Guide réalisé par Thierry Le Peut

Dates de diffusion française : Christophe Dordain

 

 

 

 

Série américaine de 13 x 50’ et 1 x 73’ diffusée le 7 mai 1975 (pilote) puis du 20 septembre 1975 au 3 janvier 1976 sur ABC (le samedi vers 22 heures). Diffusion France : à partir du samedi 21 août 1976 sur TF1, à 21h50 puis à 21h30, jusqu'au 13 novembre 1976. Rediffusion en 1987 dans le cadre de la nouvelle version de « La Une est à Vous ». Seuls 12 épisodes et le téléfilm-pilote ont été doublés.

Avec Tony Franciosa (Matt Helm), Laraine Stephens (Claire Kronski), Gene Evans (Lt Fred Hanrahan). Voix françaises : Daniel Gélin (Matt Helm), Perrette Pradier (Kronski), Edmond Bernard (Hanrahan).

 

Pilote  -  Matt Helm (Les trafiquants d’armes) - 73’

ABC, 7 mai 1975 – TF1, 21 août 1976

Ann Turkel

 

Patrick Macnee

 

John Vernon

 

Lorsque le détective privé Jerry Tabor est assassiné, Matt Helm, ancien agent secret (au service de La Machine) reconverti lui-même en détective privé, accompagne sa fiancée Claire Kronski au poste de police. Claire est l’avocate de Maggie Gantry, jeune artiste qui a été menacée par les assassins de Tabor. Celui-ci enquêtait pour elle sur le meurtre de son père, Earl Gantry, un militaire tué par le sergent Bruce Redfield, depuis disparu, alors qu’il cherchait à remonter une filière de trafiquants d’armes. Elle pense que Redfield a pris aujourd’hui l’identité de Harry Paine, un trafiquant notoire employé officieusement par la Machine. En rendant visite à Paine, Matt lui sauve la vie lorsqu’un homme - que Paine appelle « le capitaine » - tente de l’abattre au pistolet mitrailleur. Matt a également le temps d’apercevoir un invité dissimulé derrière un rideau et qui n’est autre que le Colonel Shawcross, impliqué dans des trafics d’armes avec des pays étrangers. Il fait alors appel à un contact au sein de la Machine, Charlie Danbury, pour en apprendre davantage et faire analyser les empreintes de Paine, qu’il a recueillies…

Avec (par ordre alphabétique) Val Bisoglio (Sgt Alan James), Michael C. Gwynne (Charlie Danbury), Patrick Macnee (Colonel Shawcross), Hari Rhodes (Seki), James Shigeta (Tom McCauley), John Vernon (Harry Paine) et Ann Turkel (Maggie Gantry). Et avec Joan Shawlee (the saleslady), Catherine Bach (Alice), Mark Alaimo (Devlin), Frank Campanella (Tabor), Richard Butler (Drone), Charles Picerni (Champion). Voix françaises : William Sabatier (Paine), Annie Sinigalia (Maggie), Marc de Georgi (Danbury), Jean Berger (Shawcross), Jacques Thébault (Tom), Raymond Loyer (Tabor), Francine Lainé (Alice), Claude Joseph (Drone). Ecrit par Sam Rolfe. Réalisé par Buzz Kulik.

 

1.01  Dead Man Talk (Le mort parle)

ABC, 20 septembre 1975 – TF1, 11 septembre 1976

Katherine Justice

 

Richard Egan

 

Richard Mulligan

 

Matt apprend par les journaux que son ami Dan Sydon a été victime d’une tentative d’assassinat. Depuis, il a disparu, mais les autorités ont saisi une grosse somme dans l’un de ses coffres, qui laisse penser qu’il était impliqué dans un trafic lucratif. Matt accepte de le rechercher pour sa fille Paula. Il aide l’associé de Dan, Jack Harte, à se défaire de deux brutes, mais Harte prétend ne pas savoir où se cache Sydon. Matt rencontre également l’avocat et philanthrope Oren Bates, qui possède une partie de la société d’aviation de Dan, et qui bien sûr se dit fort étonné des possibles activités illégales de Dan. Les deux hommes évidemment mentent : Harte est bien en contact avec Sydon, et les deux brutes qui l’ont molesté travaillent pour Oren Bates et son assistant Frank Palmer. Ils ont organisé un trafic de médicaments entre le Mexique et les Etats-Unis, sous couvert de plusieurs sociétés en partie dirigées par Bates, et veulent se débarrasser de Sydon, lequel envisage de voler leur prochain chargement. Trahi par Harte, Sydon parvient à décoller dans un avion privé sous le nez des deux hommes de main de Bates et Palmer. Mais son appareil va s’écraser sur le flanc d’une colline…

Avec Richard Egan (Dan Sydon), Richard Mulligan (Jack Harte), Peter Donat (Bates) et Katherine Justice (Paula). Et avec Peter Brown (Cassidy), Helen Funai (Lin) et Jeff Donnell (Ethel), Bob Hoy (Huntley), Lance Fuller (Andrews), Marc Ross (Palmer), Eileen Chesis (Joan), Connie Garrison (blond), Lynne Redding (Glenda), George Fisher (Wetzel), Robert Kenneally (co-pilot), Lisa Sprenger (yoga leader), Del Hinkley (2nd reporter). Voix françaises : Raymond Loyer (Sydon), Michel Beaune (Harte), Jean-Claude Michel (Bates), René Arrieu (Andrews), Sadi Rebbot (tueur). Ecrit par Michael Fisher. Réalisé par Richard Benedict.

 

1.02  Now I Lay Me Down to Die (La coupable et l’innocente)

ABC, 27 septembre 1975 – TF1, 18 septembre 1976

Shelley Fabares

 

Ian McShane

 

Burr DeBenning

 

Chris Fredericks, qui doit à son prochain anniversaire hériter une très confortable fortune familiale, engage Matt Helm pour découvrir qui a tué son ami Tom Corman. Celui-ci a été assassiné dans un motel et l’arme du crime semble être un pic à glace, que la police n’a pas retrouvé ; Hanrahan confie d’ailleurs à Matt qu’aucun indice ne permet pour l’instant de faire avancer l’enquête. Que l’on essaie de faire quitter la route au détective est en revanche un indice probant du fait que son enquête à lui gêne quelqu’un. Le mari de Chris, Paul, s’inquiète en effet des interférences que le détective pourrait créer dans ses propres projets, car il compte contrôler la fortune de Chris dès son anniversaire, rembourser ainsi ses dettes et mener la grande vie. Lorsqu’il découvre, en même temps que Matt, que Chris souffre d’un dédoublement de la personnalité et assassine des hommes avec un peigne (au manche très aiguisé !) sous le nom de Tina Fairmont, il y voit une aubaine : il pourra ainsi la faire interner et aura les coudées franches. Mais il lui faut pour cela empêcher Matt de révéler la chose avant l’anniversaire attendu, ce qu’il s’efforce de faire avec son complice Frank…

Avec Shelley Fabares (Chris Fredericks / Tina Fairmont), Burr DeBenning (Frank Delacourt), Rita Gam (Dr Ross) et Ian McShane (Paul Fredericks). Et avec Jeff Donnell (Ethel), Trisha Noble (Millicent), Dorothy Blackburn (Emme Brady), Lou Wagner (Webster), Danny Wells (Buddy), Morgan Jones (Tom Corman), A. G. Vitanza (Coyle), Chris O' Brien (Tattoo), Lester Fletcher (Drake). Vf: Claude Chantal (Chris), René Arrieu (Tom), Maurice Sarfati (Paul). Ecrit par Gerry Day et Bethel Leslie. Réalisé par Earl Bellamy.

Scénario et dialogues sont d’une grande platitude et la réalisation lymphatique n’aide pas à renforcer la tension.

Hanrahan : « Matt, à chaque fois que tu m’invites c’est pour me soutirer des informations. »

 

1.03  Scavenger’s Paradise (Le légataire)

ABC, 11 octobre 1975 – TF1, 9 octobre 1976

Pamela Bellwood

 

Jason Evers

 

Farley Granger

 

Patricia Kirkland, enfant adoptée, demande à Matt de retrouver ses véritables parents. L’avocat Sam Rae, qui venait de lui téléphoner qu’il allait lui apporter une bonne nouvelle, a été assassiné chez lui, semble-t-il par un cambrioleur. Matt essaie d’obtenir les dossiers de l’adoption auprès de l’administration mais un incendie, qui se révèle criminel, fait disparaître les dossiers. Puis le détective est pris en filature par deux hommes qui essaient de lui faire quitter la route. Il découvre néanmoins que Sam Rae a rendu des années plus tôt un service à Althea Morrison avant qu’elle ne devienne la riche Althea Mayberry. Aurait-il fait adopter un enfant qui, à l’époque, la gênait ? L’associé de Rae, James McKittrick, semble en tout cas en savoir plus qu’il ne veut bien en dire, et quand il emmène Patricia chez Mrs Mayberry Matt s’y invite également. Il découvre qu’Althea est morte trois ans plus tôt et que McKittrick, avec la complicité d’Alan et Stella Grant, employés de longue date des Mayberry, ont dissimulé sa mort afin de contrôler sa fortune. Sam Rae voulait révéler la vérité à Patricia, aussi Grant l’a-t-il tué…

Avec Jason Evers (Alan Grant), Pamela Bellwood (Patricia Kirkland), Frances Reid (Millie) et Farley Granger (James McKittrick). Et avec  Andra Akers (Stella), John Hoyt (Sam Rae) et Jeff Donnell (Ethel), Helena Carroll (Mrs Stump), Lina Raymond (Amanda Miller), Kazuko Sakura (waitress), John Yates (Alex Miller), Sharyn Wynters (Madelon), Orwin Harvey (security guard #2), John Moio (Harlow), Jim Sheppard (security guard #1), Everett Creach (Tate). Vf : Dominique MacAvoy (Patricia), Med Hondo (vigile). Ecrit par Gerry Day et Bethel Leslie. Réalisé par Alexander March.

Scénario aussi convenu et paresseux que le précédent, qui enchaîne des situations décousues sans parvenir à créer la moindre tension.

 

1.04  The Game of the Century (La partie du siècle)

ABC, 18 octobre 1975 – TF1, 16 octobre 1976

Pat Crowley

 

Biff McGuire & Betty Ann Carr

 

Ray Danton

 

Une partie de poker organisée à Las Vegas est présentée comme la Partie du Siècle. Un mathématicien, le Pr Shannon, doit y affronter entre autres Frank Saxon, le propriétaire du casino qui accueille la partie. Lorsque l'un des trois commanditaires de Shannon, Dan Farrow, meurt brutalement, sa veuve sollicite l'aide de Matt Helm. Celui-ci se rend d'abord au Texas pour enquêter sur la mort de Faro et rencontrer ses deux associés, Billy Jones et McCoy. Lorsqu'il est passé à tabac par des gorilles à la solde de Jones, il est clair pour Matt que son enquête gêne. Il ne la poursuit pas moins jusqu'à Vegas, où un autre homme, Turk, attente à sa vie. Matt découvre bientôt que Turk travaille pour un truand local, Eric Frank. Ce dernier convoite les quatre millions mis en jeu dans la Partie du Siècle. Il a commandité le meurtre de Faro et menacé Shannon, dont la fiancée est la sœur de Turk. Pour contraindre Shannon à perdre la partie, Frank fait enlever Lila Faro, que Matt entreprend de retrouver...

Avec Biff McGuire (Pr Shannon), Pat Crowley (Lila Faro), Fred Beir (Billy Jones), Betty Ann Carr (Cherokee), Rudy Diaz (Turk) et Ray Danton (Frank Saxon). Et avec Frank Christi (Eddie Danilo), Logan Ramsey (Eric Frank), Jeff Morris (Dan Faro), Robert Miller Driscoll (Bob Anders), George Brenlin (McCoy), Bill Baldwin (1st Man), Owen Bush (2nd Man), Bill Striglos (reporter). Vf : Jean Roche (Jones), Jacques Ebner (Faro), Henri Poirrier (Eric), Denis Savignat (Saxon). Ecrit par Steve Fisher et Edward De Blasio. Réalisé par Reza Badiyi.

 

1.05  Murder On Ice (Trafic de diamants)

ABC, 25 octobre 1975 – TF1, 23 octobre 1976

Alex Cord

 

Jack Cassidy

 

Karen Carlson

 

Peter Gallagher et son associé Jed Larson volent des diamants de contrebande à leur propriétaire, Buckman. Jed, blessé par balle, abandonne Gallagher derrière lui. Ce dernier engage alors son ami Matt Helm pour retrouver Larson, sans lui parler bien sûr des diamants. Matt commence par rendre visite à la sœur de Larson, Janet, infirmière ; il retrouve chez elle Larson blessé, mais Janet l'assomme pour permettre à son frère de disparaître. Plus tard, Matt réussit à la convaincre de le conduire jusqu'à lui, mais ils le trouvent mort, assassiné. Sur les lieux, Matt découvre un diamant sur le sol. Il a donc recours à Hanrahan pour obtenir le nom de Buckman, objet d'une enquête. Voyant Matt sur la bonne piste, Gallagher contacte Buckman pour détourner sur le détective les soupçons du trafiquant. Mais Matt a plus que des doutes sur l'honnêteté de son ami, qu'il soupçonne d'avoir tué Larson...

Avec Alex Cord (Paul Gallagher), Karen Carlson (Janet Larson), Richard Kelton (Jed Larson) et Jack Cassidy (Fred Buckman). Et avec Peter Brown (Cassidy), Bryan O' Byrne (Manning) et Jeff Donnell (Ethel), Beeson Carroll (Sykes), R.B. Sorko-Ram (Aronson), Deborah Loomis (maid), Frederick Sistaine (Dr Wilcox), Ion Teodorescu (Kohner), Victor Pinheiro (Koenig), Harvey Fisher (Fleming). Vf : Marc de Georgi (Gallagher), Jacques Ferrière (Larson), Gabriel Cattand (Buckman), Daniel Gall (Manning). Ecrit par Don Balluck. Réalisé par Alexander March.

 

1.06  Squeeze Play (La mort est commandée / La mort est condamnée)

ABC, 1er novembre 1975 – TF1, 30 octobre 1976

Marlyn Mason

 

Charles Cioffi

 

Paul Stewart

 

En rentrant chez lui, Matt y trouve une ancienne collègue du temps des services secrets, Karen Ashley. Elle lui apprend que sa voisine a été tuée à sa place, dans son jardin, alors qu’elle l’aidait à préparer une fête d’aniversaire pour son fils de sept ans, Donny. Elle a été étranglée par un homme qui avait pris la place du clown engagé pour amuser les enfants. Matt confie Karen aux bons soins de Kronski tandis que lui-même se rend chez un autre ancien agent, Joe Delphia ; celui-ci lui conseille de parler à Charlie Wendell, qui a effectivement une information utile : le tueur est un nommé Pike, qui travaille avec un partenaire, Victor. En l’absence de Matt et de Kronski, cependant, Karen sort de sa retraite pour rendre visite à son garçon chez la grand-mère de celui-ci. Victor, qui s’est posté devant la maison dans l’espoir de l’y voir un jour, la prend en filature et l’aurait tuée sans l’intervention in extremis de Matt, qui abat Victor. Le détective fait croire à la mort de Karen afin de tromper Pike, mais celui-ci a maintenant une autre cible : il veut tuer Matt pour venger son partenaire. Il le surprend chez lui mais le manque. Il enlève alors Kronski pour attirer le détective dans son piège.

Entre-temps, l’homme qui a engagé Pike, Alain Ledoux, apprend par sa femme Monique que la raison pour laquelle il a voulu faire tuer Karen Ashley n’a jamais été vraie. Il pensait en effet que son frère s’était suicidé parce que Karen était après lui, dix ans plus tôt, au Liban ; or, Monique lui apprend que son frère était un traître qui vendait des secrets qu’il volait à Alain ; elle l’a surpris un jour, ils se sont battus et le frère s’est tué en tombant ; elle a alors maquillé sa mort en suicide. Alain va alors trouver Matt et insiste pour l’aider. Ils se rendent tous les deux au rendez-vous de Pike...

Avec Marlyn Mason (Karen Ashley), Curt Lowens (Alain Ledoux), Robert Lipton (Vic), Ahna Capri (Monique Ledoux) et Charles Cioffi (Pike) et Paul Stewart (Joe Delphia). Et avec John McLiam (Charlie Wendell), Claudia Bryar (the grandmother), Bryan Scott (Donny Ashley), Margaret Mason (Betty Rankin). Vf : Régine Blaess (Karen), Albert Augier (Pike). Ecrit par James Schmerer, histoire de Mann Rubin. Réalisé par Robert Scheerer.

Joe Delphia parle de « la Machine ».

 

1.07  Deadly Breed (Le remplaçant)

ABC, 8 novembre 1975 – TF1, 6 novembre 1976

Beth Brickell

 

Mark Miller

 

L.Q. Jones

 

Jessica Wells, propriétaire d’un ranch, engage Matt Helm pour retrouver Show Place One (VF : Hoplariva !), un étalon que l’on vient de lui voler. Les voleurs ont assassiné son employé, Joe Barnes, qui transportait l’animal. Lorsque l’oncle de Jessica, Fred Wells, lui annonce brutalement qu’il quitte le ranch parce qu’il ne supporte plus d’être le parent pauvre vivant de la charité de sa nièce, Jessica le soupçonne d’être impliqué dans la disparition du cheval. Mais Fred est aussitôt assassiné et ses meurtriers ont cherché à maquiller sa mort en accident. Matt en vient à soupçonner un autre propriétaire d’étalons, Brandon, et son associé Roy Tucker d’avoir enlevé Show Place One pour le faire passer pour un de leurs propres étalons. Wells les y a aidés et Sam Lash et Dick Manning se sont chargés de l’enlèvement ; Manning, après avoir tenté sans succès de tuer Matt, prend peur et veut se retirer, aussi Lash le réduit-il au silence. Matt n’en continue pas moins de fureter autour du ranch de Brandon, où il finit par retrouver Show Place One, habilement teint pour ne pas être reconnu…

Avec Beth Brickell (Jessica Wells), Mark Miller (Charles Brandon), Tom Drake (Fred Wells), Lee de Broux (Sam Lash), Pepper Martin (Dick Manning) et L.Q. Jones (Roy Tucker). Et avec Jeff Donnell (Ethel), Garry Walberg (Doc Sloane), Cliff Pellow (Davis), Richard LePore (Sgt Pierce), Jessica St. John (Chloe Stevens), Eileen Chesis (Joan). Vf : Nicole Favart (Jessica), Yves Barsacq (Lash), Jean Henri Chambois (Doc). Ecrit par Wilton Denmark. Réalisé par Bruce Bilson.

 

1.08  Death Rods (Un cadavre sur la plage)

ABC, 15 novembre 1975 – TF1, 28 août 1976

Joseph Campanella

 

Juliet Mills

 

Bert Convy

 

Matt Helm sort en pleine nuit dans l’idée de pêcher avant le petit déjeuner ; il rencontre une jeune femme qui appelle à l’aide et s’écroule à ses pieds, blessée par balle. Matt retourne chez lui pour appeler la police et revient très vite avec Kronski, mais la jeune femme a disparu. La police, à son arrivée, ne trouve rien et croit à une plaisanterie, mais Matt sait ce qu’il a vu et il se met en quête d’informations. Une médaille médicale trouvée sur la plage par un vieil homme lui fournit l’identité de la femme : Amanda Silvers. Chez elle, il rencontre sa colocataire, Caroline Jeffries, qui lui apprend qu’Amanda est partie vivre chez son petit ami Johnny Peters, dans une maison sur la plage, à deux pas de là où Matt a rencontré la jeune femme blessée. Chez Peters, Matt trouve des traces de sang et le fiancé tout juste rentré d’un voyage d’affaires, inquiet du récit que lui fait le détective. Peters, comme Mandy et Caroline, travaille à Afcom (Atomic Fabricating Company). Il apprend bientôt à Matt que l’on a découvert là-bas la disparition d’une centaine de barres d’uranium à faible radioactivité, étalée sur plusieurs mois. L’enquête de Matt montre que c’est Caroline qui a fait sortir ces barres avec la complicité de Corbett, responsable de la sécurité. Mandy l’ayant découvert, Corbett l’a tuée, à l’insu de Caroline. Il cherche à se débarrasser également de celle-ci lorsque, l’ayant appris, elle menace de parler à la police : il place alors une barre d’uranium sous son lit. Kronski trouvera Caroline malade et la conduira à l’hôpital. Quant à Matt, il suit Corbett jusque chez Knebel, directeur d’une boutique de fourrures : c’est là qu’est stocké l’uranium, qu’ils comptent vendre à une petite république étrangère…

Avec Joseph Campanella (John Corbett), Juliet Mills (Caroline Jeffries), Cesare Danova (Knebel), Steve Sandor (Gilroy) et Bert Convy (Johnny Peters). Et avec Judson Pratt (the guard), Mary Jensen (Amanda) et Jeff Donnell (Ethel). Et Phillip Pine (Dr Steve Parker), Harry Lauter (Dep. Sheriff Gibson), William Benedict (scavenger), Howard Curtis (Warren), Lloyd McLinn (second deputy), Fred Lerner (1st cop), Robert Dunlap (2nd cop). Vf : Albert Médina (Corbett), Jean-Louis Maury (Knebel), Roland Ménard (Dr Parker), Greg Germain (policier). Ecrit par Carey Wilber. Réalisé par Richard Benedict.

Hanrahan, de Matt Helm : « Un type très bien. Je lui confierais ma vie s’il le fallait. Mais ne lui dites pas, surtout. Il en profiterait sûrement. »

Hanrahan : « Matt, comment ça se fait que partout où tu vas on retrouve un cadavre ? »

19’-20’ : ombre de la perche en haut de l’écran.

 

1.09  Double Jeopardy (Les coureurs de dots)

ABC, 22 novembre 1975 – TF1, 4 septembre 1976

Clifford David et Pippa Scott

 

L. Stephens & Sherry Jackson

 

Don Gordon

 

Phyllis Hartley demande à Matt Helm d’innocenter son fiancé Ed Glenn. Celui-ci est accusé du meurtre de Frank Hartley, le frère de Phyllis, qui co-dirigeait avec elle la compagnie familiale Hartley Enterprises. Frank voulait tenir Ed éloigné de sa sœur, le prenant pour un coureur de dot. Mais Glenn prétend qu’il a passé la soirée du meurtre dans un bar, ce dont pourrait témoigner le barman Joe Brennan. Malheureusement, ce dernier a disparu. Lorsque Matt le retrouve, Brennan s’enfuit ; il explique ensuite au détective qu’il a des dettes de jeu et qu’il ne veut pas être retrouvé. Matt le force pourtant à témoigner, ce qui permet à Glenn d’être acquitté et remis en liberté. Il annonce aussitôt son prochain mariage avec Phyllis, qui fait de lui le remplaçant de son frère. Elle demande cependant à Matt de poursuivre son enquête afin de découvrir qui a tué Frank. Brennan cherche à rencontrer le détective, prétendant avoir été victime d’une tentative de meurtre ; Matt va le rencontrer à l’Observatoire Griffith mais ne peut empêcher qu’il soit assassiné par deux hommes. Ces deux hommes tentent peu de temps après de tuer Matt lui-même. Le détective en effet s’approche dangereusement de la vérité en soupçonnant Ed d’avoir bel et bien assassiné Frank Hartley et de projeter également de tuer Phyllis après l’avoir épousée. Le complot se précise lorsque Kronski apprend à Matt qu’Elena, la propriétaire du bar où travaillait Brennan et où Ed a passé la soirée du meurtre de Hartley, a été mariée… à Ed Glenn, précisément…

Avec Pippa Scott (Phyllis Hartley), Clifford David (Ed Glenn), Sherry Jackson (Elena Borsworth), Don Gordon (Joe Brennan), Susan Bay (Mrs Brennan), Ed Barth (Taffy). Et avec Rod Colbin (Frank Hartley), Joseph George (Jack Wiley), Dick Crockett (Ty), Patrick Whyte (butler), Leslie McRay (1st woman), Nick Dimitri (Candy), Ed White (2nd patrolman), Mary Betten (maid). Vf : Dominique Paturel (Ed Glenn), Monique Thierry (Elena), Alain Dorval (Taffy), Georges Aubert (Wiley). Ecrit par Michael Fisher, histoire de Stanley Roberts. Réalisé par Lawrence Dobkin.

 

1.10  Think Murder (Accident de ski / L’altimètre de la mort)

ABC, 6 décembre 1975 – TF1, 13 novembre 1976

Joanna Barnes

 

Diana Ewing

 

Whit Bissell

 

Matt et Kronski ne sortiront pas ce soir : Kronski en effet reçoit un appel d’une amie en pleurs, Amy Farrah (VF Emma Farrar), dont le petit ami Terry Sedgwick vient de mourir dans un accident de ski. Kronski et Matt s’offrent pour aller à Desert Pines reconnaître le corps afin d’épargner cette épreuve à Amy. Ils ramèneront aussi la voiture toute neuve de Terry (la Cobra II). Matt constate immédiatement une anomalie : alors que Terry a dû rouler plus de 300 miles pour se rendre à Desert Pines, le compteur de la voiture n’indique que 78 miles. Il n’aura pas le temps de pousser très loin les vérifications car la voiture est volée sous son nez. C’est suffisant pour confirmer à Matt qu’il y a anguille sous roche. Terry, comme Amy, était un jeune chercheur talentueux dont les travaux étaient financés par le Rollins Institute, une fondation dirigée par le philanthrope Herbert Rollins, venant en aide aux savants de génie. En étudiant les dossiers de la fondation, Matt et Kronski découvrent que Terry n’est pas le premier chercheur à trouver la mort brutalement, et curieusement, peu de temps après, des sociétés privées ont développé les découvertes sur lesquelles ils travaillaient. Victime d’une tentative de meurtre, Matt se rend compte que des micros ont été placés dans le laboratoire où travaille Amy. Il tend alors un piège aux oreilles indiscrètes et amène le loup à sortir du bois : il s’agit d’Alan Purcell, responsable de la sécurité au Rollins Institute. Celui-ci œuvre avec la complicité de l’assistante de Rollins, Hannah Bigelow ; ensemble, ils vendent les recherches des chercheurs qu’ils ont assassinés. Amy étant devenue gênante, Hannah arrange un accident de parachute qui manque lui être fatal. Rollins ayant surpris une conversation des deux conspirateurs, ils décident de le tuer également. Matt les en empêche…

Avec Diana Ewing (Amy Farrah), Joanna Barnes (Hannah Bigelow), Jonathan Lippe (Reardon), Whit Bissell (Herbert Rollins) et Carl Betz (Alan Purcell). Et avec Dan Keough (Sheriff Parker), Carmen Argenziano (Molinas), Damon Douglas (Hansen), David Knapp (Bannerman), Rigg Kennedy (tourist), Gary Campbell (Hennessy), Ed Griffith (Terry), Roger Garrett (Jason). Vf : Jacques Berthier (Purcell), Béatrice Delfe (Amy), Jacques Deschamps (Bannerman), Georges Poujouly (mécanicien). Ecrit par Larry Alexander. Réalisé par John Newland.

Matt à Emma : « Kronski ne vous a jamais dit que j’étais un vilain fouineur ? »

 

1.11  Murder on the Run (Cherchez la femme)

ABC, 13 décembre 1975 – TF1, 25 septembre 1976

Gretchen Corbett

 

Tim O'Connor

 

John P. Ryan

 

Matt est engagé par Lennie Harris pour retrouver une femme, Nancy Taylor. Sept ans plus tôt, Lennie et sa famille ont recueilli cette femme débarquée un jour dans leur ranch, ils l’ont aidée à se remettre puis elle est partie et n’a jamais donné de nouvelles. Un sentiment très fort est né cependant entre Lennie et elle, impossible à l’époque, mais aujourd’hui, veuf, ayant vendu son ranch, Lennie souhaite la retrouver et savoir si leur histoire a un avenir. Grâce à Hanrahan, Matt trouve une adresse que Nancy Taylor a donnée un jour où elle a reçu une contravention, quatre ans plus tôt ; c’est un petit hôtel dont le manager, Stuart, dit n’avoir aucun souvenir de cette femme. En vérité, il la connaît, c’est chez lui que s’est réfugiée Nancy après avoir quitté les Harris, mais, voulant la protéger, il se tait. Deux autres hommes, cependant, cherchent Nancy, Kelly et Spence, qui se font passer pour des policiers ; ils ont déjà tué un homme, Eddie Ross, tout juste sorti de prison, et cherchent à en tuer un second, Russ Shanks, également libéré après une peine de sept ans.

Tous ces éléments trouvent leur place peu à peu dans l’enquête de Matt : Nancy a participé sept ans plus tôt à une attaque de banque avec Ross et Shanks, ils ont été arrêtés et condamnés, pas elle ; aujourd’hui, Shanks veut retrouver Nancy et, avec elle, les 250.000 $ de butin. Matt empêche Shanks de blesser Nancy mais celle-ci s’enfuit. Elle n’a en fait pas gardé le butin : c’est un policier de Fresno, Ainsley, qui le lui a pris, et c’est en lui échappant qu’elle a trouvé refuge chez les Harris, avant de refaire sa vie sous un autre nom. Depuis, Ainsley a fondé sa société de détectives privés, l’une des plus cotées de Los Angeles, et il a envoyé ses complices Kelly et Spence après les voleurs de banque pour effacer toute trace de son forfait.

Kelly et Spence suivent Nancy jusqu’à la Rex Chemical où elle travaille et où elle a demandé à Lennie de la retrouver pour lui demander de l’argent afin de refaire sa vie à nouveau. Matt les y trouve à son tour, mais Ainsley y rejoint également ses deux complices, décidé à faire le ménage une fois pour toutes. Les gentils se rendent maîtres des méchants et Lennie peut renouer avec Nancy : celle-ci en effet est libre, car – elle l’ignorait – il y a prescription pour l’attaque à laquelle elle a participé !

Avec Gretchen Corbett (Nancy Taylor), Steven Keats (Kelly), Michael Baseleon (Spence), Joshua Bryant (Stuart) et John P. Ryan (Carl Ainsley) et Tim O'Connor (Len Harris). Et avec Anthony James (Eddie Ross), Herman Poppe (Russ Shanks), Danny Wells (the Cabby), Joe Ross (the hotel desk clerk), Sally B. Johnson (Leslie), Alfred Dennis (concierge). Vf : Annie Sinigalia (Nancy), Henri Labussière (Stuart), Dominique Maurin (Eddie Ross). Ecrit par James Schmerer. Réalisé par Seymour Robbie.

Mention spéciale au tandem de détectives, Spence et Kelly, ce dernier s’amusant comme un enfant de passer pour un policier et montrant une naïveté bien proche de la bêtise. Une mention aussi pour Lennie Harris, qui agit avec intelligence et sang froid et se montre également un auxiliaire efficace dans la bagarre au poing du dénouement.

Kronski n’apparaît pas.

Hanrahan : « Matt, la police officielle n’est pas une extension de ton propre bureau. »

Stuart, de Matt Helm : « sous ses airs dégagés, c’est un coriace ».

 

1.12  Panic aka Prognosis Murder (Les pirates du disque)

ABC, 27 décembre 1975 – TF1, 2 octobre 1976

Lynda Carter

 

Dane Clark

 

Eric Braeden

 

Le même soir, le détective privé Dave Burke, un ami de Matt, est tué par une voiture et le compositeur Nick Strella, son client, grièvement blessé dans un accident de voiture. Matt décide d’enquêter sur les circonstances de la mort de Dave ; il apparaît bientôt que c’est la voiture de Strella qui a percuté le détective. Strella, dans le coma, ne peut répondre à aucune question et il n’est pas certain qu’il survive. Alors qu’il fouille le bureau de son collègue, Matt est assommé et, à son réveil, il trouve le bureau sens dessus dessous. En discutant avec la chanteuse Bobbi Dee, Matt apprend que Strella s’inquiétait du piratage de ses disques ; Dave enquêtait sur ces pirates, capables d’éditer des disques en même temps que le producteur, voire avant. Lorsque Matt est attaqué par deux hommes alors qu’il inspecte le studio d’enregistrement, où il découvre la présence d’un second enregistreur grâce auquel les pirates peuvent disposer de leur propre matrice en même temps que le producteur, il comprend que Bobbi est complice des pirates : elle était seule à savoir où il se rendait, en dehors de Kronski. L’examen des albums de la police lui permet d’identifier l’un de ses deux agresseurs, Duke Forbes, qui travaille pour Joey Bender. Entre-temps, ce dernier a fait enlever l’épouse du Dr Ruben pour forcer celui-ci à tuer Strella en salle d’opération. Il faut donc au détective trouver l’endroit où les ravisseurs gardent la femme du chirurgien…

Avec Eric Braeden (Duke Forbes), John Durren (Lewis), Roger Perry (Dr Stuart Ruben), Murray MacLeod (Nick Strella) et Lynda Carter (Bobbi Dee) et Dane Clark (Joey Bender). Et avec Wes Parker (Cappy Crawford), Arthur Roberts (Jerry Dale), John Lupton (Dave Burke), Diana Herbert (Rose Burke), Linda Dano (nurse), Lee Pulford (Eleanor Ruben), Mary Moon (red head). Vf : Gérard Hernandez (Forbes), Jacques Thébault (Dr Ruben), Marc Cassot (Bender). Ecrit par Martin Roth. Réalisé par Don Weis.

On notera une longue séquence chanson, le réalisateur laissant Bobbi Dee (Lynda Carter) interpréter son morceau entièrement.

 

1.13  Die Once, Die Twice (inédit en France)

ABC, 3 janvier 1976 sur ABC

Howard Duff

 

Susan Dey

 

Joel Fabiani

 

Tandis que Matt est parti en « mission » secrète à l’autre bout du monde, Kronski assure la défense d’Ellen Simmons, la fille d’un couple d’amis, accusée du meurtre de son mari alcoolique et brutal, Griff Tanner. Elle prétend que le coup qui l’a tué est parti accidentellement quand l’arme dont elle faisait un bouclier entre elle et lui est tombée sur le sol alors qu’ils se disputaient. Mais la police n’a pas retrouvé le couteau dont, selon elle, Griff la menaçait, et le cran de sûreté était mis sur l’arme, ce qui exclut selon les experts un coup de feu accidentel. Kronski engage le détective Dan Mallory pour l’aider à enquêter. Ils apprennent qu’un certain Paul Tyler, qui avait un compte à régler avec Griff, se trouvait en ville et le cherchait ; malheureusement, Tyler est percuté par un camion en s’enfuyant devant Dan, et il meurt. Dans la chambre des Tanner, cependant, Kronski et Dan retrouvent le couteau disparu, et au tribunal Kronski réussit à démontrer que, même avec le cran de sûreté, l’arme qui a tué Griff peut effectivement être mortelle dans le cas d’un choc brutal. En creusant davantage, toutefois, Kronski en vient à penser que quelqu’un d’autre que Ellen ou Paul a pu pénétrer dans la chambre où Griff gisait blessé, et achever l’homme qui respirait encore. Quelqu’un que Ellen connaîtrait et qu’elle tenterait de protéger…

Avec Howard Duff (Dan Mallory), Joel Fabiani (D.A. Kyle Dennison), Audrey Totter (Mrs Simmons), Charles Drake (Mr Simmons), Ben Hammer (Judge Melvyn I. Holden), Huntz Hall et Susan Dey (Ellen Simmons Tanner). Et avec Jeff Donnell (Ethel), Robert Ginty (Griff Tanner), Marged Wakeley (Flo), Paul Sylvan (Willy), Ben Marino (Coleman), Lloyd McLinn (jailer), Seamon Glass (bartender), Fred Lerner (Paul Tyler), Jack Lukes (1st customer), James Lough (2nd customer), Eileen Chesis (Joan), Holly Irving (Mrs Lake). Ecrit par Ken Pettus et James Schmerer. Réalisé par John Newland.

Hanrahan n’apparaît pas. Tony Franciosa apparaît dans le prologue et l’épilogue ainsi que dans une courte scène entre les deux (il est censé appeler de Tachkent).

 

FICHE TECHNIQUE

Based upon characters created by Donald Hamilton. Developed for Television by Sam Rolfe. Produced by Buzz Kulik (pilote), Charles B. Fitzsimons and Ken Pettus (1 à 13). Executive producer (pilote) Irving Allen. Associate producer (pilote) Robert Mintz. Assistant to the executive producer (pilote) Richard Allen. Production coordinator (pilote) Louis H. Goldstein. Executive story consultant (1 à 13) James Schmerer. Associate producer and Unit production manager Mel Swope (3, 4, 6 à 13). Music by Jerry Fielding (pilote), Morton Stevens (1), Jerrold Immel (2, 4, 7, 9, 11, 12, 13), Richard Hazard (3), John Parker (5, 8), Richard Shores (6, 10). Music Theme by Morton Stevens (1 à 13). Director of photography Charles F. Wheeler ASC (pilote), Robert Hoffman (1 à 13). Art directors Ross Bellah & Carl S. Anderson (pilote), Carl Braunger (1 à 13). Film editors Les Green (pilote), Asa Boyd Clark ACE (1, 3, 7, 11, 13), Albert P. Wilson ACE (2, 6, 9), Bernard Balmuth (4, 5, 8, 10, 12, 13). Casting Al Onorato (pilote), Shelley Ellison (1 à 13). Set decorators Audrey Blasdel-Goddard (tous) & David Horowitz (pilote), George Hopkins (1, 5), Richard D. Kent (2, 3, 4, 6 à 13). Make-Up supervision Ben Lane. Assistant director Jay Daniel (pilote), Foster H. Phinney (1, 2, 4, 7, 9, 11, 12), C. C. Rusty Meek (3, 5, 6, 8, 10, 13). Unit production manager Jay Daniel (pilote), Charles A. Bonniwell Jr (1, 2, 5). Assistant to the producers Joie Gould (pilote), Richard Allen (1 à 13). Script supervisor (pilote) Adell Aldrich. Stunt coordinator Fred Lerner. Hair dresser (1 à 7) : Lola Skip McNally. Wardrobe supervision Grady Hunt. Casting Executive Renee Valente. Titles and opticals by MGM (pilote). Filmed at The Burbank Studios. Executive consultant (1 à 13) Irving Allen. Meadway Productions, Inc. in association with Columbia Pictures Television.

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1970s
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :