed (Slippery Smith), Galen Everhart (Jenny), Terry Brannon (Policeman), Lanny Duncan (Mechanic), John Hostetter (Godfrey).

Brian Keith

 

Chip Lucia

 

Joe LaDue & Terry Kiser

 

 

1.11 Flying Down to Rio (Vacances à San Rio Blanco)

ABC, 4 décembre 1983

Ecrit par Stephen Katz

Réalisé par Tony Mordente

Le juge et Mark aident la police à intercepter une livraison d’armes mais le cerveau du trafic, l’ancien agent de la CIA Peter Avery, s’enfuit à San Rio Blanco. Hardcastle y emmène McCormick, bien décidé à coincer Avery. Mais celui-ci a corrompu la police qui cache de la drogue dans la chambre du juge : Hardcastle se retrouve derrière les barreaux. Au contraire du juge, Mark ne croit pas que la justice suivant son cours l’aidera à en sortir : aussi demande-t-il à Aggy Wainwright, qui possède une compagnie de transport aérien, de l’aider à faire évader le juge en hélicoptère. Il ne reste plus qu’à tendre à Avery un piège qui mettra un point final à ses malversations...

 

Avec Alan Feinstein (Peter Avery), Bruce French (Howard Daner), Victor Mohica (Emilio Salazar), Julio Medina (Juge Ramirez) et Gail Strickland (Aggy Wainwright). Et avec Ron McPherson, Ada Maris (Desk Clerk), Ray Martel (Guard), Pedro Montero (Police Captain), Nia Peeples (waitress).

Gail Strickland

 

Alan Feinstein

 

Bruce French

 

1.12 Just Another Round of That Old Song (La chasse au trésor)

ABC, 11 décembre 1983

Ecrit par Patrick Hasburgh

Réalisé par Allen Reisner

 

 

 

Henry Willard sort de prison après avoir purgé une peine de vingt-cinq ans. Il a sur lui une carte de Los Angeles qui devait lui permettre de retrouver le magot de $750.000 qu’il avait volé et qui ne fut jamais retrouvé. Devait, car la ville a tant changté en vingt-cinq ans que l’honnête voleur a bien du mal à y reconnaître celle où il cacha son trésor ! En rendant visite au vieillard, le juge et Mark le voient emmené par un homme sous la menace d’une arme. Ils interviennent et le juge annonce à Willard qu’il veut remettre la main sur son butin, afin bien sûr de le restituer. Ce qui n’est pas exactement le plan de l’homme qui a voulu enlever Willard et qui, avec son complice le Capitaine de police Cagney, recherche aussi le trésor...

 

Avec Keenan Wynn (Henry Willard), Jack Ging (Joe Cagney), Larry Drake (Jesse Roberts). Et avec Lisa Rafel (waitress), Patrick Strong (Officer Reuben), John La Motta (Kenny Shaw), Jean Adams (Old lady), Patricia F. Wilson (City Planning clerk), Louis Rivera (Cortez), Bill ‘Bear’ Kennerly (Blake), Michael Perrotta (Sammy), Cecil Hill (Williams).

Keenan Wynn

 

Larry Drake

 

Jack Ging

 

 

1.13 Third Down and Twenty Years to Life (Révision d’un procès)

ABC, 1er janvier 1984

Ecrit par Evan Lawrence

Réalisé par Georg Stanford Brown

 

 

 

Le juge doit donner une conférence devant des étudiants. L’un d’eux, une jeune fille du nom de Gina Longren, le prend à parti en plein amphithéâtre parce qu’il a fait emprisonner son frère, accusé de meurtre et qui, selon elle, est innocent. Peu enclin d’abord à reconnaître qu’il ait pu commettre une erreur, le juge est troublé lorsque Gina manque être enlevée par un homme sur le campus. Il rouvre alors le dossier et fait inscrire McCormick à la faculté afin d’enquêter à l’intérieur...

 

Avec Corinne Bohrer (Gina Longren), Liberty Godshall (Susan Jean Leonard), James Karen (C. Calvin Moore) et Garry Walberg (Bud Hinkley). Et avec Robert O’Reilly (Fletcher), Lee Lucas, Helen Martin (Mrs Prufrock), Trevor Henley et Lavelle Roby (professor), April Alexander (girl), Javier Grajeda (cop), Julie Ow (classmate), Derryl Yeager (fraternity member), Michael R. Holm (surfer), Christopher Wolf (player).

Corinne Bohrer

 

James Karen

 

Garry Walberg

 

 

1.14 Whistler’s Pride (La course truquée)

ABC, 8 janvier 1984

Antenne 2, 7 octobre 1984

Ecrit par Stephen Katz

Réalisé par Tony Mordente

 

 

 

Quelle surprise : en mourant, Willy Yarborough a légué au juge Hardcastle un cheval de course, cadeau inattendu de la part d’un escroc ! Mais en allant voir son bien au champ de course, le juge découvre un petit cheval qu’on lui présente comme un tocard, ainsi qu’une facture de plus de 36.000 dollars en règlement des frais d’hébergement et d’entretien. Du coup, il décide d’inscrire l’animal à la course d’Oak Royal... en s’acquittant au passage des 10.000 dollars d’inscription. Casey O’Bannon, la jeune femme qui s’occupe du cheval, croit en sa valeur, ce qui n’est pas le cas de Malone, le jockey que le juge engage pour le monter. Quoi qu’il en soit, l’inscription du canasson inquiète Lenore Alcott qui, de mèche avec un gangster de Vegas, Tony Barlow, s’est assurée que tous les jockeys freineraient leur cheval afin de laisser gagner le sien. D’énormes paris sont en jeu et la venue d’un outsider imprévu n’a pas été prévue dans le plan...

 

Avec Kathryn Leigh Scott (Lenore Alcott), Timothy Scott (Brady), Peter Maclean (Tony Barlow), Ed Bernard (Lt Bill Giles) et Ann Dusenberry (Casey O’Bannon). Et avec Duke Stroud, Richard Reicheg, Shawn Campbell (Eddie Malone), Bryan O’Byrne et Paul Eiding (Farley), John Gallogly (groom), Logan Clarke (Dorcette), Barry Bartle (track owner), Nick Dimitri (Bally).

Kathryn Leigh Scott

 

Ann Dusenberry

 

Peter Maclean

 

 

1.15 Mr Hardcastle Goes to Washington (Monsieur le juge va à Washington)

ABC, 15 janvier 1984

Ecrit par Patrick Hasburgh

Réalisé par Arnold Laven

 

 

 

Hardcastle n’en croit pas ses oreilles en entendant prononcer son nom parmi les magistrats pressentis pour entrer à la Cour Suprême. Il prend l’avion pour Washington où le Président doit choisir l’heureux élu. Mais l’arrivée du petit juge californien inquiète le puissant Arthur Huntley, directeur d’un empire de presse : sous un autre nom, Huntley a été condamné à la prison à perpétuité par Hardcastle, qui pourrait reconnaître en lui le détenu évadé que nul ne cherche plus. Hélas, les deux hommes de main envoyés par Boyer, l’assistant de Huntley, pour éliminer le juge sont mis en échec par l’intervention de McCormick. Le juge est maintenant un héros ! Huntley décide alors de jouer selon les règles de Washington et de discréditer définitivement Hardcastle...

 

Avec James Whitmore Jr (Kenneth Boyer), Jack Rader (Detective Thomas), Alex Courtney (Charlie Watts) et Richard Herd (Arthur Huntley). Et avec Linden Chiles, Michael J. Aronin, Frank A. Miller et Melanie Vincz (Rita), Grace Simmons (Judge Williams), M.P. Murphy (reporter Fuller), D.J. Sydney (secretary), Catherine Macneal (Miss Jacobs), Burton Collins (Paterson), Biff Yeager (Artie the doorman), Amanda Harley (reporter Jenkins), Alan Woolf (reporter Trigg), John Widlock (reporter Howarth), Eric Ellsworth (reporter #1), Arva Holt (reporter #2), Steve Jones (Stone), Casey King (cop).

James Whitmore, Jr

 

Richard Herd

 

Alex Courtney

 

 

1.16 School for Scandal (L’école du crime)

ABC, 29 janvier 1984

Antenne 2, 21 octobre 1984

Ecrit par Tom Blomquist

Réalisé par Tony Mordente

Hardcastle et McCormick se trouvent chez le juge Richard pour son dîner de départ à la retraite quand un cambriolage y est commis en toute discrétion. Le mode opératoire ne laisse aucun doute dans l’esprit de Hardcastle : le coupable est Arthur Farnell, une légende du métier qu’il eut le plaisir d’envoyer en prison et qui est aujourd’hui « rangée ». Il en faut plus qu’une bonne réputation pour apaiser le juge, qui décide de se servir de McCormick pour infiltrer l’école du crime que dirige en toute clandestinité Arthur Farnell. Mais ce dernier n’est pas un imbécile...

 

Avec Robert Culp (Arthur Farnell), Doug McClure (Detective Hamilton), Randi Brooks (Trish), Charles Cooper (Terrence Harlow), Joe Restivo (Frankie). Et avec Nancy Berggren (hostess), Florence Schauffler (old woman), Jana Brown (Aerobics girl), Marilyn O’Connor (woman at party), Karl Johnson (Jackson), Nicholas Shields (Sheldon), Frank Moon (man at party), Ted Sackett (host), Wayne Bauer (cop #1), Mark Bratcher (Roger).

Robert Culp

 

Randi Brooks

 

Charles Cooper

 

 

1.17 The Georgia Street Motors (Les motards justiciers)

ABC, 5 février 1984

Ecrit par Shel Willens

Réalisé par Joseph Manduke

Hardcastle se demande pourquoi Dwayne Morton, un comptable qu’il a fait emprisonner pour cinq ans, refuse sa libération sur parole au bout de trois. En lui rendant visite à San Quentin, il entend Morton lui présenter une théorie inquiétante : selon lui, de nombreux libérés sur parole sont morts dans des circonstances pour le moins étranges peu de temps après leur remise en liberté. Aussi a-t-il peur de quitter la prison. En enquêtant, Hardcastle découvre que ces libérés sur parole avaient été jugés par trois de ses collègues, motards comme lui à leurs débuts : Emmett Parnell, Frank Cardigan et Roy Stern. Il s’arrange donc, avec le concours de McCormick, pour attirer leur attention et ils ne tardent pas à lui révéler leurs activités de justiciers : chevauchant les motos de leurs débuts, revêtus de leurs uniformes, ils accomplissent ce qu’ils considèrent comme une manière de maintenir l’équilibre de la justice. Ils proposent à Hardcastle de faire partie de leur comité et lui offrent de se débarrasser de McCormick, qui a publiquement menacé de lui faire la peau...

 

Avec Efrem Zimbalist Jr (Emmett Parnell), Dana Elcar (Frank Cardigan), Danny Goldman (Dwayne Morton), Jake Dengel (Joe Fingers), Beau Starr (George Morgan) et Andrew Duggan (Roy Stern). Et avec Curt Lowens (Bernard), David Sage et Stack Pierce (guard), Ron Jarvis (public defender), Dave Adams (man), Dulcie Jordan (woman), Chuck Bowman (newscaster), Sterling Swanson (bartender), Russ McGinn (cop), Jimmy Briscoe (Shine man), Michael Yama (newscaster).

 

Un épisode qui posa visiblement des problèmes : il atteint péniblement 44 minutes, dont 1’30’’ de teaser (constitué d’extraits de l’épisode) et 3’ de générique de fin.

Efrem Zimbalist, Jr

 

Brian Keith & Andrew Duggan

 

Dana Elcar

 

 

1.18 The Homecoming part 1 (Les vieux copains, 1)

ABC, 4 mars 1984

Ecrit par Patrick Hasburgh

Réalisé par Tony Mordente

 

 

 

Hardcastle et McCormick se rendent dans la ville natale du juge, Clarence en Arkansas, où Hardcastle est honoré du titre d’homme de l’année. Mais les retrouvailles avec ses amis d’enfance sont endeuillées par la mort de Buck Miller. Le juge et McCormick accueillent la fille de Buck, Christy, venue habiter la ferme de son père. Ils en viennent bientôt à penser que la mort de Buck n’était pas accidentelle et qu’elle est la conséquence de son refus de vendre sa propriété pour permettre le passage d’une autoroute à Clarence. Lorsque le juge confronte le maire Tom Broadmore, l’accusant du meurtre, Broadmore et le shérif Carter décident de se débarrasser de lui…

 

Avec (par ordre alphabétique) Stephen Elliott (Bill ‘Punky’ Paxton), John Ireland (Buck Miller), Cameron Mitchell (Broadmore), Mitchell Ryan (shérif John ‘Stretch’ Carter), Byron Webster (juge Stuber). Et Cathy Lee Crosby (Christy Miller). Et avec Robert Moberly, David Graf (adjoint Rick Bellows) et Natalie Robinson (Bessie).          

 

Le retour à la ville natale est un poncif souvent (re)visité par les séries. Le scénario repose sur le contraste entre les clichés attendus et la vilenie peu à peu révélée sous les dehors nostalgiques et bien pensants.

Cameron Mitchell

 

John Ireland

 

David Graf

 

 

1.19 The Homecoming part 2 (La chasse à l’homme, 2)

ABC, 11 mars 1984

Ecrit par Patrick Hasburgh

Réalisé par Bruce Kessler 

 

 

 

Traqué par les hommes du shérif et de Broadmore, McCormick se remet difficilement de la mort du juge. Celui-ci, cependant, a échappé à la noyade à l’insu de tous et trouve refuge chez un ami, le fermier Albie Meadows. Ensemble, ils retrouvent Mark et Christy et entreprennent de faire la lumière sur la corruption qui gangrène Clarence…

 

Avec (par ordre alphabétique) John Amos (Albie Meadows), Rosalind Cash (Connie Meadows), Stephen Elliott (Bill ‘Punky’ Paxton), Cameron Mitchell (Broadmore), Mitchell Ryan (shérif John ‘Stretch’ Carter). Et Cathy Lee Crosby (Christy Miller). Et avec Robert Moberly, David Graf (adjoint Rick Bellows). Avec l’apparition spéciale de Jerry Mathers dans son propre rôle. Et Owen Bush (Wally), Wayne Winton (man), Bob Gorman (Mr Powers), Treva Frazee (Maggie Powers), James Hardie (State cop).

 

McCormick est certain d’avoir déjà vu quelque part le bonhomme à casquette qui salue le mécanicien Wally à la fin de l’épisode : Jerry Mathers (crédité ici de son propre rôle) était le petit garçon Beaver dans Leave It to Beaver (1957-1963), qui connaîtra une suite de 1985 à 1989.  

John Amos & Cathy Lee Crosby

 

Mitchell Ryan

 

Stephen Elliott

 

 

1.20 Did You See The One That Got Away ? (Celui qui n’existait pas)

ABC, 18 mars 1984

Antenne 2, 14 octobre 1984

Ecrit par Lawrence Hertzog

Réalisé par Ron Satlof

 

 

 

Alors qu’il rentre à Gull’s Way dans son GMC après avoir participé de bon matin à une émission télé sur la justice, le juge reconnaît dans une autre voiture un homme qu’il a lui-même envoyé à prison à perpétuité, Eric Goodburn. Ce dernier réussit à prendre la fuite. Le juge est d’autant plus intrigué qu’il ne parvient pas à remettre la main sur le dossier de Goodburn, ni dans ses archives, ni à l’état-civil, ni à la police. Pour comble, Goodburn semble n’être jamais arrivé en prison ! L’intérêt du juge pour le bonhomme attire cependant l’attention du FBI et de Boutros, un entrepreneur impliqué dans un trafic de drogue entre le Mexique et les Etats-Unis. Il apparaît bientôt que Goodburn a été recruté par le FBI et qu’il possède une cassette incriminant Boutros. Et ce sont le juge et McCormick qui risquent de faire les frais de leur intérêt pour le bonhomme…

 

Avec Dennis Franz (Tony Boutros), Victoria Young (Rose Carlucci), Sam Scarber (agent du FBI), Gene Dynarski (Eric Goodburn), Stephen Liska (homme de Boutros), Richard Fullerton (homme de Boutros), Mike Genovese (Gurner), Sandra Kronemeyer (la sœur de Goodburn) et James Wainwright (Lionel Ryan). Et avec Jensen Collier (Samm Stuart), Darrell Ray (Hank), Steve Kavner (mechanic), Leigh Kavanaugh (Linda), Linda Stewart (floor manager).

Dennis Franz
James Wainwright

 

Gene Dynarski
Sam Scarber

 

Mike Genovese
Victoria Young

 

 

1.21 Really Neat Cars and Guys with a Sense of Humor (Une histoire de voiture)

ABC, 25 mars 1984

Ecrit par Lawrence Hertzog

Réalisé par Ron Satlof

 

 

 

Howard, le garagiste qui répare (souvent) la Coyote de Mark, se sert de l’auto pour impressionner une jeune femme inscrite comme lui dans une agence matrimoniale, Doubles. Mais la jeune femme, Cheryl, est poursuivie par des bandits armés. Le juge et McCormick en viennent à soupçonner l’agence Doubles de dissimuler une vaste escroquerie pouvant aller jusqu’au meurtre. Tous deux s’inscrivent donc à l’agence et attendent d’être contactés…

 

Avec Patrick Collins (Howard Kaye), Marilyn Jones (Cheryl Dirksen), Peter Iacangelo (Masters), John Carter (Paul Danton), Fil Formicola, Clare Peck (directrice de Doubles) et Jim McMullan (le jeune marié) et Alexa Hamilton (Debra). Et avec Elisabeth Noone (Caryn), Terrence Evans (Lt Whitmore), Bill Gratton (Art), D’Ann Paton (Myra Danton), Mary Reid (Tina), Gary Morgan (chauffeur), Kevin McBride (cop), Dennis McKenzie (Phil).

 

Howard lit un livre intitulé How to Impress Girls, écrit par… Larry Hertzog.

Patrick Collins

 

John Carter

 

Clare Peck

 

 

1.22 Scared Stiff (Traitement de choc)

ABC, 1er avril 1984

Antenne 2, 4 novembre 1984

Ecrit par Tom Blomquist

Réalisé par Tony Mordente

 

 

 

Hardcastle et McCormick emmènent de jeunes délinquants en visite à la prison de Clarkville, où Mark a passé deux ans. Las ! ils se retrouvent vite pris en otages par des détenus menés par Paul Connors, qui réclament l’ouverture d’une enquête sur le surveillant en chef, Friedman, qui utilise des détenus pour commettre des crimes à l’extérieur, et s’en débarrasse quand ils menacent de parler. La prison est en état de siège, mais le directeur, de mèche avec Friedman, espère tirer parti du désordre pour faire disparaître tous les témoins gênants...

 

Avec Alan Fudge (le directeur de la prison Porter), Michael Mac Rae (George Kyle), Jon St. Elwood (Lt Barger), James Avery (détenu), Carl Strano (Capt. Freedman), Tim Robbins (Johnson), Ron Max, Mark Giardino et Daryl Anderson (Ernie Delrosa) et Red West (Paul Conners). Et avec Dermott Douns (Tyrone), Richard Coca (Emilio), Grant Heslov (Darvell), Jimmy Bridges (Davey), Rex Ryon (Hansen), Ernie Wheelwright (Gleason), Charles Young (Louie the Con), Allan Graf (Baker), Gary Spatz (guard).

Tim Robbins & Carl Strano

 

Red West

 

Alan Fudge

 

 

NB : Ce guide a été constitué au fil des années, sans prendre la précaution de vérifier la distribution de chaque épisode. Les acteurs sont indiqués dans l'ordre de leur mention à l'écran (patiemment recueillis sur les DVD). Pour l'attribution des rôles, lorsqu'elle était problématique, j'ai utilisé Imdb et le livre de Deb Ohlin, Cheri deFonteny et Lynn Walker, Hardcastle and McCormick, A Complete Viewer's Guide to the Classic Eighties Action Series, BearManor Media, 2009. Ces deux sources comportent cependant des vides que je n'ai pas toujours pu compléter, et il arrive qu'elles se contredisent. Le guide "définitif" reste donc encore à établir ! 

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1980s
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :