Guide réalisé par Thierry Le Peut

Laramie, titre et images sont © NBCUniversal. All rights reserved.

as Slim Sherman

as Jonesy

as Andy Sherman

as Jess Harper

 

John Smith et Robert Crawford Jr, les frères Sherman

 

Saison 1

(1959-1960)

- Seconde partie -

revenir à saison 1, 1e partie

 

Avec John Smith (Slim Sherman), Hoagy Carmichael (Jonesy), Robert Crawford, Jr (Andy Sherman) et Robert Fuller (Jess Harper).

Produit par John C. Champion

Thème musical de Cyril Mockridge

 

1.17  Trail Drive

NBC, 12 janvier 1960

Ecrit par Samuel A. Peeples et John C. Champion

Réalisé par Paul Landres

Robert Fuller et Jim Davis

Don Harvey et Jim Davis

 

La sécheresse dure et certains éleveurs partent pour Calgary afin de vendre leur troupeau. Slim y renonce à cause de ses responsabilités envers la compagnie de diligences mais il le regrette bientôt, lorsque le représentant de la compagnie, Jim Frazer, lui annonce que la ligne est suspendue jusqu’au printemps suivant. Slim décide alors de conduire son troupeau avec celui d’un chef de convoi, Hake Ballard, que Jess a rencontré en ville. Ballard y poursuivait un homme qu’il accusait de vol et qu’il a abattu, en état de légitime défense, sous les yeux de Jess et Andy. Jonesy, qui a parcouru jadis la piste empruntée par le convoi, lorsqu’il conduisait le bétail avec Matt Sherman, accompagne Slim et Jess en qualité de cuisinier. Très vite, il trouve qu’il y a un mystère autour de l’un des chariots de Ballard. L’impression se confirmera par la suite. En attendant, Jess commence à considérer Ballard d’un œil moins favorable qu’à Laramie. Le chef de convoi refuse de céder la moindre bête à des Indiens cherokee réclamant un droit de passage sur leurs terres et préfère provoquer une fusillade au cours de laquelle le chef indien est abattu mais où Slim aussi manque laisser la vie. Quand un homme décide de quitter le convoi, Ballard le provoque et l’abat en état de légitime défense. Il semble que ce soit sa façon habituelle de procéder. Bientôt, un groupe d’hommes armés se présente au campement ; leur chef, Jake Tyler, affirme que Ballard est un voleur de bétail. Slim et Jess inclinent désormais à le croire et prennent le parti de Tyler. Ballard et son second, Martin, sont renvoyés du convoi et l’un des propriétaires floués par Ballard est retrouvé enchaîné dans le chariot que Jonesy avait remarqué. Tandis que Slim et Tyler poursuivent la route avec le troupeau, Jess le quitte, seul, et retrouve Ballard. Il a l’intention de le forcer à dégainer…

Jim Davis
Willis Bouchey

 

Russ Conway
Fred Coby

 

Dick Cutting
Henry Wills & Russ Conway

 

Avec Jim Davis (Hake Ballard) et Russ Conway (Jake Tyler), Don Harvey (Martin), Dick Cutting (Bill), Willis Bouchey (Jim Frazer), Fred Coby (Deputy Sheriff) et (non crédité) Henry Wills (l’un des compagnons de Tyler).

Le convoyage du bétail est l’un des motifs maîtres du western, auquel il a donné quelques titres de référence, comme La Rivière rouge de Howard Hawks et, à la télévision, Rawhide, contemporaine de Laramie. Slim, Jess et Jonesy se prêtent à l’exercice de style avec d’autant plus de facilité que le premier est fils d’un convoyeur et que le troisième fut son cuistot. Si Jim Davis évoque d’abord le John Wayne de La Rivière rouge par sa rudesse, il se révèle au fil de l’épisode moins « héroïque » que le personnage-type incarné par Wayne dans nombre de ses films.

Robert Crawford Jr, Robert Fuller et John Smith

 

1.18  Day of Vengeance

NBC, 19 janvier 1960

Ecrit par Edward J. Lakso

Réalisé par Francis D. Lyon

John Larch et Robert Fuller

Phillip Pine et Rico Alaniz

 

Jess, nommé adjoint du marshal pour l’occasion, prend la diligence à Cheyenne pour ramener à Laramie Gabe Reynolds, accusé du meurtre de sa femme, Margarita. Un prêtre, un juge, une femme et un Mexicain, Paco, sont les autres passagers. Des pierres placées sur la route font verser la diligence au milieu du parcours. Le Révérend est blessé et Paco abat le conducteur, Jim, avant de menacer les autres passagers. Il appartient à la bande de Manuel Ortega, qui a placé les pierres sur la route. Ortega veut s’emparer de Gabe Reynolds afin de faire justice lui-même : Margarita était sa sœur. Contre l’avis du juge Meeker, qui le presse de livrer son prisonnier aux bandits, Jess entend bien mener sa mission à son terme et protéger la vie de Gabe. Celui-ci ne se fait aucune illusion sur son sort mais affirme être innocent du meurtre de sa femme. Alors que Jess a désarmé Paco, les bandits veulent attendre la nuit pour attaquer les rescapés de la diligence. Jess profite cependant de l’obscurité pour conduire le groupe jusqu’à une ancienne mine dissimulée dans les montagnes, à peu de distance de la diligence. Ils y sont en sécurité tant que les Mexicains ne les repèrent pas, mais le juge continue d’exhorter Jess à livrer Gabe. Ce dernier découvre que l’un des hommes d’Ortega est Juan Mendoza, le véritable meurtrier de sa femme. Il le confie au Révérend Polk qui, bien que blessé, décide de quitter la mine pour marcher au devant des bandits. C’est Mendoza qu’il rencontre, et qu’il exhorte à dire la vérité. Une balle est l’unique réponse du bandit. Ortega furieux, car il ne veut pas blesser d’innocents, envoie Mendoza jusqu’au relais Sherman, afin d’empêcher qu’on vienne au secours de la diligence. En route, il croise Slim qui est déjà parti en quête de la diligence, vainement attendue pendant des heures, et il lui tire dessus, le laissant pour mort bien qu’il ne soit que légèrement blessé. A l’ancienne mine, la tournure des événements fait que, après la mort du juge qui a tenté de s’enfuir, Jess tombe entre les mains d’Ortega…

John Larch
Harry Bartell

 

Adele Mara
Vinton Hayworth

 

Phillip Pine
Vito Scotti

 

Avec John Larch (Gabe Reynolds), Adele Mara (Alice Goren) et Phillip Pine (Juan Mendoza), Harry Bartell (Rev. Ernie Polk), Vinton Hayworth (Judge Joshua Meeker), Rico Alaniz (Manuel Ortega), Michael Vallon (l’un des Mexicains) et (non crédité) Tom London (Jim the stage driver), Vito Scotti (Paco).

Réunissez quelques personnages dans une diligence, faites-les parler pour mettre en évidence leurs différences et esquisser quelques conflits, et vous avez un scénario qui mêle la résistance à un gang de bandits mexicains et une poignée de confidences qui peuvent créer des rapprochements inattendus. Un Révérend tourmenté, un juge vaniteux et lâche, un marshal adjoint brave et obstiné (c’est Jess Harper), un faux et un vrai coupables, une femme en quête d’une raison de vivre, une vengeance… tout cela se combine dans une intrigue honnête.

Jonesy se montre (une fois n’est pas coutume) entreprenant et avisé : il parvient à maîtriser seul Mendoza et à s’emparer de son revolver.

Andy apparaît dans une scène, sans réplique : il s’endort au-dessus d’un livre, dans la robe de chambre que l’on a déjà vue dans l’épisode 1.07, à la table de la cuisine, avant que Jonesy ne l’envoie se coucher.

Robert Fuller et Vinton Hayworth

Harry Bartell et Robert Fuller

Adele Mara et John Larch

John Larch et Adele Mara

 

1.19  The Legend of Lily

NBC, 26 janvier 1960

Adaptation de Kathleen Hite, histoire de John C. Champion

Réalisé par Lesley Selander

Constance Moore et Hoagy Carmichael

Jonesy attend avec impatience l’arrivée de la chanteuse Lily Langford, qui doit offrir un récital à Laramie. Il l’a vue chanter autrefois et conserve toujours à son doigt la bague qu’elle lui offrit. Lily, cependant, n’est plus de la première jeunesse et le succès a commencé à l’abandonner. Elle en a conscience, et plus encore son mari Ben Carson, qui est aussi son manager. Carson, qui l’a précédée à Laramie, est un escroc qui s’empresse de quitter les villes visitées en y laissant des factures impayées : Lily en fait le triste constat lorsque sa voiture est arrêtée par le shérif de Platte County à qui elle doit remettre l’un de ses bijoux pour acquitter une facture en souffrance. Carson a une autre habitude dangereuse : celle de tricher aux cartes. Il s’y risque à la table d’Alamo, le second du rancher Shanghai Pierce, dont l’arrivée tonitruante en ville n’est pas passée inaperçue. Pour échapper à la colère d’Alamo et des autres joueurs, Carson saute sur le chariot de Jonesy qui s’en retourne justement au relais Sherman. Là, l’incorrigible Carson tente de nouveau sa chance aux cartes, cette fois avec Jess, qui ne tarde pas, à son tour, à le démasquer. L’arrivée de la voiture de Lily et de sa dame de compagnie Bea fournit à Carson une diversion bien utile pour filer, tandis que Shanghai et ses hommes, lancés à la poursuite de Carson, saisissent l’occasion d’escorter Lily jusqu’en ville. Bon an mal an, le soir de la représentation arrive. Avec Shanghai et ses joyeux compères dans la salle, et une Lily fragilisée par une dispute avec Ben Carson, le récital s’annonce compliqué. Mais Jonesy, soucieux d’aider Lily, parvient (plus ou moins) à en sauver quelque chose en s’installant au piano…

Constance Moore
Patsy Kelly
Roy Barcroft
David McMahon

 

George Tobias
William Tannen
Harry O. Tyler
Harry Strang (à g.)

 

Kent Taylor
Harry Lauter (à dr.)
Hal Smith
Richard Farnsworth ?

 

Avec Constance Moore (Lily Langford), Kent Taylor (Ben Carson), George Tobias (Shanghai Pierce), Patsy Kelly (Bea), William Tannen (Laramie Sheriff), Harry Lauter (Alamo), Roy Barcroft (Platte County Sheriff), Harry O. Tyler (Judd), Hal Smith (Charlie the barber), David McMahon (bartender) et (non crédités) Harry Strang (telegrapher), Richard Farnsworth ? (Jim the stage driver).

Un épisode à l’action décousue, qui se partage entre trois personnages qui évoluent indépendamment avant de se rencontrer, Lily Langford, Shanghai Pierce et Ben Carson. On hésite à identifier l’enjeu principal de l’histoire, qui, en définitive, paraît assez anecdotique.

Shanghai Pierce a réellement existé. De son vrai nom Abel Head Pierce, il reçut le surnom de Shanghai pour des raisons incertaines. C’était un rancher du Texas qui vécut entre 1834 et 1900 et qui acquit la réputation de faire du grabuge dans les villes où il passait.

Jonesy chante sa chanson Marry Me in Laramie, qu’il entonnait déjà dans l’épisode 1.02.

La scène montrant Jonesy coupant les cheveux de Jess et celle, juste après, de Slim torse nu en train de se raser sont reprises de l’épisode 1.07. La scène montrant Slim et Jess rentrant au ranch n’est pas raccord avec celle qui précède, montrant leur départ ensemble de Laramie (après la bagarre de Jess avec Shanghai Pierce) : ils ne portent pas les mêmes vêtements.

Andy n’apparaît pas dans cet épisode.

 

1.20  Death Wind

NBC, 2 février 1960

Ecrit par Donn Mullally et Lee Erwin

Réalisé par Francis D. Lyon

Nancy Gates et Claude Akins

Nancy Gates et Robert Fuller

 

Tom Cole, Sergent Major dans l’armée, s’évade d’une prison militaire du Wyoming et prend la route du nord avec sa femme Angela, déguisée en religieuse. Une tempête, annonciatrice d’une tornade, les arrête au relais Sherman avec l’autre passager de la diligence, Bradley Teague, et le conducteur, Ben. Bientôt arrive un autre homme, Will Brent, un tueur à gages engagé pour tuer Cole. Brent a laissé derrière lui un complice qui est malencontreusement écrasé par un arbre déraciné par la tempête, sous les yeux du marshal adjoint Bill Littlefield et de son prisonnier Troy Tollard. Ce dernier en profite pour assommer Littlefield et épingler à son veston son insigne avant de s’enfuir. Il arrive au relais Sherman où il est vite démasqué par Will Brent. Tandis que ce dernier se montre de plus en plus menaçant et que Tom et Angela Cole hésitent sur l’attitude à adopter, partagés entre le désir de poursuivre leur fuite et celui de se rendre aux autorités, si du moins Brent leur laisse le temps de faire un choix, la tornade qui approche risque d’imposer à tous un agenda désespéré…

Claude Akins
Chris Alcaide
Jon Locke

 

Nancy Gates
James Anderson
John Bryant

 

Stacy Harris
William Fawcett
Roy Barcroft

 

Avec Claude Akins (Sgt Major Tom Cole), Nancy Gates (Angela Cole) et Stacy Harris (Bradley Teague), Chris Alcaide (Will Brent), James Anderson (Troy Tollard, aka T.T.), William Fawcett (Ben the stage driver), Jon Locke (hired gun #2) et (non crédités) John Bryant (prison guard), Roy Barcroft (Deputy Marshal Bill Littlefield).

Alors que le postulat du scénario est simple – un fugitif et sa femme sont poursuivis par des tueurs à gages -, l’action est curieusement retardée par la tempête, sans réelle nécessité : alors que le premier tueur et sa victime sont réunis dans le relais, le scénario choisit de les séparer en engageant séparément Slim avec le tueur et Jess avec le fugitif et sa femme, dans des séquences qui n’ont pas d’autre utilité que de retarder l’issue attendue, laquelle survient avec le passage de la tornade dans l’acte final.

La scène qui montre Slim entrant dans le relais de Crown Point est reprise de l’épisode 1.12. Dans les deux occurrences, il s’agit d’une scène coupée de l’action principale : Slim arrive devant le relais, trouve l’endroit vide mais un message écrit (là sur un journal, stage log, ici sur une feuille laissée en évidence), puis s’en va.

John Smith et Robert Crawford, Jr

Claude Akins et William Fawcett

 

1.21  Company Man

NBC, 9 février 1960

Adaptation de Warren Douglas et Dan Ullman, histoire de Warren Douglas

Réalisé par Donald McDougall

John Dehner est un homme dangereux

... et la petite famille Sherman s'inquiète

 

Jack Slade est mandaté par la compagnie Great Central Overland. Il débarque un jour au relais Sherman en exigeant que Jess Harper soit renvoyé. Slim s’y oppose mais Slade est un homme qui n’admet pas la moindre opposition à sa volonté. Jess est prêt à régler l’affaire au revolver mais le, duel est différé par la nécessité de retrouver les chevaux que l’on a volés dans le corral durant la nuit. Slim et Jess pistent les voleurs avec Slade. Ce dernier ne laisse guère de chance aux hommes : un seul, Johnny Leach, seulement blessé, parvient à s’enfuir. Son cheval l’emmène jusqu’au relais Sherman où Jonesy et Andy l’installent dans la grange afin de le soigner, sans grand espoir de le sauver. Johnny, qui voulait quitter la bande afin d’épouser Caroline, qui vient justement d’arriver par la diligence en compagnie de sa mère et de l’écrivain Samuel Clemens, est le frère du chef du gang, Ben Leach, qui ne tarde pas à arriver au relais en suivant la piste de sang de son frère. Les bandits s’emparent d’Andy, qu’ils veulent échanger contre Johnny. Une fusillade éclate…

John Dehner
Olive Sturgess
Ellen Corby
Dan Sheridan

 

James Best
Bing Russell
Eddy Waller
(Skinny)

 

Rad Fulton
William Bryant
Dabbs Greer
Robert Crawford, Jr

 

Avec John Dehner (Jack Slade), James Best (Ben Leach) et Rad Fulton (Johnny Leach), Olive Sturgess (Caroline Clark), Bing Russell (Tex), William Bryant (complice de Leach), Dabbs Greer (Samuel Clemens), Ellen Corby (Mrs Clark), Eddy Waller (Mose) et (non crédité) Dan Sheridan (l’homme que pend Slade au début de l’épisode).

Le personnage de John Dehner est intéressant et le duel l’opposant à Jess est attendu comme le climax de l’épisode. Spoiler ! Hélas, ce climax n’est jamais atteint car l’affrontement est écarté au profit du conflit avec les voleurs de chevaux, auquel succombe Dehner, non sans admettre qu’il a pour alors changé d’avis sur Jess et renoncé à le renvoyer. L’intention est louable mais la déception fait retomber le soufflé avant qu’on l’ait dégusté ! L’intrigue amoureuse attribuée au bandit-qui-voulait-se-marier, jeune frère du chef de la bande, est également une piste mal exploitée et l’ensemble laisse une impression d’inachevé, ou de vanité.

Samuel Clemens (alias Mark Twain) s’arrête au relais Sherman. Il promet à Andy de lui envoyer un exemplaire de son livre autobiographique Roughing It (A la dure). Andy reçoit le livre dans l’épilogue. Roughing It fut publié en 1872, à l’époque des mines d’argent dans le Nevada, lorsque l’écrivain travaillait au journal Territorial Enterprise de Virginia City (toile de fond de l’épisode 1.05 de Bonanza, où le rôle de l’écrivain est tenu par Howard Duff).

Imdb liste William Bryant dans le rôle de Skinny ; mais Skinny est en fait le nom (ou le surnom) de son compère, non crédité au générique.

 

1.22  Rope of Steel

NBC, 16 février 1960

Adaptation de Rod Peterson, histoire de Rod Peterson et Dan Ullman

Réalisé par Thomas Carr

Mari Blanchard et Harry Townes

En rendant visite un soir à ses voisins Dell et Mary Layton, le fermier Mace Stringer se retrouve sous le feu d’un voleur, Tully, qui vient d’abattre le vieux couple pour s’emparer des économies qu’ils cachaient dans une lourde boîte de fer dissimulée sous la paille de leur grange. Tully s’enfuit sans pouvoir emporter la boîte, que découvre ensuite Mace. Ce dernier charge les deux corps dans sa charrette et les emmène en ville, où le docteur Huber entreprend de soigner Dell, encore vivant. Le shérif organise un posse dont font partie Slim, Mace, le boutiquier Charlie Bowden et le maréchal-ferrant Will. C’est Slim qui arrête Tully alors que celui-ci retournait vers la ferme des Layton dans l’espoir de prendre la caisse de fer. Mace a caché l’existence de celle-ci, non pas tant de façon délibérée que parce qu’il n’a pas eu l’opportunité d’en parler. Mais, voyant Tully entre les mains du shérif et la ville tentée de faire justice elle-même, Mace fait en sorte que Tully soit abattu par les habitants excités puis escamote la caisse – et les quelque 9000 $ qu’elle contient. Il espère que cet argent décidera Sally, la fille du saloon, à le suivre à San Francisco en dépit du mépris qu’elle ressent pour lui. Avant de pousser son dernier soupir, cependant, Dell Layton révèle l’existence de l’argent, qu’il lègue à la ville. Le shérif organise des recherches en supposant que Tully a caché le butin avant d’être pris. Quand on retrouve la caisse vide, Charlie Bowden accuse Slim d’avoir volé l’argent au moment où il a arrêté le voleur. Il exige même de fouiller le ranch Sherman, sans rien y trouver. Mace, lui, fait venir Sally jusqu’à sa ferme et lui montre la fortune qu’il a mise dans une valise, prêt à partir immédiatement avec elle. Sally, en découvrant la provenance de l’argent, refuse de le suivre mais il la menace. Entre-temps, Slim arrive à la conclusion que Mace est probablement le voleur et décide de se rendre chez lui pour lui demander des comptes…

Harry Townes
Bartlett Robinson
Tom Fadden

 

Mari Blanchard
John Cliff
George Eldredge

 

George Mitchell
Charlie Briggs (à dr.)
Lillian O'Malley (à g.)

 

Avec Harry Townes (Mace Stringer), Mari Blanchard (Sally) et George Mitchell (Charlie Bowden), Bartlett Robinson (Sheriff), John Cliff (Tully), Charlie Briggs (Will), Tom Fadden (Dell Layton), George Eldredge (Doc J.L. Huber), H.E. West (bartender), Lillian O’Malley (Mary Layton).

Histoire d’un crime d’opportunité, commis par un fermier amoureux que la vue de l’argent fait sortir du droit chemin. Harry Townes incarne cet homme jusqu’alors honnête, victime d’un désir d’amour inassouvi dont l’argent apparaît comme le remède providentiel. L’intrigue rappelle celle de l’épisode 1.05, où Lloyd Nolan incarnait un shérif honnête commettant exactement le même crime d’opportunité pour séduire une fille de saloon. Celle qu’interprète ici Mari Blanchard se distingue cependant par une plus grande honnêteté.

Le maréchal-ferrant est appelé Will, bien que le nom affiché sur son enseigne est A. Jones. Le personnage est déjà apparu dans l’épisode 1.12.

Ni Jess ni Andy n’apparaissent dans cet épisode.

John Smith et Hoagy Carmichael

Bartlett Robinson et John Smith

Hoagy Carmichael et George Mitchell

 

1.23  Duel at Alta Mesa

NBC, 23 février 1960

Adaptation de Jerry Adelman, histoire de Jay Simms et Jerry Adelman

Réalisé par Lesley Selander

Fay Spain et Robert Fuller

Fay Spain et Douglas Dumbrille

 

Jess Harper arrive au ranch de T.J. Patterson et demande à le voir. Il est reçu fusil au poing par Rick, l’un des hommes de main engagés par Patterson pour faire de son ranch une forteresse. Patterson, qui dirige la compagnie de diligences pour laquelle travaille Slim, a envoyé une lettre pour demander l’aide de ce dernier, qui a envoyé Jess à sa place, retenu lui-même par le travail du ranch. Patterson en est mécontent et Jess trouve l’homme si antipathique que sa première réaction est de repartir, surtout quand il apprend que Patterson cherche un tueur à gages : il veut récupérer une caisse pleine de l’argent de la compagnie, qu’a volée Tom Mannering. C’est la fille de Patterson, Gloria, qui, en apprenant à Jess que Slim a une dette envers Patterson qui lui prêta l’argent pour sauver son ranch, persuade Jess d’accepter la mission que lui confie Patterson. Celui-ci a été blessé par Mannering, qui l’a laissé pour mort après lui avoir tiré dessus, sans quoi il traiterait lui-même cette affaire. Il est clair par ailleurs que Gloria est amoureuse de Mannering, dont elle refuse de croire qu’il ait réellement volé l’argent. Comme Jess refuse de la laisser l’accompagner en direction d’Alta Mesa, une ville proche de la frontière mexicaine où Patterson pense que s’est dirigé Mannering, elle prend l’initiative de le suivre. Initiative qui se révèle heureuse lorsqu’elle sauve la vie de Jess, tombé entre les mains de Ray et Gene, lancés après lui par un concurrent de Patterson, Warren Gallagher. Ce dernier veut mettre la main sur l’argent et monter sa propre compagnie de diligences. Mannering travaillait pour lui mais s’est sauvé avec le butin. Gloria abat Gene et Ray prend la fuite, après quoi Jess et Gloria continuent ensemble. Ray cependant tente de prendre sa revanche lors d’une halte à Red Bluff, sans grand succès cette fois encore. Parvenus à Alta Mesa, c’est Gloria qui, la première, retrouve Mannering. Elle découvre alors qu’il s’est servi d’elle depuis le début, la séduisant pour commettre son larcin ; Mannering est en effet déjà marié à Sally. Gallagher, cependant, fait irruption à son tour, abattant Mannering quand celui-ci tente de le tuer. Gallagher s’empare de l’argent et prend la fuite, poursuivi par Jess…

Fay Spain
Tom Drake
Ronald Hayes
Gail Bonney

 

Alan Baxter
Don Kelly
George Kennedy (à g.)
(Jerry)

 

Douglas Dumbrille
Pamela Duncan
Jon Lormer
Wayne Heffley (à dr.)

 

Avec Fay Spain (Gloria Patterson) et Alan Baxter (Warren Gallagher), Douglas Dumbrille (T.J. Patterson), Tom Drake (Tom Mannering), Don Kelly (Rick), Pamela Duncan (Sally Mannering), Ronald Hayes (Ray), George Kennedy (Gene) et (non crédités) Jon Lormer (Wally the farmer), Gail Bonney (Wally’s wife), Wayne Heffley (un homme de Patterson).

Jess en service commandé pour Slim : on a peine à croire que ce dernier ne lui ait pas expliqué la situation avant de l’envoyer chez T.J. Patterson (Jess en effet découvre sur place que Slim a une dette envers Patterson), tout comme il n’est pas très vraisemblable que Slim ait envoyé son ami à sa place, sachant que Patterson tenait à le voir personnellement, et au prétexte qu’il était retenu par le travail du ranch. Simple artifice pour justifier l’aventure dans laquelle Jess s’engage seul.

Même si les personnages restent stéréotypés, Fay Spain et Robert Fuller forment un duo sympathique et Douglas Dumbrille est convaincant dans le rôle du self made man brutal et égocentrique. L’épisode s’achève par une leçon de morale de Jess au vieux tyran, qui permet d’augurer d’une relation plus équilibrée entre le père et sa fille.

Slim et Andy apparaissent dans une scène sympathique mais artificielle : ils y lisent une lettre dans laquelle Jess leur raconte ce qui s’est passé au ranch Patterson. Hoagy Carmichael n’apparaît pas.

La version présentée sur le DVD Shout Factory est amputée de la partie du générique de fin créditant les réalisateur, scénaristes et acteurs. Il n’est pas certain que la partie restante soit bien, à l’origine, issue de cet épisode. Le générique de début a également été déplacé pour ouvrir l’épisode, suivi de la séquence pré-générique puis du carton indiquant le titre de l’épisode. 

Robert Crawford, Jr et John Smith, meanwhile at the ranch

 

1.24  Street of Hate

NBC, 1er mars 1960

Adaptation de Paul Savage, histoire de Dan Ullman

Réalisé par Herman Hoffman

Robert Fuller, John Smith, Charles Bronson

Kathleen Crowley et Charles Bronson

 

Frank Buckley revient à Laramie après avoir purgé cinq ans de prison pour le meurtre de Tay Gault, dont le père Cameron l’avait élevé comme son propre fils. Frank a été libéré sur parole et Slim a offert de l’embaucher durant sa période de probation. Une décision qui déplaît à une partie de la ville, à commencer par Cameron Gault qui attend lui aussi Frank à sa descente de la diligence pour lui demander de ne pas rester à Laramie. Frank n’a pas le choix, les conditions de sa libération l’obligent à rester. Il entreprend de remettre en état la cabane où il souhaitait vivre avec Laurie Allen, la fille du docteur, qui ne s’est pas mariée depuis son départ. Mais le régisseur de Gault, Chad Morgan, multiplie les provocations pour forcer Frank à partir, ou à déclencher un affrontement dont l’issue pour lui sera soit la mort soit le retour en prison. Morgan et deux de ses employés mettent le feu à la cabane après avoir rossé Frank. Celui-ci refuse de les dénoncer et entend bien continuer à faire profil bas. Jess a moins de patience, surtout lorsque Morgan commence à s’en prendre aux conducteurs de la diligence, et à la diligence elle-même, pour faire pression sur Slim qui, comme Frank, entend faire face aux provocations sans réagir. Alors que Morgan poursuit ses efforts, un autre homme observe tout cela en rongeant son frein. Après la mort de Tay Gault, il est devenu l’ivrogne de la ville. C’est qu’il conserve un secret qui pourrait changer bien des choses…

Charles Bronson
Dean Fredericks

 

Barton MacLane
James Bell

 

Kathleen Crowley
Herbert C. Lytton

 

Avec Charles Bronson (Frank Buckley), Barton MacLane (Cameron Gault), Kathleen Crowley (Laurie Allen) et Dean Fredericks (Chad Morgan), James Bell (Malcolm Allen, M.D.), Herbert C. Lytton (prison warden), Dick Farnsworth (Davy Klein), Jack Carry (Gault’s ranch hand), Ronnie R. Rondell (stage driver).

Histoire de rédemption avec Charles Bronson dans le rôle du meurtrier que la ville conspue. Slim Sherman lui ouvre son ranch et prend sa défense tandis que l’accusé essuie les provocations de ceux qui souhaitent le voir partir. En toile de fond, un meurtre entouré d’un secret et un vieil homme qui refuse le pardon mais aspire en vérité à le donner. Et bien sûr une jeune femme malheureuse qui aspire à l’amour.

Le renversement de la diligence filmée depuis un surplomb rocheux est une image déjà utilisée dans l’épisode 1.18.

 

 

 

1.25  Ride or Die

NBC, 8 mars 1960

Ecrit par Milton Geiger

Réalisé par Lesley Selander

John Smith et Sue England

Simon Oakland et Robert Clarke

 

Un homme vole la banque de Laramie et s’enfuit en tuant un adjoint du shérif. Slim, qui a pris part aux recherches avec Jess, refuse de lâcher sa proie même quand elle s’enfonce dans le désert. Il traque le criminel et finit par le retrouver alors qu’il s’est joint à un couple de colons en route vers l’Ouest, Jack et Debra Farnum. Slim, cependant, n’a jamais vu l’homme qu’il traque et il n’a que sa conviction personnelle pour accuser Vernon Kane d’être le meurtrier qu’il recherche. Or, Kane l’accuse, lui, en prétendant être celui qui a traqué le criminel. Slim s’étant emparé des armes et les ayant jetées, à l’exception des siennes, il est en mesure d’imposer sa volonté. Mais c’est un voyage difficile qui s’amorce lorsqu’il veut conduire tout le monde jusqu’à Laramie. La méfiance dont il est l’objet et la vigilance constante de Kane interdisent le sommeil à Slim, du moins jusqu’à ce que Debra Farnum incline à lui faire confiance. Même alors, il sait que Kane n’attend qu’une occasion de le tuer, après avoir admis être le meurtrier. Il a caché le butin et a bien l’intention d’aller le chercher pour ensuite en profiter. Jack Farnum, lui, est bientôt obnubilé par l’or qu’il pense avoir découvert dans une source. Lorsque le chariot perd une roue et ne peut plus les emmener plus loin, Slim décide de partir seul chercher de l’aide à Laramie, à cheval, laissant les Farnum avec Kane…

Simon Oakland

 

Sue England

 

Robert Clarke

 

Avec Simon Oakland (Vernon Kane), Sue England (Debra Farnum), Robert Clarke (Jack Farnum) et Stevan Darrell (Deputy Tom Houston), David McMahon (townsman), Howard Wright (Sheriff), Dennis Moore (Doctor).

Guerre d’usure entre deux hommes, Slim et Kane. Simon Oakland incarne un criminel dangereux mais doué du sens de l’humour et de la dérision, dont le jeu insidieux, tout en faux semblants, contraste avec l’assurance monolithique de Slim Sherman en unique garant de la justice. Tout se joue entre quatre acteurs dans une aventure de survie en milieu hostile qui, lorsque l’or s’invite dans la partie, n’est pas sans évoquer Le Trésor de la Sierra Madre.

Robert Crawford Jr n’est pas crédité au générique de fin, bien qu’il apparaisse dans l’épilogue avec John Smith et Sue England. Hoagy Carmichael n’apparaît pas.

 

1.26  Hour After Dawn

NBC, 15 mars 1960

Adaptation de John Dunkel, histoire de Don Ullman (sic) et John Dunkel

Réalisé par Francis D. Lyon

Smith & Fuller, marshals of Laramie

John Smith, Gloria Talbott, Ben Johnson

 

Slim et Jess sont à Laramie quand un gang commet une attaque et que l’un des bandits est capturé. Le shérif Corey les nomme adjoints afin de l’aider à surveiller le prisonnier, qui se révèle être Billy Pardee, un hors-la-loi notoire. Pardee ne se fait guère de souci, convaincu que la bande entière de Tom Creighton aura tôt fait de le sortir de prison. Lorsque le shérif est blessé dans une fusillade, Slim et Jess se retrouvent seuls en charge. Ils accueillent le juge itinérant, Oliver, qui déclare Pardee coupable et le condamne à la pendaison. Tandis que l’on dresse le gibet, la tension augmente en ville et Slim et Jess ont peu d’espoir de voir les habitants les épauler. Certains voudraient même pendre Pardee en dehors de la ville sans attendre le lendemain et Slim leur oppose sa conviction que la Loi doit être respectée à la lettre. Le shérif Corey, lui, reste inerte dans sa maison, refusant de reprendre son étoile sur l’insistance de sa femme Sarah. Lorsque la propriétaire d’un restaurant, Maud, tente d’aider Pardee en lui procurant une arme, Slim apprend qu’elle est sa femme ; bien qu’elle l’ait quitté cinq ans plus tôt, elle n’a pas se résoudre à le voir pendre sans tenter quelque chose. Le soleil finit par se lever sur Laramie, et le gibet qui attend Pardee. Creighton et sa bande s’avancent dans la rue centrale alors que Slim et Jess, accompagnés de l’adjoint Tooey, escortent le condamné…

Gloria Talbott
Irving Bacon (à g.)

 

Ben Johnson
C. Straight & R. Thorson

 

Robert Osterloh (à dr.)
Bruce Bennett

 

Avec Gloria Talbott (Maud), Ben Johnson (Billy Pardee) et Robert Osterloh (Sheriff Mort Corey), Irving Bacon (Tooey), Russell Thorson (habitant de Laramie qui accompagne Sam), Bruce Bennett (Tom Creighton), Clarence Straight (Sam), George Eldredge (Doc Huber), Gene Roth (Marshal from Cheyenne) et (non crédités) S. John Launer (Judge Oliver), Fred Coby (Deputy).

Slim et Jess se retrouvent shérifs adjoints avec un condamné sur les bras, face à une bande de hors-la-loi et à des habitants de Laramie, les uns voulant libérer le prisonnier tandis que les autres voudraient faire justice eux-mêmes. Toute l’action se passe dans Laramie, et une grande partie dans ou devant la prison. Un condamné sûr de lui, un shérif effrayé, une femme aux motivations ambiguës, des tueurs prêts à tout composent le cocktail d’un scénario qui tient la route, même s’il ne s’écarte pas des sentiers battus.

Hoagy Carmichael et Robert Crawford Jr n’apparaissent pas dans cet épisode.

 

1.27  The Protectors

NBC, 22 mars 1960

Adaptation de Donn Mullally et Lee Erwin, histoire de Oliver Drake et Al Martin

Réalisé par Lesley Selander

John Smith et Robert Fuller

Mari Aldon et Robert Fuller

 

Slim et Jess pistent une de leurs vaches laitières jusqu’à la ferme de Roy Allen, un homesteader. Ils essuient les tirs de la bande de Gil Craig, qui protège les homesteaders contre les « grands ranchs » qui veulent les étouffer, jusqu’à ce qu’Allen exige que les tireurs baissent leurs armes. Craig a pris l’initiative de voler la vache pour fournir du lait aux Allen, qui viennent d’avoir un bébé, mais Allen ne veut pas de problèmes. Prenant conscience de la défiance qu’exprime le fermier à l’égard des ranchs voisins, Slim décide de lui laisser la vache. Il ne tarde pas à se retrouver mêlé néanmoins aux débats qui agitent les propriétaires de ranchs, d’autant plus remontés contre les homesteaders depuis que Craig a commencé à les menacer ouvertement. Alors qu’il rentre chez lui à l’issue d’une réunion des ranchers, l’un d’entre eux, Luke Rawlins, l’un des plus vindicatifs, surprend sa femme Celie en compagnie de son amant… Gil Craig. Il tire sur ce dernier mais ne fait que le blesser légèrement ; Craig s’enfuit, Rawlins le poursuit, Craig l’abat. Allen, d’abord menacé par Craig pour se taire, finit par dire la vérité aux ranchers et offre son aide pour convaincre les homesteaders que Craig leur cause du tort. Celie Rawlins, cependant, motivée par le dépit amoureux après que Craig a rompu leur liaison, engage Sam Willard et sa bande de tueurs pour régler le différend entre les deux parties. Sam Greer, qui a pris la suite de Rawlins à la tête des propriétaires de ranchs, accepte de suivre l’idée de Slim qui est que Willard et sa bande agiront sous l’autorité du shérif afin de neutraliser Craig et son gang, sans déclencher une guerre entre ranchers et homesteaders. Mais Willard a une autre idée et Celie lui donne l’assurance qu’il pourra agir à son gré. Elle n’a, elle, qu’une idée en tête : se venger de Craig…

Vince Edwards
Robert Bray

 

Mari Aldon
William Phipps

 

Herbert Rudley
Ted de Corsia

 

Avec Vince Edwards (Gilman Craig) et Mari Aldon (Celie Rawlins), Herbert Rudley (Luke Rawlins), Robert Bray (Sam Willard), William Phipps (Roy Allen), Ted de Corsia (Sam Greer), Baynes Barron (Sheriff), Bobby Hall (conductor).

Rivalité amoureuse sur fond de guerre entre propriétaires de ranchs et homesteaders (des fermiers installés sur des terres que leur a données le Gouvernement, qui leur a promis sa protection). C’est le thème principal du film Shane et de la courte série qui en sera tirée en 1966, où il est beaucoup question, comme ici, des « sodbusters » (laboureurs ou, pour parler plus crûment, « culs terreux »). Slim et Jess représentent le juste milieu dans cette histoire aux nombreuses péripéties, dont le dénouement est vite expédié. Mari Aldon campe une femme de caractère aussi venimeuse en épouse adultère qu’en veuve trahie ; la veuve noire essaie de prendre Jess dans sa toile, mais le valeureux héros rejette le fruit défendu, trop honnête pour accepter de se compromettre. 

Parmi les hommes de Willard, Jess reconnaît des hors-la-loi célèbres et cite Cole Younger et John Wesley Hardin.

Hoagy Carmichael n’apparaît pas. Robert Crawford Jr apparaît seulement dans l’épilogue, saynète montrant Slim et Jess au coin du feu, où il essaie d’écrire une lettre à Jonesy (qui est donc en voyage) pour lui raconter les événements de l’épisode. Avant d’abandonner parce que Slim et Jess ne sont pas d’accord sur l’orthographe de « sodbuster ».

 

1.28  Saddle and Spur

NBC, 29 mars 1960

Ecrit par Sherman Vincent Harper

Réalisé par Thomas Carr

Smith & Fuller, marshals of Agate

Beverly Garland et Edgar Buchanan

 

Slim et Jess s’arrêtent à Agate, Nebraska, au cours d’un voyage pour trouver un marché où vendre leurs bêtes. Ils se retrouvent au milieu d’une querelle entre le maire Earl Durban et un tireur du nom de Trask. Après les avoir vus se dresser entre Trask et lui, Durban veut les embaucher comme marshals, le précédent ayant été vraisemblablement abattu par Trask. Ils refusent puis se ravisent lorsque Trask essaie de les tuer, en représailles. Ils se demandent vite, cependant, s’ils ont choisi le bon camp. Le maire et d’autres propriétaires accusent en effet Terry Blake, devenue après la mort de son père l’unique propriétaire du ranch Diamond B, d’avoir engagé Trask pour ruiner leurs affaires et s’emparer de leurs terres. Mais Terry Blake, quand Slim et Jess la rencontrent, prétend que Trask est aux ordres de Durban et de sa clique, qui veulent la ruine de son ranch. La réalité est finalement entre les deux : la « clique » existe bien mais Durban n’en fait pas partie. Ce sont les autres ranchers qui ont engagé Trask et qui, une fois celui-ci mis en cellule par Slim et Jess, assiègent la prison pour le libérer…

Beverly Garland
Richard Devon

 

Edgar Buchanan
Wilton Graff & Walter Coy

 

George N. Neise
Sam Buffington

 

Avec Beverly Garland (Terry Blake) et Edgar Buchanan (Calico), George N. Neise (Earl Durban), Richard Devon (Ed Trask), Walter Coy (Emmett Bishop), Wilton Graff (Clark), Sam Buffington (Franklin).

Une autre guerre entre ranchers, comme dans l’épisode précédent, assortie d’une rivalité vaguement romantique entre Beverly Garland et George Neise. Entre les deux, Richard Devon dans un rôle de méchant qu’il tient dans d’autres westerns, comme Gunsmoke. L’atout majeur de l’épisode est sans conteste Beverly Garland en femme de tête qui n’a rien à envier aux hommes, flanquée ici d’un Edgar Buchanan qui, pour une fois, ne joue pas les comiques de service. A vrai dire, son rôle est très limité. Comme l’épisode précédent encore, celui-ci se termine par une fusillade basique, où l’on tire pour faire du bruit pendant plusieurs minutes, sans grand souci de vraisemblance. Slim et Jess portent l’étoile, comme dans l’épisode 1.26.

Hoagy Carmichael et Robert Crawford Jr apparaissent dans le prologue et l’épilogue. Le reste de l’épisode se déroule à Agate, Nebraska.

Edgar Buchanan, John Smith et Robert Fuller

Edgar Buchanan et John Smith

Hoagy Carmichael et Robert Crawford, Jr

 

1.29  Midnight Rebellion

NBC, 5 avril 1960

Ecrit par Arthur Orloff

Réalisé par George Blair

Robert Fuller

Frank Ferguson et Marian Collier

 

Jess est-il fatigué de travailler pour Slim ? On pourrait le croire quand il s’enivre au saloon, envoie son ami au tapis, bouscule Jonesy et finit par abattre le marshal avant de prendre la fuite à cheval. Un étranger, Vern Jamison, a assisté à la scène et ne tarde pas à offrir un travail à Jess : Jamison est en effet l’agent recruteur de Loren Corteen, un rebelle qui s’est proclamé Gouverneur d’une bande de terre entre Canada et Etats-Unis, Waterfront, où il constitue une armée pour renverser le gouvernement issu de la reddition des forces confédérées. Corteen est secondé par le Major Owen Cantrell. Il se trouve néanmoins des habitants à Waterfront qui n’acceptent pas son autorité et ont formé une résistance. Le boutiquier Paul Durand en fait partie et sa fille Jeanette, qui a ses entrées chez Corteen et est courtisée par Jamison, œuvre en réalité elle aussi pour la résistance. Après que Jamison a tenté de tuer Jess, qu’il a vue courtiser Jeanette, et qui a dû le tuer pour se défendre, Jeanette réussit à convaincre Corteen et Cantrell que Jess n’est pas un espion mais que l’affaire n’est qu’une querelle entre rivaux. Corteen en réalité n’est pas dupe et commande à Cantrell de s’arranger pour que Jess ne revienne pas de l’attaque d’un convoi militaire, que Cantrell doit bientôt conduire. Jeanette, prévenue par Jess de la nature de l’expédition de Cantrell, chevauche au devant du convoi après d’avertir les soldats, qui s’organisent pour repousser leurs assaillants. Jess change de camp durant la fusillade puis, le convoi sauvé, retourne chez Corteen pour l’arrêter…

Bruce Gordon
Edward Kemmer
Norman Leavitt

 

Michael Pate
Frank Ferguson
Roy Barcroft (à g.)

 

Marian Collier
Chuck Roberson & Hal Baylor
(McClintock)

 

Avec Bruce Gordon (Major Owen Cantrell), Edward Kemmer (Capt. Vern Jamison), Marian Collier (Jeanette Durand), Roy Barcroft (Marshal of Laramie), Frank Ferguson (Paul Durand), Hal Baylor (Kincaid) et Michael Pate ([Governor Loren] Corteen). Et (non crédités) Norman Leavitt (Laramie Gazette print shop man), Chuck Roberson (Burke). 

Inutile de préciser, dans le résumé ci-dessus, que la première séquence, qui montre Jess frapper Slim et tuer un marshal, est une mise en scène grossière pour permettre à Jess d’infiltrer l’armée rebelle de Corteen. Après avoir été shérif et marshal, le voici donc agent secret en mission commandée, confirmant que la série cherche à repousser les limites de sa définition première. Seul Jonesy, en mode naïf, est dupe du stratagème. C’est l’un de ces épisodes où le contexte familial du concept original semble devenu trop contraignant et ne sert plus qu’à l’habillage de l’épilogue, tandis que l’intrigue principale, affranchie du cadre de Laramie, donne la primauté aux péripéties sans s’attarder sur la psychologie des personnages. Le dernier acte multiplie ces péripéties et expédie le dénouement, comme dans l’épisode 1.27.

Où l’on voit Jess nager. Soit les leçons d’Andy ont porté leurs fruits (voir épisode 1.09), soit Jess a oublié qu’il ne savait pas nager (voir épisode 1.04).

John Smith, Hoagy Carmichael et Robert Crawford Jr n’apparaissent qu’au début (pour les deux premiers) et à la fin (pour les deux derniers).

 

1.30  Cemetery Road

NBC, 12 avril 1960

Ecrit par Buckley Angell

Réalisé par Thomas Carr

Jocelyn Brando et King Donovan

Rachel Ames et John Smith

 

Jonesy se blesse en essayant d’arracher une souche avec un attelage de chevaux et Slim l’emmène à Laramie chez le Dr Hansen. Celui-ci préconise un repos d’un jour ou deux mais ceux-ci ne seront pas de tout repos pour Slim : en venant en ville, il est intervenu pour défendre le forgeron Elmo pris à partie par l’un des voyageurs d’une caravane ; or, le colon, Glen Bentley, est en ville avec le second du chef de convoi, Ross, et tous deux cherchent querelle à Elmo au saloon. Une bagarre s’ensuit, à l’issue de laquelle Bentley, en difficulté, brandit l’arme que Ross lui a préalablement prêtée dans l’idée précisément qu’il l’utiliserait. Slim s’interpose de nouveau et tire sur Bentley en état de légitime défense. Bentley est blessé et Slim et Elmo le transportent chez le Dr Hansen. Celui-ci est absent et introuvable durant des heures. Il s’est en fait réfugié chez son vieux complice le barbier pour écluser une bouteille de whisky. Quand il rentre enfin à son cabinet, Helen Bentley y est arrivée, folle d’inquiétude pour son mari, et Hansen est complètement ivre, un état hélas coutumier chez lui, au grand désarroi de sa sœur Julia. Slim lui fait boire beaucoup de café et le presse d’opérer Bentley. Malheureusement, ce dernier meurt entre ses mains. Ross, décidé à faire du grabuge, accuse Slim d’avoir tiré sur un homme désarmé ; à peine l’incident terminé, il a récupéré son arme et affirme à présent que Bentley n’en a jamais eu. Le shérif conduit une enquête préliminaire et conclut à la légitime défense, de nombreux témoins ayant assisté à la scène. Ross ne continue pas moins de s’en indigner, au point de soulever ensuite les colons contre Slim, les poussant à faire justice eux-mêmes. Plusieurs hommes, sous la conduite de Ross, enlèvent Slim sur le chemin de son ranch et poussent le chef de convoi, Matthews, à diriger un nouveau procès, dans le camp de la caravane. Cette fois, Ross a si bien chauffé le public que Slim est déclaré coupable et condamné à la pendaison. Helen Bentley, cependant, est embarrassée par la tournure des événements, de même que Matthews, qui se rend en ville pour parler au Dr Hansen, qui semble bien plus responsable de la mort de Bentley que Slim. Il n’aura pas l’occasion de lui parler : entre-temps, Hansen, dévoré par la culpabilité, s’est pendu. Matthews retourne au camp dans un état d’esprit différent, décidé à sauver la vie de Slim. Mais Ross reste aussi vindicatif, poursuivant non seulement une forme de vengeance mais aussi l’ambition de prendre la place de Matthews à la tête de la caravane…

R.G. Armstrong
Jocelyn Brando
Read Morgan

 

Dennis Patrick
King Donovan (& B. Biro)
Syd Saylor & K. Donovan

 

Rachel Ames
Judson Pratt
Kenneth MacDonald

 

Avec Jocelyn Brando (Julia Hansen), King Donovan (Dr Matthew J. Hansen), Rachel Ames (Helen Bentley), Dennis Patrick (Ross), Judson Pratt (Elmo the blacksmith), Read Morgan (Glen Bentley), Syd Saylor (barber), Robert Carlson (wagon train member), Barney Biro (bartender) et (non crédtés) R.G. Armstrong (Matthews), Kenneth MacDonald (sheriff).

La série invite un wagon train, motif classique du western, objet notamment de la série Wagon Train (La grande caravane) dont Robert Fuller sera l’un des protagonistes de 1963 à 1965, sitôt après Laramie. La caravane est arrêtée près de la ville et impliquée dans l’incident qui occupe l’épisode. Dennis Patrick, qui est ici le méchant de l’histoire, tient un rôle ambigu dans un épisode de la saison 2 de Bonanza, cette même année. Histoire de revanche mesquine, de procès mettant en cause Slim, assortie de l’alcoolisme d’un médecin rongé par le remords, avec Jocelyn Brando en infirmière serviable et Rachel Ames en veuve courageuse. Le forgeron Elmo remplace « Will », vu dans deux épisodes, et c’est encore un nouveau shérif qui officie à Laramie.

Un épisode sans Robert Fuller. Hoagy Carmichael et Robert Crawford Jr apparaissent au début et à la fin de l’épisode. La raison pour laquelle R.G. Armstrong n’est pas crédité est mystérieuse, étant donné que c’est l’un des rôles principaux de l’épisode. Peut-être devrait-il l’être dès le générique d’ouverture (dans une version disparue ?).

 

 

 

1.31  Men of Defiance

NBC, 19 avril 1960

Ecrit par John C. Champion

Réalisé par Lesley Selander

Robert Fuller et Mort Mills

Jess est l’adjoint du Marshal Stewart avec lequel il traque le gang de Frank Bannister dans le désert du Nouveau Mexique. Après avoir essuyé le feu des hors-la-loi dans une embuscade, ils se réfugient à l’intérieur du fort Defiance, un comptoir fortifié à plus de 80 miles de Santa Fe. Clint Gentry et une poignée d’hommes, dont le Doc et le cuistot Smokey, vivent là loin de tout, faisant du commerce quand l’occasion se présente, recevant du courrier de loin en loin, se cachant du reste du monde comme Toby, qui fait l’objet d’un avis de recherche. L’un des hommes, Reb, est manquant : parti dans le désert, il a entendu les coups de feu tirés par le gang Bannister et, se portant au secours de Stewart et Jess, a été capturé par Frank Bannister. Celui-ci se sert de lui comme otage pour forcer Gentry à lui remettre le marshal et son adjoint. Reb est attaché à distance du fort mais à la vue de ses occupants, une lanière de cuir serrée autour du front qui, en se tendant sous l’effet de la chaleur, lui entaille la peau. Gentry refuse malgré tout de livrer les deux hommes aux hors-la-loi, qui attendent à proximité de l’otage. Jess est animé d’une haine qui remonte à loin : le gang de Bannister a massacré sa famille. Comme il est blessé, Stewart tente une sortie sans lui, avec Gentry : ils conduisent un chariot entre Reb et les hors-la-loi et s’en servent comme d’un rempart pour se protéger du feu adverse, dans l’intention de pousser les bandits à se découvrir…

Robert Fuller
John Anderson
Denny Miller

 

Mort Mills
Bing Russell
John Pickard

 

Don Megowan
Edgar Buchanan & D. Miller
Norman Leavitt (à dr.)

 

Avec Don Megowan (Clint Gentry), Edgar Buchanan (Doc), Bing Russell (Reb), Denny Miller (Toby) et John Pickard (l’un des hommes de Defiance), Norman Leavitt (Smokey), Mort Mills (Marshal Stewart), John Anderson (Frank Bannister), Ed Nelson (Bannister’s man [Mace ?]), Richard Shannon (Bannister’s man), Rayford Barnes (Bannister’s man) et Guy Wilkerson (l’homme qui apporte le courrier – non  crédité).

Cet épisode, dont seul l’épilogue montre le ranch Sherman, se déroule entièrement dans le désert du Nouveau Mexique, à plus de 80 miles de Santa Fe. Jess Harper y est l’adjoint du Marshal Stewart, à la poursuite du gang Bannister. L’épisode pourrait avoir été un « back door pilot » pour une série qui ne vit pas le jour, centrée sur la vie des hommes de Defiance. (Certains commentaires sur Imdb suggèrent qu’il aurait été diffusé ou rediffusé sans le générique de Laramie, et peut-être sans l’épilogue faisant apparaître Smith, Carmichael et Crawford.)

La personnalité de Jess, impulsive et marquée ici par la haine qu’il ressent à l’égard de Bannister, contraste avec celle du marshal Stewart, un homme à l’assurance tranquille mais déterminée. Stewart reconnaît au premier regard l’un des hommes du fort, Toby, dont il a vu le visage sur un avis de recherche, mais il ferme les yeux car il voit que l’homme s’est amendé et mène une vie irréprochable depuis qu’il est arrivé au fort, deux ans plus tôt. L’autre personnage fort de l’épisode est Gentry, qui fait figure d’autorité à Defiance. C’est pourquoi le dénouement est pris en charge par Stewart et Gentry, tandis que Jess reste en retrait. Edgar Buchanan, dans le rôle du Doc (qui sert aussi de coiffeur), possède la gouaille coutumière à ses prestations. Norman Leavitt, avec sa « gueule » reconnaissable, campe un cuisinier non dénué, lui aussi, d’une certaine verve.

John Smith, Hoagy Carmichael et Robert Crawford Jr n’apparaissent que dans l’épilogue. Voyant revenir Jess, ils commentent son absence et son retour mais Robert Fuller n’apparaît pas avec eux.

Jess raconte au marshal que le gang de Bannister a massacré sa famille quand il n’avait que quinze ans : ils étaient sept, trois seulement ont survécu. Sa famille, dit-il, n’avait pas grand-chose et survivait tant bien que mal. Il a passé des années ensuite à essayer de retrouver Bannister et c’est la raison de sa présence aujourd’hui avec le marshal.

Le mot « rawhide », titre de la série produite par Charles Marquis Warren la même année (diffusée depuis janvier 1959), et qui signifie « cuir brut », est ici utilisé pour désigner la lanière de cuir que Bannister noue autour du front de Reb et qui, avec le soleil, se resserre en devenant un instrument de torture.

Mort Mills et Robert Fuller

FICHE TECHNIQUE *

Laramie Theme by Cyril Mockridge. Music Cyril Mockridge (2, 3, 4, 5, 10, 11, 19, 31) arranged and adapted by Arthur Morton (3), Albert Sendry (5). Music score Nathan Scott (1, 6, 7), Alexander Courage (7), Hans Salter (9), Albert Sendr[e]y (12, 16, 17, 21, 22, 27), Henri Rene (13), David Buttolph (14, 15, 24), Leigh Harline (18), Harry Sukman (20, 25, 26, 28, 29, 30). Associate producer Dan Ullman (1, 3 à 31), James E. Newcom (2). Director of photography Lionel Lindon ASC (1, 2, 6, 11), Ray Rennahan, ASC (3, 5, 8, 9, 14, 15, 16, 18, 19, 20, 21, 22, 24, 25, 26, 27, 28, 30, 31), John L. Russell ASC (4, 10), Bert Glennon (7), Buddy Harris (12), Benjamin H. Kline ASC (13), William A. Sickner ASC (17), Jack MacKenzie ASC (29). Art director George Patrick (1, 4, 6, 8, 10, 11, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31), Frank Arrigo (2), Loyd S. Papez (3, 7, 9), John J. Lloyd (5, 22), Howard E. Johnson (13), Martin Obzina (21). Editorial supervisor Richard G. Wray ACE (1 à 27), David J. O’Connell (28, 29, 30, 31). Film editors John C. Fuller ACE (1, 5, 6, 8, 11, 13, 15, 17, 18, 20, 22, 24, 26, 28, 30), Marston Fay (2, 7, 10), Eugene Pendleton (3), Stan Rabjohn (4), Ray de Vally (9, 19, 21, 25, 27, 29, 31), Danny B. Landres (14), Edward Haire (16). Musical supervision Stanley Wilson. Sound Earl Crain, Sr (1, 2, 5, 6, 8), Earl Crain, Jr (14, 17, 18), Stephen J. Bass (3), William Russell (4, 29), William Lynch (7), Melvin M. Metcalfe, Sr (9, 19, 20, 30), John C. Grubb (10, 11, 16, 21, 22, 24), David H. Moriarty (13), Frank H. Wilkinson (15), John W. Rixey (25), Joe Lapis (26, 27), Howard J. Fogetti (28), Vernon W. Kramer (31). Assistant director Edward K. Dodds (1, 6, 30), Charles S. Gould (2, 5), Jack Doran (3, 19), George Bisk (7, 10, 21, 27), Milton Carter (8, 16, 18, 26), Frank Fox (9), James H. Brown (11), Ben Bishop (14), Frank Losee (15), James Hogan (17, 28), Nat Holt, Jr (24), William Dorfman (29). Set decorator William Tapp (1, 6, 14, 17, 18, 19, 24), John McCarthy (2), Clarence Steensen (3, 7), Carl J. Lawrence (5, 8, 11), Perry Murdock (9, 26, 27, 28, 30), Ralph Sylos (10), James M. Walters (15, 16), Hal Gausman (21), George Milo (29). Costume supervisor Vincent Dee. Makeup Robert Dawn (1, 5, 6, 14), Jack Barron (2, 3, 7, 8, 9, 10, 11, 15, 16, 17, 18, 19, 21, 24, 26, 27, 28, 29, 30). Hair stylist Florence Bush. Filmed in Hollywood by Revue Studios. MCA TV exclusive distributor.

* quelques lacunes apparaissent, dues aux génériques incomplets de l’édition DVD Timeless Media Group / Shout Factory utilisée pour ce guide.

 

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1960s, #Guide d'épisodes 1950s
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :