Guide réalisé par Thierry Le Peut

 

 

 

 

 

saison 1  -  saison 2  -  saisons 3 à 5  -  saisons 6 à 12  -  saison 13  -  saison 14

 

La série et les photos sont © CBS-Paramount. All rights reserved.

 

 

Saison 13

(1971-1972)

 Avec Lorne Greene (Ben Cartwright), Dan Blocker (Hoss Cartwright), Michael Landon (Joe Cartwright), Mitch Vogel (Jamie Hunter Cartwright).

Créé par / producteur exécutif David Dortort

Produit par Richard Collins

 

13.01  The Grand Swing

NBC, 19 septembre 1971

Adaptation de Ward Hawkins et John Hawkins, histoire de William Koenig

Réalisé par William F. Claxton

Blessé que son père ne lui fasse pas suffisamment confiance pour conduire un chariot par une route dangereuse que ses frères ont empruntée bien des fois, Jamie passe outre les recommandations de Ben et mène ses chevaux par cette route. Il en perd le contrôle et le chariot va verser au fond d’un précipice. Le chariot est détruit et l’un des chevaux doit être abattu. Jamie est très affecté et trouve naturel que Ben le punisse ; il est prêt à faire ses paquets et à quitter Ponderosa. Pourtant, Ben, au lieu de lui faire des récriminations, l’emmène avec lui dans un tour de plusieurs jours, pour visiter les parties reculées de Ponderosa et les employés qui y vivent. Ils surprennent des prospecteurs installés illégalement, qu’ils livrent à la justice ; sauvent Bill Cooper des mains des frères Trapp, qu’ils emmènent aussi ; rendent visite au vieil Indien Tall Pony que Ben paye pour tuer les loups mais qui, trop vieux à présent, attend la mort dans son tipi, sa petite-fille White Squirrel étant réduite à tuer des bœufs de Ponderosa pour les nourrir tous les deux. Jamie est marqué par la compassion de son père qui promet à Tall Pony un fusil, des couvertures et de la nourriture, et le laisse vivre sur ses terres en sachant qu’il n’est plus en mesure de tuer les loups. Ils passent aussi par la ferme de Clint Rush et de sa femme Betsy qui, seuls au milieu des plaines, ont quelque peine à faire vivre leur mariage en même temps que le bétail de Ponderosa. Ces rencontres, les incidents qui émaillent le voyage, la promiscuité avec son père au cœur des beautés naturelles de Ponderosa sont pour Jamie une meilleure leçon de vie que n’importe quelle punition. Au retour, ils s’arrêtent auprès d’un arbre-témoin, borne milliaire naturelle dressée dans les plaines, sur l’écorce duquel Hoss et Joe ont gravé leur nom il y a longtemps. Ben invite Jamie à y graver le sien à son tour, avant de rentrer, ensemble, au ranch…

Charlotte Stewart
Ralph Moody
Mitch Vogel & Mary Mayumi

 

Med Flory
Raymond Guth
Duane Grey

 

Bill Shannon & Ted Gehring
Lane Bradford
Chuck Bail

 

Avec Charlotte Stewart (Betsy Rush), Med Flory (Clint Rush), Ted Gehring (Harlow Trapp). Et avec Ralph Moody (Tall Pony), Raymond Guth (Bill Cooper), Lane Bradford (Jake Rasko), Bill Shannon (Charlie Trapp), Mary Mayumi (White Squirrel), Chuck Bail (Kale), Duane Grey (Sheriff Snell).

 

 

 

L’épisode vaut par son sujet, une belle leçon d’humanité et de direction paternelle donnée à Jamie par Ben, mais aussi par les décors naturels qui font goûter au spectateur la beauté de Ponderosa – et celle du Garner Ranch, dans la forêt nationale de San Bernardino, où fut réalisé le tournage. Lorne Greene trouve ici l’occasion de peindre un Ben Cartwright en pleine possession de ses moyens, sûr de lui quand il s’agit de faire régner la justice sur ses terres, généreux et amical avec ses employés, plein d’humanité avec les malheureux et capable de donner une belle leçon de vie et de responsabilité à son fils adolescent sans élever ni la main ni la voix. Les grands espaces qu’ils traversent ensemble évoquent certains épisodes de Gunsmoke ou la mini-série Lonesome Dove, donnant à l’histoire une profondeur dont la solennité provient de la nature, décor indifférent et grandiose des petites actions des hommes. L’avidité, la vie, l’amour, la mort sont joués par les différents personnages que rencontrent le père et le fils sur leur route.

A la fin de l’épisode, Ben montre à Jamie, gravés sur l’écorce de l’arbre-témoin, les noms de Hoss et Joe. Jamie grave à son tour le sien. Mais du nom d’Adam, aucune trace.

 

 

 

13.02  Fallen Woman (Une femme perdue)

NBC, 26 septembre 1971

Ecrit par Ward Hawkins

Réalisé par Lewis Allen

Dan Blocker et Susan Tyrrell

Dan Blocker et le petit Johnny Lee

Le témoignage de Hoss envoie le fermier Conway en prison pour cinq ans. Sa femme Jill, une alcoolique au bord du désespoir, jette son petit garçon de cinq ans, Petey, dans les jambes de Hoss en lui disant de s’en occuper puisqu’elle n’en est pas capable. Hoss ramène l’enfant avec lui à Ponderosa, où il trouve un environnement heureux et l’attention qu’il n’a jamais eue chez lui. Pourtant, sa mère lui manque et Jill Conway a beau prétendre le contraire son enfant lui manque également. Hoss, en lui rendant visite, est malade de la voir se négliger totalement. Le temps passant, le juge Simms souhaite trouver une solution durable pour l’enfant et propose à Hoss de l’adopter. Répugnant à enlever l’enfant à sa mère, Hoss laisse traîner les choses aussi longtemps que possible mais fait néanmoins signer à Jill un document d’adoption. Finalement, la voyant s’enfoncer dans la misère et l’abandon, il l’oblige à se laver puis la conduit en ville pour lui acheter des vêtements. Il l’emmène ensuite dans une ville voisine et la présente au Dr Samuel Hubert, qui cherche une employée de maison. L’homme, âgé, est un personnage tranquille et bienveillant, qui offre à Jill la stabilité et la confiance qui lui permettent de vaincre son addiction pour l’alcool et de trouver une utilité qu’elle n’a sans doute jamais ressentie. Elle continue cependant de prétendre que son enfant ne lui manque pas et de dire à Hoss qu’il peut le garder. Hoss, pourtant, ne peut s’y résoudre. Un jour, il décide donc d’emmener l’enfant voir sa mère…

Susan Tyrrell
Johnny Lee

 

Arthur O'Connell
Lilian Field

 

Ford Rainey
Victor Sen Yung

 

Avec Susan Tyrrell (Jill Conway), Arthur O’Connell (Samuel Hubert, M.D.). Et avec Ford Rainey (Judge Simms), Johnny Lee (Petey [Conway]), Lilian Field (Katie Tomlin [la couturière]), Stuart Nisbet (Colter), Fletcher Allen (Becker), Victor Sen Yung (Hop Sing).

Hoss est le maître d’œuvre de cette histoire touchante où il joue le rôle de sauveur pour un petit garçon et sa mère. Susan Tyrrell campe une femme alcoolique si convaincue de son insignifiance qu’elle renonce à son propre petit garçon mais aussi à son amour-propre. Hoss, en la prenant en charge, l’oblige à un changement qui révèle l’humanité et la fragilité sous la couche de crasse, derrière les relents d’alcool et l’attitude bravache.

 

13.03  Bushwhacked ! (Le tipi et la roue de chariot)

NBC, 3 octobre 1971

Ecrit par Preston Wood

Réalisé par William Wiard

Le rancher Tom Griswold trouve Joe presque mort au milieu de ses terres, loin des routes fréquentées, et le ramène à sa ferme où il reçoit les premiers soins administrés par sa femme Pat et leur fille Julia. Joe a reçu une balle dans le dos et une autre dans la jambe. Prévenus par télégramme, Ben et Hoss arrivent promptement et trouvent le Dr Scully au chevet de Joe, en proie au délire. Scully, ancien chirurgien militaire, a les compétences pour le soigner mais il est très réservé sur ses chances de s’en sortir. Ben et Hoss questionnent les employés du ranch et se rendent sur les lieux à la recherche d’indices permettant de découvrir ce qui est arrivé, en dépit de la mauvaise volonté du shérif Truslow. Pendant ce temps, Joe se débat avec les images que le délire anime dans son esprit en proie à la fièvre. Une roue de chariot et un tipi reviennent constamment dans ces images. Ben autorise le Dr Scully à retirer la balle dans le dos de Joe, en dépit du risque que l’opération fait courir à sa vie. Il survit et ses propos finissent par être compréhensibles, même s’il reste très affaibli et à demi-inconscient. Il parle de la roue et du tipi. Les deux images prennent bientôt un sens pour Ben quand il découvre que la marque du ranch Griswold est un tipi figurant les initiales TP, Tom et Pat, et que la roue de chariot est celle d’un ranch voisin. Cet indice conduit Ben à reconstituer la mésaventure de Joe : il a surpris des cow-boys changeant la marque du tipi en celle de la roue pour voler les bêtes de Griswold. Les deux cow-boys qui lui ont tiré dessus, au même moment, s’inquiètent de le voir presque sorti d’affaire et décident de le tuer avant qu’il ne puisse parler…

Peggy McCay
Walter Barnes

 

Richard O'Brien
Keith Carradine

 

David Huddleston
Bill Stevens

 

Avec Peggy McCay (Pat Griswold), Richard O’Brien (Tom Griswold), David Huddleston (Dr Scully). Et avec Walter Barnes (Sheriff Truslow), Tony Colti (Orv), Bill Stevens (Fenton), Victoria Thompson (Julia [Griswold]), Keith Carradine (Ern), Sandy Rosenthal (Steen), Evans Thompson (Flanders).

 

 

 

La mise en danger de Joe et le cadre naturel – que la production a trouvé à Old Tucson en Arizona, lieu de tournage de nombreux westerns dont la série Le Grand Chaparral – font de cet épisode l’un des plus saisissants de la série. Il faut y ajouter la réalisation inspirée de William Wiard, qui fait vivre à Joe des scènes de cauchemar récurrentes où, poursuivi par une roue de chariot qui roule derrière lui comme animée d’une vie propre, il se réfugie dans un tipi qui change de taille d’une scène à l’autre, minuscule dans la main de Joe, de taille moyenne à côté de lui et gigantesque quand il y entre. Ben et Hoss y apparaissent dans des ombres inquiétantes ou magnifiés par une contre-plongée, l’ensemble des images de cauchemar baignant dans une brume qui altère les formes et les proportions. Mais il faut y ajouter encore la partition originale de David Rose qui confère à l’histoire une dimension épique et un sentiment de tension culminant dans le dénouement, où la vie de Joe est plus que jamais menacée.

Un document trouvé sur Joe par le rancher Griswold porte la date du 12 juin 1869, après laquelle l’épisode se déroule.

L’un des tout premiers rôles de Keith Carradine, qui joue l’un des employés de Griswold.

Mitch Vogel n’apparaît pas dans l’épisode et n’est pas crédité au générique.

 

13.04  Rock-A-Bye Hoss (Le juge Hoss)

NBC, 10 octobre 1971

Ecrit par Preston Wood, histoire de Robert Vincent Wright

Réalisé par Herschel Daugherty

Ellen Moss et Patricia Harty

Cindy Eilbacher et Mitch Vogel

 

L’Association des Commerçants de Virginia City décide d’organiser un concours de bébés pour éveiller l’attention des habitants. Hoss accepte d’être l’un des trois juges. Commence alors l’une des périodes les plus pénibles de toute sa vie : car les mères de Virginia City, dans leur désir irrationnel de voir leur bébé préféré à tous les autres, poursuivent les juges pour les influencer et certaines sont prêtes à des félonies inimaginables pour éliminer leurs concurrentes. Cissy Porter va ainsi jusqu’à menacer de révéler le secret de la couturière Elaine Summers – le bébé dont elle prétend être la tante est en réalité le sien, qu’elle a eu hors mariage – si Hoss ne vote pas pour son petit Michael. Mais même la famille de Hoss s’y met : Jamie essaie de l’influencer après avoir reçu un baiser de la sœur de l’un des bébés en lice, et Hop Sing le prive de nourriture « saine » parce qu’il refuse de se prononcer d’emblée pour un magnifique petit bébé chinois qui est l’un de ses cousins ! Et voilà que Joe s’y met aussi, tout en faisant mine de compatir à ses malheurs. Quant aux maris de certaines de ces dames, leurs femmes leur faisant la vie impossible, soit ils se mordent les doigts de l’idée qu’ils ont eue (ce sont les commerçants), soit ils s’en prennent aux juges pour les intimider – mal leur en prend quand ils se frottent à Hoss, mais quand même… Hoss, pourtant, refuse de céder à toutes ces formes d’intimidation et s’en tient à l’exigence d’impartialité. Il lui faut cependant convaincre ses deux compères d’en faire autant, alors qu’ils tremblent de tous leur corps…

Patricia Harty
George Furth
E.A. Sirianni & Jack Manning

 

Edward Andrews
Ivor Francis
Remo Pisani & Al Checco

 

Ellen Moss
V. Sen Yung & Helen Funai
Jan Burrell

 

Avec Patricia Harty (Cissy Porter), Edward Andrews (Bert), Ellen Moss (Elaine Summers), George Furth (Jim), Ivor Francis (Charlie). Et avec Al Checco (Rufus), Jack Manning (Henry Clagger), E.A. Sirianni (Lon Meecham), Darrell Sandeen (Mar’), Remo Pisani (Joel Sawyer), Victor Sen Yung (Hop Sing), Jan Burrell (Clara), Gillian Spencer (Edith), Helen Funai (Lim Toy), Joyce Perry (Roseann), Don Chuy (Matt Tait), Cindy Eilbacher (Cathie), Ralph James (gambler).

Le ton cette fois est celui de la comédie mais derrière les situations plaisantes se dessine une peinture acerbe de la « bonne société » des dames de Virginia City, au point que l’un des commerçants à l’origine de l’idée du concours finit par évoquer le rôle des femmes dans les guerres de l’Antiquité, confondant guerre de Troie et guerres puniques. Patricia Harty est exaspérante à souhait dans le rôle de la plus suffisante de ces dames, sournoise et odieuse, mais les autres finalement ne valent pas mieux, se servant de leur progéniture pour se faire valoir elles-mêmes, formant une armée de furies qui poursuivent Hoss jusqu’à Ponderosa et ne lui laissent aucun répit. L’une, pourtant (soyons honnête), la modeste couturière, se distingue du lot de mégères-saintes-nitouches par sa discrétion et son absence de malice, qui précisément en font une victime idéale. L’épisode se referme sur une conclusion mi-figue mi-raisin, assortie d’une leçon de morale, mais le constat amer n’en demeure pas moins.

 

13.05  The Prisoners (Le prisonnier)

NBC, 17 octobre 1971

Ecrit par Arthur Heinemann

Réalisé par William F. Claxton

Priscilla Garcia et Manuel Padilla

Ben, Hoss et Joe trouvent un homme dans les montagnes avec des menottes aux poignets. Il raconte qu’il cherche du secours pour le shérif qui l’emmenait en prison, et indique à Joe où trouver le pauvre homme, blessé. Le shérif Morehouse est effectivement blessé ; il met en garde cependant les Cartwright contre l’apparente honnêteté de son prisonnier, accusé de vol et de meurtre. Joe accepte de les accompagner afin de prêter main forte au shérif en cas de besoin. Mais leur prisonnier, Hank, réussit à surprendre et tuer le shérif, laissant ensuite Joe pour mort après lui avoir tiré dessus. Joe n’est que légèrement blessé et, sitôt le shérif enterré, il suit à pied la piste du prisonnier qui s’est enfui avec les trois chevaux. Il le retrouve dans une cabane où sont alités Maria et son jeune frère Pedro, en proie à une forte fièvre, et dont le père vient de mourir. Hank croyait recevoir l’aide du défunt et, redevenu le prisonnier de Joe, il fait croire à Maria et Pedro que c’est Joe aui est le meurtrier. Joe reste pour les soigner mais il doit se garder d’eux autant que de Hank, qui ne cesse par ailleurs d’affirmer que des complices le rejoindront bientôt. Pedro, croyant Hank, essaie de le libérer avant d’être maîtrisé par Joe. Bientôt, cependant, un complice arrive bel et bien, Yancy, et Pedro aide de nouveau Hank à se libérer, plaçant Joe dans une position plus difficile que jamais…

Michael Witney
Manuel Padilla

 

Morgan Woodward
Michael Landon

 

Priscilla Garcia
Bob Hoy

 

Avec Michael Witney (Hank Simmons), Morgan Woodward (Sheriff Clyde Morehouse). Et avec Priscilla Garcia (Maria), Bob Hoy (Yancy), Victor Sen Yung (Hop Sing) et Manuel Padilla (Pedro).

Si l’histoire n’est pas surprenante, elle n’en est pas moins bien menée. Woodward et Witney donnent de la consistance à leurs personnages et Witney en particulier campe un meurtrier dangereusement suave et convaincant, version humaine du cobra qui charme ses victimes pour mieux les surprendre. La moitié de l’épisode repose sur le doute qu’il instille dans l’esprit de Maria et surtout Pedro, pour en faire ses alliés contre Joe.

Mitch Vogel n’apparaît pas dans l’épisode et n’est pas crédité au générique.

 

13.06  Cassie (Cassie)

NBC, 24 octobre 1971

Ecrit par True Boardman

Réalisé par Herschel Daugherty

Mitch Vogel et Lisa Gerritsen

Les Cartwright entourent Prince Omar

 

A Carson City, Hoss achète un bel étalon, Prince Omar, dans une vente aux enchères. La vente est observée avec satisfaction par Kevin O’Casey mais avec tristesse par sa femme Norma et sa fille Cassie. Celles-ci ont fait leurs bagages et s’apprêtent à quitter Kevin, fatiguées de ses promesses non tenues et de ses mensonges perpétuels. Durant des années, elles ont accepté sa manière de vivre, fondée sur l’escroquerie, mais elles n’en peuvent plus. Voyant la tristesse de la petite Cassie qui est très attachée à Prince Omar, les Cartwright invitent la mère et la fille à séjourner à Ponderosa, où l’on doit fêter l’anniversaire de Jamie, à qui est destiné le cheval. Mais Kevin les y suit, faisant mine tout d’abord d’y être arrivé par hasard, sans savoir qu’elles y étaient. Il jure qu’il s’est amendé et qu’il est décidé à leur offrir enfin le ranch qu’il leur a si souvent promis, prélude à une vie honnête. Norma aimerait le croire, mais Cassie s’y refuse. Elle avoue à Hoss l’escroquerie dont son père l’a forcée déjà plusieurs fois à se rendre complice : il vend Prince Omar puis il s’arrange pour que le nouveau propriétaire accepte de faire courir l’animal contre un autre cheval, que monte Cassie. Or, celle-ci est une cavalière hors pair, qui remporte immanquablement la course. Kevin récupère ainsi Prince Omar tout en gardant le prix de la vente. Prévenu, Hoss n’est donc pas surpris lorsque Kevin, l’air de rien, le défie d’accepter une course, profitant de la joie et de la confiance qui règnent à la fête d’anniversaire de Jamie. Aussi Ben et Joe sont-ils inquiets de voir Hoss entrer dans le jeu, comme s’il était dupe. C’est que Hoss a une idée derrière la tête : feignant un brusque mal de dos, il fait monter Prince Omar par Cassie. L’enfant court donc contre son propre père. Alors qu’elle est à deux doigts de remporter la course, elle fait une chute. Kevin, stoppant net son cheval, se précipite auprès d’elle, oubliant l’enjeu pour l’amour de sa fille. Un geste qui rend à l’enfant une part de la confiance perdue en son père et qui augure, tous veulent l’espérer, d’un nouveau départ pour la famille O’Casey…

Jack Cassidy
Dan Blocker
Jan Arvan

 

Diane Baker
Walker Edmiston
Elliot Lindsey

 

Lisa Gerritsen
Lindsay Workman
Harry Holcombe

 

Avec Jack Cassidy (Kevin O’Casey), Diane Baker (Norma O’Casey), Lisa Gerritsen (Cassie O’Casey). Et avec Walker Edmiston (auctioneer), Lindsay Workman (Kendall), Jan Arvan (Jensen), Elliot Lindsey (Larson), Harry Holcombe (Doc Martin).

Episode familial qui n’a pas grand-chose de westernien. Les Cartwright offrent une fois encore l’hospitalité sur une base très mince, afin que l’intrigue puisse se dérouler dans le décor restreint de Ponderosa. Certaines scènes sont filmées dans la forêt nationale de Los Padres. Jack Cassidy, que l’on connaît en méchant de service dans Columbo ou Mission : Impossible, est ici un escroc invétéré qui n’en est pas moins sincèrement attaché à sa famille.

Jack Cassidy et Diane Baker

 

13.07  Don’t Cry, My Son (Mark Sloan Junior)

NBC, 31 octobre 1971

Ecrit par Michael Landon

Réalisé par Michael Landon

Richard Mulligan

Le Dr Mark Sloan et son épouse Ruth rayonnent : dans deux semaines, Ruth donnera le jour à un bébé. Mais, alors que Mark est appelé à mettre au monde le bébé d’Eli et Annie Johnson, sa femme, seule à la maison, fait une fausse couche. Bouleversée par la mort de son enfant, elle reproche à Mark son absence et décide de le quitter. Mark, dévoré par le chagrin et la culpabilité, emmène avec lui le bébé des Johnson en quittant Annie après une visite. La jeune mère, dans la chambre, ne le voit pas faire, et le père est au travail. Quand la disparition est constatée, Ben, qui est un ami personnel des Sloan, accompagne le shérif Clem Foster chez les Johnson, puis se rend chez Mark afin de le questionner sur ce qu’il aurait pu voir. Mark les accueille devant sa porte, répond à leurs questions puis les laisse partir. Après des heures de vaine recherche avec les volontaires des environs, les Johnson perdent espoir de retrouver leur enfant. Ben, prenant une chambre à l’hôtel plutôt que de rentrer chez lui pour se reposer, y rencontre Ruth, qui s’y est installée en attendant la diligence du soir. Surpris d’apprendre qu’elle avait déjà quitté sa maison quand il y est passé la veille avec le shérif, alors que Mark prétendait qu’elle était à l’intérieur, s’inquiète et commence à soupçonner le médecin d’avoir pris l’enfant des Johnson. Il en a la confirmation en retournant chez Mark avec Clem, mais le médecin refuse d’ouvrir la porte et ouvre le feu sur Ben et le shérif. Retranché chez lui, il est persuadé que le bébé qu’il protège est son enfant et ne laissera personne le lui prendre. Ben se tourne vers Ruth en espérant qu’à elle au moins il acceptera de parler…

Diane Shalet

 

Richard Mulligan

 

Dan Ferrone

 

Avec Richard Mulligan (Dr Mark Sloan), Diane Shalet (Ruth Sloan). Et avec Dan Ferrone (Eli Johnson), Ann Whitsett (Annie Johnson) et Bing Russell (Clem).

Michael Landon écrit et dirige un épisode qui, sans surprise, insiste sur le pathos. Richard Mulligan et Diane Shalet s’acquittent honorablement de leurs rôles de parents éprouvés par la perte de leur bébé, dont l’un perd la raison au point d’enlever un autre enfant. La réalisation se caractérise par des plans prolongés sur les visages ou les mains et par une pesanteur qui repose, aussi, sur des scènes longues, en particulier le dernier acte. Ben Cartwright est transformé ici en assistant non officiel du shérif, qu’il accompagne partout et qui semble s’en remettre à lui pour prendre des décisions. Landon filme cependant Lorne Greene seul avant de se joindre à lui dans une scène qui a pour but d’appuyer davantage encore l’ambiance lourde de l’épisode. On y voit Greene derrière une vitre battue par la pluie, le regard perdu, puis allant s’asseoir devant un feu, le regard toujours perdu.

Comme dans « He was only seven », 13.22, la phrase-titre est prononcée deux fois par le protagoniste (ici Mulligan, là Roscoe Lee Browne), en gros plan, à la fin du premier acte puis à la fin de l’épisode.

Mitch Vogel n’apparaît pas dans l’épisode et n’est pas crédité au générique.

Dan Ferrone avec Lorne Greene et Bing Russell

 

13.08  Face of Fear

NBC, 7 novembre 1971

Ecrit par Ken Pettus

Réalisé par Chris Christenberry

Mitch Vogel et Jewel Blanch

Griff Bannon rencontre Lloyd Trumbull au bord d’une rivière. Trumbull se rend à Virginia City pour y collecter un héritage. Bannon le tue et lui vole ses papiers. Alors qu’il est occupé à lui faire les poches, une adolescente le voit depuis l’autre rive de la rivière. Effrayée, elle s’enfuit. Bannon se sauve à son tour et Jamie, qui occupe à ce moment-là la place abandonnée par sa camarade Neta Thatcher, ne voit que son dos. Il prévient son père qui avertit le shérif Foster. Mais quand Jamie les amène au bord de la rivière ils n’y trouvent aucun cadavre. Neta, quant à elle, a été si effrayée par la scène qu’elle refuse d’en parler, surtout à son père qui est avec elle d’une telle sévérité qu’il croirait à un mensonge et la punirait. Bannon, qui ignore que Jamie l’a aperçu de dos, se présente au bureau de l’avocat Garroway avec les papiers de Trumbull et arrive aisément à se faire passer pour celui-ci. Il est déçu d’apprendre qu’il faudra une dizaine de jours au moins pour toucher l’argent de l’héritage de « son oncle » et doit, en attendant, trouver un emploi. Il se fait embaucher par Ben Cartwright qui procède au rassemblement de son bétail. Le lendemain, alors que Ben a chargé Jamie de montrer les environs à Trumbull, celui-ci est présent lorsque le shérif Foster vient poser quelques questions à Jamie. Il a par ailleurs appris de Garroway l’identité de l’adolescente qui l’a vu près du corps du vrai Trumbull. Alors que M. Thatcher s’inquiète du comportement de sa fille et pense qu’elle lui cache quelque chose, peut-être une « aventure » avec un garçon, Bannon tombe sur Jamie et Neta au moment où le jeune garçon a réussi à la convaincre de raconter au shérif ce qu’elle a vu. Ils s’enfuient et parviennent à semer leur poursuivant, attendant la nuit pour courir jusqu’à Ponderosa. Bannon les y retrouve, hélas, et il n’y a guère que Hop Sing à la maison, les hommes étant partis rassembler les bêtes…

Bradford Dillman
Athena Lorde
Bing Russell

 

Donald Moffat
Chick Chandler
Victor Sen Yung

 

Jewel Blanch
Lou Frizzell
Tom Gilleran

 

Avec Bradford Dillman (Griff Bannon), Donald Moffat (M. Thatcher), Jewel Blanch (Neta Thatcher). Et avec Athena Lorde (Miss Griggs), Chick Chandler ([Martin F.] Garroway), Bing Russell (Clem [Foster]), Victor Sen Yung (Hop Sing), Tom Gilleran ([Lloyd] Trumbull), Susan Joyce (Wilma) et Lou Frizzell (Dusty Rhodes).

Un épisode à base d’intrigue criminelle mais proche aussi de la tendance Petite maison dans la prairie par l’importance donnée aux enfants, à l’école et aux déplacements entre la maison et l’école. Dans l’épilogue, Jamie fait briller le buggy familial pour emmener Neta en pique-nique ! La relation difficile entre Neta, adolescente effrayée, et son père qu’une tendance paranoïaque rend excessivement sévère, ajoutée au rôle moralisateur de l’institutrice complète le côté « scènes de la vie quotidienne d’une petite ville de l’Ouest » que l’on retrouvera dans la série suivante de Michael Landon.

Dan Blocker, Mitch Vogel et Michael Landon

Lorne Greene et Bing Russell

 

13.09  Blind Hunch (Le mensonge de Will Hewett *)

NBC, 21 novembre 1971

Adaptation de John Hawkins et Robert Pirosh, histoire de Robert Pirosh

Réalisé par Lewis Allen

Rip Torn et Mitch Vogel

Jamie rencontre un cavalier aveugle sur la route, qui lui demande de le guider jusqu’à la ferme de Sam Hewitt. L’homme est le frère de Sam, Will Hewitt, et il veut toucher la tombe du défunt. Il accompagne ensuite Jamie à Ponderosa, où la veuve, Laurie Hewitt, est sur le point de partir pour Carson City avec son père, McKey, et son bébé. Will, lui, reste à Virginia City où il a l’intention de découvrir qui a assassiné son frère. Il rencontre l’adjoint du shérif et interroge l’homme qui a retrouvé Sam mort, Keeley, dans le saloon Golden Nugget qu’a racheté Pat Clayton et qui fait également office de bureau d’enregistrement des concessions, où les prospecteurs viennent faire expertiser leurs pépites par Clayton. Même si Sam était censé chasser au moment de sa mort, Will pense que celle-ci peut être liée aussi à l’activité de prospecteur de son frère. Séjournant à Ponderosa sur l’invitation de Ben, il demande à Jamie de le conduire jusqu’au lieu où son frère a été retrouvé. Là, cachée sous les cendres d’un feu éteint, il trouve une boîte contenant la montre de Sam et onze pépites. Il rapporte celles-ci à Clayton qui confirme qu’elles contiennent de l’or. Puis il emporte les précieux cailloux en faisant savoir à Clayton qu’il sera seul ce soir-là dans la cabane de son frère. Son intuition est payante : un homme vient l’y trouver, décidé à mettre la main sur l’or…

Rip Torn
Loretta Leversee
Larry Ward

 

Michael Landon
Mitch Vogel
James Chandler

 

Don Knight
Charles Maxwell
Robert Ridgely

 

Avec Rip Torn (Will Hewitt), Don Knight (Patrick Clayton). Et avec Loretta Leversee (Laurie Hewitt), Charles Maxwell (Keeley), Robert Ridgely (bartender), James Chandler (McKey) et Larry Ward (deputy).

Episode à gimmick : tout repose sur la cécité de Will Hewitt, qui voyage à cheval sans rien voir devant lui et résout un mystère que le shérif n’a pu élucider. L’aveugle plus voyant que le voyant est un thème classique et ABC diffusait durant cette saison Longstreet, où James Franciscus était un enquêteur aveugle. Malgré la sympathie que l’on peut éprouver pour le personnage de Hewitt et sa quête de vérité, l’histoire se déplace aussi lentement que l’aveugle et reste tirée par les cheveux… jusqu’à la surprise finale, qui n’y change rien mais apporte tout de même un… éclairage différent. Jamie sert de guide à Rip Torn durant une partie de l’épisode et participe au dénouement.

Le saloon Golden Nugget se trouve juste à côté du Piper Opera House (que l’on a découvert dès le premier épisode de la série).

* au lieu de Hewitt, si c’est bien le titre français

 

13.10  The Iron Butterfly

NBC, 28 novembre 1971

Ecrit par Harold Swanton

Réalisé par Leo Penn

Mariette Hartley et Dan Blocker

Miss Lola Fairmont, la célèbre actrice, est attendue à Virginia City pour une représentation de Roméo et Juliette. Mais le pont que la diligence doit emprunter pour arriver en ville s’est effondré et personne ne se préoccupe de le réparer, aussi Hoss entreprend-il de s’en charger seul car il voue une véritable admiration à Lola Fairmont et il ne veut pas que ce contretemps gâche son séjour à Virginia City. La tâche est cependant trop grande et Hoss devra finalement porter la dame et sa malle jusque sur l’autre rive avant de la conduire dans son propre chariot. Ils s’arrêtent au relais de Juniper Creek où les attend le fils du Sénateur Bennett, Carson Jr. L’homme passe pour amoureux de Lola Fairmont mais la brutalité qu’il emploie avec elle amène Hoss à s’interposer. Bennett lui porte un violent coup de tisonnier et Lola ne voit pas d’autre moyen de l’arrêter que de lui tirer dessus. Devant Fontaine qui accourt, Hoss se charge de la responsabilité du coup de feu et ordonne à l’homme d’emmener l’actrice jusqu’en ville. Lui-même n’arrivera jamais jusqu’à Ponderosa car sa blessure lui fait perdre connaissance sur la route. Il est découvert par Grady, qui vit seul dans sa cabane avec son cheval et ses chiens pour seule compagnie. Grady le soigne et, l’entendant appeler « Lola » à plusieurs reprises, se rend finalement en ville où la banderole accrochée pour la venue de la comédienne le conduit jusqu’à celle-ci. Il ne lui laisse guère le choix et l’exhorte à l’accompagner. Lola apporte alors ses soins à Hoss, qui se remet de sa blessure. Il lui avoue l’admiration qu’il a pour elle depuis qu’il l’a vue jouer à San Francisco et elle en est touchée. Le sacrifice qu’il a décidé de faire pour lui éviter d’assumer la responsabilité de son acte la touche plus profondément encore et lui pose un cas de conscience. Quand Joe les retrouve et les emmène à Ponderosa, le Sénateur Bennett Sr s’y trouve, décidé à obtenir justice du meurtre de son fils. Elle se dresse face à lui en disant la vérité et en affirmant qu’elle la clamera haut et fort devant une cour de justice si le Sénateur y tient. La brutalité de son fils sera alors connue du public et tant pis si le scandale sonne la fin de la carrière de Lola Fairmont…

Mariette Hartley
Peter Whitney
Ray Teal

 

Stefan Gierasch
John McCann
Red Currie

 

Allen Garfield
Mills Watson
Jack Collins

 

Avec Mariette Hartley (Lola Fairmont), Stefan Gierasch (Grady), Allen Garfield (Charlie), Peter Whitney (Sénateur Carson Bennett). Et avec Jack Collins (Mayor / le maire), John McCann (Carson Bennett, Jr), Ray Teal (Sheriff Coffee), Red Currie (driver / le conducteur de la diligence) et Mills Watson (Fontaine).

On ne verra pas Lola Fairmont sur scène mais elle déclame tout de même quelques vers de Roméo et Juliette et surtout elle prend en charge la ruade finale contre le fier et tyrannique Sénateur Bennett qui menace de ruiner la famille Cartwright si elle se dresse en travers de la justice qu’il entend obtenir pour son fils. Le dilemme de Lola Fairmont occupe une grande partie de l’épisode : doit-elle accepter qu’un innocent soit accusé de son crime, ou doit-elle dire la vérité ? L’autre aspect de l’intrigue est l’amour secret que Hoss porte à la comédienne et qui finit par toucher le cœur de l’actrice, si habituée à feindre les émotions qu’elle ne sait pas si elle est capable d’en ressentir réellement. Il semble bien que ce qu’elle en vient à ressentir pour Hoss puisse porter le nom d’amour. Mais elle ne l’en quitte pas moins en regrettant… de n’être pas digne de lui. Et le pauvre Hoss reste seul, hébété, sur le pas de porte de Ponderosa.

Mitch Vogel n’apparaît pas dans l’épisode et n’est pas crédité au générique.

 

13.11  The Rattlesnake Brigade (Prise d’otages)

NBC, 5 décembre 1971

Ecrit par Gordon T. Dawson

Réalisé par William Wiard

Mitch Vogel et Eleanore Berry pris au piège de Neville Brand

Un fourgon cellulaire fait une halte à Virginia City. Deux des cinq prisonniers parviennent à saisir à travers les barreaux Emily Fletcher qui a eu la bonté de leur apporter de l’eau, puis Jamie qui a couru à son aide. Ils s’en servent pour obliger le shérif à faire ouvrir le fourgon, puis ils emmènent trois jeunes gens en plus de Jamie en otages, laissant Emily Fancher entre la vie et la mort. Celui qui parle au nom des autres, Doyle, se rend ensuite à Ponderosa où Ben a réuni les parents des jeunes otages ainsi que Samuel Fancher, qui est déterminé à venger le mal fait à sa femme. Doyle exige une rançon pour le retour des otages, que Ben apportera à la cabane où les bandits se sont retranchés, dans les montagnes. Ils y ont enfermé Jamie, Ricardo, Lester et Judith, celle-ci craignant le pire à cause de la concupiscence visible de l’un des prisonniers, Suggins. L’escogriffe finit effectivement par tenter de l’emmener mais les trois garçons se jettent sur lui et font un tel tapage qu’il renonce. Ils parviennent bientôt à s’échapper en creusant sous les planches de la cabane et commencent à escalader la façade rocheuse qui la surplombe. Mais Lester fait une chute mortelle et les trois autres sont repris. Les bandits renvoient le corps du mort à Ponderosa, ficelé sur un cheval. Ben chevauche jusqu’à la cabane accompagné de Temple et Chavez afin de remettre la rançon. Joe et Hoss, cependant, s’y rendent par la montagne afin de prendre les bandits à revers…

Neville Brand
Joaquin Martinez
Chris Beaumont

 

David Sheiner
Richard Yniguez
Eleanore Berry

 

S. Darden & Don Keefer
Michele Nichols
Biff Manard

 

Avec Neville Brand (Doyle), Severn Darden (Price), David Sheiner (Samuel Fancher). Et avec Don Keefer (Tobias Temple), Richard Yniguez (Ricardo [Chavez]), Michele Nichols (Judith [Temple]), Chris Beaumont (Lester [Price]), John Quade (Tallman), Eleanore Berry (Emily Fancher), Scott Walker ([Guthrie] Amber), Bing Russell (Clem), Bobby Hall (Goatman), Biff Manard (Suggins) et Joaquin Martinez (Chavez).

Un épisode à ne surtout pas voir pour découvrir la série : les prises d’otages jouent souvent la montre pour tenir un épisode entier et celui-ci ne fait pas exception. Dès le départ, on a peine à croire à la façon dont les prisonniers exigent qu’on les libère : sans arme, en tenant par le cou deux otages à travers les barreaux d’un fourgon cellulaire, ils dissuadent pourtant une assemblée entière de réagir et se font ouvrir le fourgon, même lorsque l’un des otages a perdu connaissance et donc échappé à leur emprise. Une fois posé ce postulat improbable, le scénario utilise des ficelles hélas trop bien connues pour montrer en parallèle l’attente angoissée des adultes et la captivité des otages. Le scénario repose sur une tension, certes, mais les situations ne présentent guère d’épaisseur et peinent à susciter l’intérêt.

Richard Yniguez, Michele Nichols et Mitch Vogel

 

13.12  Easy Come, Easy Go (Le démon du jeu)

NBC, 12 décembre 1971

Ecrit par Jack B. Sowards

Réalisé par Joseph Pevney

Lorne Greene et Dub Taylor

Luke Calhoun est ruiné. Argent, biens, maison, il a tout perdu à l’exception des 50 $ qu’il a encore en poche. Aussi se présente-t-il à Ponderosa pour demander un travail à Ben, qui n’a pas le cœur de le lui refuser. La présence des Calhoun ne tarde pas cependant à compliquer la vie du ranch : en une soirée, Luke transforme le dortoir en salle de jeu, et puisqu’on lui a interdit le poker c’est avec un plateau de dames qu’il fait les poches de tous les employés, sans jamais perdre son sourire d’ange… démoniaque. Quant à Meena, elle est certes pleine de bonnes intentions mais elle provoque une crise en cuisine en prenant des initiatives qui donnent à Hop Sing qu’il a perdu le contrôle de sa cuisine. Ben doit mettre les choses au clair avec la fille comme avec le père. Par ailleurs, Meena est connue pour son désir immodéré d’épouser un homme : n’importe quel homme, et Joe s’inquiète de voir Hoss apprécier sa compagnie. Les employés du ranch, comme Dave et Pete, ne sont pas en reste. Dans le même temps, Ben est contrarié par le fait qu’il n’arrive pas à acheter un terrain qui est d’une grande importance pour les affaires de Ponderosa et qui appartient à Carter. Luke, finalement renvoyé par Joe pour avoir joué une fois de trop, se trouve à Ponderosa en train de déguster un petit-déjeuner qu’il a… gagné en faisant jouer Hop Sing, quand Carter s’y présente pour voir Ben, absent. Carter étant joueur, Luke n’a aucune peine à le pousser à jouer. Ben les trouve attablés devant une liasse de billets, tous amassés par Luke, et n’en croit pas ses yeux lorsque Carter, à court d’argent, met en jeu l’acte de vente du terrain qu’il convoitait…

Ann Prentiss
Victor Sen Yung

 

Dub Taylor
Dan Scott

 

Lyman Ward
Channing Pollock

 

Avec Ann Prentiss (Meena Calhoun), Dub Taylor (Luke Calhoun). Et avec Lyman Ward (Pete), Dan Scott (Dave), Channing Pollock (Carter), Victor Sen Yung (Hop Sing), Robert Lussier (Garvey) et Lou Frizzell (Dusty Rhodes).

Dernière apparition de Dub Taylor et Ann Prentiss dans les rôles de Luke Calhoun et sa fille Wilhelmina (ici appelée Meena), après les épisodes 11.09 et 11.26. Le ton est toujours celui de la comédie et les billets passent de poche en poche durant la plus grande partie de l’épisode, finissant tous dans la même poche, celle de Luke Calhoun. Jusqu’au coup de théâtre final.

Mitch Vogel n’apparaît pas dans l’épisode et n’est pas crédité au générique.

Dub Taylor et Ann Prentiss

 

13.13  A Home for Jamie (Un foyer pour Jamie)

NBC, 19 décembre 1971

Ecrit par Jean Holloway

Réalisé par Leo Penn

Will Geer et Mitch Vogel

Jamie s’est battu avec un garçon de sa classe, Phinney McLean. Il refuse de s’excuser et d’expliquer la cause de la dispute, aussi Ben questionne-t-il l’institutrice, Miss Griggs, qui lui montre le papier qui a déclenché la colère de Jamie quand Phinney le lui a pris : il y a écrit son nom plusieurs fois, Jamie Hunter, Jamie Hunter Cartwright, Jamie H. Cartwright, Jamie Cartwright… En discutant avec Miss Griggs, Ben réalise qu’il n’a pas de raison de différer plus longtemps l’adoption de Jamie. Celui-ci réagit d’abord sous le coup de la colère toujours vive, accusant Ben d’avoir pitié de lui, puis il comprend, en voyant Ben discuter avec le juge Taylor, que cela fait des mois en réalité qu’il a parlé au juge de cette démarche. Il a écrit des courriers afin de retrouver d’éventuels parents encore en vie, en vain. Aussi Jamie est-il heureux d’accepter finalement l’adoption. Mais les courriers de Ben ont en réalité donné des résultats, qui se font connaître justement maintenant : un vieil homme se présente à Ponderosa en affirmant être le grand-père de Jamie. Il se nomme Ferris Callahan, est le père de feue la mère de Jamie, et cela fait des années qu’il suit la trace de son père afin de le retrouver. Callahan est un homme riche désormais sans autre famille et il a l’intention d’emmener son petit-fils avec lui à Boston. A Ben qui proteste il déclare que rien ne l’en empêchera. Ben est contraint de se plier à sa décision et Jamie d’empaqueter ses affaires et de suivre son grand-père. Callahan conduit cependant si imprudemment son buggy que le chariot verse et précipite ses deux occupants en contrebas de la route, à un demi-mile au moins de Ponderosa. Callahan a une jambe cassée et Jamie préfère rester auprès de lui la nuit durant, nouant une attelle autour de sa jambe et confectionnant une civière de fortune pour le hisser hors du ravin en le faisant tirer par le cheval qui n’a pas fui. Ils peuvent ensuite retourner à Ponderosa, où Callahan, instruit par les heures passées avec son petit-fils, décide de finalement le laisser à Ponderosa où est la vie qu’il désire. Ben et Jamie promettent néanmoins de lui rendre visite à Boston…

Will Geer
Mitch Vogel

 

Ford Rainey
R. Karnes & R. Carradine

 

Phyllis Love
Victor Sen Yung

 

Avec Will Geer (Ferris Callahan). Et avec Ford Rainey (Judge Taylor), Victor Sen Yung (Hop Sing), Robert Karnes (Jess McLean), Robert Carradine (Phinney McLean) et Phyllis Love (Miss Griggs).

Au moment de quitter Ponderosa, Jamie se remémore deux moments avec Ben Cartwright : la fin de « The Grand Swing » (13.01), quand il a gravé son prénom sur l’arbre-témoin, et celle de « A Matter of Faith » (12.02), quand il tenait en main le carnet brûlé qu’il retrouve aujourd’hui dans ses affaires, son dernier lien avec son père.

Le premier rôle de Robert Carradine, un an avant le film Les Cow-boys et trois avant la série qui en sera tirée.

Lorne Greene et Mitch Vogel

Jamie – Well, I suppose I’ll have to change my name into Jamie Cartwright.

Ben – Yes, legally and for all time that will be your name.

Jamie – Of course I wouldn’t be exactly like Hoss and Joe, I mean, they’re being your real sons and all…

Ben – No, you wouldn’t be exactly like them, it’s true.

Jamie – I didn’t figure I would be.

Ben – Well, Jamie, they were given to me, Hoss and Joe.

Jamie – Given ?

Ben – By their mothers. Blessed gifts they were, too. I didn’t choose them. You’re a little different, Jamie. You see, I did choose you. Because I wanted you to be my son.

Will Geer et Lorne Greene

Ben – Jamie is part of this family, he’s happy here.

Callahan – Are you trying to tell me that you’re the only man that has the ability to make him happy ?

Ben – No. But I am wondering why you want him. Is it for Jamie’s good ? Or for your own ?

Callahan – How dare you have the goal to say something like that to me ?

Ben – Callahan, I’ve listened to every single word you’ve had to say. Not once have you thought of what Jamie might want.

Callahan – (…) He’s only a boy.

Ben – He’s not a boy. He’s a young man, with his roots deep in Ponderosa soil. This is the life he knows, the life he wants, the life he loves.

 

 

 

13.14  Warbonnet

NBC, 26 décembre 1971

Adaptation : Arthur Heinemann, histoire de Charles Goldwad & Robert Blood

Réalisé par Arthur H. Nadel

Chief Dan George, Patrick Adiarte et Michael Landon dans le Bronson Canyon

Contraint de marcher dans le désert après un accident de cheval, Joe est retrouvé sans connaissance par un jeune Indien Paiute, Swift Eagle, qui prend son arme et l’abandonne là. Le grand-père du garçon, le chef Red Cloud, l’oblige à rendre l’arme et à le conduire vers l’homme blanc, qu’il recueille et soigne. Swift Eagle conduit ensuite Joe à la ville la plus proche, d’où il télégraphie à sa famille de lui envoyer de l’argent. Joe se retrouve cependant impliqué dans les troubles que provoque bientôt Red Cloud en venant en ville réclamer la coiffe de plumes que Frank Ryan exhibe depuis quinze ans au mur de son saloon, avec d’autres trophées témoignant de son glorieux passé de soldat. Red Cloud est aussitôt pris à partie par plusieurs hommes et Joe se porte à son secours. Red Cloud est mis en cellule par le shérif, ainsi que Swift Eagle. Il affirme que cette coiffe est à lui et que Ryan la lui a prise de façon honteuse. Or, Ryan a toujours raconté une histoire autrement plus glorieuse pour expliquer la présence de cette coiffe à son mur. Rendre aujourd’hui le trophée et reconnaître la vérité serait pour lui une humiliation. Teresa, une Mexicaine qui travaille au saloon et qui a longtemps aimé Ryan, essaie de le convaincre de rendre la coiffe, sans succès. Grâce à l’intervention de Ben et Hoss auprès de l’agent des affaires indiennes Mattheson, Joe est chargé de reconduire Red Cloud et son petit-fils à la Réserve, qu’ils n’avaient pas le droit de quitter ; mais Red Cloud refuse de partir sans la coiffe et il lance un défi à Ryan : ils se battront dans la rue principale et le vainqueur emportera le trophée. Ryan est tiraillé entre son honnêteté et l’humiliation redoutée. Joe, qui tente d’arranger la situation, est finalement mis en cellule par le shérif et toute la ville se réunit pour assister au combat, certaine – et contente – d’assister à l’humiliation de l’Indien…

Forrest Tucker
Patrick Adiarte
M. Emmet Walsh

 

Chief Dan George
Russ Marin
John Wheeler

 

Linda Cristal
Lee de Broux
Linda Gaye Scott

 

Avec Forrest Tucker (Frank Ryan), Chief Dan George (Red Cloud), Linda Cristal (Teresa). Et avec Patrick Adiarte (Swift Eagle), Russ Marin (Sheriff), M. Emmet Walsh (Mattheson), John Wheeler (Hill) et Lee de Broux (Elias). Et (non créditée) Linda Gaye Scott (Mae).

Le scénario évite le manichéisme et donne à Forrest Tucker un rôle ambigu, celui d’un homme malgré tout honnête qui ne veut pas se dédire des mensonges qu’il a racontés durant des années et qui craint le regard de ses concitoyens. Apprécié de tous, Frank Ryan mène une vie rangée et aisée mais sa réputation s’est bâtie sur les récits glorieux qu’il a inventés pour donner une histoire aux trophées qu’il exhibe sur son mur. Chief Dan George, lui, incarne un chef calme mais déterminé, un vieil homme prêt à mourir pour défendre son honneur. Patrick Adiarte est également touchant dans le rôle du petit-fils du chef, fier, impulsif et respectueux de son aîné, malgré le mépris et la colère que lui inspire l’homme blanc. Quant aux habitants, ils représentent pour l’essentiel le racisme décomplexé, qui considère l’Indien comme inférieur et s’autorise à le mépriser et le molester. L’enjeu du scénario est de savoir si Frank Ryan trouvera le courage de reconnaître la vérité et d’affronter l’humiliation publique, ou s’il préférera tuer ou mourir pour préserver son image. Dans le rôle de l’arbitre, Michael Landon offre un jeu sobre et juste.

 

 

 

13.15  The Lonely Man

NBC, 2 janvier 1972

Ecrit par John Hawkins

Réalisé par William F. Claxton

Victor Sen Yung et Kelly Jean Peters

Cette année, Hop Sing a décidé de mettre à profit ses trois semaines de congés pour s’improviser chercheur d’or à Miracle Creek, une mine abandonnée où personne n’a jamais trouvé d’or. Il a acheté tout le matériel nécessaire et il s’installe, plein d’enthousiasme, dans une vieille cabane près de la mine, avant de commencer le travail. Très vite, il remarque la présence d’une femme sauvage qui l’observe et lui vole de la nourriture ; il lui prépare alors des repas qu’il place de plus en plus près de lui afin de l’encourager à s’approcher. Ils finissent par nouer une relation faite d’abord de crainte du côté de la jeune femme et d’amitié du côté du prospecteur, puis de confiance mutuelle. Ils s’attachent l’un à l’autre et la femme, d’abord muette, se met à parler. Elle a un père et une mère là-bas, de l’autre côté des montagnes, et porte le nom de Hamilton, mais Hop Sing l’appelle Missy. Le jour où il lui offre des vêtements chinois et qu’elle déclare qu’elle veut devenir son épouse, Hop Sing est évidemment surpris mais l’idée lui semble finalement toute naturelle. Il emmène donc Missy à Ponderosa pour la présenter à Ben Cartwright et annoncer leur mariage. Ben, gêné, lui apprend que les mariages interraciaux sont interdits par la loi et Hop Sing en est indigné. Il se rend en ville avec Missy afin de parler au juge Hill, mais celui-ci ne peut que confirmer la loi. En quittant son bureau, Hop Sing est violemment pris à partie par une foule indignée et Missy s’enfuit. Ben et l’adjoint Clem se portent au secours de Hop Sing, qui retourne à la mine dans l’espoir d’y retrouver Missy…

Victor Sen Yung

 

Kelly Jean Peters

 

Peter Hobbs

 

Avec Kelly Jean Peters (‘Missy’ Hamilton), Victor Sen Yung (Hop Sing). Et avec Bing Russell (Clem), Peter Hobbs (Judge [Henry] Hill). Et (non crédité) Henry Wills (Sand).

Hop Sing a déjà pris de l’importance dans certains épisodes (par exemple « San Francisco », 1.28) mais il est ici le véritable protagoniste de l’aventure et il accède au générique de début (même si c’est en seconde position). L’histoire, tendre et touchante, met la lumière sur Hop Sing qui confie à sa jeune protégée qu’il ne s’est jamais marié simplement parce qu’il n’a jamais été au contact d’une femme de son pays durant tout le temps passé en Amérique. La scène où le Chinois est pris à partie par la foule est d’autant plus brutale que le cuisinier est le plus souvent confiné au ranch de Ponderosa, même s’il lui est arrivé d’être malmené par des personnages épisodiques. L’ensemble donne à Victor Sen Yung l’opportunité d’une performance dramatique inhabituelle et de plusieurs scènes graves en compagnie de Lorne Greene.

 

 

 

13.16 Second Sight

NBC, 9 janvier 1972

Ecrit par Arthur Weingarten et Suzanne Clauser

Réalisé par Lewis Allen

James Booth et Joan Hackett

Hoss, Joe et Harve cherchent Jamie, qui n’est pas rentré à la maison et qui est selon toute vraisemblance perdu quelque part, peut-être blessé, voire pire. Contre l’avis de son frère, Hoss fait appel à Judith Corman, une jeune femme dont Hoss sait qu’elle a déjà été utile dans des situations dramatiques grâce à son « don » de double vue. De fait, Judith a effectivement ressenti la douleur de Jamie et elle voit des images qu’elle a du mal à interpréter ; mais elle est aussi fiancée au pasteur Jess Avery et elle redoute qu’il ne comprenne pas ce « don » qu’elle a voulu garder secret et qu’elle préférerait ne pas avoir. Aussi refuse-t-elle d’abord d’aider Hoss, avant de revenir vers lui, ne se résolvant pas à garder pour elles les images qu’elle voit. Pendant ce temps, Jamie, effectivement blessé, faible et égaré, alterne des moments d’inconscience et des moments où, capable de marcher, il essaie de retrouver son chemin. Hoss, Joe et Harve suivent sa piste en s’aidant des indices donnés par Judith. Celle-ci doit se résoudre à affronter le regard de Jess Avery lorsqu’il apprend quelle sorte d’aide elle apporte. Il ne l’approuve pas et a quelque mal à croire à ce « don » qui, selon lui, pourrait tout aussi bien guider les recherches dans une mauvaise direction. C’est pourtant bien grâce à Judith que Jamie est enfin retrouvé et secouru…

Joan Hackett

 

James Booth

 

Larry Ward

 

Avec Joan Hackett (Judith Corman), James Booth (Révérend Jess Avery). Et avec Victor Sen Yung (Hop Sing), Bob Gravage (Station master) et Larry Ward (Harve).

Le don de double vue est l’un de ces thèmes qui sont repris de série en série avec plus ou moins de bonheur. Le scénario d’Arthur Weingarten et Suzanne Clauser a le mérite de traiter le personnage de Judith avec sensibilité et sobriété, en ne donnant pas la primauté au scepticisme de Joe (présent mais discret) mais au danger que fait peser le don de double vue sur la relation de Judith avec le pasteur, relation traitée elle-même avec justesse. La situation de Jamie ajoute à l’histoire un enjeu dramatique qui tient non dans l’incertitude sur son sort (on sait bien qu’il survivra puisqu’il est toujours là dans les épisodes suivants !) mais dans la peinture de deux frères soucieux de retrouver leur petit frère (qui n’est tel, rappelons-le, que depuis l’épisode 13.13 où il a été officiellement adopté) et qui, eux, au contraire de nous, craignent de ne pas le revoir vivant.

 

 

 

13.17  The Saddle Stiff (Le vagabond)

NBC, 16 janvier 1972

Produit par John Hawkins

Adaptation : Samuel A. Peeples et John Hawkins, histoire de Samuel A. Peeples

Réalisé par William F. Claxton

 

 

Ben Cartwright n’est pas à prendre avec des pincettes après s’être fait désarçonner par un cheval rétif. Quand il tombe de son propre cheval parce que la selle n’était pas fixée et qu’il s’attire les remarques d’un saisonnier, Cactus Murphy, il donne son congé à celui-ci, qui réagit en fustigeant ce patron de ranch qui ne sait pas tenir à cheval. Murphy affirme que, s’il devait se faire embaucher pour un « vrai » travail sous le nom de Ben Brown, jamais Ben Cartwright ne tiendrait jusqu’au jour de paye ! Piqué au vif, Ben s’éloigne seul de Ponderosa et saisit l’offre d’embauche d’un fermier voisin, Paul Walker, victime de tracasseries répétées de la part de Cass Breckenridge, l’un des régisseurs de Ponderosa. Ayant donné pour nom Ben Brown, Ben est curieux de voir Breckenridge à l’œuvre et Breckenridge, n’ayant jamais vu Ben Cartwright, n’est pas en mesure de le reconnaître. Bientôt, Cactus Murphy, surpris de rencontrer ce Ben Brown, devient son partenaire de travail et ils forment, finalement, une bonne équipe, Cactus étant un ouvrier aguerri tandis que Ben se révèle un meilleur travailleur que ne l’aurait cru Cactus. C’est ensemble qu’ils mettent fin aux agissements de Breckenridge et de ses hommes Tate et Yokum, qu’ils surprennent à tenter de mettre le feu au ranch de Walker…

Buddy Ebsen

 

Jay MacIntosh & Don Collier

 

Charles H. Gray

 

Avec Buddy Ebsen (Cactus Murphy), Don Collier (Paul Walker). Et avec Charles H. Gray (Cass Breckenridge), Jay MacIntosh (Sally), Hal Riddle (Tiller), Dick Farnsworth (Tate), Henry Wills (Yokum).

Ben Cartwright mis au défi de redevenir un simple ouvrier décide de faire ses preuves – aux yeux des autres et surtout aux siens – en travaillant pour un éleveur honnête en butte au harcèlement d’un régisseur malhonnête. Lorne Greene forme une belle équipe avec Buddy Ebsen qui prête sa silhouette dégingandée au nonchalant Cactus Murphy.

 

13.18  Frenzy (Le déraciné)

NBC, 30 janvier 1972

Adaptation de Preston Wood, histoire de Karl Tunberg

Réalisé par Lewis Allen

Kathleen Widdoes et Lorne Greene

Ben Cartwright rencontre sur la route le petit Sandor Kosova s’enfuyant. Il déclare que ses parents ont une dispute et que son père est en train de tout casser dans la maison. Ben reconduit l’enfant à la petite ferme des Kosova où il trouve en effet quelques choses cassées mais où Nicholas et Anna Kosova lui disent que tout va bien, ce n’était qu’un malentendu. En raccompagnant Ben, Nicholas lui parle de sa malchance, de mauvais esprits qui l’empêchent de réussir sa vie en Amérique. Il est réellement persuadé que c’est l’unique raison de son échec et ne croit pas que la chance puisse tourner. Voyant qu’il ne le fera pas changer d’avis, Ben le laisse ainsi mais il repasse, plus tard, à la ferme. En l’absence de Nicholas, Anna lui demande son aide ; elle affirme que son mari perd la raison, qu’il ne travaille plus, passe des heures à regarder les fleurs, absorbé dans ses pensées, et qu’il est capable de les tuer, elle et leur fils. Ben pense qu’elle exagère et, devant ses efforts pour la raisonner, elle s’impatiente et lui demande de partir. Une nuit, Sandor et Anna se réveillent pour découvrir qu’un feu a commencé à brûler la maison ; ils parviennent à l’éteindre mais Anna est persuadée que c’est Nicholas qui l’a allumé. Au même moment, Nicholas est en ville, où il provoque une bagarre au Golden Nugget ; il finit la nuit en cellule, ainsi que Cherokee et Slim mais, au matin, il assomme brutalement l’adjoint pour s’enfuir. Ben, lui, trouve la ferme des Kosova abandonnée et constate les dégâts du feu. Il retrouve Anna et son garçon sur la route et les oblige à monter sur son chariot. Il a toujours du mal à croire à la folie de Nicholas, rien ne prouvant que c’est bien lui qui a allumé le feu dans la maison. Mais ils sont soudain pris pour cible par un tireur dissimulé qui se révèle être bel et bien Nicholas. Ils se réfugient dans la petite ferme de Janus, un voisin des Kosova, dont le corps gît sans vie à quelques mètres de sa porte. Une nuit d’angoisse commence lorsque Nicholas les y assiège. Pendant ce temps, à Ponderosa, Clem avertit Hoss et Joe de l’évasion de Nicholas et leur transmet son inquiétude ; ils partent aussitôt à la recherche de leur père…

Kathleen Widdoes
Emile Meyer & Troy Melton

 

Michael Pataki
Dave Cass & Bing Russell

 

Jason Karpf
Lorne Greene

 

Avec Kathleen Widdoes (Anna Kosova), Michael Pataki (Nicholas Kosova). Et avec Jason Karpf (Sandor [Kosova]), Bing Russell (Clem), Emile Meyer (Cherokee), Troy Melton (Slim), Dave Cass (Deputy).

« The Dark Gate » (2.24) contait la folie d’un ami des Cartwright. Ici, le thème est accolé au motif des immigrants, les Kosova étant originaires d’Europe de l’Est et la folie de Nicholas étant plus ou moins rattachée à l’échec de sa vie en Amérique. Le scénario cependant est loin d’avoir l’ampleur dramatique de « The Dark Gate » ; il fait figure plutôt de mini-épopée maladroite, comme si l’on tournait une thrilling adventure dans le petit bois du quartier, en misant sur les plans angoissants pour créer une atmosphère finalement factice. La faute, aussi, à des péripéties qui n’ont d’autre raison d’être que de tenir le temps réglementaire : en particulier, on se demande pourquoi Ben, affronté à un tireur invisible, décide d’arrêter son chariot au milieu de nulle part (les bêtes effrayées finiront par s’enfuir avec le chariot, laissant Ben, Anna et Sandor sans autre ressource que de se réfugier dans une fermette où ils se retrouvent assiégés), se mettant à la merci du tireur au lieu de fuir le plus loin possible. L’acte final comporte quelques plans saisissants (qui ne sont pas sans rappeler l’épisode « Les envahisseurs » de La Quatrième dimension, où une femme est assiégée dans sa modeste maison par des êtres venus d’ailleurs) et préfigurent d’une certaine manière la séquence de la folie de Jack Nicholson dans Shining, en montrant Michael Pataki défonçant les panneaux de bois d’une porte pour y glisser son visage et sa main (le roman de Stephen King sera publié en 1977 et le film de Krubrick date de 1980). Il constitue la partie la plus réussie de l’épisode. La faiblesse de celui-ci tient aussi au jeu peu convaincant du jeune Jason Karpf, qui n’habite pas le personnage du petit Sandor, et d’Emile Meyer, plutôt plat dans le rôle de Cherokee, l’un des hommes à qui Nicholas cherche querelle au bar.

Mitch Vogel n’apparaît pas dans l’épisode et n’est pas crédité au générique.

Kathleen Widdoes lève les yeux vers le danger qui la menace, assiégée dans une petite ferme isolée. A droite, Agnes Moorehead assiégée dans sa petite ferme isolée par un petit être venu de l'espace (La Quatrième dimension 2.15, "Les envahisseurs", 1961, écrit par Richard Matheson).

 

Michael Pataki brise une porte pour entrer dans la maison où se sont réfugiés sa femme et son fils. A gauche : Jack Nicholson dans la séquence de la folie meurtrière de Shining.

 

13.19  The Customs of the Country

NBC, 6 février 1972

Ecrit par Joseph Bonaduce

Réalisé par Joseph Pevney

Dan Blocker et Pilar Seurat

Michael Landon et Alfonso Arau

Ben ne comprend pas pourquoi Hoss et Joe ont mis des jours à revenir du village mexicain d’Agua Santos où ils devaient simplement embaucher quelques vaqueros. Qu’ils n’ont d’ailleurs pas ramenés avec eux. Ils se lancent donc dans le récit de leur séjour insolite dans un village non moins insolite, qui a d’étranges coutumes. Venu y retrouver Joe, Hoss a retrouvé celui-ci dans un hamac, en compagnie de deux femmes charmantes, Carmen et Raquel, qui le traitaient comme un pacha. Mais Joe n’en était pas moins prisonnier : il avait commis le crime de retirer son chapeau en entrant dans l’église ; or, ce qui ailleurs est très naturel est considéré à Agua Santos comme une offense au Seigneur. Joe devait donc être jugé mais personne n’était pressé de réunir un tribunal et Hoss dut pousser le maire, Ernesto, et le shérif, Simon, à accélérer les choses. Cela n’alla pas sans quelques péripéties mais les frères purent finalement quitter le village libres. Ils n’allèrent pas loin, cependan, car Simon les ramena, les accusant cette fois d’un autre crime. Hoss en effet avait commis l’erreur d’être peut-être trop gentil avec la fille du maire, Ines, une jeune femme charmante mais endeuillée par un amour malheureux. Ayant refusé d’épouser l’homme que lui destinait son père car elle en aimait un autre, elle avait décidé de porter le deuil et de ne plus accepter les faveurs d’un homme. Un nouveau procès eut donc lieu, au cours duquel Hoss dut réussir à faire admettre à Ines le nom de l’homme qu’elle aimait, après quoi, enfin, Hoss et Joe purent (de nouveau) quitter Agua Santos. Sans vaqueros. Peu convaincu par ce long récit fantaisiste, Ben décide de se rendre lui-même au village afin de faire ce que ses fils n’ont pas fait. Le laissant faire, Hoss et Joe supposent qu’ils ont bien deux ou trois semaines de liberté avant de revoir leur père !…

Alfonso Arau
David A. Renard
Maria Grimm

 

Alan Oppenheimer
Mike de Anda
Tony de Costa

 

Pilar Seurat
A. Cardona & M. Saint Duval
Dan Blocker

 

Avec Alfonso Arau (Simon), Alan Oppenheimer (Ernesto), Pilar Seurat (Ines). Et avec David A. Renard (Padre), Maria Grimm (Leonora), Mike de Anda (blacksmith), Annette Cardona (Carmen), Malila Saint Duval (Raquel), Tony de Costa (Jose), George Cervera (Rafael).

Un épisode de comédie où Landon et Blocker s’en donnent à cœur joie, livrés à l’amabilité sans limites et aux étranges coutumes des habitants d’Agua Santos. L’intrigue, plaisante, permet de changer de décor. L’essentiel de l’épisode est constitué du récit que Hoss fait à son père, commencé à la fin du prologue et terminé juste avant l’épilogue. L’ensemble a un côté « Un jour sans fin » !

 

 

 

13.20  Shanklin

NBC, 13 février 1972

Ecrit par William Kelley

Réalisé par Leo Penn

Urgences établit sa table d'opération à Ponderosa, avec Hoss dans le rôle du patient

Woodrow Parfrey et Charles Cioffi au-dessus de Dan Blocker

Shanklin, un officier sudiste qui a refusé la capitulation de l’armée confédérée et conduit depuis une troupe de rebelles, arrive à Ponderosa et prétend obliger Ben Cartwright à lui remettre 25.000 $. En attendant, il prend ses quartiers au ranch comme s’il était chez lui et tire sur Hoss qui tente de l’en empêcher. La blessure est grave et Shanklin laisse Jamie partir à la rencontre de Ben, qui s’est rendu en ville pour une vente de chevaux. L’ayant informé, il continue jusqu’à Virginia City tandis que Ben se rend à Ponderosa. Il ne peut rien contre la troupe des rebelles et accepte de réunir la somme demandée par Shanklin, à condition que celui-ci laisse un médecin soigner Hoss. Doc Martin étant absent, c’est le Dr Ingram qui se rend à Ponderosa. Ingram se sent vite dépassé par l’état de Hoss, qu’il craint de tuer quoi qu’il fasse. Une fois revenu avec la somme exigée par Shanklin, en ayant ordonné à l’adjoint du shérif, Clem, de ne rien tenter afin de ne pas mettre en danger la vie de Hoss, Ben ne peut que constater l’indécision du médecin, qui n’ose pas opérer. C’est Shanklin lui-même qui le fait : ayant suivi une formation en médecine et appris la pratique sur le terrain durant la guerre, il est bien plus apte que le pauvre docteur à opérer Hoss en gardant tout son sang froid. Pendant ce temps, à Virginia City, Jamie retrouve Little Joe en pleine partie de cartes avec plusieurs comparses et revient avec lui à Ponderosa. Ils tuent l’une des sentinelles de Shanklin, Ritter, et en neutralisent deux autres avant de faire irruption dans la maison. Ils trouvent Shanklin occupé à refermer la blessure de Hoss après avoir extrait la balle, et Ben leur ordonne de déposer les armes. Mais Shanklin, apprenant que Joe a tué Ritter, est décidé à le tuer, en représailles…

Charles Cioffi
Victor Sen Yung
Rance Howard & W. Parfrey

 

Woodrow Parfrey
Dehl Berti & Scott Walker
Shannon Christie & M. Landon

 

Karl Lukas
E.J. Andre
Eddie Little Sky

 

Avec Charles Cioffi (Shanklin), Woodrow Parfrey (Dr Richard Ingram). Et avec Karl Lukas (Irons), Victor Sen Yung (Hop Sing), Michael Clark (Brackney), Scott Walker (Grange), Dehl Berti (Ritter), Denny Hall (Beecher), Rance Howard (Bogardus), E.J. Andre (Yost), Clark Gordon (Beasley), Don McGovern (Till), Sam Javis (McLaughlin), Bill Beckett (Asquith), Eddie Little Sky (Gaviotta), Byron Morrow (Whitlock), Bing Russell (Deputy Clem), Shannon Christie (Mary Elizabeth).

La rencontre de Ben Cartwright avec un vieil officier rebelle, fatigué mais déterminé, capable de tuer sans ciller, aurait pu être intéressante. Le scénario est limité hélas par la réduction du cadre qui cantonne l’essentiel de l’action à Ponderosa, autour de Hoss blessé et en danger de mort. L’introduction d’un médecin déplace la confrontation Shanklin-Ben vers Shanklin et le médecin, l’inaptitude de celui-ci contrastant avec l’assurance sans faille de l’officier rebelle. L’intrigue prend alors la forme d’une opération délicate, pratiquée à l’abri de la caméra, sous le drap blanc légèrement taché de sang (on s’attendrait à bien plus de rouge étant donné la gravité présumée de la blessure) qui recouvre le corps de Hoss. Bavardage médical du docteur, confidences de Shanklin, échanges verbaux et plutôt verbeux entre Shanklin et Ben, tout cela étire l’action sur cinquante minutes mais manque de portée dramatique. Comme la plupart des épisodes de cette saison, « Shanklin » témoigne d’un Bonanza fatigué, qui dure plutôt qu’il ne vit.

Ben aide le Dr Ingram (Woodrow Parfrey) à garder Hoss en vie

Et pendant ce temps, Michael Landon joue aux cartes avec E.J. Andre et Shannon Christie

Hoss en danger de mort, Jamie à son chevet (Dan Blocker et Mitch Vogel)

 

13.21  Search in Limbo (L’amnésie de Ben Cartwright)

NBC, 20 février 1972

Ecrit par Don Ingalls

Réalisé par Leo Penn

Lorne Greene a perdu son Temps : Pamela Payton-Wright pourra-t-elle l'aider à le retrouver ?

Ben arrive à Mountain City où il doit conclure l’achat d’un terrain avec Sid Langley, un homme qui a quitté Virginia City où il était unanimement détesté pour sa façon brutale et méprisante de traiter les femmes. En proie à des douleurs qui le font s’écrouler sur un lit d’hôtel sitôt après avoir vu Langley, il se réveille un jour plus tard et apprend par le shérif que Langley a été presque tué par un agresseur inconnu. Les faits se sont déroulés durant la nuit et Ben a des flashs qui lui font se demander si ce n’est pas lui qui s’en est pris à Langley, dans des circonstances qu’il est incapable de se remémorer. Une couturière, Mrs Melody, lui apprend qu’elle l’a vu en effet monter chez Langley durant la nuit. L’acte de vente notarié qu’il était censé retourner chercher chez Langley n’a pas été retrouvé chez lui et Ben et Hoss le découvrent bientôt au fond de la sacoche de selle de Ben. Il serait sorti durant la nuit avec son cheval, qu’il aurait ramené épuisé, selon l’employé d’écurie. Ces faits éveillent évidemment les soupçons du shérif, qui met Ben en cellule. Joe et Jamie rejoignent Hoss en ville mais ils sont bien embarrassés devant la confusion de leur père. Ben a aussi le sentiment qu’il a rencontré une femme, Zeena Harris, qui déclare pourtant ne l’avoir jamais vu…

Albert Salmi
Lawrence Montaigne
Chubby Johnson

 

Pamela Payton-Wright
Kenneth Tobey
Lee McLaughlin

 

Lucille Benson
Gerald Hiken
The 3 Cartwrights

 

Avec Albert Salmi (Sheriff), Pamela Payton-Wright (Zeena Harris). Et avec Lucille Benson (Mrs Melody), Lawrence Montaigne (Sid Langley), Kenneth Tobey (notary), Chubby Johnson (old man), Lee McLaughlin (clerk) et Gerald Hiken (Dr [Jacob] Penner).

 

 

 

Des plans déséquilibrés jalonnent le parcours de Ben dans cet épisode pour signaler le rapport confus et étrange qu’il entretient avec la réalité durant toute l’histoire. Curieusement épuisé et souffrant quand il apparaît dans le prologue (on ne connaîtra jamais la raison de ces douleurs), il perd le souvenir d’une journée entière et a des raisons de penser qu’il a pu attaquer un homme qu’il détestait. L’intrigue prend la forme d’une enquête policière menée conjointement par Ben, Hoss et le shérif, et qui trouve sa résolution dans la dernière scène.

 

13.22  He Was Only Seven

NBC, 5 mars 1972

Ecrit par Michael Landon

Réalisé par Michael Landon

Mitch Vogel tient le petit Edward Crawford sous le regard de Michael Landon

Le gang des Springer attaque la banque de Virginia City. Le petit Jonah, un garçon de sept ans, petit-fils de Joshua Morgan qui vit dans une cabane, en fauteuil roulant, reçoit une balle tirée par le chef du gang, Zack. Il meurt dans les bras de son grand-père peu de temps après. Joshua est déterminé à traquer ses meurtriers et part en expédition avec Joe et Jamie, qui était un ami du petit Jonah. Le fauteuil roulant hissé dans un chariot, ils suivent la piste des bandits. Ils retrouvent la cabane isolée où ils ont partagé le butin et où l’un d’eux est mort. Joshua fait exhumer le corps par Joe afin d’y chercher des indices. Une boîte d’allumettes dans la poche du mort les conduit jusqu’à un saloon où ils retrouvent deux des Springer, Clem et Hal. Clem était le frère du mort, achevé par Zack. Lorsqu’il tourne son arme contre Hal, celui-ci l’abat, avant d’être abattu à son tour. Avant de mourir, Clem révèle le lieu du rendez-vous avec Zack. C’est là que se rendent Joe, Joshua et Jamie. Dès leur arrivée, le shérif Tyson, un ivrogne, informe Zack de leur présence. La confrontation a lieu dans un saloon. Et Joshua est déterminé à venger la mort de son petit-fils…

Roscoe Lee Browne
Edward Crawford
Claudia Bryar
Mitch Vogel

 

William Watson
Jeff Morris
Sean Kelly
Napoleon Whiting

 

Robert Doyle
Dick Farnsworth
Bing Russell
Joseph Perry

 

Avec Roscoe Lee Browne (Joshua Morgan), William Watson (Zack Springer), Robert Doyle (Clem Springer). Et avec Edward Crawford (Jonah), Jeff Morris (Hal), Dick Farnsworth (Troy), Claudia Bryar (Martha [Springer]), Sean Killy (Billy [Springer]), Harry Holcombe (Dr Martin), Bing Russell (Deputy Clem), Beverly Carter (Alice), Napoleon Whiting (Bert) et Joseph Perry (Sheriff Tyson).

Michael Landon signe le scénario et assure la réalisation. On retrouve des effets de mise en scène appuyés comme il en utilisera souvent, comme une musique décalée issue d’une boîte à musique, couvrant en partie un dialogue entre Landon et Roscoe Lee Browne. Ce dernier domine l’épisode de sa présence, quand bien même William Watson campe avec conviction un méchant intégral (en quelques scènes Landon montre la terreur et la rancœur qu’il fait régner auprès de sa femme et de son fils, déjà graine de tueur) et Edward Crawford respire le naturel dans le rôle du petit Jonah.

Le décor du saloon où se déroule l’acte final sera aussi celui du Trail’s End dans le 13.25, « A Visit to Upright ».

D’aucuns ont noté que les pièces de monnaie qui roulent de la main du petit Jonah au moment de son dernier soupir ne pouvaient exister à l’époque de la série : elles représenteraient Jefferson et Roosevelt et n’auraient été frappées qu’en 1938 et 1946.

Michael Landon reprendra le sujet et (presque) le titre pour un épisode de La Petite maison dans la prairie, « He was only twelve » (8.21-22), où le petit garçon sera cette fois James, adopté par Charles Ingalls.

 

13.23  The Younger Brothers’ Younger Brother (Le plus jeune des frères Younger)

NBC, 12 mars 1972

Ecrit par Michael Landon

Réalisé par Michael Landon

Les frères Younger sortent de prison

et Hoss est recherché par la Loi !

 

Les frères Younger, Cole, Lonnie et Bart, sont libérés de prison où ils ont purgé une longue peine. Prisonniers modèles, ils arrachent des larmes au directeur de la prison de Grant quand il doit se séparer d’eux. Mais les Younger ne connaissent pas d’autre moyen de gagner leur vie que de voler ce dont ils ont besoin, ou au moins l’argent pour l’acheter ! Ils attaquent donc une banque – celle d’une ville fantôme où ils ne trouvent que des sacs chargés de courrier. Ils décident donc d’attaquer une diligence mais ils se font prendre ; surgit alors un secours inattendu en la personne de Hoss Cartwright qui, passant par là, se méprend sur la scène : il pense que les Younger sont les victimes et prend le conducteur et le garde de la diligence pour les bandits, qu’il met en fuite ! Cet exploit lui vaut d’être arrêté lorsque le garde le reconnaît formellement peu de temps après, dans une ville proche. Le shérif l’enferme aussitôt, persuadé qu’il appartient au gang des Younger. Entre-temps, les Younger ont découvert dans le courrier que transportait la diligence – qu’ils utilisent maintenant comme moyen de transport – que leur sauveur portait sur lui dix mille dollars, dont ils veulent s’emparer. Ils font donc évader Hoss… mais oublient d’emporter l’argent, confisqué par le shérif. Lequel shérif n’en est que plus convaincu que Hoss est un Younger. Il fait placarder à deux cents miles à la ronde des avis de recherche avec les portraits des quatre Younger. Lorsque le visage de son fils lui tombe entre les mains, associé aux Younger, Ben en renverse sa tasse de café ! Il se rend aussitôt auprès du shérif en compagnie de Joe afin de dissiper le malentendu, mais le shérif, entendant que Hoss est son fils, le prend (en toute logique) pour un Younger, et les enferme tous les deux, sans écouter leurs explications ! Dans l’intervalle, les Younger, fatigués de leur propre maladresse et convaincus qu’ils ne seront nulle part mieux qu’en prison, où ils étaient si bien, décident de se rendre. Ils se présentent donc en ville avec leur prisonnier (Hoss), mais le shérif croit à une ruse pour faire évader les deux autres Younger qu’il détient, et refuse de leur ouvrir la prison !…

Strother Martin
Henry Jones

 

Chuck McCann
Ken Lynch

 

Ted Gehring
William Challee

 

Avec Strother Martin (Cole Younger), Chuck McCann (Lonnie Younger), Henry Jones (Sheriff). Et avec Ken Lynch (warden), James Jeter (stage guard), John Steadman (Sam), William Challee (Pa Younger) et Ted Gehring (Bart Younger). Et (non crédités) Doc Severinsen (hotel manager), Bill Clark (prison guard).

Un scénario complètement idiot… mais volontairement. Michael Landon met en scène les célèbres frères Younger mais en fait des idiots si absolus que le spectacle de leurs déboires compose une comédie dans laquelle les Cartwright se trouvent embarqués bien malgré eux. Henry Jones campe un shérif plus idiot encore que les Younger, lecteur assidu des histoires de bandits de l’Ouest et donc connaisseur avisé de la faune criminelle, le genre à qui on ne la fait pas. L’épisode est émaillé de petites trouvailles de mise en scène qui en font un divertissement tout à fait honorable. On en retiendra une : le dialogue de trois touffes d’herbe (sous lesquelles se sont dissimulés les frères Younger pour échapper aux gardes lancés à leurs trousses).

 

 

 

13.24  A Place to Hide (Le gang Ransom)

NBC, 19 mars 1972

Adaptation de William D. Gordon, histoire de Ward Hawkins et William D. Gordon

Réalisé par Herschel Daugherty

Lorne Greene et Suzanne Pleshette

Une amie de Ben, Rose Becket, qu’il a connue enfant, lui demande l’hospitalité à Ponderosa sur la route de l’Ouest où, dit-elle, elle va vivre avec des parents. Elle a avec elle sa petite fille de presque sept ans, Bluebird. Les Cartwright, cependant, relèvent quelques incohérences dans ses paroles et pressentent quelque chose d’anormal. Le shérif Coffee, de son côté, a bientôt connaissance de la présence en ville de plusieurs hommes au comportement étrange ; il apprend qu’il s’agit du Major Donahue, en mission pour le bureau du Marshal, et de trois de ses hommes. Ils ont suivi Rose Becket, dont la présence à Virginia City est liée à un gang de hors-la-loi devenu tristement fameux, le gang Ransom, mené par un ancien soldat confédéré devenu renégat, Cody Ransom. C’est ce dernier que Donahue recherche. Rose finit par avouer à Ben la vérité à son sujet : elle a voyagé sous le nom de Katie Summers – l’une des incohérences relevées d’emblée par Hoss quand il l’a accueillie à l’arrivée de la diligence – mais est en réalité la femme de Cody Ransom, et Bluebird est leur fille, qui n’a jamais connu son père. Le Colonel Cody Ransom a continué de se battre après la reddition du Sud avant de s’enfuir au Mexique. Toujours recherché, il a établi son camp à quelque distance de Virginia City et c’est là que Ben va le rencontrer à la place de Rose, surveillée par les hommes de Donahue. Ransom souhaite revoir sa femme et sa fille et, pour cela, déposer les armes. Il affirme cependant qu’il n’est pas le terrible bandit dont la légende a déjà commencé à parcourir l’Ouest. Ben et ses fils mènent leur propre enquête sur le passé de Ransom, qui tend à confirmer sa version des faits. Ils s’entremettent alors pour lui permettre de revoir sa famille puis de se rendre dans les formes, sans être traité comme un misérable hors-la-loi. Il faut pour cela s’opposer au Major Donahue qui est déterminé à le traiter comme tel…

Suzanne Pleshette
Jodie Foster
Reid Smith

 

Hurd Hatfield
Edward Knight
Stephen Coit

 

Jon Cypher
Richard Ryal & John Perak
Wayne Sutherlin (à gauche)

 

Avec Suzanne Pleshette (Rose Becket / Katie Summers), Jon Cypher (Col. Cody Ransom) et Hurd Hatfield (Major Donahue). Et avec John Perak (McCleod), Wayne Sutherlin (Thibideaux), Edward Knight (Sgt Brown), Stephen Coit (Plummer), Biff Manard (Hartsfield), Richard Ryal (Boardman), Reid Smith ([Lt.] Wells), Ray Teal (Sheriff Coffee), Robert Ridgely (Liscomb), Victor Sen Yung (Hop Sing), Jay Jones (Twohy) et Jodie Foster (Bluebird).

Dan Blocker apparaît dans les deux épisodes suivants mais celui-ci est le dernier qu’il ait tourné avant sa mort inattendue le 13 mai 1972.

 

13.25  A Visit to Upright (Le trésor de Greeley*)

NBC, 26 mars 1972

Ecrit par Joseph Bonaduce

Réalisé par William Wiard

Michael Landon, Mitch Vogel et Dan Blocker sous le charme de Danaé

En route pour aller signer un contrat lucratif avec l’héritière d’un élevage important, Ben et ses fils s’arrêtent à Upright, une petite ville où Hoss et Joe ont acheté… un saloon. Ils l’ont payé 500 $ et en attendent des profits abondants car on leur a vanté la prospérité du lieu. Mais l’endroit qu’ils découvrent, baptisé Trail’s End (le Bout de la piste), est une ruine que ne fréquente qu’un seul client sans le sou et vendue avec son locataire, le barman Darius Dalrymple, qui est aussi le plus généreux consommateur de l’alcool qu’il est censé vendre. Ben continue sa route avec Jamie en laissant Hoss et Joe se débrouiller avec leur acquisition. Ils voient bientôt surgir une fille qu’on ne connaissait pas à l’ancien propriétaire J. Greeley, Ellen Sue, dont l’histoire est si incohérente qu’elle finit par admettre qu’elle est en fait venue dans l’idée de réaliser une escroquerie en réclamant la propriété du Trail’s End. Elle essaie d’ailleurs de payer son séjour à l’honorable pension de famille de la veuve Lucas en lui refilant la peinture qui trône au-dessus du comptoir empoussiéré de l’établissement de feu J. Greeley, une femme nue, que la veuve Lucas jette à la rue en même temps qu’Ellen Sue. Mais voilà que Darius Dalrymple confie à Ellen Sue puis à d’autres personnes que la ruine dont il est le gardien cache – Greeley le lui a affirmé ! – un trésor inestimable. Il déclenche alors une véritable ruée vers l’or qui conduit à la mise à sac du Trail’s End sans révéler le moindre trésor caché. Et pendant ce temps, sur le point de signer son contrat avec Miss Frost, Ben a vu celle-ci changer de couleur et suspendre toute négociation parce que Jamie a commis la maladresse de mentionner que ses deux autres fils avaient acquis un saloon : Miss Frost ne signera qu’en tenant entre ses mains la preuve qu’ils ont revendu ce lieu de perdition ! La situation que trouve Ben en revenant à Upright pour s’en assurer est cataclysmique. Et pourtant, le trésor est bien là, sous les yeux de tous, mais personne ne le voit. Personne, sauf l’unique et misérable client du Trail’s End, que tout le monde connaît sous le nom du « Français » et qui est en fait un Italien…

Alan Oppenheimer
Ernest Sarracino

 

Loretta Swit
H. Hickox & Fran Ryan

 

Anne Seymour
Richard Stahl

 

Avec Alan Oppenheimer (Darius Dalrymple), Loretta Swit (Ellen Sue). Et avec Anne Seymour (Miss Frost), Dan Tobin (Blakely), Ernest Sarracino (Frenchy [Antonio]), Fran Ryan (widow Lucas), Harry Hickox (Mr Turner), Beverlee Reed (Dance Hall Girl), Stuart Nisbet (Sheriff), James Rawley (telegraph operator) et Richard Stahl (Snedaker).

Episode de comédie où Hoss et Joe tiennent les rênes. On reconnaît dans le tableau qui paraît incongru au-dessus du comptoir du Trail’s End, et dont Ben, Hoss et Joe doivent détourner les yeux de Jamie à plusieurs reprises (une femme nue !), le Danaé recevant la pluie d’or du Titien réalisé en 1554 et conservé aujourd’hui au Musée du Prado à Madrid, variante de son Danaé et Cupidon réalisé en 1544.

* Orthographié Greely dans les guides d’épisodes et sur le guide Imdb mais Greeley à l’écran, sur l’enseigne du Trail’s End (orthographié Trails End).

Dan Tobin et Lorne Greene

 

Alan Oppenheimer et Loretta Swit

 

 

13.26  One Ace Too Many (Le retour de Bradley Meredith)

NBC, 2 avril 1972

Ecrit par Stanley Roberts

Réalisé par Lewis Allen

Lorne Greene et Kate Jackson

A San Francisco, Bradley Meredith, le sosie escroc de Ben Cartwright (voir 12.18, « A Deck of Aces »), découvre dans le journal que ce dernier doit être honoré par le Gouverneur. Il sera donc absent de Ponderosa avec ses fils durant deux ou trois jours. Aussi Bradley Meredith entend-il en profiter en s’associant avec un autre escroc, Jordan. Sitôt les Cartwright partis, il se fait (de nouveau) passer pour Ben et rentre au ranch accompagné du « Docteur » Jordan en simulant une maladie très grave. Il parvient même à tromper le médecin et ami de Ben, Doc Martin, ainsi que tous les amis qui bientôt vont se succéder au chevet du malade. Ben Cartwright, mourant, entend rendre à Virginia City ce que la ville lui a donné, vendant ses troupeaux et tous ses biens pour financer une école, un hôpital et d’autres œuvres utiles à la communauté. Les « amis » essaient de profiter de la situation pour imposer leur prix mais se heurtent à un malade plus avisé qu’ils ne l’auraient cru. Meredith se joue aussi de la jeune infirmière inexpérimentée que Doc Martin a placée près de lui, Ellen, qui tombe sous le charme du bon docteur Jordan. Un problème se pose néanmoins car les deux escrocs réalisent qu’ils ont besoin d’un document conservé à la banque, laquelle n’ouvrira pas avant la fin du week-end. Qu’à cela ne tienne : ils s’y introduisent et volent le document avant de se préparer à fuir avec tout ce qu’ils auront pu ramasser. Mais voilà que Ben – le vrai – rentre plus tôt que prévu, souffrant de violents maux d’estomac. N’ayant pas de raison de soupçonner la présence de deux Ben Cartwright, Ellen le sermonne en le trouvant debout et le conduit aussitôt au lit. Ce même lit que Bradley Meredith s’apprête à retrouver…

Greg Mullavey
Ray Teal
Richard X. Slattery
H. Holcombe & G. Mullavey

 

Kate Jackson
William Mims
William Bramley & Ray Teal
Gene Dynarski

 

Victor Sen Yung
Bill Zuckert
Eddie Ryder
Lorne Greene as Meredith

 

Avec Greg Mullavey (Jordan), Kate Jackson (Ellen) et Lorne Greene (Bradley Meredith). Et avec William Mims (Williams), Ray Teal (Sheriff Coffee), Jack Collins (Mayor Harlow), William Bramley (Dan Fowler), Bill Zuckert (Mack Fowler), Harlan Warde (Osgood), Harry Holcombe (Dr Martin), Victor Sen Yung (Hop Sing), Eddie Ryder (clerk), Gene Dynarski (Wheeler), Dave Cass (Deputy Coghlan) et Richard X. Slattery (Henderson).

Qui chercherait la vraisemblance dans cet épisode serait bien avisé de s’en détourner : Stanley Roberts, qui avait signé la première apparition de Bradley Meredith l’année précédente, donne surtout à Lorne Greene l’occasion d’un rôle de comédie qui ne tient que par l’outrance des situations. Jouant les deux rôles réunis sous le même toit dans le dernier acte, Greene se livre à un jeu de déplacements qui n’est pas sans rappeler la séquence de l’auberge dans La Grande vadrouille et qui s’achève par un artifice de montage où les deux Ben Cartwright se font face dans le même lit.

C’était l’un des premiers rôles de Kate Jackson, découverte en 1971 dans Dark Shadows et qu’Aaron Spelling engagerait ensuite dans The Rookies (1972-1976), où elle serait… une infirmière, avant d’en faire la Sabrina des Drôles de Dames de 1976 à 1979.

 

 

 

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1970s
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :