Guide réalisé par Thierry Le Peut

 

Aller à : première époque - deuxième époque - troisième époque

 

QUATRIEME EPOQUE (1979)

11 x 90'

 

 

Starring   the Family Macahan

James Arness

Fionnula Flanagan

Bruce Boxleitner

Kathryn Holcomb

William Kirby Cullen

Vicki Schreck

Zeb

Molly Culhane

Luke

Laura

Josh

Jessie

  

 

T 01

The Gunfighter

(Le tireur d’élite)

 

ABC, 15 janvier 1979

 

K. Holcomb & Jared Martin

 

Morgan Woodward

 

Henry Coe est arrivé le premier dans la vallée aux limites de laquelle les Macahan ont établi leur homestead. De nombreux fermiers sont arrivés ensuite, qui ont à leur tour élu domicile sur ce que Coe considère depuis toujours comme sa terre, « sa vallée ». Aussi veut-il les voir partir ; devant leur refus de vendre, il envoie ses hommes les intimider. Laura est chez les Ferguson lorsque les hommes de Coe menacent de pendre le jeune Tim Ferguson. Après leur départ, un cavalier se présente à la ferme et demande à faire boire son cheval ; de la colline, il a pu assister à la scène. Le nom de cet « étranger » frappe l’oreille de Laura quand elle l’entend : il s’agit de Frank Grayson, le gunfighter qui poursuivit Luke au Nouveau Mexique. Grayson raccompagne Laura chez les Macahan et accepte l’invitation à déjeuner de Molly. Luke et Zeb sont absents de la ferme. Après le repas, Grayson prend congé de la famille et se rend en ville où il rencontre Henry Coe : c’est pour ce dernier qu’il doit travailler, honorant une dette qu’il a contractée envers une relation commune aux deux hommes. Coe en effet compte sur Grayson pour « persuader » les fermiers de partir. Lorsque les Macahan font revenir Luke, les deux hommes se retrouvent face à face, dans deux camps opposés. En outre, Laura éprouve de l’attirance pour Grayson, ce qui déplaît à Luke…

 

Guest stars Jared Martin (Frank Grayson), Morgan Woodward (Henry Coe), Jacqueline Scott (Mrs. Ferguson), Burton Gilliam (Cory Nealson), Richard Wright (Glen Nealson). Et avec Dave Cass (Dave Nichols), Dan Monahan (Tim Ferguson), Nail Flanagan (Farmer Henry), Peter Bourne (Farmer Olaf) et Kerry Sherman (Cathy Ferguson). Et Harlan Green (Bartender), Sab Shimono (Cook), Ed McCready (Charlie), Richard Lockmiller (Beecher), Justin Lundin (Youth). Ecrit par Ron Bishop & Steve Hayes. Réalisé par Vincent McEveety.

 

 

T 02

The Rustler

(Le bagarreur)*

 

ABC, 22 janvier 1979

 

Vincent Van Patten

 

Vincent Van Patten & Vicki Schreck

 

En ville, Jessie rencontre un jeune garçon charmant, Bob Cooper. Les deux jeunes gens s’entendent si bien que Molly invite à dîner le jeune homme, qui fait alors la connaissance des autres Macahan. Dès le lendemain, Zeb, Luke et Jed découvrent que des étalons qu’ils avaient laissés dans un corral ont été volés. Ils se lancent sur les traces des trois voleurs, dont l’un, Everett, est tué pendant la poursuite. Les deux autres sont capturés par les Macahan, qui ont alors la surprise de découvrir que Bob Cooper est l’un d’eux. L’autre, Orly, n’est guère plus âgé. Bob, ignorant encore que les chevaux appartenaient aux Macahan, voulait de toute façon renoncer à les voler mais ses deux complices lui avaient fait valoir qu’il s’était engagé avec eux à livrer ces chevaux. A présent, Zeb, qui voulait d’abord appliquer la justice expéditive réservée aux voleurs de chevaux, est très ennuyé. Il finit par livrer les deux jeunes gens au shérif Andrews. Bientôt le juge Carter préside à leur procès, où l’on apprend qu’ils n’en étaient pas à leur premier vol. Pourtant, Jessie est convaincue du sincère repentir de Bob, aussi le fait-elle évader pour s’enfuir avec lui. Ils gagnent une petite ville où ils ont l’intention de se marier. Luke, Jed et Zeb se lancent à leur recherche…

 

Avec Vincent Van Patten (Bob Cooper), Jeff East (Orly), Keith McDermott (Everett), Taylor Lach** (Ferris). Et avec Skip Homeier (Minister Boyle), Guy Stockwell (Sheriff Andrews), Noble Willingham (Judge Carter), Dan Ferrone (Liveryman Louis), Craig T. Nelson (Tugger), Owen Bush (Liveryman Craig), Arline Anderson (Mrs. Kearney) et Ford Rainey (Rancher Barrett). Ecrit par Calvin Clements & John Mantley. Réalisé par Barry Crane.

 

* “rustler”, dans le langage de l’Ouest, désigne le voleur de chevaux ou de bétail.

** L’acteur est en général crédité sous le nom de Taylor Lacher.

 

 

T 03

The Enemy

(L’ennemi)

 

ABC, 5 février 1979

 

Denver Pyle & J. Arness

 

Kip Niven

 

Duane Loken

 

Zeb est chargé par le colonel Worth de servir d’éclaireur à un détachement de cavalerie commandé par le jeune lieutenant Ayeless, frais émoulu de l’Avadémie militaire de West Point, en plein territoire des Black Foot. Ayeless a pour mission de trouver et de mettre hors d’état de nuire un groupe de Crows qui attaque régulièrement les fermiers et les voyageurs. Le détachement rencontre quelques-uns de ces Crows, conduits par le jeune guerrier Wolf Paw ; en faisant prisonniers les Indiens, les soldats libèrent du même coup une femme blanche, Elizabeth Baxter, capturée par les Indiens avec ses deux jeunes enfants. Ayeless, zélé mais inexpérimenté, se heurte à Zeb et au vieux Sgt Tripp quant à la manière de traiter les Indiens. Bientôt, le retour au fort se révèle difficile, lorsque des Indiens Black Foot, ennemis jurés des Crows, menacent de s’en prendre au convoi afin de s’emparer des prisonniers…

 

Avec Kip Niven (Lt. Ayeless), Lee Bryant (Elizabeth Baxter), Paul Koslo (Jobe) et Denver Pyle (Sgt. Tripp). Et avec William Bryant (Colonel Worth), Douglas Dirkson (Tally), Victor Eschbach (Harley), Ken Lynch (Mace), Richard Moll (Mose), Don Shanks (Red Kettle) et Duane Loken (Wolf Paw). Ecrit par Ron Bishop & Steve Hayes. Réalisé par Gunnar Hellstrom.

 

 

T 04

The Innocent

(L’innocent)

 

ABC, 12 février 1979

 

Bibi Besch & Perry Lang

 

McFadde, Tyner & Balaski

 

W.K.Cullen & Bibi Besch

 

Parti seul sur les routes pour livrer deux étalons, Jed se voit contraint de passer quelque temps avec Cora Johnson et son fils Willie, qui s’occupent de l’unique bac par lequel Jed peut traverser la rivière. Or, le bac a été saboté par les Kelsay, qui en possèdent eux-mêmes un sur la rivière et considèrent que Cora Johnson n’a pas le droit de leur faire concurrence. Jed passe du temps avec Willie, le garçon déjà grand de Cora, qui s’inquiète constamment pour lui parce qu’il est mentalement retardé. Une nuit, alors qu’il est sorti au milieu de la tempête, Willie blesse involontairement l’un des fils Kelsay, Esau, venu avec son frère Jacob dans l’espoir de voler les étalons de Jed. Les deux frères Kelsay racontent à leur père Eli que Willie a tiré sur eux délibérément ; furieux, Eli exige du shérif Pinter qu’il agisse. Le shérif, secrètement amoureux de Cora, n’a hélas plus le choix lorsqu’un incident se produit alors que Jed a conduit Willie en ville ; il amène chez Cora le Dr Baker, chargé de déterminer si Willie est dangereux pour autrui…

 

Avec Perry Lang (Willie Johnson), Bibi Besch (Cora Johnson), Charles Tyner (Eli Kelsay), Ron Hayes (Sheriff Pinter). Et avec George Petrie (Dr. Baker), Fredric Lehne (Jacob Kelsay), Barney McFadden (Esau Kelsay), Belinda Balaski (Missy). Et David A. Cramer (Jacob’s Friend), Chester Hayes (Organ Grinder). Ecrit par Ray Goldrup. Réalisé par Alf Kjellin.

 

 

T 05

Hillary

(Hillary)

 

ABC, 26 février 1979

 

Ken Curtis

 

E. Davalos & B. Boxleitner

 

K. Curtis & B. Boxleitner

 

Un télégramme du shérif Orville Gant de Jimson’s Break apprend à Luke qu’un prisonnier, Travers, prétend connaître l’homme qui a tué le juge Rensen un an plus tôt. Luke se rend à Jimson’s Break où ses retrouvailles avec Hillary sont, évidemment, assez mouvementées. D’autant plus que la jeune femme, désespérée de ne point voir revenir l’homme de son cœur, s’est fiancée à un veuf ayant des ambitions politiques, Clay Hollingsworth. La perspective de devenir une femme du monde, avec toutes les contraintes sociales que cela entraîne, n’est pas de nature à séduire Hillary ; mais le retour de Luke compromet définitivement ses projets. Aussi rend-elle à Clay sa bague de fiançailles afin d’accompagner Luke dans sa recherche de Bowdin, l’homme dénoncé par Travers dans l’espoir d’atténuer sa peine. L’escapade s’annonce tout sauf reposante car Hillary n’est pas femme à se soumettre aisément aux ordres d’un homme. Malgré cela, Luke trouve Bowdin, pour découvrir bientôt qu’il ne s’agit pas du bon homme. Le meurtrier du juge serait en fait un presque homonyme, Chris Bodine, prête-nom pour Chris Jennings. Luke n’a pas à le chercher longtemps car c’est Bodine lui-même qui vient à lui pour le défier avant de se rendre au shérif et d’avouer le meurtre du juge. Cet aveu lave enfin Luke des soupçons à cause desquels il refusait jusque là d’unir son destin à celui d’Hillary. Pourtant, Luke n’est pas tranquille ; une voix intérieure lui souffle que quelque chose cloche dans les aveux de Bodine…

 

Avec Elyssa Davalos (Hillary) et Ken Curtis (Orville Gant) et avec Sean Thomas Roche (Chris Bodine), Richard Kelton (Clay Hollingsworth), John Quade (Waddie Travers), Wilford Brimley (Sheriff Daniels) et Luke Askew (Bowdin). Et avec Anthony Battaglia (Billy), William Bramley (Ferryman), George Caldwell (Andy Hooper), Woodrow Chambliss (Citizen), Booth Colman (Kingsley), Sarah Cunningham (Proprietress), Ben Davidson (Herman), Julie Molloy Davis (Mrs. Bogsley), Sarah Hardy (Mrs. Atwood), Ted Jordan (Willie), Larry Levine (Leader), Fran Ryan (Mrs. Holmes), Marty Smith (Alfy), Antoinette Stella (Young Girl). Ecrit par Earl W. Wallace. Réalisé par Irving J. Moore.

 

 

T 06

L’Affaire Riel

(L’Affaire Riel)

 

ABC, 5 mars 1979

 

Ramon Bieri

 

Laura Campbell & David Dukes

 

Le Général Sheridan se déplace personnellement jusqu’au ranch Macahan pour charger Zeb d’une mission spéciale : lui rappelant qu’il a une dette envers lui depuis qu’il est venu de Washington pour régler le différend avec Satangkai (1978, part II), il envoie Zeb dans le nord du pays afin de trouver et de renvoyer vers le Canada Louis Riel, un révolutionnaire qui, en entrant aux Etats-Unis où le poursuivent les patriotes canadiens, risque de porter avec lui la révolution qu’il anime. Après deux semaines de recherches infructueuses, Zeb rencontre Marie Revard, une jeune Canadienne qui travaille dans un comptoir au bord du fleuve. Marie est la fiancée de Louis Riel, même si elle le nie. Aussi Zeb l’enlève-t-il, escomptant bien que Riel volera à son secours, ce qu’il fait en effet. Mais la mission de Zeb se complique lorsqu’il comprend que la cause de Riel est juste. En outre, les amis du révolutionnaire et les patriotes canadiens sont bientôt sur leur piste, les uns pour le sauver, les autres pour le tuer… Entretemps, au ranch Macahan, le Général Sheridan est tombé littéralement sous le charme de Molly, qu’il courtise maladroitement. Molly n’est pas insensible à ces faveurs et accepte de se rendre avec sa famille à un bal organisé par le Général…

 

Avec David Dukes (Louis Riel), Laura Campbell (Marie Revard), Jeff David (Jacques), Philip Bruns (Doc) et Ramon Bieri (General Sheridan). Et avec Dennis Bowen (Lt. Anderson), Mike Howden (Kooner), Gary Imhoff (Lt. Barker), Peul Henry Itkin (René), Bill Lucking (Kenyon), Robert Miano (Antoine) et Titos Vandis (Henri). Et Lois Red Elk (Indian Woman), Jim Emery (Orderly), Meme Wolff (Phoebe). Certaines scènes de cet épisode ont été tournées dans la Forêt Nationale de Deschutes. Ecrit par John Mantley & Calvin Clements. Réalisé par Harry Falk.

 

L’épisode bénéficie du tournage en extérieurs dans la région de Deschutes, grâce auquel le scénario très classique et attendu prend une ampleur doucement épique. Le personnage de Zeb s’exprime ainsi dans son élément naturel, notamment lors du « rendez-vous » et du combat avec Kenyon.

 

 

T 07

The Scavengers

(Les maraudeurs)

 

ABC, 12 mars 1979

 

John Beck

 

Katy Kurtzman

 

Zeb, Molly et Laura descendent le fleuve à bord d’un bateau lorsque celui-ci est attaqué par des pirates. Assommé, Zeb est jeté par-dessus bord tandis que les pirates emmènent avec eux deux otages qui justifieront la demande d’une rançon : ils choisissent Molly et Laura en apprenant qu’elles ont un ranch au Wyoming. S’étant proposé à leur place, un élégant passager, Clay Wesley, est emmené lui aussi. Tous trois sont détenus dans le camp des pirates mais parviennent à s’en échapper. C’est à pied qu’ils rejoignhent alors le domaine de Clay Wesley. Ce dernier leur offre l’hospitalité mais ordonne secrètement à ses gens de n’informer personne de la présence chez lui des deux femmes. Le domaine de Clay fut jadis florissant, avant d’être détruit par la guerre. Il a entrepris de lui rendre sa grandeur et bientôt Molly découvre de quelle manière : Clay est en réalité le chef des pirates et sa part de leur butin sert à reconstruire le domaine. Clay, cependant, s’est réellement épris de Molly au cours du voyage en bateau et lui offre de l’épouser. Pendant ce temps, Zeb, échoué sur la rive du fleuve, est retrouvé et recueilli par une petite fille et sa mère, Nettie et Chastity. Mais celles-ci vivent en fait avec Larch, l’un des pirates, qui s’est imposé dans leur foyer après la mort du mari de Chastity…

 

Avec John Beck (Clay Wesley), Lance LeGault (Zachary), Lee DeBroux (Larch), Carol Vogel (Chastity), Mitch Carter (Beard), Jack Stauffer (David) et Katy Kurtzman (Nettie). Et avec Alan Caillou (Captain Ian), Davis Roberts (Douglas). Et Dorothy Meyer (Hattie), Jerry Gatlin (Mo), Jayson Dale (Young Man), Micki McKenzie (Young Wife), Louie Elias (Pirate Guard). Ecrit par Calvin Clements, Jr. Réalisé par Ralph Senensky.

 

 

T 08

The Forgotten

(Les oubliés)

 

ABC, 19 mars 1979

 

Kenneth Marshall

 

F. Flanagan & B. Dillman

 

Un petit groupe de soldats en mission d’exploration, guidé par Luke, est pris pour cible par un tireur isolé dans la montagne. L’un des hommes est tué, un autre blessé. Après avoir ramené au ranch Macahan le soldat blessé, Luke retourne dans la montagne avec Josh afin de retrouver le tireur. Ils réussissent à se rendre maîtres de celui-ci : il s’appelle Andrew Willow, porte l’uniforme de l’armée sudiste et prétend n’avoir fait que son devoir ! Willow en effet vit seul dans ces montagnes depuis des années, ignorant de la fin de la guerre. Blessé par Luke, il est soigné au ranch, où arrivent bientôt le Colonel Craig et un détachement militaire. Les Macahan s’opposent à ce que Willow soit emmené tant qu’il n’est pas rétabli. Le jeune soldat est autorisé à écrire à sa femme, Prudence, qui, dans l’est, le croit mort. Très vite, Prudence arrive au ranch avec la petite fille d’Andrew, Stacy. Mais elle avoue à Molly qu’elle s’est remariée, persuadée qu’Andrew était mort. Craig, lui, est déterminé à faire condamner à mort le « renégat » à l’issue d’une cour martiale qu’il tient lui-même dans le ranch des Macahan. Il est clair pour tous qu’Andrew cache un secret expliquant sa présence dans les montagnes durant si longtemps ; un secret qu’il refuse absolument de révéler, même lorsque la conséquence de son silence risque d’être sa condamnation à mort…

 

Avec Bradford Dillman (Colonel Craig), Laurie Prange (Prudence Willow), Missy Gold (Stacy Willow) et Kenneth Marshall (Pvt. Andrew Willow). Et avec Steve Brodie (Sgt. Chester Worth), Parley Baer (Dr. Gunnerson), Brian Farrell (Pvt. Jonas Atwell). Ecrit par Ray Goldrup & Earl W. Wallace. Réalisé par Barry Crane.

 

Peut-être le scénario le plus délayé et le plus invraisemblable de la saison, qui s’achève sur un happy end d’une mièvrerie à faire pâlir.

 

 

T 09

Luke

(Luke)

 

ABC, 2 avril 1979

 

B. Boxleitner & B. J. Montgomery

 

K. Swofford & M. Watson (à dr.)

 

Luke est contraint d’abattre un chasseur de prime venu l’arrêter pour toucher les cinq mille dollars en or offerts pour sa capture l’année précédente par Martin Stillman. Il décide de se rendre au bureau du shérif pour s’en expliquer mais est intercepté à son arrivée en ville par deux hommes peu amènes qui, sous la menace d’une arme, le conduisent dans une chambre d’hôtel. Là, ils se présentent comme des agents fédéraux, Grimes et Hutch, et lui demandent d’infiltrer une bande de hors-la-loi sévissant à la frontière du Mexique. En échange, ils promettent de le laver des soupçons qui pèsent encore sur lui en produisant un témoin du meurtre du juge Rensen à Las Mesas. Luke accepte. Durant son voyage vers le sud, il rencontre deux bandits qui attaquent la diligence dans laquelle il se trouve ; il s’agit de Florrie Thompson et de son frère Alan. Les ayant reconnus en ville mais leur ayant permis de se soustraire aux soupçons du shérif, il les accompagne à leur départ. Tandis qu’Alan retourne à la ferme des Thompson, Luke poursuit avec Florrie vers le sud. Au Mexique, elle le présente à sa « bande », dont l’un des membres, Tomaz, amoureux d’elle, accueille le nouveau venu avec froideur. Par un concours de circonstances, Luke est informé qu’une autre bande, celle de Batlin, s’apprête à attaquer une banque ; il découvre aussi que Florrie travaille en liaison avec le shérif local, Gruner, qui tend ses filets pour accueillir les bandits. En outre, Florrie a une fille, Luisa, confiée à des religieuses, mais qu’elle espère reprendre lorsqu’elle en aura la possibilité. Une partie de l’argent qu’elle vole est reversée aux religieuses. Cependant, les sentiments naissant entre Luke et Florrie attisent la haine de Tomaz et finissent par mener au drame…

 

Avec Belinda J. Montgomery (Florrie Thompson), Ken Swofford (Grimes), James Best (Sheriff Gruner), L. Q. Jones (Batlin), David S. Sheiner (Wilson), Russell Wiggins (Alan Thompson), Mills Watson (Hutch), Gerald McRaney (Thorne), Frederick Herrick (Pollard) et George Ralph DiCenzo (Tomaz). Et avec Lucille Benson (Miss Agnes), John Crawford (Marshal Towne), Sam Edwards (Station Attendant), Rodolfo Hoyos (Jose), Harry Lauter (Marshal Charlie Benton), Victor Millan (Padre), Ruben Moreno (Mexican Farmer), Maria O’Brien (Luisa), Richard O’Brien (Sheriff), Marla Pennington (Blossom). Ecrit par Calvin Clements & John Mantley. Réalisé par Vincent McEveety.

 

Le scénario, plutôt confus, repose sur un enchaînement de fausses pistes au terme duquel Luke est libéré de la prime pesant sur sa personne, bien que ce ne soit pas par le moyen annoncé. La mission confiée par les deux agents fédéraux n’est qu’un prétexte à relancer Luke sur les routes pour le mettre en présence d’un nouvel avatar romantique. L’apparition de Zeb dans les derniers instants du téléfilm, maladroitement justifiée, ne fait qu’ajouter au caractère artificiel de l’épisode entier.

 

 

T 10

China Girl

(La petite Chinoise)

 

ABC, 16 avril 1979

 

Rosalind Chao (à dr.)

 

Soon-Tech Oh

 

Beulah Quo (à g.)

 

Fuyant la famine et attirés par les récits qui circulent sur l’Amérique, Leong Chung Hua et sa famille embarquent à Macao pour San Francisco. Sur le bateau qui emmène avec eux plusieurs dizaines de Chinois partis en quête de renouveau et de richesse, la fille de Chung, Li Sin, est violée par le maître déquipage. Parvenue à San Francisco, la famille est envoyée par la compagnie de Sam Yup au Wyoming, pour travailler dans une mine établie sur les terres du ranch Macahan. Là, Li Sin découvre bientôt qu’elle est enceinte ; son père, pour sauvegarder l’honneur de la famille, veut mettre à mort le bébé dès sa naissance, aussi se sauve-t-elle. Elle est recueillie par les Macahan qui la soignent et l’hébergent en attendant la venue du bébé.  Pendant ce temps, Kee, l’homme qu’aimait Li Sin en Chine et qui a promis de la rejoindre pour l’épouser, fait lui aussi le voyage de Macao à San Francisco. Il se met en quête de la jeune femme…

 

Avec Keye Luke (Leong Chung Hua), Beulah Quo (Ah Kam), Robert Ito (Chuck), Bill Fletcher (the Boatswain) et Soon-Teck Oh (Kee) et pour la première fois à l’écran Rosalind Chao (Li Sin). Et avec George Kee Cheung (the Jobber), John Fujioka (Song), Alvin Y. F. Ing (Sam Yup Broker), Dennis Sakamoto (Ho), Victor Sen Yung (Hospital Attendant). Et Ralph Ahn (Sam Yup), Chao-Li Chi (Storekeeper), Jerry Fujikawa (the Immigrant), J. D. Hall (the Black Man), Tad Horino (Chang), Joseph Kim (the Doctor) , Richard Lee-Sung (the Sentinel), Diana Lee Lum (the Prostitute), Peter Pan (Watchman), Gregory Schoon (Kee’s Friend), Virginia Wing (Kee’s Mother), Bill Zuckert (Ship’s Doctor). Ecrit par Calvin Clements, Jr. Réalisé par Joseph Pevney.

 

 

T 11

The Slavers

(Les marchands d’esclaves)

 

ABC, 23 avril 1979

 

Fernando Lamas

Quel secret terrible détruit en quelques semaines la tranquille famille Perez à Santa Rosa, au Mexique ? Le père, Armando, a enterré sa fille Teresa et brûlé sa maison ; la mère est morte quelques jours plus tard. Lorsque les lettres qu’il a écrites à Teresa lui reviennent avec la mention « esta persona no existe », Zeb Macahan s’inquiète et décide de partir pour Santa Rosa, accompagné de Josh. A la mort de Tap Henry (1978, part XII), Zeb lui a fait la promesse de veiller sur sa fille, Teresa, adoptée par les Perez ; aussi veut-il découvrir ce qu’il est advenu de la jeune fille. Mais à leur arrivée à Santa Rosa Zeb et son neveu apprennent le tragique destin de la famille Perez et se heurtent au silence du village entier, y compris d’Armando Perez. Ils creusent alors la tombe de Teresa, dans le désert, et découvrent un cercueil vide. Leurs recherches les conduisent alors à Rivertown, une ville étrange, peu engageante, où Zeb essaie de retrouver la trace de Teresa. Il rencontre finalement une femme qui dit être Teresa, vit de prostitution et lui demande de repartir ; ce qu’il s’apprête à faire lorsque Josh est enlevé et emmené sur un bateau, l’Angela Maria, en partance pour le Mexique. C’est donc là, au village de Puerto a Medio, que se rend Zeb afin d’attendre l’Angela Maria ; il y retrouve un homme qu’il avait déjà remarqué à Rivertown et auparavant à Santa Rosa. En voulant forcer cet homme à lui parler, il se retrouve arrêté car l’homme est en vérité le Colonel Luis Fierro, chef de la police. La jeune femme rencontrée à Rivertown est sa protégée, Dolores, à qui il avait demandé de se faire passer pour Teresa afin de dissuader Zeb de mettre son nez plus longtemps dans une affaire qui dépasse le sort de la seule Teresa et implique un trafic de femmes entre plusieurs pays…

 

 

 

 

Avec Fernando Lamas (Fierro), Joaquin Martinez (Amando Perez), John Doucette (Sheriff Boland), Beverly Garland (Hanna), Richard Evans (Druey), Roy Jenson (Trako) et Kim Cattrall (Dolores). Et avec Jorge Cervera, Jr (Luis), Dick Davalos (Captain Olini), Pilar Del Rey (Esperanza), Jose De Vega (Caballero), Med Flory (Sheriff Millet), Gina Gallego (Helena), Mike Gomez (Brother Carlos), Luise Heath (Mia), Rex Holman (Luther), Mark Lenard (Forane), Read Morgan (Morton), Eduardo Ricard (Padre), Natividad Vacio (Postmaster), Sam Vlahos (Alfredo). Ecrit par Dick Nelson. Réalisé par Joseph Pevney.

 

Le décor de Rivertown est le même que celui de Macao et San Francisco dans le téléfilm précédent. On remarque sur un écriteau l’inscription « Sam Yup », nom de lo’un des personnages de « La petite Chinoise ». Santa Rosa est figurée par le village mexicain déjà utilisé dans « Luke ». Ce « recyclage » et le tournage en grande partie réalisé en studio (pour toutes les scènes de Rivertown et celles qui se déroulent sur le pont de l’Angela Maria à Puerto a Medio) confèrent à l’épisode un aspect « cheap ».

 

Fin

 

FICHE TECHNIQUE

 

Producteur exécutif : John Mantley.

Produit par John G. Stephens.

Executive Story Consultant : Calvin Clements.

Développé pour la télévision par Albert S. Ruddy et Jim Byrnes.

 

Thème musical de Jerrold Immel.

Musique de Bruce Broughton (sauf 4 et 9) et  John Parker (4, 9).

Superviseur de la musique : Harry V. Lojewski.

 

Producteur associé : John A. Fegan, Jr. Directeur de la photographie : Edward R. Plante. Directeur de la photographie 2nde équipe : Michael P. Joyce (6). Directeur artistique : Arch Bacon. Montage : Gregory Prange (1, 2, 7, 9), Steven C. Brown (3, 5, 6, 11), Joe Morrisey (4, 8, 11), Neil McDonald (10), John A. Fegan Jr (10). Directeur de production : Hal Klein. Assistants réalisateurs : Michael N. Kusley (1, 2, 5, 6, 8, 9), Lorin B. Salob (3, 4, 7, 10, 11). 2nds assistants réalisateurs : Mary Lou Maclaury (1, 2, 3, 6, 10), Lawrence S. Brooks (4, 5, 7, 8, 11), Richard Prince (9). Décorateur de plateau : Herman N. Schoenbrun. Monteurs musique : Scott Perry, Jr (1 à 4, 6), Joanie Diener (5, 7, 8, 9, 10, 11). Monteurs son : Thomas C. McCarthy (1, 2, 10, 11), Jack Cheap (3, 5, 8), Dick McCarty (4, 6, 7, 9). Chefs accessoiristes : Earl W. Huntoon, Jr (1, 2, 5, 6, 8, 9), Earl Gawthorpe (3, 4, 7, 10, 11). Son : Gene Garvin (1, 2, 3, 6, 10), Larry Hadsell (4, 5, 7, 8, 9, 11), Hal Watkins CAS. Supervision script : John C. Dutton. Costumier : Bob Magahay. Costumière : Gilda Craig. Maquillage : Richard Cobos, Tony Lane. Coiffures : Joan Phillips (1 à 6, 8 à 11), Mary Hadley, Steve Robinette (7). Casting : Pam Polifroni. Coordonnateur Action: Richard A. Lundin. Coordonnateur cascades: Ben Bates. Effets spéciaux : Bill Balles.

Les peintures de Charles M. Russell sont utilisées avec l’autorisation de : C. M. Russell Museum, Great Falls, Montana ; Mackay Gallery, Montana Historical Society ; Brown & Bigelow a Saxon Company.

Tourné en Metrocolor. Trucages et effets optiques MGM. Caméras et objectifs Panaflex par Panavision.

 

Une production John Mantley

en association avec MGM Television.

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1970s
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :