Guide réalisé par Thierry Le Peut

Dates de diffusion française : Christophe Dordain (Le Quotidien du Cinéma)

 

 

 

 

Avec Christopher Stone (Cass Garrett), Todd Susman (Stan Lewis), Gene Evans (Spencer Parish), Margaret Impert (Linda Dann), Britt Leach (Mickey 'Wig' Wiggins).

 

1. Pilot - The Air Show (Le meeting aérien)

 

CBS, 9 avril 1976

Antenne 2, 30 janvier 1977, 31 juillet 1979, 9 janvier 1982 

Ecrit par Alvin Sapinsley

Réalisé par Bob Sweeney

Avec Bill Bixby (Philo McGrew), Linda Kelsey (Cynthia McGrew), Gerald Hiken (le Père Heller), Erik Estrada (Manny), Steven P. Trevor (Wingwalker), Bill Heywood (Air Show Coordinator)

C. Stone & Bill Bixby

 

Linda Kelsey

 

Erik Estrada

 

Philo McGrew, qui a sauvé la vie de Cass à Da Nang, est de passage sur la côte Ouest et rend visite à son vieil ami. Il doit participer à un meeting aérien à Phénix, Arizona et demande bientôt l’aide de Cass. Il a signé pour un numéro impliquant un cascadeur accroché sur les ailes de son avion ("Wingwalker") mais… il n’a pas de cascadeur ! Apprenant que la femme de Philo, Cynthia, doit subir une importante opération et que Philo a grand besoin de l’argent du meeting, Cass accepte de lui rendre ce service, à l’insu de Spencer. Mais Stan découvre bien vite, en parlant avec Cynthia, que l’opération est un mensonge. Cass demande des comptes à Philo qui reconnaît qu’il a menti : en fait, un cascadeur est mort au cours de l’un de ses numéros et aucune compagnie d’assurance ne veut plus le couvrir. Par amitié et parce qu’il conserve une dette envers lui, Cass ne revient pas sur son engagement. Pire : il recrute Stan pour participer au show. Cass, accroché sur l’avion retourné, devra saisir un ruban tenu par Stan entre deux tiges, au sol. Il devient impossible de cacher leur implication à Spence – mais ils parviennent à obtenir son feu vert.

Malheureusement, un accident survient pendant les répétitions : Philo doit se poser en catastrophe après avoir lâché Cass dans un lac. Son avion est détruit et Philo immobilisé à l’hôpital, une jambe dans le plâtre. Qu’à cela ne tienne : Stan le remplacera aux commandes et… Spence au sol. Le trio réussit à merveille le numéro conçu par Philo. Survient alors une ultime surprise : Philo a en fait signé pour deux numéros et il ne sera payé que s’il honore son engagement ! D’abord dépités, Spence, Cass et Stan ne reculent pas devant cette nouvelle péripétie : il s’agit pour un cascadeur accroché à une échelle au-dessous d’un avion de traverser un mur de feu ; or (et c’est Philo qui l’a révélé à Cass et Stan), Spence a jadis effectué ce numéro. Et même si c’était en 1961, la tentation de se prouver qu’il en est encore capable est plus forte que la déception causée par les mensonges de Philo. L’équipe effectue donc le second numéro, avec succès.

Il ne reste qu’à honorer un dernier engagement, sans lien cette fois avec Philo : celui de permettre au Père Heller de voler seul, en dépit de sa maladresse à l’atterrissage après des dizaines d’heures de leçons conduites par Cass. Un nouveau succès ?

Gerald Hiken

 

cascade aérienne

 

cascade 2

 

 

2.  The Drone (L'avion-robot)

 

CBS, 17 septembre 1976

Antenne 2, 20 février 1977, 3 août 1979, 30 janvier 1982

Ecrit par Karl Tunberg & Terence Tunberg

Réalisé par Bill Bixby

Avec Sam Groom (Buckner), John McLiam (Cal Atkins), Michael McGuire (Dr Parker), Eldon Quick (Cliff Russell), Gordon Jump (Dr Quentin), Curt Andon (Sheriff), Bill McDonald (Security Guard)

John McLiam & G. Evans

 

Sam Groom & Eldon Quick

 

Michael McGuire

 

Cal Atkins, un ami d’enfance de Spence, qui a passé une partie de sa vie dans un fauteuil roulant, vient de mettre au point un drone qu’il est fier de présenter à Spence, Cass et Stan. Il est moins fier de son assistant, Buckner, dont il vient de découvrir qu’il voulait voler son invention et la vendre pour dix millions de dollars. Quand Cal veut lui faire signer une lettre de renoncement, Buckner lui fracasse le crâne puis, comme Spence arrive à ce moment, fait croire à un accident. Cass et Stan embarquent le Dr Parker et atterrissent sur le ranch d’Atkins pour emmener ce dernier, encore vivant mais dans un état critique. Buckner sabote alors leur avion pour qu’ils n’arrivent jamais à destination. Lorsque l’un des moteurs s’enflamme, Cass doit réaliser un atterrissage d’urgence puis, après une réparation de fortune, un décollage risqué. Comme la radio a également été sabotée, il est impossible de contacter qui que ce soit. Spence et Linda prennent un avion et parviennent à les retrouver mais Buckner et son complice Russell font décoller le drone dont ils veulent se servir pour provoquer un accident en vol. C’est à Spence, cette fois, de neutraliser le drone en provoquant son écrasement au sol, ce qui permet à Cass et Stan d’arriver sains et saufs à destination, avec un patient encore vivant !

 

Est-ce un effet de mon imagination ou suggère-t-on que Buckner et Russell forment un couple homosexuel ? Plusieurs gestes pointent dans cette direction.

Après avoir été l’acteur invité de l’épisode-pilote, Bill Bixby passe derrière la caméra. Il réalisera un autre épisode, « The Hunted ».

 

 

 

 

3.  The Prisoner (Le prisonnier)

 

CBS, 24 septembre 1976

Antenne 2, 13 mars 1977, 7 août 1979, 13 février 1982

Ecrit par Richard Bluel

Réalisé par Marc Daniels

Avec Ed Walsh (Gordon Locke), Wayne Storm (Sam Peters), Logan Field (Deputy), Wayne Grace (Rob), Gary Vinson (Sergeant), Edward Cross (Ben), Janet Wood (nurse Dawson), Ralph Manza (man in camper), David Buchanan (C.A.P. Pilot), Penny Goetz (Operations clerk) et Chuck McCann (Sarge)

Ed Walsh & Chuck McCann

 

Christopher Stone

 

Britt Leach

 

Spencer accepte d’assurer le transport d’un prisonnier, Gordon Locke, escorté par un policier. Cass et Stan pilotent l’appareil. Mais le policier est assommé et remplacé par un complice, Sarge, qui embarque avec Locke. Durant le vol, il menace Cass et Stan de son arme pour prendre le contrôle de l’avion ; un coup de feu est tiré qui endommage le tableau de bord et oblige Cass à un atterrissage en catastrophe. Locke et Sarge prennent la poudre d’escampette en laissant Cass menotté à l’avion et Stan blessé. Ils parviennent à se sortir de l’épave avant qu’elle n’explose. Pendant que Spencer et Linda commencent à les rechercher, Cass, voyant que Stan est incapable de marcher, décide de suivre les criminels ; il trouve Sarge mort d’une morsure de serpent à sonnette et réussit à maîtriser Locke qu’il tient en respect avec son propre revolver. Il oblige ainsi le prisonnier à l’aider à transporter Stan sur une civière, jusqu’à la voiture que Sarge a laissée à quelque distance de là. Mais des complices attendent Locke sur place ; ils laissent Cass mais emmènent Stan blessé avec eux. Ils abandonnent un peu plus loin leur voiture, volent un camping car et se retrouvent face à un barrage de police. Cass a une idée pour les forcer à sortir du camping car et tenter de sauver Stan…

 

4.  The Crop Duster

 

CBS, 8 octobre 1976 - inédit en France

Ecrit par Karl Tunberg & Terence Tunberg

Réalisé par Don Weis

Avec Charles Aidman (Joe Morley), Cameron Mitchell (Steve Raker), Arthur Roberts (Jim Stark), Andrew Bloch (Eddie Boone), Joshua Bryant (Bill Kelly), Jerry Quarry (officer), Frank Lugo (bartender), Rick Garcia (sargento) et Rene Enríquez (Harris)

Cameron Mitchell & R. Enriquez

 

Charles Aidman

 

Arthur Roberts

 

Un ami de Cass, Bill Kelly, meurt dans son avion lorsqu’au moment de répandre de l’insecticide sur un champ il est asphyxié par le produit qui s’est répandu dans le cockpit au lieu d’arroser la récolte. Un agent fédéral, Joe Morley, se présente alors à Spencer Aviation pour apprendre à l’équipe que Bill travaillait sous couverture avec le gouvernement pour coincer Steve Raker, un autre crop duster qui utilise ses avions pour faire entrer des immigrés clandestins sur le territoire américain. Morley demande à Cass de remplacer Kelly afin de prendre Raker sur le fait.

Cass se fait engager comme pilote par Raker mais aperçoit ce faisant un mécanicien qui le connaît et pourrait le démasquer, Eddie Boone. Morley fait donc arrêter celui-ci sur un prétexte futile et Stan se présente pour prendre sa place, en prétendant être un ami d’Eddie. Raker ayant besoin d’un mécanicien et Eddie étant introuvable, il accepte. Bientôt, Cass persuade Raker de lui confier un vol par-delà la frontière. Pressé par ses partenaires, que représente Harris, Raker n’a guère le luxe de faire le difficile. Cass effectue donc un premier vol.

Eddie est cependant relâché et la double supercherie est démasquée. Tandis que Stan est gardé prisonnier dans l’entrepôt de Raker, celui-ci renvoie Cass au Mexique pour un second vol. Cette fois, la police mexicaine intervient au moment de l’embarquement et arrête les complices de Raker, pendant que Spencer réussit à libérer Stan. Il ne reste plus qu’à coincer Raker et Harris.

 

5.  The Matchbook (La course à la bombe)

 

CBS, 22 octobre 1976

Antenne 2, 6 février 1977, 16 janvier 1982

Ecrit par Tim Maschler

Réalisé par Ernest Pintoff

Avec Sydney Chaplin (Pike), Richard Mulligan (Jason Babcock), Mills Watson (Sheriff Scruggs), William Watson (Ed Scanlon), Bridget Hanley (Maribeth) et John Chandler (Sam Lark). Et avec Kirk Mee (Mike McNeil), William Bogert (Bill Fraser), Doug Rowe (Deputy), Steve Benedict (Jimmy), Robert Miano (Pete Carlisle), Michael Tipton (agent), Jim Parrish (P.J.)

S. Chaplin & M. Watson

 

W. Bogert & R. Mulligan

 

W. Watson & J. Chandler

 

Cass et Stan déposent Mike McNeil près d’un lac où il doit retrouver son ami Bill Hansen pour une entrevue d’affaires associée à une excursion en pleine nature. Mais Mike perçoit quelque chose d’anormal et les enjoint de partir en leur confiant une simple pochette d’allumettes du Traveler’s Inn, une chaîne d’hôtels, qu’il leur demande de remettre à un nommé Babcock à l’aéroport de Bakersfield. Peu après, il est abattu par deux hommes. Cass et Stan parviennent à décoller mais un complice des deux hommes, Pike, qui les a repérés depuis son hélicoptère, entre en contact radio avec eux en se faisant passer pour Babcock et leur demande d’atterrir sur une piste dans le désert, Desert Flats, où il les attendra. Alors qu’ils se posent au lieu dit, où une Jeep vient à leur rencontre, le véritable Babcock les contacte, inquiet de ne toujours pas les voir à Bakersfield ; ils redécollent aussitôt, juste à temps. Mais ils ne savent plus à quelle voix ils peuvent se fier et décident de suivre leur propre plan.

A court de carburant, ils se posent près du petit garage de Jimmy Jenkins où la Jeep a tôt fait de les retrouver, grâce à la surveillance aérienne assurée par Pike. Cass et Stan enfourchent alors la bécane de Jimmy et parviennent à semer leurs poursuivants. La pochette d’allumettes en poche, ils décident de se rendre au motel Traveler’s Inn de Red Butte mais, en chemin, ils sont soupçonnés d’avoir volé la moto de Jimmy et emmenés devant le shérif Scruggs ! Leur histoire est si extravagante qu’ils ont bien du mal à se faire écouter. Ils n’en ont de toute façon pas le temps : Pike atterrit au milieu de la rue, devant le bureau du shérif, les forçant à s’enfuir dans une voiture de police, poursuivis par Scruggs dans uen autre voiture de police… et par Pike dans une voiture volée. Ils arrivent jusqu’au Traveler’s Inn où les retrouvent Spencer et l’agent Babcock, qui ont suivi leur piste. Pike est arrêté et la pochette d’allumettes confiée à un spécialiste qui y déniche le microfilm caché par McNeil.

McNeil et Hansen étaient deux agents de Babcock, chargés de découvrir la localisation d’une bombe programmée pour exploser à 17 h. Le microfilm livre cette localisation : dans une cheminée hors service d’une usine du port. Devant l’urgence, Cass, Stan et Spencer se portent volontaires pour trouver la bombe, l’extraire de la cheminée et la jeter en mer, où l’explosion ne fera pas de victime. Une mission risquée qui implique de suspendre Stan à un harnais et de le descendre dans la cheminée en maintenant un hélicoptère immobile à la verticale de celle-ci…

 

 

 

 

 

6.  The Search

 

CBS, 29 octobre 1976 - inédit en France

Ecrit par William Froug

Réalisé par Bruce Bilson

Avec Barbara Bel Geddes (Maggie Newcomb), Bob Crane (Joe Cozens), Conrad Bachmann (Major Carl Knox) 

G. Evans & Barbara Bel Geddes

 

Bob Crane

 

Conrad Bachmann

 

Spencer, Cass et Stan pilotent un C45 de la Seconde Guerre mondiale vers Los Angeles mais une tempête, ajoutée au mauvais état de l’appareil, les font s’écraser en plein désert avec leurs deux passagers, Maggie Newcomb et son chien Skipper. Maggie est une vieille amie de Spencer, qui lui a sauvé la vie durant la guerre, lorsqu’elle était infirmière. Maggie est sans connaissance et les trois autres s’organisent pour survivre en attendant d’hypothétiques secours, en aménageant un abri avec les morceaux de l’appareil et en creusant des trous dans le sol, recouverts de toiles en plastique, pour recueillir un peu d’eau par condensation. Cass et Stan s’inquiètent cependant du comportement de Spencer, qui ne se ménage pas, malgré une blessure au bras, et refuse de boire régulièrement pour ne pas épuiser l’unique jerrycan d’eau. Pendant ce temps, depuis le siège de Spencer Aviation, Joe Cozens dirige les recherches avec l’aide des sauveteurs et de Linda et Wig. Dans le désert, la situation devient de plus en plus désespérée : Skipper détruit les aménagements destinés à recueillir de l’eau et Maggie a certes repris connaissance mais a perdu la vue, ce qu’elle refuse de dire à Spencer pour ne pas l’inquiéter. Les survivants entendent un avion au loin mais, dans la nuit et malgré les fusées de détresse, il ne les voit pas. Spencer a réussi cependant à réparer la radio et à retrouver la balise de secours (Emergency Locator Transmission) ; dans un effort qui le laisse sans forces, déshydraté, il porte la balise au sommet des rochers…

 

Barbara Bel Geddes et Gene Evans seront de nouveau réunis dans l’épisode de Dallas « Qu’on est bien chez soi » en 1979 (ils y seront frère et sœur).

Est-ce le micro que l’on voit au-dessus du ventre de Barbara Bel Geddes (22’29’’ à 22’35’’, à gauche du cadre) ?

 

 

 

 

7.  The Code (Le Message Codé)

 

CBS, 12 novembre 1976

Antenne 2, 13 février 1977, 23 janvier 1982

Ecrit par Larry Rosen

Réalisé par Bruce Bilson

Avec Shelley Fabares (Annette Collier), Kaz Garas (Karl), Bernie Kopell (Kelly), James Luisi (Lt Clark), William Redfield (Sam), Malachi Throne (Herb Collier), Clyde Kusatsu (Jesse), Burke Byrnes (Agent Stevens), Warren Munson (Dave Collins)

M. Impert & S. Fabares

 

James Luisi

 

William Redfield

 

Stan et Cass ont élaboré un code qu’ils sont seuls à connaître et qui leur permet de faire des numéros à base de devinettes pour épater la galerie : idéal dans un moment de pause pendant le travail ou pour briller en société. Ils vont pouvoir le mettre à contribution dans des circonstances plus dramatiques lorsque l’avion piloté par Cass et transportant Annette, la fille du riche Herb Collier, est détourné par Sam, l’un des employés de Collier. Sam agit selon un plan élaboré avec Karl et Jesse, le capitaine et l’opérateur radio du yacht de Collier – qui a bien mal choisi son équipage ! L’enlèvement d’Annette permet d’obliger Herb à faire venir son avocat Kelly sur son yacht avec une valise pleine de billets ; Jesse a placé sous le bateau une charge explosive dont il garde en main le détonateur. Durant le vol vers une cabane de chasse isolée où Sam doit retrouver Karl, Cass parvient à transmettre la localisation de la cabane à Stan grâce à leur code secret. Les deux malfrats peuvent ainsi être cueillis par le Lt Clark à leur arrivée sur place. Sam transmet au policier les détails du plan, y compris le mot de passe qu’il doit communiquer personnellement à Jesse en approchant du yacht en hélicoptère, pour rendre Annette à son père et disparaître avec la valise de billets. Cass, Stan et Clark parviennent ainsi à déjouer le plan des bandits tout en sauvant Annette (et les billets !), mais pas le yacht, dont Jesse déclenche l’explosion avant d’être neutralisé…

 

Clyde Kusatsu

 

Burke Byrnes

 

M. Throne & B. Kopell

 

 

8.  The Explosives (Explosifs)

 

CBS, 19 novembre 1976

Antenne 2, 6 mars 1977, 6 février 1982

Ecrit par Martin Roth

Réalisé par Gordon Hessler

Avec David Huddleston (Willie Hunt), Katherine Helmond (Elly Hunt), John Randolph (Dick Patterson), Alan Bergmann (Dr Hanley), Bob Basso (Benson), John William Evans (Marty), Poindexter (Tommy)

David Huddleston

 

Katherine Helmond

 

John Randolph

 

Willie Hunt, un ami pilote, s’écrase sur la piste après, dit-il, un problème technique avec son appareil. En vérité, Willie a depuis quelque temps déjà de violentes migraines qui l’empêchent de voir et lui donnent de violents vertiges. Sa femme Elly l’oblige à aller voir un médecin, faute de quoi elle dira la vérité et il sera interdit de vol. Le Dr Hanley annonce à Willie qu’il a une tumeur qu’il faudrait retirer d’urgence ; mais Willie n’a pas d’assurance et l’opération coûterait plusieurs milliers de dollars. Aussi, lorsque Spencer lui propose de piloter pour lui et lui annonce une prime de 1500 $ promise par la compagnie R & J Mining, il tait la vérité et accepte le travail. Il s’agit de convoyer, dans deux avions simultanément, deux conteneurs de produits chimiques inoffensifs séparément mais extrêmement explosifs dès qu’ils sont mis en contact. Cass et Stan découvrent cependant la vérité sur l’état de Willie et lui retirent le contrat. Mais quand ils sont face à l’impossibilité de livrer les produits et que Linda cherche un pilote en téléphonant à plusieurs autres compagnies, l’une d’elles se tourne vers Willie sans connaître les événements récents. Willie, à l’insu d’Elly mais aussi de Linda, accepte. Il s’arrange alors pour charger les deux conteneurs dans le même avion et décoller sans autorisation.

Dès qu’il apprend la situation, Cass le contacte par radio et lui ordonne de jeter l’un des flacons qu’il transporte : s’il a un accident, l’explosion pourra tuer beaucoup d’autres personnes. Willie essaie, en mettant l’avion en pilotage automatique, mais un nouveau malaise lui fait lâcher le flacon qu’il a sorti du conteneur ; il tente alors de prendre l’autre flacon mais perd connaissance avant de l’avoir jeté dans le vide. L’avion vole désormais seul. Cass décide de s’y faire déposer par Stan : celui-ci pilote un Hughes 500 et Cass descend dans le cockpit de l’avion par une échelle de corde, en plein ciel. Il parvient à en prendre les commandes mais se rend compte ensuite que les deux flacons sont dans le cockpit : l’un s’est brisé et a commencé à répandre son contenu, l’autre, dans les bras de Willie, menace de tomber à tout instant…

 

 

 

 

 

9.  The Hunted

 

CBS, non diffusé - inédit en France

Ecrit par Joe Viola

Réalisé par Bill Bixby

Avec Brenda Benet (Marie Delagar), Will Kuluva (Thomas Delagar), Vince Martorano (Arnie), Pernell Roberts (Pete Sewell / Donnell), Titos Vandis (Louis Sousa), Richard O’Brien (Marshal Ray Freeman), Dennis Rucker (CB Operator)

Brenda Benet

 

Pernell Roberts

 

Will Kuluva

 

Une femme sort d’un taxi au port de San Pedro et se met à courir, poursuivie par un homme vêtu d’une veste rouge. Deux hommes l’attendent sur un bateau, le Serenity, un vieil homme et le capitaine du bateau. Elle n’arrive pas jusqu’à eux et, l’heure étant passée, ils partent sans elle. Elle se présente devant Cass et Stan sur le ponton où ils proposent des vols touristiques en hélicoptère et se fait emmener par eux, juste avant que l’homme en rouge n’arrive sur le ponton. Une fois en l’air, elle leur demande s’ils peuvent la déposer sur le Serenity qui s’éloigne, ce qu’ils refusent à cause du danger que cela représenterait. Elle leur dit alors qu’elle est poursuivie par un homme en rouge qui la tuera s’ils la ramènent au ponton ; constatant en effet la présence de cet homme sur le ponton, ils volent jusqu’à Spencer Aviation dans l’intention de prévenir la police. Mais, sitôt au sol, la femme vole la voiture de Cass (qui a laissé les clés sur le contact, l’étourdi !) et se sauve. Cass et Stan la rattrapent en hélicoptère et l’obligent à s’arrêter.

La jeune femme leur raconte alors son histoire : elle s’appelle Marie Delagar et le vieil homme du bateau est son grand-père, Thomas Delagar, recherché par des gangsters depuis qu’il a témoigné contre l’un d’entre eux plusieurs années auparavant, après avoir été témoin d’un meurtre ; il a déjà été victime de plusieurs tentatives d’assassinat. Cass et Stan acceptent alors de la déposer à l’endroit où Thomas et le capitaine Sousa l’attendent, et elle part avec eux.

Peu de temps après, un homme se présente à Spencer Aviation sous le nom de Donnell, agent du FBI ; il apprend à Cass et Stan que Marie Delagar a été retrouvée morte et, voulant être utiles, ils lui disent ce qu’ils savent du Serenity et des étapes de son trajet, telles que Marie et Thomas les ont évoquées devant eux. Mais Donnell est à peine parti que Marie téléphone : elle demande à Cass et Stan de la retrouver à Long Beach, au quai 7. Renseignements pris, il n’y a aucun agent Donnell au FBI… et Cass et Stan lui ont livré les informations qu’il voulait !

Ils se rendent donc à Long Beach en hydravion, tandis que Spencer s’y rend par la route, soucieux d’aider en cas de besoin. A Long Beach, Cass et Stan retrouvent Marie… mais Donnell (en fait Pete Sewell) et son complice Arnie (l’homme en rouge) les trouvent également. Sous la menace d’une arme, ils les obligent à les conduire à Gull Cove, où se trouve le Serenity. Ils n’y trouvent pas Thomas Delagar mais comptent garder Cass, Stan, Marie et Sousa en otages. Tous les quatre parviennent à leur échapper et sont emmenés par Spencer qui a suivi leur piste depuis Long Beach, et qui a emmené Thomas avec lui. Ils retournent au quai 7, Pete et Arnie à leurs trousses, afin de repartir en hydravion. Hélas, les coups de feu tirés par les gangsters endommagent l’appareil qui ne peut décoller. Il faut alors user d’ingéniosité pour neutraliser Pete et Arnie, finalement cueillis par la patrouille du port…

 

Spencer à Cass et Stan : « Vous deux, vous rencontrez plus d’ennuis en un jour de congé que moi pendant toute la Seconde Guerre mondiale ! » A quoi Wig répond, malicieux, que Spencer était bibliothécaire à Fort Bening pendant la guerre et qu’il avait peu de chances de rencontrer des ennuis…

882 PFX est l’immatriculation de la voiture d’Arnie au début de l’épisode ; 884 PFX celle de la voiture que volent Arnie et Pete plus tard dans l’épisode.

 

 

 

 

 

10.  The Hitchhiker

 

CBS, non diffusé - inédit en France

Ecrit par Tim Maschler

Réalisé par Bruce Bilson

Avec Pamela Reed (Susan), Marcia Lewis (waitress), Helen Craig (Mrs Roundtree), Ken Lynch (Larry), Hal Baylor (trucker), Bill McLean (Frank), Keith Walker (doctor), Robert B. Williams (man), Buck Young (Earl), Dave Morick (1st mechanic), Christopher Nelson (clerk), Ralph Leabow (2nd mechanic), Chelsea Weinper (the Baby) et Robert Hays (Jack)

Pamela Reed

 

Robert Hays (à droite)

 

Britt Leach

 

Cass et Stan réussissent à convaincre Spencer de contribuer à l’achat d’une antiquité : un vieil avion-cargo qu’un ami de Cass cède pour le tiers de son prix. Lorsque les deux hommes arrivent sur la piste de San Francisco où les attend l’appareil, c’est la déception : l’engin n’est plus que l’ombre de ce que laissaient voir les photos prises trois ans plus tôt par Cass ! Et l’ami, sitôt le chèque encaissé, a disparu en laissant simplement une note sur l’avion. Désespérés, Cass et Stan veulent remettre l’appareil en état avant de le montrer à Spence, deux jours plus tard : ils dévoient donc Wig, qui se réjouissait déjà d’un week-end de pêche sur le lac de Green Lake, afin qu’il se précipite au chevet de l’avion avec quelques amis. Et c’est presque miracle qu’ils arrivent ensuite à faire décoller l’avion pour se rendre à Green Lake.

Contraints de se poser en urgence sur une autoroute à cause d’une valve cassée, ils recueillent une auto-stoppeuse, la jeune Susan qui, enceinte, veut rejoindre son petit ami au nord de l’Etat. Hélas, le petit ami n’est pas au rendez-vous et la jeune femme se retrouve seule. Cass et Stan interrompent donc le travail de Wig pour la conduire en avion jusqu’à la maison de ses parents… mais ceux-ci sont absents et les deux amis n’ont pas le cœur de la laisser là. Ils veulent donc la conduire jusque chez son frère, en faisant bouger une nouvelle fois l’avion, au grand désespoir de Wig qui ne voit pas comment l’appareil pourrait être relifté dans les délais ! Et voilà que le bébé de Susan ne veut pas attendre d’être arrivé à destination pour découvrir le jour : Cass et Stan atterrissent à peine à L.A. que l’accouchement doit être réalisé dans les bureaux mêmes de Spencer Aviation, avec Stan pour assistant.

Au terme de toutes ces péripéties, Spencer veut contempler la beauté promise par Cass. Miracle : Wig a pu, malgré les contretemps, achever le travail de peinture et de réparation qui rend l’appareil digne d’admiration, au moins au premier regard… même si la peinture n’est pas encore sèche. Comble d’ironie : pour convaincre Wig d’abandonner la pêche, ses amis de participer au travail et Linda de cacher la vérité à Spencer, Cass et Stan ont dû céder petit à petit la totalité de leur part de l’avion…

 

 

 

 

 

11.  The Sailplane (Le Planeur)

 

CBS, non diffusé

Antenne 2, 20 mars 1977, 8 août 1979, 20 février 1982

Ecrit par Michael Wagner

Réalisé par Harry Harris

Avec Don Gordon (Hank McClure / Jim Bailey), Philip Carey (arson inspector Garrison), Sid Haig (Ron Sears), Len Wayland (Pete Walsted), Mark Lonow (doctor), Norman J. Andrews (official) et Gerald Hiken (le Père Heller)

Don Gordon

 

Gerald Hiken

 

Len Wayland

 

Spencer est aux anges lorsque Cass et Stan arrivent au hangar avec le planeur de son ami John Murdock, qu’il pilotera lors d’un meeting aérien. Un étranger, Hank McClure, assiste à la scène. McClure se fait engager à la cafétéria de l’aérodrome et son visage devient vite familier à tout le monde, ce qui fait que personne ne s’en méfie. Mais McClure vient de sortir de prison où il a passé 26 ans à ne penser qu’à une chose : se venger, dès sa sortie, de celui qui est responsable de son incarcération, Spencer Parish. Entendant que Spencer doit voler avec le Père Heller, McClure sabote l’avion, dont le moteur explose avant le décollage, blessant le Père Heller et son instructeur : Linda, qui a remplacé Spencer au dernier moment. McClure piège alors le bureau de Spencer pour que sa lampe de bureau explose dès qu’on l’allumera. Cette fois encore, ce n’est pas Spencer qui est blessé mais Wig. Celui-ci, transporté à l’hôpital où il retrouve Linda, dit à Cass et Stan qu’il a trouvé une preuve du sabotage de l’avion. Il est clair à présent que l’auteur de ces deux incidents veut s’en prendre à Spencer. Or, celui-ci est déjà à Valley Meadow, où se tient le meeting, et déjà dans les airs aux commandes du planeur. Une intuition de Wig permet de supposer que le planeur peut contenir une bombe reliée à un altimètre volé dans le hangar de Spencer Aviation. La bombe explosera à une certaine altitude. C’est encore Wig qui comprend que McClure est le coupable, et en visitant son appartement Cass et Stan y trouvent de vieilles coupures de presse révélant que McClure est en réalité Jim Bailey, envoyé en prison grâce au témoignage de Spencer à cause d’un crime commis quand ils étaient tous deux dans l’armée. Cass et Stan se rendent aussitôt à Valley Meadow et confondent McClure, qui est arrêté. Puis ils s’envolent pour retrouver Spencer et le prévenir du danger ; il saute du planeur en parachute et se pose indemne tandis que l’engin explose, vide, dans le ciel…

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1970s
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :