Guide réalisé par Thierry Le Peut

images CBS / Netflix

 

 

 

 

saison 1  -  saison 2

 

 

Saison 1 (2017-2018)

 

 

1.01  The Vulcan Hello (Des salutations vulcaines) - 43’

 

CBS, 24 septembre 2017

Scénario : Bryan Fuller et Akiva Goldsman, histoire de Bryan Fuller & Alex Kurtzman

Réalisé par David Semel

 

 

11 mai 2256. L’USS Shenzhou, commandé par Philippa Georgiou, est envoyé aux frontières de la Fédération, dans un système à étoiles binaires, pour réparer un relais interstellaire endommagé. Les dommages semblent avoir été causés intentionnellement, mais par qui ? Le Shenzhou découvre un artefact d’origine inconnue à proximité du relais, impossible à scanner mais observable à l’aide d’un (antique) téléscope. Michael Burnham, une humaine éduquée sur Vulcain, Second du Shenzhou, obtient l’autorisation du capitaine Georgiou de se rendre jusqu’à l’objet en utilisant une unité de propulsion. Parvenue sur l’objet, que sa présence met en mouvement, elle est attaquée par un guerrier klingon qu’elle n’a d’autre choix que de tuer. Projetée dans l’espace, sa combinaison endommagée, elle est recueillie par le Shenzhou après avoir été gravement irradiée.

Personne n’a vu de Klingon depuis un siècle. Pourtant, un énorme vaisseau klingon se matérialise subitement à proximité du Shenzhou, puis l’artefact émet un rayonnement puissant que Michael interprète comme un signal envoyé à d’autres Klingons. Se souvenant des enseignements de Sarek, elle préconise un « salut vulcain », une stratégie employée par les Vulcains après leur premier contact avec les Klingons : il s’agit de frapper le premier afin d’être respecté par l’ennemi, faute de quoi le Klingon frappe le premier, pour détruire. Georgiou refuse de bafouer ainsi les principes de Starfleet et préfère la voie diplomatique, en dépit des mises en garde de son Second et avec le soutien de l’Amiral. Michael décide alors de neutraliser Philippa pour prendre les commandes et ordonner une frappe sur l’ennemi. C’est alors que de nombreux vaisseaux klingons surgissent de l’hyper-espace et encerclent le Shenzhou…

 

 

1.02  Battle at the Binary Stars (Bataille aux étoiles binaires) – 39’

 

CBS, 24 septembre 2017

Scénario : Gretchen J. Berg & Aaron Harberts, histoire de Bryan Fuller

Réalisé par Adam Kane 

 

 

L’artefact était une balise grâce à laquelle T’Kuvma, le chef du Sarcophagus, le vaisseau klingon brusquement matérialisé, a convoqué les chefs des 24 maisons rivales de l’empire klingon. Son rêve est de réunifier l’empire contre un ennemi commun, la Fédération des Planètes Unies. Le piège tendu au Shenzhou n’a qu’un but : déclencher une guerre qui permettra aux chefs rivaux de s’unir.

Philippa refuse pourtant de suivre la stratégie préconisée par Michael, mise aux arrêts. Très vite, hélas, les Klingons ouvrent le feu. Plusieurs vaisseaux de Starfleet arrivent en renfort, et certains d’entre eux sont détruits. Le Shenzhou lui-même n’est sauvé que par l’intervention de l’Europa commandé par l’Amiral Anderson. Celui-ci obtient un cessez-le-feu de T’Kuvma, mais le Klingon, au lieu d’envoyer un émissaire, éperonne l’Europa en le surprenant par l’invisibilité du Sarcophagus. L’Europa s’auto-détruit.

Les pertes sont lourdes des deux côtés mais T’Kuvma a obtenu ce qu’il cherchait : les maisons rivales s’unissent derrière lui. Ayant échappé à la mort après que la partie du Shenzhou où elle était confinée eut été détruite, Michael persuade Philippa qu’il faut tenter de capturer T’Kuvma pour en faire un symbole de défaite, et non le transformer en martyr en le tuant. Philippa parvient à causer d’importants dommages au Sarcophagus en y téléportant une ogive, puis elle se téléporte à bord avec Michael pour capturer T’Kuvma. Mais celui-ci tue Philippa et Saru, l’officier scientifique du Shenzhou, téléporte Michael à bord pour éviter qu’elle ne subisse le même sort.

Les Klingons repartent vers leur empire. T’Kuvma, mort, risque fort de devenir le martyr que craignait Michael. Celle-ci est jugée par Starfleet pour acte de mutinerie et condamnée à la détention à perpétuité.

 

 

1.03  Context is for Kings (Le contexte est pour les rois) – 48’

 

CBS, 1er octobre 2017

Scénario : Gretchen J. Berg & Aaron Harberts & Craig Sweeny, histoire de Bryan Fuller & Gretchen J. Berg & Aaron Harberts

Réalisé par Akiva Goldsman 

 

 

Six mois plus tard. En route pour les mines de dilithium de Tellun, le transport de prisonniers dans lequel a été embarquée Michael traverse une nuée de spores qui se nourrissent de l’électricité du vaisseau ; alors que le pilote s’est perdu dans l’espace en essayant de chasser les spores, la navette est tractée par l’USS Discovery. A bord, le capitaine Gabriel Lorca assigne Michael à l’ingénierie, au côté du Lt Stamets. C’est là que travaille également le cadet Sylvia Tilly dont Michael partage les quartiers. Stamets conduit des expériences qui éveillent la curiosité de Michael, mêlant biologie et physique. Elle a l’opportunité d’en apercevoir un peu plus lorsque Lorca l’intègre à l’équipe conduite par Stamets et le Commander Landry pour inspecter l’USS Glenn, le vaisseau jumeau du Discovery. L’équipage entier du Glenn a été décimé au cours des expériences similaires, mais plus avancées, qui y étaient conduites. En y pénétrant, l’équipe découvre des corps horriblement mutilés, présentant des distorsions similaires à celles que l’on peut relever sur la coque même du vaisseau. Des cadavres de Klingons voisinent ceux de l’équipage et une créature agressive se déplace en liberté dans l’appareil. L’équipe a pour mission de rapatrier du matériel et des fichiers à bord du Discovery, ce qui est possible grâce à Michael qui attire la créature après elle, avant d’être récupérée in extremis par la navette du Discovery.

Lorca offre à Michael un poste à son bord. Pour la convaincre – car elle préfère purger sa peine et expier les fautes qui l’ont motivée -, il lui révèle la nature des expériences conduites à bord, qui valent à Lorca une latitude extrême accordée par Starfleet et une dérogation au cadre légal dans lequel fonctionne la Fédération elle-même. En utilisant des spores, il s’agit non de créer une arme mais de maîtriser une nouvelle manière de faire des bonds de plusieurs années-lumière dans l’espace, passer instantanément d’un lieu à un autre. Que cela permette de gagner la guerre contre les Klingons n’est pour Lorca qu’un premier pas. C’est l’avenir même de l’exploration interstellaire qui en sera modifié.

Ce que Lorca dissimule en revanche, c’est que la créature de l’USS Glenn a été téléportée à bord…

 

Lorca à Burnham : « Les lois universelles sont pour les laquais. Le contexte est pour les rois. »
Lorca à Burnham : « Vous avez aidé à commencer une guerre. Je veux que vous m’aidiez à la finir. »
La mère adoptive de Michael : Amanda (la femme de Sarek).

Première manifestation des ganglions d’alerte (« threat ganglions ») de Saru, au moment du départ de la navette pénitentiaire censée emmener Burnham. Sans savoir qu’elle est restée à bord, Saru ressent le danger qu’elle représente.

Burnham mentionne les Protocoles de Genève de 1928 et de 2155.

A chaque fois que le Discovery utilise le moteur sporique, il passe en alerte noire (« black alert »).

 

 

1.04  The Butcher’s Knife Cares Not for the Lamb’s Cry (Le couteau du boucher ne se soucie pas du cri de l’agneau) – 50’

 

CBS, 8 octobre 2017

Ecrit par Jesse Alexander & Aron Eli Coleite

Réalisé par Olatunde Osunsanmi 

 

 

Lorca affecte Michael à la division scientifique et lui demande d’étudier la créature – que Landry baptisera Ripper (L’Eventreur) – pour découvrir comment en faire une arme contre les Klingons. Michael se rend compte que cette créature n’est pas un prédateur ; elle se défend contre les attaques mais ne cherche pas à agresser. Landry, en l’attaquant, paie son erreur de sa vie. La créature s’est retrouvée à bord de l’USS Glenn sans y être entrée par quelque ouverture que ce soit ; Michael découvre que Ripper cherchait les spores utilisées pour le moteur sporique, avec lesquelles elle semble en symbiose. Lorsque Lorca reçoit de l’Amiral Cornwell la mission de voler au secours de la colonie minière Corvan 2, qui produit 40% du dilithium utilisé par la Fédération et se trouve sous le feu des Klingons, Michael apporte une aide décisive en découvrant que Ripper, connectée au moteur sporique grâce à un appareil ramené de l’USS Glenn, peut permettre au Discovery de contrôler sa destination. La créature en effet connaît chaque point du réseau mycélien que les spores permettent d’utiliser pour se déplacer. Le Discovery peut ainsi surprendre les Klingons à Corvan 2 et les détruire. L’expérience cependant semble avoir un effet négatif sur la créature.

Pendant ce temps, aux étoiles binaires, L’Rell persuade Voq de se rendre sur l’épave du Shenzhou afin d’en prélever le moteur au dilithium, capable de donner au vaisseau de T’Kuvma la puissance de voler à nouveau. Mais lorsqu’ils sont de retour à bord du Sarcophagus, ils découvrent que Kol en a pris le contrôle en offrant à l’équipage affamé de quoi se nourrir. L’Rell dissuade Kol de tuer Voq et lui suggère de l’abandonner plutôt à bord du Shenzhou. Mais lorsque le Sarcophagus s’en va L’Rell vole une navette afin de rester avec Voq, qu’elle exhorte à succéder à T’Kuvma et à aller chercher auprès des matriarches le savoir qui lui manque pour gagner lui-même la guerre. Alors, les Klingons s’uniront derrière lui…

 

Lorca mentionne les frères Wright, Elon Musk et Zefram Cochrane en évoquant l’histoire de la navigation aérienne (puis spatiale).

Philippa Georgiou lègue à Burnham son antique téléscope.

Les adeptes de T’Kuvma ont mangé le corps du capitaine Georgiou.

« Fascinating. » (Burnham)

 

 

1.05  Choose Your Pain (Choisissez votre peine) – 47’

 

CBS, 15 octobre 2017

Scénario : Kemp Powers, histoire de Gretchen J. Berg & Aaron Harberts & Kemp Powers

Réalisé par Lee Rose

 

 

En revenant d’une réunion avec l’Amiral Cornwell et les commandants de Starfleet, Lorca est intercepté et enlevé par les Klingons. Ceux-ci ont compris que le Discovery est l’arme secrète de la Fédération et ils veulent en apprendre plus. Saru, qui remplace le capitaine, ordonne une série de sauts successifs dès que la piste des Klingons aura été suivie, mais Burnham s’inquiète de la dégradation de l’état de l’Eventreur ; le tardigrade semble souffrir à chaque saut et elle craint qu’il ne finisse par mourir. Bien que conscient de cette possibilité, Saru ordonne de l’utiliser malgré tout, le sauvetage du capitaine ne pouvant attendre que Burnham, Stamets et Tilly aient trouvé une solution de remplacement.

A bord du destroyer klingon, Lorca rencontre dans sa cellule un nommé Harcourt Fenton Mudd (« Call me Harry ») dont il s’avère qu’il renseigne les Klingons, sa priorité première (voire unique) étant sa propre survie. Lorca rencontre également Ash Tyler, un membre de Starfleet fait prisonnier à la bataille des étoiles binaires et qui a réussi à survivre durant sept mois parce que, semble-t-il, la capitaine du vaisseau klingon, L’Rell, s’est entichée de lui. Lorca et Tyler parviennent à neutraliser leurs gardes et tortionnaires klingons et à s’enfuir en laissant Mudd dans la cellule. Au cours de l’évasion, la capitaine est blessée au visage par un tir de Lorca.

Enfuis à bord d’un chasseur klingon, Lorca et Tyler sont repérés par le Discovery et téléportés à bord avant la destruction de leur chasseur. Le Discovery effectue aussitôt un nouveau saut qui le soustrait aux tirs des Klingons. Mais pour ce faire Stamets s’est injecté une partie de l’ADN du tardigrade afin de le remplacer dans le moteur sporique. Il a survécu mais l’absence d’effets secondaires n’est pas avérée. Quant au tardigrade, qui s’est placé dans une sorte de léthargie, Burnham, invitée par Saru à le soigner, décide de le libérer dans l’espace ; comme elle l’espérait, il entre aussitôt en symbiose avec les spores, sort de sa léthargie et se téléporte…

 

Où l’on apprend (dans l’épilogue) que Stamets et le Dr Culber sont en couple.

La liste des capitaines de Starfleet décorés, demandée par Saru, contient les noms de Robert April, Jonathan Archer, Matthew Decker, Philippa Georgiou et Christopher Pike.

On apprend par Harry Mudd que la blessure des yeux de Lorca est consécutive à la destruction de son propre vaisseau, l’USS Buran ; il a préféré détruire son vaisseau plutôt que de laisser son équipage être torturé par les Klingons. Son refus de soigner ses yeux est un rappel douloureux de cet épisode. On ne connaît pas en revanche les circonstances exactes qui font que Lorca fut le seul survivant du Buran, au lieu de mourir avec son équipage.

Abandonné dans sa cellule, Mudd jure de retrouver Lorca et de se venger : « I’m coming for you ! »

Saru doute de ses capacités et finit par avouer à Burnham qu’il est en colère après elle : ce qui s’est passé à bord du Shenzhou l’a privé de la possibilité de lui succéder comme Second du capitaine Georgiou, mais elle a également reçu de Georgiou tout ce qu’il aurait aimé lui-même recevoir. Burnham l’assure, dans l’épilogue, qu’il a agi comme il le devait, et elle lui donne le téléscope que Georgiou lui a légué.

 

 

1.06  Lethe (Léthé) – 44’

 

CBS, 22 octobre 2017

Ecrit par Joe Menosky & Ted Sullivan

Réalisé par Douglas Aarniokoski

 

 

Sarek, en mission diplomatique, est victime d’un attentat fomenté par son co-pilote, un terroriste vulcain opposé au mélange entre humains et Vulcains. Son vaisseau dérive quelque part dans la nébuleuse Yridia et il est impossible d’entrer en contact avec Sarek. Michael en revanche a établi un contact télépathique au moment de l’accident mais Sarek lui refuse l’entrée dans son esprit. Un souvenir fait obstacle, celui du rejet de la candidature de Michael à l’entrée dans le corps expéditionnaire vulcain. C’est l’un des souvenirs les plus humiliants de Michael, qui en a conservé l’amertume d’avoir à la fois échoué et déçu Sarek. Stamets parvient à mettre un point un dispositif d’amplification du lien télépathique, avec lequel Michael embarque dans une navette pilotée par le Lt Tyler – tout récemment nommé chef de la sécurité par Lorca -, secondée par le cadet Tilly. Mais sa tentative d’entrer en contact avec Sarek est tenue en échec par celui-ci, qui persiste à vouloir la chasser de son esprit.

Pendant ce temps, sur le Discovery, l’Amiral Cornwell vient personnellement reprocher à Lorca d’avoir ordonné cette mission de sauvetage en dépit des ordres de Starfleet. Sarek était en route pour rencontrer une délégation klingonne sur Cancri 4 afin de tenter de négocier une sortie de guerre mais la situation est jugée trop dangereuse pour que Starfleet veuille risquer son atout majeur, le Discovery. En discutant ensemble, Cornwell et Lorca voient ressurgir des sentiments anciens qui les conduisent dans le lit du capitaine – mais Cornwell, en découvrant Lorca dans son intimité, prend conscience qu’il est bien moins solide qu’il n’a réussi à le faire croire aux psychiatres et aux responsables de Starfleet depuis l’épisode de l’USS Buran. Elle semble alors déterminée à lui faire retirer le commandement du Discovery.

Cependant, Michael parvient à entrer en contact avec Sarek après avoir percé le secret de sa résistance : le souvenir qui la bloquait n’est pas tant celui d’une déception que celui de la honte de Sarek lui-même, qui admet que le rejet de la candidature de Michael ne relevait pas d’un refus du haut commandement vulcain mais d’un choix auquel il fut lui-même forcé. Dans un souci de limiter l’accès d’humains au corps expéditionnaire, il dut choisir entre y faire entrer Michael ou son fils Spock, encore à l’Académie à l’époque. Sarek a donc sacrifié Michael, ne pouvant anticiper alors le refus ultérieur de Spock d’intégrer le corps expéditionnaire. Mais il ne l’a jamais avoué à Michael, qui a grandi depuis lors dans l’idée qu’elle avait profondément déçu son père adoptif. Le contact télépathique établi avec Sarek, Michael peut le localiser, le sauver et le ramener sain et sauf à bord du Discovery.

Sarek étant soigné à bord du Discovery, Cornwell le remplace pour la rencontre diplomatique sur Cancri 4. Elle y tombe dans un piège tendu par Kol, qui la fait prisonnière. Informé, Lorca décide de ne rien tenter pour la sauver tant qu’il n’a reçu aucune instruction de Starfleet…

 

On voit Amanda offrir à Michael le livre Alice au pays des merveilles.

 

 

1.07  Magic to Make the Sanest Man Go Mad (Troubler l’esprit des sages) – 47’

 

CBS, 29 octobre 2017

Ecrit par Aron Eli Coleite & Jesse Alexander

Réalisé par David M. Barrett

 

 

Burnham affronte l’un des plus grands défis de son existence : assister à une party au sein du Discovery. Ce qui veut dire se détendre, et éventuellement trouver un moyen de se rapprocher du Lt Tyler, voire de danser avec lui. Mais voilà que Burnham et Tyler sont appelés ensemble sur la passerelle : le Discovery croise la route d’un gorgamander, une baleine de l’espace, espèce en voie de disparition que les conventions de Starfleet obligent à recueillir. Une fois téléportée à bord, la baleine laisse sortir de sa gueule un homme en scaphandre qui fait de nombreuses victimes avant de révéler son identité : Harry Mudd. Il a fui les prisons klingonnes et trouvé le moyen de se venger de Lorca. Mudd possède le moyen de contrôler le temps et de faire se répéter indéfiniment la même boucle de trente minutes : pour tous, une réinitialisation totale toutes les demi-heures, pour lui la conscience d’un temps linéaire qui lui donne toute latitude pour tenter de comprendre le fonctionnement du Discovery et de son moteur sporique afin de vendre ensuite ce secret aux Klingons, tout en s’offrant le plaisir de tuer Lorca un nombre infini de fois, en variant la manière.

Mais Stamets, grâce à l’ADN du tardigrade, a une perception décalée du temps et se rend compte de ce qui arrive ; il parvient à en faire prendre conscience à Burnham puis à Tyler à chaque réinitialisation de la boucle et, ensemble – moyennant plusieurs morts et quelques destructions du Discovery -, ils trouvent un moyen d’arnaquer l’arnaqueur. Stamets et ses comparses découvrent ce qui terrifie le plus Mudd : être retrouvé par Stella, fille d’un marchand d’armes du nom de Barron Grimes, qu’il a abandonnée et qui, depuis, le recherche… pour l’aimer ! Mudd est donc finalement emmené par sa douce Stella et les Klingons ne s’emparent pas du Discovery. Quant à Burnham et Tyler, ils apprennent par Stamets que, dans l’une au moins des boucles temporelles, ils ont dansé ensemble. Et apprécié. Il ne reste plus qu’à trouver l’occasion de revivre ces instants improbables…

 

Burnham – Mudd : « You are mad ! – No, I’m Mudd. »

 

 

1.08  Si Vis Pacem, Para Bellum (Si vis pacem, para bellum) – 41’

 

CBS, 5 novembre 2017

Ecrit par Kirsten Beyer

Réalisé par John S. Scott

 

 

Saru, Burnham et Tyler sont en mission sur la planète Pahvo, où un émetteur très puissant envoie un signal dans l’espace, attestant une technologie qui pourrait être utile dans la guerre contre les Klingons. Même si des formes prennent contact avec les visiteurs, elles semblent une émanation d’une énergie unique, une forme de symbiose parfaite caractérisant la planète entière. Saru souffre cependant du bruit permanent qu’émet la planète et que ne perçoivent pas Burnham et Tyler. La nuit venue, les Pahviens l’apaisent en l’intégrant, en quelque sorte, à l’harmonie de la planète, mais son comportement change alors : il détruit les communicateurs de Burnham et Tyler et cherche à les convaincre qu’ils doivent rester sur Pahvo et se fondre dans la paix qu’il goûte désormais. Lorsqu’ils essaient de connecter un émetteur de la Fédération à celui de la planète afin de contacter le Discovery, il s’en prend violemment à eux et essaie de détruire l’appareil. Ce sont les Pahviens qui interviennent et permettent au signal d’atteindre le Discovery. Burnham, Tyler et Saru sont alors téléportés à bord, où Saru, abattu, confie à Burnham qu’il a connu sur Pahvo les seuls moments de sa vie sans ressentir la peur.

Pendant ce temps, sur le Sarcophagus, L’Rell a été chargée par Kol d’interroger Cornwell, mais elle veut aider celle-ci à s’enfuir en demandant, pour elle-même, l’asile politique au sein de la Fédération. Surprise par Kol, elle fait diversion en s’en prenant violemment à Cornwell qu’elle accuse d’avoir tenté de fuir. Mais Kol n’est pas dupe de sa manœuvre. C’est alors qu’un signal est capté, en provenance de Pahvo : l’émetteur de la planète invite les Klingons à rejoindre la planète. Le Discovery reçoit au même moment le même signal. Burnham comprend que les Pahviens veulent réconcilier les deux belligérants…

 

En sortant du moteur sporique, perturbé, Stamets appelle Tilly « capitaine ». L’explication n’en sera donnée qu’en 1.10.

 

 

1.09  Into the Forest I Go (Je m’enfonce dans la forêt) – 47’

 

CBS, 12 novembre 2017

Ecrit par Bo Yeon Kim & Erika Lippoldt

Réalisé par Chris Byrne

 

 

Le capitaine Lorca reçoit l’ordre de quitter l’espace de Pahvo et de gagner la base stellaire 46, sans considération pour les Pahviens et leur émetteur. Lorca obtempère mais sans utiliser le moteur sporique ; le voyage en distorsion doit durer trois heures, durant lesquelles le capitaine ordonne à son équipage de trouver un moyen de déjouer l’écran occulteur du Sarcophage et des vaisseaux klingons auxquels Kol a transmis sa technologie. C’est seulement ainsi, pense-t-il, qu’ils pourront revenir à Pahvo et remporter une victoire décisive qui fera oublier sa désobéissance et sauvera Pahvo. Lorca ne doute pas en effet que les Klingons ne détruisent l’émetteur des Pahviens. L’équipe scientifique pense avoir trouvé un moyen de percer le secret de l’occultation, en envoyant à bord du Sarcophage Burnham et Tyler afin de poser deux sondes capables d’enregistrer les données d’occultation. Pour permettre au Discovery de rester à proximité du Sarcophage suffisamment longtemps, Stamets doit cependant accepter d’accomplir 133 micro-sauts successifs. Or, il a caché au capitaine les effets secondaires générés par les sauts qu’il a déjà accomplis. La perspective des connaissances acquises au cours de cette mission, qui dépasse de loin le simple procédé d’occultation, convainc Stamets de se prêter au souhait du capitaine, en dépit des inquiétudes du Dr Culber.

Téléportés à bord du Sarcophage, Burnham et Tyler posent les sondes mais retrouvent aussi l’Amiral Cornwell bien mal en point, enfermée en compagnie de L’Rell. Se retrouver en face de celle-ci provoque chez Tyler un choc traumatique : il est submergé par les souvenirs des tortures infligées par L’Rell pendant plus de deux cents jours. Il lui faut surmonter ce choc pour reprendre en main la situation ; il est finalement téléporté à bord du Discovery, ainsi que Cornwell et que L’Rell qui s’est jetée sur lui au moment de la téléportation. Pendant ce temps, Burnham, pour gagner du temps, a défié Kol en combat singulier. Elle est elle aussi téléportée et réussit à emporter le badge du capitaine Georgiou, que Kol gardait sur lui. Les données accumulées par les sondes permettent au Discovery de déjouer l’occulteur klingon et de détruire le Sarcophage.

Cette victoire vaut à Lorca une promesse de décoration, qu’il recommande d’offrir plutôt au Lt Stamets. Celui-ci a survécu aux sauts et accepte d’en effectuer un autre, jusqu’à la base stellaire 46. Il déclare cependant à Lorca que ce sera son dernier saut ; il veut ensuite être examiné par les médecins de Starfleet. Tyler, lui, confie à Burnham ce qui le lie à L’Rell ; il tait cependant ses inquiétudes les plus profondes, quant à ce que L’Rell lui a réellement fait. Stamets procède au dernier saut mais celui-ci ne se passe pas comme prévu ; Stamets s’effondre tandis que le Discovery se retrouve dans un espace inconnu, au milieu de débris non identifiés…

 

Le titre renvoie à une parole de Stamets à Culber, pendant les sauts successifs : « Il y a une clairière, au milieu d’une forêt ; c’est là qu’ils vont. »

 

 

1.10  Despite Yourself (Malgré soi) – 48’

 

CBS, 7 janvier 2018

Ecrit par Sean Cochran

Réalisé par Jonathan Frakes

 

 

Les relevés effectués dans l’espace environnant indiquent à l’équipage du Discovery qu’il se trouve dans un univers parallèle. Tyler sort récupérer sur une épave klingonne un noyau de données qui permet d’obtenir toutes les informations utiles sur cet univers : Vulcains, Andoriens et Klingons ont conclu une alliance contre l’Empire Terrien qui impose sa loi fasciste sur la galaxie. Dans cet univers, Tilly est le capitaine du Discovery tandis que Lorca est un fugitif recherché à la suite d’un coup d’Etat manqué contre l’Empereur ; capitaine du Shenzhou, Burnham est présumée morte après s’être lancée seule à sa poursuite. Le noyau indique aussi qu’un autre vaisseau de la Fédération, l’USS Defiant, a déjà visité cet univers parallèle en passant par une brèche dimensionnelle, ce qui donne l’espoir de réussir à repartir même si Stamets n’est pas en mesure de faire fonctionner à nouveau le moteur sporique. Stamets en effet est dans un état catatonique à l’infirmerie, où le Dr Culber est très inquiet pour lui. Il délire parfois en criant des phrases incompréhensibles, comme « Restez à l’extérieur du palais ! » et « L’ennemi est à l’intérieur ».

Lorca décide de tirer parti des connaissances acquises sur cet univers afin de trouver le moyen de repartir. Tilly incarne le capitaine du Discovery, surnommée Captain Killy (Capitaine Tuerie), et Burnham contacte le Shenzhou afin d’annoncer qu’elle a capturé le traître Lorca après l’avoir trompé en simulant sa propre mort. Elle est téléportée à bord du Shenzhou avec son prisonnier, placé dans une cabine d’agonie, et Tyler. Leur mission : trouver les données concernant l’USS Defiant.

Tyler cependant traverse une crise qu’il essaie de cacher à tous. Il est tourmenté par des flashes de sa captivité et par une entrevue avec L’Rell, qui lui a fait réciter la prière klingonne à Kahless durant un moment où il n’était plus lui-même. Elle semblait croire que cette prière allait permettre à une autre personnalité de reprendre le contrôle de Tyler, ce qui ne s’est pas produit. Avant la mission sur le Shenzhou, Tyler demande au Dr Culber de lui faire passer des examens afin de savoir si les Klingons l’ont altéré d’une manière ou d’une autre. Mais lorsque Culber découvre que c’est effectivement le cas et que son corps abrite peut-être deux personnalités distinctes, Tyler dans un accès de rage lui brise le cou. Il accompagne ensuite Burnham et Lorca sur le Shenzhou.

Là, Burnham doit tuer son remplaçant, Connor, lorsqu’il tente lui-même de l’assassiner pour conserver son poste. Elle y gagne le respect de l’équipage, qui reconnaît là la façon « ordinaire » de se comporter au sein de l’Empire Terrien…

 

L’USS Defiant est une référence à l’épisode 3.09 de Star Trek Classic.

Il y a un tribule sur le bureau de Lorca.

 

 

1.11  The Wolf Inside (Le loup de feu) – 49’

 

CBS, 14 janvier 2018

Ecrit par Lisa Randolph

Réalisé par TJ Scott

 

 

Burnham reçoit du capitaine Maddox, du vaisseau amiral impérial, la mission de détruire la base de la Résistance sur Harlac, où l’on a appris que se trouvait le chef de la Résistance, le Klingon surnommé Le Loup de feu. Tout en acceptant cette mission, Burnham ne peut se résoudre à exterminer la Résistance et veut comprendre comment un Klingon a pu prendre la tête d’un mouvement réunissant des Andoriens, des Tellarites et des Vulcains. Elle se fait donc téléporter sur Harlac avec Tyler, officiellement pour tuer elle-même le Loup de feu, officieusement pour entrer en contact avec lui. Escortée jusqu’au Loup, elle se trouve face à Voq mais également à Sarek : ce dernier, appelé le Prophète par Voq, établit avec elle une fusion mentale qui lui fait voir ce que recèle son esprit. Il affirme alors à Voq qu’elle est sincère lorsqu’elle prétend vouloir sauver la Résistance et trahir l’Empire Terrien. Tyler, en revanche, en se retrouvant face à Voq, est assailli par ses souvenirs refoulés ; il se jette brusquement sur le Klingon et tente de le tuer, sans succès. Avant de repartir avec lui sur le Shenzhou, Burnham affirme à Voq qu’elle laissera aux rebelles le temps de quitter la planète avant d’en ordonner le bombardement.

A bord du Shenzhou, Burnham s’explique avec Tyler. Celui-ci tente de lui dire ce qu’il a caché jusqu’ici et la personnalité de Voq prend le dessus sur la sienne : il révèle qu’il est Voq et qu’on l’a transformé de manière à lui donner un corps humain afin qu’il puisse infiltrer l’USS Discovery. De là son lien puissant avec L’Rell. Il avoue aussi avoir tué le Dr Culber et tente de tuer Burnham mais en est empêché par Saru, qui dans cet univers est l’esclave affecté au service personnel de Burnham ; on lui applique alors le châtiment expéditif en vigueur dans l’Empire : la mort par téléportation dans le vide spatial. Mais, avant de le téléporter elle-même, Burnham, encore bouleversée, place sur lui les données qu’elle veut transmettre au Discovery : sitôt rematérialisé dans l’espace Tyler est téléporté à bord du Discovery et placé en détention.

Pendant ce temps, Tilly a tenté de restaurer les facultés de Stamets en utilisant les spores, qu’elle jugeait capables de le soigner. Mais l’opération a mal tourné. Quelque chose s’est produit cependant et Stamets, à l’insu de tous, a accès à la « forêt », où il est accueilli par un autre lui-même…

Sur le Shenzhou, Burnham voit avec horreur un autre vaisseau bombarder Harlac avant que les rebelles aient eu le temps d’évacuer la planète. C’est l’Empereur lui-même qui est venu rectifier le manque d’obéissance de Burnham. L’Empereur Philippa Georgiou…

 

 

1.12  Vaulting Ambition (Une ambition démesurée) – 37’

 

CBS, 21 janvier 2018

Ecrit par Jordon Nardino

Réalisé par Hanelle M. Culpepper

 

 

Burnham et Lorca se rendent à bord de l’ISS Charon, le Palais impérial, pour se présenter devant l’Empereur. Celle-ci fait placer Lorca dans une cabine d’agonie et convie Burnham, sa « fille », à dîner avec elle ; mais au cours du dîner elle l’accuse de trahison et la fait comparaître devant le Conseil dans le dessein de l’exécuter elle-même. Burnham révèle alors qu’elle vient d’un autre univers et lui montre, pour preuve, l’insigne de Philippa qu’elle porte sur elle ; l’Empereur exécute alors le Conseil. Elle connaît la Fédération des Planètes Unies ; si les dossiers de l’USS Defiant sont classifiés, c’est qu’ils sont considérés comme une menace ; pourtant, ce que Burnham a à lui dire l’intéresse.

Sur le Discovery, Tyler / Voq est en proie à une crise violente que les médecins de Starfleet ne savent pas comment gérer. L’Rell révèle à Saru ce qui a été fait à Tyler pour permettre à l’âme de Voq de cohabiter avec celle du lieutenant dans le corps de l’humain. Elle accepte de procéder à des modifications sur son cerveau lorsque Saru lui démontre que Voq comme Tyler souffrent tous les deux.

Stamets est toujours dans le coma. Son esprit rencontre dans le réseau mycélial celui de son homologue dans l’univers parallèle. Le réseau est infecté par un « ennemi » qui se propage. Le double de Stamets lui dit qu’il est comme lui prisonnier du réseau mais qu’ensemble ils peuvent trouver le moyen d’en sortir. Stamets rencontre cependant l’âme de Hugh qui l’appelle à se réveiller, simplement en le désirant. Ce que parvient à faire Stamets. Il reprend possession de son corps mais constate que la culture de spores du Discovery a déjà été contaminée.

Sur l’ISS Charon, l’Empereur fait prendre conscience à Burnham de ce qui lui a échappé depuis le début de son aventure au sein du Discovery. Le rôle du capitaine Lorca lui apparaît alors clairement : s’il a tant voulu d’elle sur le Discovery, s’il a convaincu Stamets d’effectuer 133 sauts qui ont permis de reconstituer le réseau mycélial jusque dans ses liens avec l’univers parallèle, c’est qu’il avait besoin d’eux pour revenir dans cet univers. Car Lorca appartient à cet univers et non à celui de la Fédération ; il s’est servi de Burnham, que l’Empereur considérait comme sa fille, pour accéder au Charon. Au moment même où les événements passés prennent aux yeux de Burnham un sens tout à fait nouveau, Lorca parvient à s’échapper de sa cabine d’agonie…

 

Les Terriens sont plus sensibles à la lumière que dans l’autre univers : c’est pour cette raison que Lorca a ce problème, qui n’a pas été causé par la destruction de l’USS Buran comme il le prétendait.

 

 

1.13  What’s Past Is Prologue (Le passé n’est qu’un prologue) – 43’

 

CBS, 28 janvier 2018

Ecrit par Ted Sullivan

Réalisé par Olatunde Osunsanmi

 

 

Lorca libère ses partisans que l’Empereur avait enfermés dans des cabines d’agonie. En retrouvant le Stamets de cet univers (qui avait auparavant trahi Lorca) et en le forçant à collaborer avec eux, ils tendent un piège à l’Empereur et parviennent à décimer sa garde personnelle. Le reste de l’équipage se rallie alors aux rebelles et Lorca tue Stamets. Burnham, cependant, décide d’aider l’Empereur car elle refuse de trahir deux fois Philippa et de la laisser mourir à nouveau. Elle parvient également à joindre le Discovery et à l’informer de la situation ; le réacteur mycélial qui donne au Charon sa puissance détruit peu à peu le réseau mycélial tout entier, aussi faut-il détruire ce réacteur afin que le réseau puisse se reconstituer de lui-même. Tandis qu’à bord du Discovery Stamets et Tilly travaillent à rendre possible le sauvetage du Discovery au moment de l’explosion, tout en profitant du rétablissement du réseau pour que Stamets retrouve la voie de l’autre univers et y renvoie le vaisseau, Burnham doit trouver le moyen de neutraliser le champ de confinement qui propose le réacteur. Pour cela, elle doit atteindre la salle du trône. C’est donc là qu’elle livre l’Empereur à Lorca en lui laissant croire qu’elle accepte sa proposition de se rallier à lui. Puis Burnham et Philippa tentent de se rendre maîtres des rebelles ; dans le combat qui s’ensuit, l’Empereur tue Lorca en le précipitant dans le réacteur mycélial.

Mais les partisans de Lorca forcent bientôt la porte de la salle du trône ; Philippa, consciente qu’après avoir été vue vaincue elle ne peut espérer reprendre le pouvoir, s’apprête à mourir en combattant tandis que Burnham neutralise le champ de confinement. Burnham ne peut se résoudre pourtant à la laisser mourir : au moment où elle est téléportée à bord du Discovery, elle emmène l’Empereur avec elle, contre son gré. Le Discovery détruit alors le réacteur et réussit à retrouver son univers.

Neuf mois se sont écoulés, cependant, entre sa disparition et son retour, et la situation a évolué : la Fédération ne répond pas aux messages du Discovery et la mise à jour des banques de données révèle que les Klingons sont en train de gagner la guerre…

 

 

1.14  The War Without, The War Within (La guerre, rien que la guerre) – 49’

 

CBS, 4 février 2018

Ecrit par Lisa Randolph

Réalisé par David Solomon

 

 

Burnham est informée par Saru de la situation du Lt Tyler : l’opération pratiquée par L’Rell a permis semble-t-il de rendre à Tyler le contrôle relatif de lui-même mais il reste très perturbé, perdu. Burnham refuse, pour l’instant, de le voir. L’Empereur, elle, est confinée dans ses quartiers. Le Discovery, cependant, est bientôt abordé par Cornwell et Sarek qui veulent s’assurer qu’il n’est pas une menace ; Sarek, en établissant une fusion mentale avec Saru, est informé de l’aventure récente. Cornwell prend le commandement du vaisseau et informe à son tour l’équipage des développements de ces derniers mois : la connaissance acquise par le Discovery de la technologie klingonne ayant disparu avec le vaisseau, les Klingons ont pris l’avantage et causé de très lourdes pertes à la Fédération. Les 24 maisons ne sont pas unies, cependant, et se disputent les biens de la Fédération afin de savoir quelle maison l’emportera finalement. La découverte de la base stellaire 1, attaquée et désormais contrôlée par les Klingons, cause un choc puissant. Les Klingons se rapprochent désormais de la Terre.

L’Empereur propose alors à Burnham un plan d’action bientôt approuvé par le Conseil de la Fédération : attaquer les Klingons sur leur propre territoire en menant une attaque coordonnée sur leur planète mère Qo’noS (Kronos), de façon à détruire leurs capacités défensives.

Pour permettre au Discovery de sauter jusqu’à Kronos, le moteur sporique est indispensable. Stamets a alors l’idée d’utiliser la dernière souche de spores en possession du Discovery pour « terraformer » une lune pour l’instant dépourvue de vie afin de créer une réserve nouvelle de mycelium.

Burnham accepte finalement de rencontrer Tyler, qui entre-temps a reçu le soutien d’une partie de l’équipage, à commencer par Tilly et Detmer. Mais elle est incapable de l’aimer en oubliant tout ce qui est arrivé, quel que soit son besoin, à lui, de cet amour.

Le Discovery est prêt pour l’attaque contre Kronos. A la surprise de Saru et de Burnham, Cornwell confie le commandement de l’USS Discovery… au capitaine Philippa Georgiou, qu’elle présente à l’équipage comme la « véritable » Georgiou finalement retrouvée et sauvée. Elle s’assied dans le siège de commandement, prête à diriger la mission de la dernière chance…

 

 

1.15  Will You Take My Hand ? (Le luxe des principes moraux) – 45’

 

CBS, 11 février 2018

Scénario : Gretchen J. Berg & Aaron Harberts, histoire de Akiva Goldsman & Gretchen J. Berg & Aaron Harberts

Réalisé par Akiva Goldsman

 

 

Burnham peine à comprendre comment Starfleet a pu décider de confier le commandement du Discovery et de l’offensive à l’Empereur, que l’équipage prend pour le véritable capitaine Georgiou. Philippa cherche des renseignements sur Kronos et interroge brutalement L’Rell pour en obtenir, sans succès. Elle s’adresse alors au Lt Tyler, qui possède encore les souvenirs de Voq. Son concours permet d’élaborer un plan d’action que Stamets est sollicité pour mettre en application : il s’agit en effet d’utiliser le moteur sporique pour transporter le Discovery à l’intérieur même de Kronos. La planète est en effet constituée d’une multitude de cavernes gigantesques et de galeries capables d’abriter un vaisseau comme le Discovery.

Une fois sur place à l’insu des Klingons, Philippa choisit pour l’accompagner Burnham, Tyler et le cadet Tilly. Leur mission est de placer une sonde au cœur de la planète afin de déterminer les endroits stratégiques qui seront les cibles des vaisseaux de la Fédération au moment de l’attaque. Mais Burnham soupçonne un autre plan, qu’elle n’a pas réussi à élucider. C’est Tilly qui finit par se rendre compte que ce qu’elle transporte dans une mallette n’est pas une sonde mais une bombe à hydrogène : le but n’est pas de scanner la planète mais de faire exploser la bombe dans un réservoir magmatique afin de provoquer, par des réactions en chaîne, la destruction totale de Kronos.

Burnham se dresse alors face à Philippa, refusant de renoncer aux idéaux de Starfleet en commettant un génocide. Elle fait face également à l’Amiral Cornwell et au Conseil de la Fédération, soutenue par l’équipage du Discovery prêt à se mutiner avec elle. Contre toute attente, elle parvient ensuite à convaincre l’Empereur de renoncer elle-même à son plan, en échange de la liberté, garantie par Starfleet. Puis Burnham confie à L’Rell la commande de la bombe, qui reste là où l’Empereur l’a placée : se servant de la bombe pour menacer les 24 maisons, L’Rell réussit à les rallier derrière elle, au moins pour un temps. La guerre est terminée.

Tyler décide de rester avec L’Rell ; n’ayant sa place dans aucun des deux mondes, humain ou klingon, il pense pouvoir utiliser ses « talents » spécifiques pour aider L’Rell à maintenir la paix. Burnham, elle, reçoit l’amnistie de la Fédération, tandis que l’équipage du Discovery est décoré et fêté sur la Terre. Burnham reçoit également un hommage de Sarek, qui reconnaît sa fierté à son égard.

Puis le Discovery reprend l’espace. Saru assure le commandement en attendant le nouveau capitaine, Burnham est son officier en second. Sa route est cependant interrompue par un appel de détresse. En y répondant, le Discovery rencontre l’Enterprise, dont le capitaine est Christopher Pike…

 

Le dénouement est singulièrement naïf : comment donc L’Rell parvient-elle à convaincre les Klingons que la menace de la bombe est réelle ? On ne le sait pas, on la voit simplement brandir la tablette de commande de la bombe et menacer de s’en servir.

La cérémonie en hommage à l’équipage du Discovery se tient à Paris (si l’on en croit la Tour Eiffel…).

Le générique de fin est accompagné cette fois du thème musical de Star Trek Classic, en hommage à l’Enterprise qui figure sur la dernière image en face du Discovery.

 

 

fly to season 2

 

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 2010s
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :