Guide réalisé par Thierry Le Peut

Série américaine de 1 x 90' et 20 x 47' diffusée sur CBS du 22 septembre 1984 au 6 avril 1985. Diffusion française : 14 juin 1986 sur Canal + (sous le titre Espion à la mode), 6 janvier 1988 sur M6 (sous le titre Espion modèle). 

 

Avec Jennifer O’Neill (Dani Reynolds), Jon-Erik Hexum (Mac Harper – épisodes 1 à 7), Antony Hamilton (Jack Striker – épisodes 8 à 21) et Richard Anderson (Henry Towler).

 

Voix françaises : Pauline Larrieu (Dani), Richard Darbois (Mac), Jacques Frantz (Jack), Roland Ménard (Henry), Pascal Renwick (Rick). (Les voix de J. Deschamps et M. Alfos indiquées sur Wikipedia sont erronées.)

 

Created by / Executive producer Glen A. Larson

Produced by Harker Wade (1 à 10), Bob Shayne (4, 6 à 21)

Supervising producer Don Carlos Dunaway (10 à 21)

Executive story consultant David Swift (2, 5)

Executive story editor David Balkan (2 à 9)

Story editor Douglas Brooks West (2 à 12), Doug Heyes, Jr (10 à 21)

Associate producers Scott Levitta, David G. Phinney (1 à 4), Dave Fisher (5 à 21)

Co-produced by Jim O’Keefe (9 à 21).

 

 

Les épisodes avec Jon-Erik Hexum

 

 

1.  Pilot / Cover Up (Première mission)  - 90’

 

CBS, 22 septembre 1984 - Canal +, 14 juin 1986

Prod. Number 3-J01/2

Ecrit par Glen A. Larson

Réalisé par Peter Crane

 

 

Dani Reynolds, photographe de mode renommée qui travaille avec des marques prestigieuses, apprend brutalement la mort de son mari Mark, diplomate affecté à La Costa, un pays d’Amérique centrale. Elle apprend alors qu’il était un « cavalier seul », un agent menant des missions dangereuses et secrètes. Il est mort dans l’explosion de sa voiture, piégée. Après être entrée en contact avec Henry Towler, haut fonctionnaire en charge de missions secrètes à l’étranger, elle engage Mac Harper, un ancien militaire formé aux techniques de combat, officiellement comme mannequin, officieusement pour découvrir la vérité sur la mort de son mari. Ils se rendent à La Costa avec l’équipe de mannequins de Dani. Ils y rencontrent un homme d’affaires français, George LeMare, et son assistante Michelle Lloyd, qu’ils pensent impliqués. Ils cherchent aussi à retrouver Merilee Taylor, la veuve de Bud Taylor, l’un des agents chargés de la protection de l’homme d’affaires Ryker ; Taylor a été tué par des terroristes qui ont enlevé Ryker, alors qu’il cherchait à prévenir Mark de ce qui se tramait : les terroristes, a-t-il eu le temps de révéler, étaient en réalité des policiers locaux. Dani et Mac entrent aussi en contact avec Mason Carter, un agent américain qui cherche également à retrouver Merilee.

C’est cette dernière qui les retrouve. La première fois qu’elle les approche, lors d’une séance de photos, elle est aussitôt repérée et pourchassée par un homme qui, une fois neutralisé par Mac, se révèle être un policier, Bruno Diego. La seconde fois, elle s’est mise au volant d’un taxi dans lequel est monté Mac. Elle a appris la prudence, contrainte de se cacher avec son bébé depuis la mort de Bud, qui a été abattu presque sous ses yeux tandis qu’elle s’était cachée avec l’enfant sous un lit. Ils sont bientôt vus ensemble par Cal Tillis, un autre agent de la sécurité de Ryker, blessé au moment de l’enlèvement ; Tillis en réalité est complice du Lieutenant Carlos, le chef des faux terroristes, et sa blessure n’est qu’un subterfuge pour dissimuler son implication. Il prévient LeMare et Michelle et celle-ci fait piéger le taxi pendant que Mac et Merilee parlent dans le bar de Charlie. Mac prend la précaution d’emprunter la voiture de Cal Tillis en lui laissant en échange les clés du taxi : c’est Tillis qui, ignorant que la voiture est piégée, meurt dans l’explosion.

Mac et Dani cachent Merilee et son bébé dans une suite qu’ils ont louée à l’Hôtel Nacional. Ils cherchent ensuite des preuves contre LeMare et Michelle. L’enlèvement de Ryker comme la mort de Taylor et de Mark sont liés à un super-ordinateur construit par la société de Ryker et dont la vente est interdite en raison de ses capacités qui doivent être réservées à la Défense. Or, LeMare compte s’emparer de l’une de ces machines en faisant croire qu’elle a été détruite dans un incendie. Lorsque Carlos trouve Merilee et l’emmène, Mason Carter est tué en voulant s’interposer. Mac se charge de neutraliser Michelle pendant que Dani, elle, s’emploie à faire révéler par LeMare le lieu où se trouve l’ordinateur et où Carlos a emmené Merilee…

 

 

Avec Robert Webber (Mason Carter), Doug McClure (Cal Tillis), Joe Santos (Lieutenant Carlos), Peter Brown (Mark Reynolds), Terry Kiser (Rodan) et Catherine Oxenberg (Michelle) et Louis Jourdan (George LeMare) et Mary Crosby (Merilee). Et avec Grainger Hines (Bud Taylor), Zitto Kazann (Bruno), Med Flory (Charlie), Gino Conforti (hotel manager), Bobby Ellerbee (Sammy) et Frank Marth (Ryker). Et Candice Daly (Billie), Pamela Hedges (Willie), Rosemarie Thomas (Rachel), Erika Wilson (Erika), Joshua Gallegos (guard), Benjamin Jurand (gateman), Richard Perez Mendez (terrorist), Eduardo Ricard (guard).

Vf Serge Lhorca (Carter / hotel manager), Maïk Darah (Michelle), Jean-François Laley (LeMare), Yves Barsacq (Carlos), René Bériard (Ryker)

 

A la fin de l’épisode, Dani, qui a trouvé son immersion dans l’espionnage passionnante, propose à Mac de former une équipe et de continuer à remplir de telles missions.

Mac fait une intéressante plaisanterie à Rodan, l’assistant de LeMare, venu le jauger. La scène a lieu pendant une réception. Mac demande à Rodan s’il est venu accompagné et lui propose de se voir peut-être plus tard, avec un regard suggestif. Rodan, gêné, s’éloigne et rapporte à son patron que Mac n’est pas un homme inquiétant. Michelle, présente après avoir elle aussi parlé avec Mac, raconte qu’il voudrait coucher avec elle. Surprise de Rodan, qui affirme qu’il aurait bien couché avec lui aussi. LeMare trouve la situation cocasse : et si Rodan et Michelle avaient tous les deux accepté de le voir ce soir-là ? Dans ce cas, conclut Michelle, « je suppose qu’il y aurait eu beaucoup de monde dans son lit ce soir » !

 

 

2.  Death in Vogue (Folie meurtrière)

 

CBS, 29 septembre 1984

Prod. Number 3-J03

Ecrit par David H. Balkan

Réalisé par Guy Magar

 

Hoyt Axton et Jon-Erik Hexum sur le tournage

 

Karen Barton est le troisième mannequin à être assassiné. Elle a été poignardée sous sa douche. John Cody, shérif adjoint du Texas, père de l’une des victimes, Diane Cody, traque le tueur qu’il a parfaitement identifié : il s’agit du diplomate Eric Duquesne. Mais celui-ci jouit de l’immunité diplomatique et rien ne permet de l’arrêter. Il vient d’ailleurs de s’envoler tout à fait librement pour l’Italie. Cody l’y suit et Henry Towler demande à Dani et Mac de le retrouver afin de l’empêcher de commettre un meurtre. Dani embarque donc pour l’Italie avec Mac et ses mannequins pour quelques séances de photos en mode « j’ouvre l’œil ». Duquesne se montre vite, attiré par la beauté rayonnante des mannequins, qui craquent immédiatement pour ce visiteur séduisant et élégant qui courtise plusieurs d’entre elles à la fois. Mac, lui, repère Cody et fait un tour dans la chambre d’hôtel qu’il a louée, où Cody d’ailleurs le surprend tout de suite. Les deux hommes s’entendent pour travailler de conserve, Mac disant être là pour protéger les mannequins. Mais quand Henry, inquiet, se montre lors d’une séance de photos avec des policiers italiens, Cody se dit qu’il a eu bien tort de faire confiance à Mac. Il l’assomme et tente de tuer Duquesne sans attendre ; Mac, revenu à lui, l’en empêche in extremis. Dani et Mac prétendent devant le diplomate que c’étaient les mannequins qui étaient visés. Ils acceptent l’invitation de Duquesne à se joindre à une réception dans sa nouvelle villa. Là, Mac, s’éclipsant un moment, découvre une pièce éclairée par des cierges et des bougies, tapissée de photographies des mannequins assassinés… et de celles de Dani. Cody, lorsqu’il s’introduit dans la villa, est surpris par Mac et livré à la police italienne.

Dani et Mac lui demandent cependant son concours, estimant qu’ils ont plus de chances de coincer Duquesne s’ils travaillent ensemble. Ils n’en poursuivent pas moins des buts différents car l’intention de Cody est toujours de neutraliser le diplomate définitivement tandis que Dani et Mac veulent empêcher un nouveau meurtre. En l’occurrence, ils empêchent celui de Rachel, l’une de leurs mannequins, en s’invitant sur le yacht du diplomate alors qu’il avait déjà sorti le couteau et s’apprêtait à s’en servir. Puis c’est à Gretchen que Duquesne propose un rendez-vous. Dani, Mac et Henry tendent alors leurs filets pour le prendre sur le fait mais le diplomate déjoue leur piège en s’attaquant non à Gretchen mais à Dani, tandis qu’elle surveille Gretchen sur des écrans de vidéo-surveillance. Mac et Cody se retrouvent de part et d’autre de l’assassin, qui tient un couteau sous la gorge de Dani, terrifiée…

 

Avec Tristan Rogers (Eric Duquesne), Wendy Kilbourne (Karen Barton), Herbert Jefferson, Jr (Captain) et Hoyt Axton (Cody). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Sheree Wilson (Rachel), Dana Sparks (Ashley), Ralph Manza (Sergi), David Dunard (Goldblum), Barbara Keegan (the newscaster).

Vf Henri Djanick (Cody), Hervé Bellon (Duquesne), Nadine Delanoë (Karen), Greg Germain (Captain), Mario Santini (Sergi), Marc de Géorgi (agent américain)

 

Mac et Dani s'invitent sur le yacht de Duquesne, avec Champagne !

Placard publicitaire pour l'épisode 2

 

 

3.  The Million Dollar Face (Un sourire d’ange)

 

CBS, 6 octobre 1984

Prod. Number 3-J04

Ecrit par Glen A. Larson

Réalisé par Phil Bondelli

 

Kristi Collins a abandonné sa carrière de mannequin pour s’occuper des enfants qu’elle a eus avec le gangster Allan Crosland. Aujourd’hui séparés, ils se disputent la garde des enfants, que Crosland a enlevés à leur mère pour les emmener vivre avec lui aux Bahamas. Kristi revient vers Dani, qu’elle avait laissé tomber, en lui demandant de l’embaucher et de l’emmener avec elle aux Bahamas, où Dani doit se rendre pour une session de photos. Dani se doute que Kristi ne lui dit pas tout, et cela se vérifie : elle emporte aux Bahamas une valise d’argent que lui a remise Michael Dante, propriétaire d’un casino. Elle est censée déposer cet argent dans une banque, à l’insu du fisc. Kristi compte sur Dante pour l’aider à reprendre ses enfants mais Dante agit en réalité pour le compte de Crosland qui veut faire arrêter et condamner Kristi, se débarrassant ainsi d’elle pour un long moment. Dante, cependant, joue un double jeu et espère, lui, se débarrasser de Crosland qui lui fait de l’ombre dans ses affaires. Kristi se retrouve prise entre les deux et Dani et Mac entreprennent d’arranger les choses. Leur but est de faire tomber Dante aussi bien que Crosland et de permettre à Kristi de récupérer ses enfants. Pour cela, Dani joue les grandes joueuses au casino pendant que Mac s’introduit dans le bureau de Dante pour dérober l’argent contenu dans son coffre et faire pression ensuite sur Dante. Ils veulent en chemin convaincre Crosland que Dante cherche à le doubler et font intervenir également un agent du fisc, Milton, pour surveiller le parcours de l’argent et en profiter pour dévoiler les transactions illégales des deux truands…

 

Avec Shelley Smith (Kristi Collins), Henry Gibson (Milton), Hari Rhodes (Commissaire Jourdan), Michael MacRae (l’assistant de Dante) et Andrew Prine (Michael Dante) et Gary Lockwood (Allan Crosland). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Fred Lerner (Johnny), Betty Cole (Allie), Eric Fleeks (the guard), Garth Wilton (the valet) et Jeremy Bliss (Dave), Michael Bliss (Dave), Stan Haze (the policeman), Neil Looy (the pilot), Carl Ciarfalio (Arnie).

Vf Monique Thierry (Kristi), Roger Crouzet (Milton), Mario Santini (l’assistant de Dante), Jean-Pierre Leroux (Dante), Igor de Savitch (Crosland)

 

 

4.  Harper-Gate (Tables d’écoute)

 

CBS, 13 octobre 1984

Prod. Number 3-J06

Ecrit par Bob Shayne

Réalisé par Arthur Allan Seidelman

 

Mac semble filer le parfait amour avec Cindy Latimore. Ce soir-là, après une petite fête organisée chez elle, Mac descend les poubelles ; quand il remonte, il trouve la porte de l’appartement fermée et, ne recevant aucune réponse, il doit l’enfoncer pour entrer. Il trouve Cindy morte. Alors qu’il est en train d’appeler la police, deux policiers arrivent et l’arrêtent. Une voisine, Mrs Rose, déclare qu’elle a entendu Cindy crier et qu’elle a vu Mac crier à la porte et l’enfoncer. Accusé du meurtre par les Detectives Steinmetz et Zanuck, il n’a aucun moyen de prouver son innocence. Dani fait intervenir Henry pour le libérer sous caution mais sa première action est de retourner chez Cindy pour tenter d’y trouver des indices ; il commence par frapper chez la voisine, Vanessa, dont le soir du meurtre Cindy était passée nourrir le chat. Pendant ce temps, le Det. Zanuck, qui l’a suivi, découvre que l’on a forcé les scellés posés par la police sur la porte de l’appartement de Cindy ; en entrant, il y trouve deux hommes, qui le tuent. Mac, découvrant le corps et les tueurs, veut poursuivre ceux-ci mais il est surpris par Steinmetz, qui de nouveau le croit coupable. Il est contraint de s’enfuir.

Les deux hommes, Tabbles et Colbert, ont été engagés par Alex Kendall, vice-président de la société de micro-informatique Tyler, pour résoudre un problème. Un employé de la compagnie s’apprêtait à témoigner devant la justice et à révéler que Tyler versait des pots de vin. Tabbles et Colbert étaient chargés de le menacer mais ils l’ont tué en faisant exploser un avion en plein vol. Kendall a désormais peur de ces hommes, qui le menacent à son tour. Ils se sont introduits chez Vanessa, sa petite amie, pour y mettre le téléphone sur table d’écoute mais, surpris par Cindy, ils n’en ont pas eu le temps. Ils ont tué Cindy et ont placé son corps chez elle. En revenant pour terminer la mise sur écoute, ils sont entrés chez Cindy pour y placer un micro, ne pouvant entrer chez Vanessa qui se trouvait dans l’appartement. Surpris par Zanuck, ils l’ont tué.

Mac doit maintenant les trouver et les arrêter pour faire la preuve de sa propre innocence. Dani l’y aide, mais ils doivent échapper à la police tout en menant leur enquête…

 

Avec John Reilly (Alex Kendall), Ben Piazza (Tabbles), Phillip Richard Allen (Boris T. Colbert), Arthur Burghardt (Det. Zanuck), Heather McNair (Cindy Latimore), Shawn Southwick (Vanessa) et Gerald S. O’Loughlin (Steinmetz). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Gayanne Meyers (Tina), Gary Bisig (Marine #1), Dorothy James (Miss Rose), William Wintersole ([Vance] Brooks) et Wayne Armstrong (the cop), Ed Berke (the prison guard), Gus Corrado (the clerk), Judith Jordan (Josie), Richard McGee (Marine #2), Nomi Mitty (the recptionist), Frederick Ponzlov (police photographer).

Vf Marc de Géorgi (Kendall), Jacques Ferrière (Steinmetz), Michel Gudin (Tyler), Jean-Pierre Moulin (Brooks), Sylvie Feit (la secrétaire de Kendall), Anne Rochant (réceptionniste / Mrs Rose)

 

 

5.  Sudden Exposure (Vidéo drogue)

 

CBS, 20 octobre 1984

Prod. Number 3-J05

Ecrit par Lane Del

Réalisé par Guy Magar

 

Au Santiago, Georgia Neely est accusée du meurtre d’un réalisateur de films et enfermée en prison. Dani se rend sur place avec son équipe de modèles, officiellement pour terminer le tournage d’un clip, officieusement pour découvrir la vérité et libérer Georgia. Le réalisateur en effet faisait du trafic de drogue mais on n’a pas retrouvé la marchandise qu’il était censé livrer. La police surveille toujours sa maison, obligeant Mac et Dani à y entrer aussi discrètement que possible ; pas assez cependant car ils sont surpris et arrêtés par le Capitaine Lopez Lupul. Un Américain, Bo Watson, intervient pour les faire libérer, faisant jouer ses bonnes relations avec Lupul. En réalité, c’est pour Watson que travaillait le réalisateur, dont sa fille Holly était la maîtresse. Il souhaite retrouver la drogue disparue, mais Lupul le tient à l’œil car il convoite la drogue lui aussi. Dani et Mac doivent donc se garder de tous les côtés pour retrouver avant tout le monde la drogue, preuve du trafic, et démasquer le véritable meurtrier…

 

Avec Henry Darrow (Capitaine Lupul), Loyita Chapel (Georgia Neely), Rosalind Ingledew (Holly Watson), Amanda McBroom (Kim), Peter Fox (Steven Lang) et Clu Gulager (Bo Watson). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Mario Roccuzzo (Zitto), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Michael Rider (Asst. Investigator), Steve Susskind (Investigator), Rick Garcia (Garcia), Anita Hamilton (the prostitute).

Vf Serge Lhorca (Lupul), Anne Rochant (Georgia), Marcel Guido (Bo), Marc de Géorgi (plusieurs voix secondaires)

 

 

 

6.  Nothing to Lose (Rien à perdre)

 

CBS, 27 octobre 1984

Prod. Number 3-J07

Ecrit par Doug Heyes, Jr

Réalisé par Richard A. Colla

 

Graham et Virginia Bird, un charmant couple de retraités, débarquent à l’aéroport de Rome. Ils se sont offert ce voyage pour fêter leurs cinquante années de mariage. Virginia est arrêtée lorsqu’un douanier découvre des diamants dissimulés dans l’un de ses bagages. Les Bird affirment qu’ils n’ont jamais vu ces diamants mais les autorités italiennes sont sceptiques. Henry demande à Dani et Mac de porter secours au couple : ils se présentent au poste de police en prétendant qu’Ashley est la petite-fille des Bird et obtiennent que le chef de la police libère Virginia sous leur responsabilité. Dani et Mac se rendent vite compte que les Bird ne jouent pas franc jeu : les diamants découverts ne sont en réalité qu’une partie de ce que Graham a trouvé dans leurs bagages, où les avait dissimulés leur « ami » Rico, et les charmants retraités ont bien envie de négocier la cession de cette manne inespérée. Aussi renvoient-ils Rico vers son patron en posant leurs conditions : après tout, disent-ils, s’ils rendent les diamants à leurs propriétaires, il est à parier que les assurances leur verseront une jolie prime ! Le problème est que le patron de Rico est Alexander Belasco, un homme puissant qui ne plaisante pas avec ces choses-là. Puisque les Bird veulent jouer aux plus malins, il fait enlever Ashley, comptant sur leur amour pour leur « petite-fille ». Les Bird comprennent qu’ils ont mésestimé le danger et coopèrent alors avec Dani, Mac et Henry. C’est Dani qui se fait passer pour Virginia afin de déposer les diamants à l’endroit indiqué par Belasco – en empruntant la Rolls Royce de l’ambassadeur des Etats-Unis, merci Henry ! – tandis que Mac s’introduit dans la villa de Belasco armé de pied en cap afin de libérer Ashley…

 

Avec Noah Beery (Graham Bird), Jeanette Nolan (Virginia Bird), Daniel Faraldo (Rico) et Vince Edwards (Alexander Belasco). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Dominic Barto (Domino), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Terri Lynn (Terri), Steve Restivo (Customs official #1), Angelo Grisanti (Customs official #2), Nicholas Cinardo (the porter).

Vf Lita Recio (Virginia), Philippe Dumat (Graham), Igor de Savitch (Belasco), Michel Bédetti (Rico), Marc de Géorgi (Rick, une réplique, 24’).

 

 

7.  Golden Opportunity (Les lingots imaginaires)

 

CBS, 3 novembre 1984

Prod. Number 3-J08

Ecrit par Bob Shayne

Réalisé par Sidney Hayers

 

Henry demande à Dani et Mac d’aider Norman McClafferty, arrêté dans une ville de Floride. McClafferty, qui gère un fonds de solidarité, a été escroqué par Louis Upton, un riche dilettante qui a la police de cette ville dans sa poche, et jeté en prison quand il a voulu dénoncer l’escroc. Dani emmène donc ses mannequins en Floride et s’arrange pour attirer l’attention d’Upton tout en faisant passer Mac pour un jeune homme impulsif et hargneux. Mac s’introduit de nuit dans la villa d’Upton et y ouvre son coffre-fort ; surpris par les gardes du corps, il est reconnu et arrêté. Dani demande alors à Upton de le faire libérer, se plaçant de ce fait sous son emprise. Elle utilise ensuite des lingots d’or espagnols prêtés par Henry pour faire croire à Upton, amateur d’histoire à ses heures perdues et plus encore de profits faciles, qu’elle possède un véritable trésor qu’elle est prête à vendre. Rick est réquisitionné pour jouer le rôle d’un acheteur potentiel. Upton fait alors pression sur Mac pour qu’il tue l’acheteur, laissant la place à Upton lui-même. Le meurtre de Rick est arrangé sous les yeux des policiers qui travaillent pour Upton et qui, aussitôt, passent les menottes au meurtrier indélicat, quand bien même il s’est débarrassé du corps et de l’arme en les jetant dans la mer. Upton compte ainsi se débarrasser de tous les gêneurs et faire place nette. Mais la prison est précisément le lieu où Mac souhaitait entrer, afin d’en faire sortir McClafferty. Il reste à cueillir Upton et ses complices…

 

Avec John Beck (Louis Upton), Nicholas Pryor (Norman McClafferty), Sal Viscuso (Manny), Bill McKinney (Sgt Oliver), John Crawford (shérif). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Terri Lynn (Terri), Don Battenberg (messenger), Dick Durock (Ralph), David A. Penhale (the cellmate), Peter Whittle (the guard).

Vf Mario Santini (Upton), Jean-Pierre Moulin (McClafferty), Jean-Claude Montalban (Oliver), Marc François (Manny), Jean Violette (shérif)

 

Dernier épisode tourné par Jon-Erik Hexum, qui se blessa durant le tournage (avec l’arme qu’il utilise pour tuer Rick et qu’on le voit charger dans une chambre avant le meurtre).

 

 

 

Les épisodes avec Antony Hamilton

 

 

8.  Writer’s Block (Notes d’auteur *)

 

CBS, 24 novembre 1984

Prod. Number 3-J09

Adaptation : Andrew Schneider & Sam Egan et David H. Balkan & Douglas Brooks West, histoire de Lou Shaw et Andrew Schneider & Sam Egan

Réalisé par Richard A. Colla

 

 

Henry reçoit un appel de l’écrivain Elliott G. Dawson, qui téléphone d’une cabine publique dans le Sud de la France. Il prétend avoir de gros ennuis à cause des recherches qu’il fait pour son prochain livre et il demande à Henry de lui envoyer un agent à l’endroit qu’il lui indique, le lendemain à midi. Henry envoie Jack Striker, un Américain du Kansas élevé en Australie, un homme très bien entraîné et parfaitement fiable. Les hommes qui poursuivent Dawson ne tardent pas à s’inviter au rendez-vous et Jack et l’écrivain se séparent, Jack enfourchant une moto tandis que Dawson prend le volant de sa voiture. Celle-ci finit au fond d’un ravin et l’écrivain disparaît. Le choc reçu quand il a été éjecté du véhicule lui a fait perdre la mémoire.

Henry demande à Jack et Dani de collaborer pour le retrouver. La rencontre se fait autour d’une table de jeu où Dani et Jack se jaugent, chacun étant déterminé à mener la barque durant cette collaboration temporaire. Dani, en effet, espère retrouver rapidement Mac, envoyé sur une autre mission.

Dani et Jack trouvent rapidement le chemin d’une collaboration efficace. Ils retrouvent aussi Elliott Dawson qui peu à peu se souvient de certaines choses ; il revoit des images d’un lieu qui paraît être un hôpital, où l’on inflige un traitement violent à une femme. Il est aussi question d’un phare, celui de son dernier livre : le phare de Jekyll, où Dani et Jack empêchent ses poursuivants de s’emparer de lui. Le secret détenu par l’écrivain semble lié à Malcolm Caine, un trafiquant notoire, mais aussi à Donald Rutledge, le chargé d’affaires de Lady Abigail Babcock. L’épouse de Rutledge, Jessica, a été admise dans un sanatorium qui est probablement l’hôpital dont se souvient Dawson. Caine y a proposé de soigner Jessica, dépressive, et a utilisé cette faveur pour faire pression sur Rutledge afin qu’il influence à son tour Lady Abigail dans une transaction qui profite à Caine. Dawson, en s’introduisant dans la sanatorium, y a découvert la vérité sur les affaires de Caine et est devenu l’homme à abattre…

 

Avec Michael Ensign (Donald Rutledge), Lori Hallier (Lady Abigail Babcock), Michael Alldredge James Walch (les hommes de Caine) et John van Dreelen (Malcolm Caine) et Efrem Zimbalist Jr (E.G. Dawson). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), E.M. Margolese (Roger), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Terri Lynn (Terri), Ted Sorel (the doctor), Victor Rogers (Dr LeBlanc) et Chris Caputo (Harris), Gil Mandelik (croupier), Susan O’Sullivan (Jessica), Sunja Svensen (the nurse), Robert van den Berg (Danny).

Vf Jean-Claude Michel (Dawson / voix off du début), Marc Cassot (Rutledge)

 

 

Chaque mention de Mac embarrasse visiblement Henry, qui prétend néanmoins que tout va bien. C’est surtout dans la seconde moitié de l’épisode que le sentiment d’un secret vient ponctuer la mission, Dani étant de plus en plus inquiète de l’attitude de Henry et de Jack quand elle mentionne Mac. A la fin de l’épisode, Henry laisse Jack annoncer à Dani la disparition de son partenaire. La scène est traitée avec sobriété et délicatesse. Jack dit simplement : « Il ne reviendra pas » et Dani répond : « Oui, je le sais. » Il la prend ensuite dans ses bras tandis qu’elle pleure. Cut. Plan d’ensemble : sur l’image de Jack et Dani enlacés s’affiche un texte (lu en français par Roland Ménard, la voix de Henry) en hommage à Jon-Erik Hexum. Puis un carton constitué d’une photo de l’acteur sur laquelle sont incrustés son nom et ses dates referme l’épisode. JON-ERIK HEXUM 1957-1984. Générique.

 

Le premier acte, qui introduit Jack Striker, est une séquence d’action continue centrée sur Elliott Dawson. Le choix de commencer sur les chapeaux de roue en emportant le spectateur dans une succession de scènes qui ne le laissent pas souffler est un moyen de lui montrer que le show continue et que, si la série a perdu son acteur vedette, elle possède encore toutes ses capacités de divertissement. Striker est présenté en action (première image : un homme athlétique qui sort de la Méditerranée), aussi convaincant en maillot de bain que sur une moto et, dans la séquence suivante, en smoking dans un casino. Effet James Bond évident. La musique du troisième acte évoquera aussi La Mort aux trousses.

 

* « Notes d’auteur » est le titre incrusté à l’écran, la voix off de Jean-Claude Michel en prononce une variante : « Notes d’un écrivain ».

 

Le texte d’hommage : « When a star dies, its light continues to shine across the universe for milleniums… Jon-Erik Hexum died in October of this year… but the lives he touched will continue to be brightened by his light forever… and ever… »

 

 

9.  Murder in Malibu (Meurtre à Malibu)

 

CBS, 1er décembre 1984

Prod. Number 3-J10

Scénario : Anne Collins, histoire de David Swift

Réalisé par Sidney Hayers

 

Dani est dans sa maison de Malibu, qu’elle cherche à vendre. Elle y fait face aux souvenirs de sa vie avec son mari, quand un inconnu vient mourir au milieu de son salon en cherchant Mark et en demandant s’il a bien reçu le colis. Elle n’en saura pas davantage. Jack en revanche parle immédiatement à Henry car l’homme, Dale Hobbs, était un agent, soupçonné d’avoir volé une petite fortune en diamants. Mark était-il son complice ? Pour ne pas bouleverser davantage Dani, Jack et Henry décident de ne rien lui dire mais ils suivent l’enquête de près, d’autant que la maison ne tarde pas à être mise sens dessus dessous. Puis Dani surprend un homme en train de fouiller de nouveau les lieux. Elle soupçonne même son voisin, Adam Prescott, d’être lié à cette histoire car il tourne lui aussi autour de la maison. Jack pense que Dale Hobbs a été empoisonné, ce qui se confirme lorsque l’homme que Dani a surpris chez elle meurt à son tour, une marque de piqûre bien visible sur le bras. L’agent immobilier qui tente de vendre la maison, Mattie, est scandalisée par tous ces événements qu’elle attribue à la vie dissolue de l’occupante ! Bientôt, Dani et Jack découvrent que la jeune femme qui dort sur la terrasse de Prescott, Amber, qu’ils ont prise en stop quelque temps plus tôt, est elle aussi mêlée à ces incidents. Ils n’ont pas le temps de la questionner : elle est retrouvée morte sur la plage. Henry finit par avouer à Dani de quoi il retourne. Ce soir-là, Prescott lui fait à son tour un aveu : il travaille pour le Ministère des Finances et cherche lui aussi les diamants disparus. Moreau, le dernier des assassins de Hobbs, qui a tué aussi tous ses complices, dont Amber, les surprend en brandissant une arme : Amber lui a confié avant de mourir où étaient cachés les diamants. Ils sont contenus dans l’une des bougies que Mark collectionnait. Il les y a dissimulés après les avoir reçus dans le fameux colis, espérant convaincre Hobbs de les rendre…

 

Avec David Ackroyd (Prescott), Rue McClanahan (Mattie Bernstein), Richard Lynch (Moreau), Mills Watson (Royce), Robert Hogan (Dale Hobbs) et Murray Hamilton (the Sheriff) et Heather Thomas (Amber). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Terri Lynn (Terri), Rose Thomas (Lisa), James Beach (Deputy Sheriff), Irene Olga Lopez (the maid), John Petlock (Mr Roberts).

Vf Yves Barsacq (le shérif), Pierre Hatet (Prescott), Arlette Thomas (Mattie), Richard Darbois (Moreau), Marc de Géorgi (Dobbs)

 

Réintroduire la mort de Mark Reynolds et le deuil de Dani, oublié dans les épisodes précédents, marque une volonté de reboot de la série, comme s’il fallait revenir aux fondamentaux en y impliquant Jack pour effacer en quelque sorte la période Mac Harper. Il en ressort un sentiment étrange et le chagrin de Dani, plus que la mort de son mari à peine entrevu dans le téléfilm pilote (et revu le temps d’un regard sur une photo de couple), fait écho aussi à la disparition de Mac, même si celui-ci n’est pas évoqué (mais la similitude des prénoms Mark / Mac est en soi une façon d’invoquer son souvenir).

 

 

10.  Midnight Highway (La route de minuit)

 

CBS, 8 décembre 1984

Prod. Number 3-J11

Ecrit par Doug Heyes, Jr

Réalisé par Guy Magar

 

Henry demande à Dani et Jack d’enquêter sur la disparition de Calvin Tyler, ancien instructeur de Jack, disparu alors qu’il enquêtait lui-même sur un réseau de trafiquants d’alcool de contrebande à Trinity Pines, au pied des Appalaches. A leur arrivée, le shérif Skinner dit à Dani et Jack que Calvin n’est pas en ville en ce moment. Verna, la vieille dame qui veille sur une propriété que possède Calvin, accueille les étrangers le fusil à l’épaule et déclare elle aussi que Calvin n’est pas là pour le moment. Quant aux habitants du coin, ils ne sont pas franchement amicaux et certains même sont indéniablement lourds, comme Lucky et sa bande de copains, qui viennent ennuyer les filles durant une séance de photos. Jack joue du poing et Rebecca, la petite amie de Lucky, intervient pour calmer le jeu mais il apparaît bientôt qu’elle est battue par Lucky, lequel ne semble pas étranger à ce qui se trame dans le secret de Trinity Pines. Le réseau de trafic d’alcool est en effet dirigé par Calvin Tyler et le shérif Skinner et Lucky fait partie des hommes qui font passer la marchandise d’un côté à l’autre des Appalaches en suivant la Route de Minuit. Dani et Jack, priés de quitter la ville quand leur enquête commence à ennuyer le shérif, mettent leur vie en jeu quand ils décident de se jeter en travers de la route des trafiquants et de mettre la main sur Calvin…

 

Avec Stuart Whitman (Sheriff Skinner), Wendy Schaal (Rebecca), Royce Applegate (l’adjoint du shérif), Gary Lee Davis (), Jeffrey Josephson (Lucky) et Jim Brown (Calvin Tyler). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Terri Lynn (Terri), Rose Thomas (Lisa) et Frank Birney (the spa manager), M.C. Gainey (Ernie), Chip Heller (Bert), Minnie Lindsey (Verna Shanks), Ron McPherson (Mr Clough), Ebonie Smith (Lucy).

Vf Claude Joseph (Skinner), Richard Darbois (Lucky), Yves Barsacq (l’adjoint), Anne Rochant (Rebecca)

 

Changement de décor radical pour Dani et ses mannequins, qui se retrouvent en pleine terre de péquenauds, dans une Amérique rurale à mille lieues de leur environnement glamour habituel.

 

 

11.  A Subtle Seduction (Subtile séduction)

 

CBS, 29 décembre 1984

Prod. Number 3-J12

Ecrit par Douglas Brooks West

Réalisé par Walter Grauman

 

Sur la Riviera française, Henry présente à Dani et Jack un jeune homme, Frank, qui pense que sa sœur Jenny a été enlevée alors qu’elle assistait à une réception sur le yacht de Martin Dunbar, un riche Américain. Si Henry met Dani et Jack sur cette affaire, c’est que ce n’est pas la première disparition de jeune fille qui est liée à Dunbar. Dani s’arrange donc pour attirer l’attention de Dunbar et se faire inviter sur son yacht sous le prétexte d’une séance photo, le temps pour Jack de repérer la pièce la mieux gardée du bateau. Il revient alors de nuit, en plongeant, et retrouve Jenny ; mais elle refuse de le suivre, affirmant qu’elle est là de son plein gré. En réalité, Dunbar, qui vend aux enchères les filles qu’il enlève en leur faisant miroiter une carrière prestigieuse et lucrative, a menacé de s’en prendre à son frère. Il n’en reste pas moins que Jack doit repartir bredouille, au risque de se faire tuer par les gardes du corps de Dunbar. Un homme, que Jack a malmené parce qu’il les suivait, se révèle bientôt un Marshal des Etats-Unis, Brennan, qui obtient de Henry qu’il tance vertement ses agents et leur retire l’enquête. Ils n’en continuent pas moins d’enquêter sur Dunbar, curieux de comprendre d’où lui vient cette protection incompréhensible. Ils découvrent que Martin Dunbar est en réalité Sheldon Combs, un truand qui a témoigné contre certains de ses « pairs » et est devenu, après une opération de chirurgie esthétique, un témoin sous protection fédérale. Il pourrait en effet permettre de coffrer Mario Donati, un tueur notoire. Puisque Dunbar est terrifié à l’idée que Donati le retrouve, Dani et Jack vont se servir de cette peur pour briser son commerce de chair humaine. Ils font venir Donati en France, sans l’accord de Henry, et s’arrangent pour que Dunbar le voie…

 

Avec Robert Reed (Martin Dunbar), Will Bledsoe (Frank), LaGena Lookabill (Jenny), Don Gordon (Brennan), Michelle Nicastro (model / mannequin), Tim Rossovich (henchman / homme de main) et Val Bisoglio (Mario Donati). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Amy Stock (A Model), Dana Sparks (Ashley), Terri Lynn (Terri), Maurice Marsac (Dr Chambaux), Steve Dacri (magician), Chuck Lindsly (security guard #2) et Colette Bertrand (french woman), Jack Denbo (harbormaster), Maarten Goslins (steward), Ivan Saric (guard), Patrick Wright (security guard #1).

Vf Marc Cassot (Dunbar), Mario Santini (Brennan), Georges Atlas (Donati), Thierry Ragueneau (Frank)

 

Harris et Ross, les magiciens qui se produisent sur scène dans le dénouement, sont en fait empruntés à un épisode de Manimal, « Illusion », diffusé le 14 octobre 1983. Les quelques plans qui les montrent sont maladroitement raccordés au reste et l’on reconnaît distinctement Christopher Stone, qui prononce une réplique (sans être crédité au générique, puisqu’il n’a pas participé réellement à cet épisode).

 

 

12.  Black Widow (Les secrets de la Dame en noir)

 

CBS, 5 janvier 1985

Prod. Number 3-J13

Ecrit par Robert Hamilton

Réalisé par Sidney Hayers

 

Eric Crane et Walter Smith, deux employés de la société Almott, sur la côte Ouest, ont mis au point une technologie susceptible de les rendre riches. Les plans intéressent de nombreux acheteurs et notamment les Russes. Melissa Stewart, surnommée la Veuve Noire car elle s’habille toujours de noire (même sa voiture est noire) et elle ne recule pas devant le meurtre, veut acquérir ces plans pour les vendre à l’espion russe Alexander Petrovich. Elle essaie de les obtenir de Walter en l’enlevant dans un taxi, sans succès ; Walter y laisse la vie. Elle envoie alors l’une de ses filles, Barbara, officiellement mannequin dans l’agence qui sert de façade respectable à la Veuve Noire, séduire Eric Crane, un homme marié et naïf, dans le but de le rendre vulnérable et de l’attirer dans sa toile.

C’est le moment où Henry met Dani et Jack sur la mission Veuve Noire. Jack commence par se présenter à l’agence de Melissa Stewart afin d’attirer son attention et d’entreprendre une opération séduction qui pourra se révéler utile. Puis Jack et Dani prennent une table dans le restaurant où Eric dîne avec son épouse et ils ont tôt fait d’observer le jeu que joue Barbara qui, assise à une autre table, produit un grand trouble chez Crane. Celui-ci a décidé de mettre fin à sa relation avec elle mais il accepte un dernier rendez-vous, le lendemain soir, dans ce même restaurant. Dani s’arrange donc pour entrer en contact avec Barbara et réussit à la pousser dans un avion pour New York en lui faisant miroiter un contrat mirifique et la couverture de Cosmopolitan.

Melissa se retrouve obligée de se débrouiller avec Crane, qu’elle n’a pas grand mal néanmoins à attirer chez elle. Dani et Jack s’y invitent alors avec leurs mannequins afin de surveiller de près ce qui s’y trame. Entre-temps, Jack a été témoin d’une transaction entre Melissa et Frank Bonner, qui a tenté de lui vendre les précieux plans de l’invention de Crane et qu’elle a empoisonné pour qu’il aille ensuite se tuer dans les eaux de la baie. Les plans sont dans le coffre-fort de la chambre de la Veuve Noire. Au cours de la réception à laquelle Crane croit simplement attendre le retour de Barbara, Jack s’introduit dans la chambre de la Veuve Noire et y subtilise les plans. Mais, pendant ce temps, Melissa met Crane en présence d’Alexander Petrovich et prend des photos de l’espion russe embrassant et congratulant l’Américain. Ces clichés aideront à discréditer Crane et à attirer sur lui l’attention du FBI s’il refuse de céder son invention.

Jack donnera cette fois de sa personne pour accéder de nouveau à la chambre de la Veuve Noire et, profitant du sommeil de la dame après leurs ébats, voler les négatifs dans son coffre, retirant à Melissa son moyen de pression sur Crane. Il reste alors à attirer la Veuve dans un piège pour la retirer définitivement du circuit…

 

Avec Martine Beswicke (Melissa Stewart), Ken Norton (Brad), Andrew Masset (le second acolyte de Melissa), Dana Gladstone (Eric Crane), Tina Theberge (Barbara), Ed Griffith (Walter Smith), Penelope Windust (Mrs Crane), Arthur Taxier (Frank Bonner). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Christina Whitaker (model), Dana Sparks (Ashley), Terry Lynn (Terri), Kimberly Foster (Angelica), Judith Ledford (Sheryl), Adam Gregor (Petrovich) et Perry Cook (guard), Lynn Seibel (Maitre D’).

Vf Jean-Pierre Moulin (Crane), Françoise Pavy (Barbara), Michel Derain (Bonner), Igor de Savitch (Petrovich)

 

 

13.  Murder Offshore (Le prix d’une vie)

 

CBS, 12 janvier 1985

Prod. Number 3-J14

Ecrit par Joe Gannon

Réalisé par Jeffrey Hayden

 

Paul Cooper, employé d’une société d’études géologiques des terrains pétrolifères, vole une disquette contenant l’étude d’une parcelle qui intéresse de nombreux hommes d’affaires, dont Joe Stanton. Il veut la vendre à ce dernier mais Stanton entend avoir la disquette et garder son argent, tout en se débarrassant d’un témoin gênant. Son homme de main Willard traque Cooper sur la plate-forme de forage offshore Bay Star, où a lieu la rencontre, au large de la Nouvelle-Orléans, et finit par le tuer. Il a eu le temps, cependant, de cacher la disquette et de passer un coup de fil à sa petite amie, le mannequin Anne-Marie Chantelle, en lui disant simplement que la disquette était cachée « là où ils s’étaient rencontrés ».

Mis sur l’affaire par Henry, Dani et Jack s’assurent les services d’Anne-Marie pour une séance de photos à la Nouvelle-Orléans (une campagne pour une eau de toilette pour hommes dont les promoteurs, Prince et Rankin, ne veulent pas quitter les mannequins d’une semelle). Willard l’y enlève, poursuivi par Jack (au volant d’un camion), mais elle se débat tellement qu’elle provoque un accident dont Willard se tire sans dommage mais qui l’envoie, elle, à l’hôpital. Elle est dans le coma. Stanton fait chanter le Dr Lawrence pour qu’il surveille l’état d’Anne-Marie et la fasse parler aussitôt que possible.

Dani et Jack, eux, s’emploient à reconstituer les déplacements de Cooper et finissent par tracer l’appel qu’il a passé à Anne-Marie, en chargeant les filles de distraire M. Darby, de la compagnie de téléphone Gulf, pendant que Jack se glisse jusqu’aux ordinateurs de la société et y déniche l’information requise. Ils approchent ensuite Stanton et se font prêter la plate-forme Bay Star pour une séance de photos. Stanton a déjà percé à jour leur couverture mais il trouve opportun de les laisser trouver la disquette pour ensuite la leur prendre. Pendant ce temps, Anne-Marie reprend connaissance et le Dr Lawrence recueille ses confidences en lui injectant du pentothal ; il est aussitôt après éliminé par Willard. En parlant à leur tour à Anne-Marie, Dani et Jack ne peuvent en tirer qu’une information éventuellement utile : Cooper et elle se sont rencontrés dans un parking souterrain, au niveau 5.

C’est à ce niveau de la plate-forme de forage qu’ils entreprennent donc de chercher la disquette pendant que Rick s’occupe des mannequins. Willard les tient à l’œil et sort de l’ombre dès qu’ils ont trouvé la disquette. A Jack de le neutraliser. L’étape suivante est la réunion des hommes d’affaires où Stanton doit participer à la vente aux enchères des parcelles. Jack, Dani et Henry y confrontent l’entrepreneur assassin…

 

Avec Richard Jaeckel (Joe Stanton), Carl Franklin (Paul Cooper), Jesse Vint (Willard), Eb Lottimer (Al Prince), Richard Minchenberg (Ed Rankin) et Tracy Reed (Anne-Marie [Chantelle]) et Herbert Edelman (Mr Darby). Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Dana Sparks (Ashley), Jeana Wilson (model), Tracy Smith (model), Teri Hafford (model), Rosanna Huffman (ICU nurse), William H. Bassett (Dr Stevens), Patrick Gorman (Dr Lawrence), Robert Symonds (lawyer) et Lawrence Bame (federal official), Earl Billings (truck driver), John Mahon (limo driver), Donald Petrie (programmer).

Vf Marcel Guido (Stanton), Greg Germain (Cooper), Vincent Violette (Willard / agent de sécurité de l’hôpital), Maïk Darah (Anne-Marie), Georges Poujouly (voix pilote / Dr Lawrence)

 

Les épisodes 12 et 13 utilisent le même truc de l’assaillant qui fait une chute mortelle en se jetant sur Jack, emporté par son élan : dans le 12, c’est Brad qui traverse une fenêtre et s’écrase au pied d’un immeuble (« Il n’a pas eu la patience d’attendre l’ascenseur », commente Jack), dans le 13 c’est Willard qui passe par-dessus Jack et s’écrase plusieurs mètres plus bas, sur la plate-forme de forage.

 

 

14.  The Assassin (Un lion à Marbella)

 

CBS, 25 janvier 1985

Prod. Number 3-J15

Adaptation : Donald Ross et Doug Heyes, Jr, histoire de Donald Ross

Réalisé par Christopher Hibler

 

Un avion privé s’écrase dans les environs de Marbella, sur la Costa Del Sol, et une enseignante en vacances, Karen Morris, trouve près de l’épave un attaché-case rempli de billets. 500.000 $ qu’elle apporte au Capitaine Rivera qui lui apprend que, selon la loi, si personne ne réclame cet argent dans les huit jours elle pourra le garder. L’affaire remonte jusqu’à Henry qui envoie Dani et Jack protéger la jeune femme : il pense en effet que cet argent était le salaire d’un tueur à gages surnommé le Lion, dont on ignore l’identité et le visage. Or, une importante conférence sur la paix doit réunir à Marbella un certain nombre de chefs d’Etat. Le Lion cherchera forcément à récupérer cet argent et il sera alors possible de le cueillir. Dès leur arrivée, Jack et Dani repèrent un homme qui suit Karen, un certain Frank Ryan. Jack a aussi la surprise de retrouver là un vieil ami, Bob Corwin, frère d’armes du Vietnam. Bob est en vacances et a déjà rencontré fortuitement Karen, par laquelle il semble avoir été séduit. Alors qu’ils sortent tous les quatre, ils avisent Ryan et Jack et Bob le poursuivent. En voulant l’empêcher de fuir, cependant, Bob l’assomme un peu fort… et le tue. L’incident contrarie Luther Sims, inspecteur d’Interpol dont Frank Ryan était en fait un informateur. Bientôt, Luther lui-même est assassiné : il a eu la nuque brisée. Dani soupçonne Bob mais celui-ci était présent à une fête près de la piscine au moment du meurtre et c’est un autre homme, masqué, que Jack a vu s’enfuir. Dani et Jack tiennent à l’œil un autre touriste, Eddie Randall, qui fait du gringue aux femmes et notamment à Karen. Henry, lui, se méfie de Zeidler, responsable de la sécurité de la conférence sur la paix. Lorsque, les huit jours étant écoulés, Karen se voit restituer l’argent par le Capitaine Rivera, elle décide, plutôt que de le confier à une banque, de le garder avec elle afin de pousser le Lion à se montrer. Jack et Dani la surveillent de près mais ils ignorent qu’ils sont écoutés à distance grâce à un micro placé dans un bracelet que Bob a offert à Karen. Il parvient à la droguer et à s’enfuir avec l’argent malgré les précautions prises par Dani et Jack. Ce dernier le prend en chasse et est près de lui mettre la main dessus quand Bob est abattu. L’évidence s’impose alors : le Lion est en réalité deux hommes. Avant de mourir, cependant, Bob a révélé à Jack le nom de l’homme que le Lion doit tuer…

 

Avec Richard Hatch (Bob Corwin), Victor Campos (Captain Rivera), George Innes (Luther Sims), Alan Jordan (Eddie), Jan Smithers (Karen Morris) et Gregory Sierra (Zeidler). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Terri Lynn (Terri), Judith Ledford (Judith), Suzanne Bateman (stewardess) et Efrain Figueroa (cop #1), Gilbert Garcia (Porsche owner).

Vf François Leccia (Bob), Jean-Claude Montalban (Rivera), Georges Poujouly (Zeidler)

 

 

15.  Rules to Die by (La vengeance)

 

CBS, 2 février 1985

Prod. Number 3-J16

Ecrit par Robert Hamilton

Réalisé par Bernard McEveety

 

Gretchen se foule une cheville juste avant le départ de Dani pour Istanbul. Dani la remplace au pied levé par un mannequin français, Yvonne, qui est justement venue lui demander du travail. Yvonne, en vérité, n’est pas là par hasard : c’est elle qui a poussé Gretchen dans les escaliers, provoquant son invalidité temporaire. A Istanbul, l’équipe a pour mission de veiller sur Mark Jessup, le directeur d’une compagnie qui fournit au Gouvernement du matériel sensible. Jessup a tenu à faire ce déplacement en dépit des risques que sa présence en Turquie peut lui faire courir. Il a en fait une raison secrète : son fils David a été arrêté pour trafic de drogue et se trouve dans une prison dirigée par Asaad. Mark veut tout mettre en œuvre pour faire sortir son fils. Asaad, cependant, avertit l’ambassade russe de la présence de Jessup et le KGB décide de l’enlever. Dani et Jack font échouer leur tentative. Ils décident ensuite d’aider Jessup à récupérer son fils, en essayant les charmes de Dani sur Asaad. Ils découvrent hélas qu’on les a pris de vitesse : David n’est plus dans la prison et Dani échappe de justesse aux mains avides d’Asaad. Le KGB contacte bien vite Jessup et propose de lui rendre son fils contre rançon. Ils utilisent évidemment le fils pour attirer le père dans un piège et l’enlever. Alexei et Nicholas, les agents russes, ont en outre découvert qu’Yvonne avait été la maîtresse, à Paris, d’un de leurs agents, Dimitri, rendu invalide par Jack Striker. C’est la raison de la présence d’Yvonne à Istanbul : elle est déterminée à se venger, non en tuant Jack mais en le rendant invalide à son tour, et le KGB se sert d’elle également pour tendre son piège…

 

Avec Marie Laurin (Yvonne), Allan Kolman (Alexei), Wolf Roth (Nicholas), Peter White (Mark Jessup) et Theodore Bikel (Asaad). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Micaela Sundholm (Micaela), Kenneth Cortland (David Jessup), Edward Ansara (knife vendor), Doc Duhame (Peter), Bob Elmore (Anton), Jodean Lawrence (woman).

Vf Maïk Darah (Yvonne), René Bériard (Assad), William Sabatier (Jessup), Jean-Pierre Leroux (Nicholas), Philippe Peythieu (David)

 

 

16.  Healthy, Wealthy and Dead (Beau, riche et mort)

 

CBS, 23 février 1985

Prod. Number 3-J17

Ecrit par Frederick Rappaport

Réalisé par Bruce Kessler

 

Trois hommes d’affaires dont les sociétés étaient au sommet se sont suicidés après avoir fait un séjour dans une station thermale du Mexique. Henry y envoie donc Dani, Jack et les mannequins afin de découvrir ce qui s’y trame. Dani attire immédiatement l’attention du propriétaire de la station, Carlos Medina, un séducteur qu’elle trouve d’ailleurs très séduisant. La présence de Penelope Reinhart en revanche l’est moins : éditrice d’un magazine pour lequel Dani a prétendu travailler, elle est surtout incapable de garder sa langue. Pour faire diversion, Dani a l’idée de lui faire croire qu’elle est venue dans l’intention d’épouser Jack. Avec cette idée dans la tête, Penelope devient plus ou moins inoffensive. L’un des résidents du centre, cependant, Stanley Poe, perd brusquement la tête et tire sur Luke Owens, l’un des coachs du centre. Une fois désarmé et arrêté, il n’a aucun souvenir de son geste. Stanley, comme les trois autres hommes d’affaires suicidés, a subi un traitement à base de miacidine, un produit-miracle à la composition secrète utilisé par Medina. Dani et Jack apprennent que ce dernier a réalisé des profits substantiels en bourse grâce aux suicides des hommes d’affaires. En dépit du charme que lui trouve Dani, il est donc bien suspect. Pourtant, il apparaît bientôt que Medina lui aussi est victime de la miacidine : comme les autres, il réagit à une sorte de programmation en entendant une phrase prononcée au téléphone. S’approchant trop près de la vérité, Dani se voit elle aussi injecter le produit, tandis que Jack parvient à échapper à ceux qui veulent le lui injecter. Il doit maintenant empêcher Dani d’accomplir le geste qu’on a « implanté » dans son cerveau : tuer Medina…

 

Avec Florence Henderson (Penelope Reinhart), Alex Henteloff (Stanley Poe), Judd Omen (Mantz) et Peter Jason (Ira Loomis) et Alejandro Rey (Carlos Medina). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Kimberly Foster (Kim), Ed Hooks (Mr Fournier), Carlos Rivas (Morales), Bert Rosario (clerk), Cole Stevens (Luke Owens), Brian Beltran (instructor), Evelyn Guerrero (nurse), Ben Rawnsley (Sheldrake) et Marica Moran (woman), Robert Rothwell (Mr Lovejoy), Isabel Wolfe (secretary).

Vf Anne Rochant (Penelope), William Sabatier (Loomis), Jean-Claude Montalban (Stanley), Marcel Guido ()

 

 

17.  The Ugliest American (Le grand méchant loup)

 

CBS, 2 mars 1985

Prod. Number 3-J18

Adaptation : Milt Rosen, histoire de Stephen Kandel

Réalisé par Don Weis

 

Henry charge Dani et Jack de la protection de Sonny Rando, un comique américain en tournée de tournage en Autriche et que le gouvernement soupçonne de contacts avec le bloc de l’Est. L’humour incisif de Sonny n’est pas toujours plaisant au premier abord et la perspective de cette mission ne réjouit ni Dani ni Jack. En suivant le comique, Jack le voit remettre une enveloppe épaisse à un homme qui se révèle être Emil Kapek, un agent communiste. Puis c’est en bateau que Jack et Rick suivent Sonny quand, en pleine nuit, il se rend avec Kapek en Tchécoslovaquie. Là, il rencontre une jeune femme qui lui remet un paquet. Une voiture surgit soudain et des gorilles emmènent la femme, Katya, sans que Jack puisse rien faire. De retour en Autriche, Jack fouille la chambre de Sonny et découvre ce que contenait le paquet : une icône byzantine. Mais celle-ci ne recèle rien d’illégal. Sonny apprend alors à Dani et Jack la raison de ses transactions secrètes : il a appris qu’il avait une fille, Katya, qu’il voudrait faire passer à l’Ouest pour qu’elle vive avec lui. C’était le but de son excursion avec Kapek. Mais le KGB n’a pas apprécié les petits secrets de ce dernier et a fait enlever la jeune femme ; puis Ivanoff charge Kapek de contacter à nouveau Sonny, mais cette fois la liberté de sa fille lui coûtera une somme bien plus importante. Le rendez-vous de Sonny avec Kapek se solde par une trahison, puisque Kapek comptait partir avec l’argent sans livrer Katya. Il est arrêté par Jack. Celui-ci monte alors avec Dani et les filles une opération exfiltration en Tchécoslovaquie : il s’agit de retrouver Katya et de la ramener en Autriche. Sonny participe lui aussi à la mission…

 

Avec Jack Carter (Sonny Rando), Lawrence Dobkin (Ivanoff), Peter Elbling (Emil Kapek), Bobby Ramsen (Lester Tubbs). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Kimberly Foster (Kim), Elke Kraus (Katya), James Hardie (Griff), Alvin Ing (art dealer), Vojo Goric (Lohman), Antonin Hodek (official), Kay E. Kuter (Strauss) et Radu Gavor (driver), Eric Goldner (hothead), Nicholas Kadi (Raji), Mark Voland (guard #1), Robert Donavan (fed #1).

Vf Guy Piérauld (Sonny), Daniel Gall (Kapek), Jean-François Laley (Ivanoff)

 

 

18.  Who’s Trying to Kill Miss Globe ? (Qui veut tuer Miss Univers ?)

 

CBS, 9 mars 1985

Prod. Number 3-J19

Adaptation de Joe Gannon, histoire de Donald Ross

Réalisé par Mike Vejar

 

Dani parle avec son amie Dee Dee Peire, organisatrice du concours de Miss Globe (Miss Univers en VF), quand le globe suspendu au-dessus du plateau s’écrase sur le fauteuil où s’est assise Miss United States, Barbara Carroll. Celle-ci a tout juste le temps de bondir en avant pour éviter d’être tuée. Sur le miroir de sa loge, quelques instants plus tard, elle trouve un message menaçant. Inquiète, Dani propose son aide et celle de Jack, qui joue les escort boys auprès des candidates en gardant un œil sur Barbara en particulier. Bientôt, la voiture de Barbara est sabotée et elle se serait tuée sans l’intervention de Jack. Dani pense que Barbara connaît la personne qui tente de la tuer et elle lui fait avouer la vérité : la jeune femme a été mariée brièvement à Tommy Maynard, dont elle s’est séparée en découvrant qu’il était psychologiquement malade. Il lui a adressé plusieurs messages menaçants et elle pense qu’il la suit. Elle ne voulait pas l’avouer car le règlement du concours stipule que les candidates doivent n’avoir jamais été mariées ; comme son court mariage a été finalement annulé, elle peut en fait rester dans la course. Mais Tommy a assassiné un journaliste, Frank Lawson, afin de prendre sa place dans le staff de journalistes qui couvre le concours de beauté. Il envoie Dani et Jack sur une fausse piste afin de tendre un piège à Barbara, dont il tue le gardien, le Detective Julio Escobar…

 

Avec Rosalind Ingledew (Barbara Carroll), Beverly Sanders (Dee Dee Peire), Ronald Hunter (Detective), Javier Grajeda (Detective Julio Escobar) et Bryan Cranston (Frank Lawson / Tommy Maynard) et Michael Delano (Randy). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Tia Carrere (Philippines contestant), Linda Dona (Dominique), Lesa Lee (Luxembourg contestant), Joan Crosby (Agatha).

Vf Nelly Vignon (Dee Dee), Jean-Claude Montalban (Frank / Tommy), Jean-Louis Maury (Randy), Michel Derain (Detective)

 

 

19.  Adam’s Rib (Cinq ans de patience)

 

CBS, 23 mars 1985

Prod. Number 3-J20

Ecrit par Robert Hamilton

Réalisé par John Hancock

 

Cinq ans plus tôt, treize millions de dollars ont  été volés à l’aéroport de Denver et n’ont jamais été retrouvés. Aujourd’hui, on a retrouvé la trace des voleurs, Paul Adams, Drew Simpson et Sally Benson, à Paris où ils ont ouvert le restaurant Adam’s Rib (la Côte d’Adam), mais il y aura bientôt prescription sur le vol et Henry charge Dani et Jack de retrouver l’argent avant l’échéance qui permettra aux voleurs de disposer librement de l’argent. Ils convainquent Paul de les laisser prendre des photos dans le restaurant et entreprennent de semer la zizanie dans le trio pour forcer les voleurs à les conduire droit au butin. Ils y sont presque parvenus en faisant croire à Paul et Sally que Drew avait commencé à dépenser l’argent, mais Paul a découvert le pot aux roses avant d’avoir révélé où se trouvait le trésor caché. Jack entreprend donc de séduire Sally avant de la convaincre de s’enfuir avec lui. En chemin, elle le mène à l’argent. Mais Paul, de nouveau, voit clair dans la combine et surprend les « amants » la main dans le sac. Arrive Drew, qui avait en fait prévu depuis longtemps de se débarrasser de Paul pour profiter du butin avec Sally…

 

Avec Ray Girardin (Paul Adams), Gavan O’Herlihy (Drew Simpson) et Cindy Fisher (Sally Benson). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Teri Hafford (model), Billy Beck (Marcel), Renos Mandis (Pierre) et Ted Roter (Andre), Clint Young (security guard).

Vf Jean-Pierre Moulin (Paul), Mario Santini (agent de sécurité), Claude Joseph (le banquier)

 

 

20.  Jack of Spades (Intuition féminine)

 

CBS, 30 mars 1985

Prod. Number 3-J21

Ecrit par Stan Berkowitz

Réalisé par Christopher Hibler

 

McBride est un terroriste qui pose en humanitaire récoltant des fonds pour aider les enfants victimes… d’attentats terroristes. Henry demande à Dani et Jack de récupérer l’argent qu’il a ainsi amassé afin d’en faire réellement profiter les victimes, mais aussi de mettre McBride hors circuit. Ils embarquent donc sur le Queen Elizabeth 2 avec leurs mannequins pour suivre McBride et son associé Cardy en croisière. Le soir même, pendant que Dani retient McBride sur le pont en lui demandant de poser pour quelques photos, Jack simule un mal de mer pour s’éclipser et aller visiter la cabine des deux hommes. Il n’y trouve pas l’argent mais est attaqué en sortant par Simon Locke, un autre passager, qui l’accuse d’avoir visité… sa cabine. A en juger par la lame qu’il dissimule dans sa manche, Locke est davantage qu’un simple passager. Sachant que McBride est un joueur invétéré, Jack le défie bientôt autour d’une table de jeu, dans le but de lui faire perdre l’argent qu’il destine à l’achat d’armes déjà commandées auprès de Norwood, que McBride s’en va rejoindre. Contre toute attente, c’est McBride qui remporte le tapis, et pour cause : il triche. Dani, elle, en suivant Cardy, découvre l’endroit où il cache la mallette d’argent : dans un casier des vestiaires pour hommes de la salle de gym. Mais quand elle y revient avec Jack, la valise a disparu, remplacée par… le cadavre de Cardy. Et le temps qu’ils s’absentent pour ramener le commandant, le cadavre a disparu à son tour !

Dani se souvient cependant d’avoir vu un passager, Kotch, rôder dans les parages. Ils vont donc l’interroger et retrouvent effectivement l’argent chez lui. Kotch s’enfuit avec la mallette mais son cœur ne résiste pas à la course et il s’affaisse en abandonnant la mallette, que McBride s’empresse de récupérer. Selon Kotch, cependant, c’est McBride qui a tué Cardy en se disputant avec lui, chacun accusant l’autre d’avoir volé l’argent. Juste avant que le paquebot n’arrive à destination, Dani propose une nouvelle partie de cartes à McBride, qui triche de la même manière… mais cette fois perd, après avoir misé la totalité de son argent. Simple contre-temps, néanmoins, puisque Norwood surgit fort à propos, dûment armé. Les deux hommes quittent le paquebot (parvenu au port) en emmenant Dani comme otage. Jack les poursuit en voiture avec Locke, qui est en réalité un agent des services secrets britanniques…

 

Avec Mike Preston (McBride), David Froman (Cardy), Bart Braverman (Norwood) et George Lazenby (Simon Locke), Chuck McCann (Kotch) et Geoffrey Beene (lui-même). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Dana Sparks (Ashley), Emelia Lesniak (Emelia), Dawn Mangrum (Dawn), Mischa Hausserman (Captain), Eve Smith (elderly lady) et Rick Andosca (first steward), Jaime Kanter (third steward).

Vf Marcel Guido (McBride), Yves Barsacq (Kotch), Jean-Claude Montalban (Norwood)

 

 

21.  Passions (Rancune tenace)

 

CBS, 6 avril 1985

Prod. Number 3-J22

Ecrit par Doug Heyes, Jr

Réalisé par Don Carlos Dunaway

 

Melissa Stewart, la Veuve noire, s’évade de prison (voir épisode 12). Dani et Jack sont sollicités par Henry pour gérer l’enlèvement du fils du sénateur Chisholm au Brésil. Ils portent l’argent de la rançon dans une mallette qu’ils ont pourvue d’un émetteur. Sur le lieu du rendez-vous, deux tueurs dans une voiture les arrosent de balles et parviennent à s’enfuir en laissant derrière eux la mallette et en emportant l’argent. Le Sénateur reçoit bientôt un appel de l’un des ravisseurs qui l’informe que, à cause du traquenard qu’il a voulu leur tendre, il ne reverra jamais son fils. Le Sénateur, choqué et furieux, reproche à Dani et Jack d’en être responsables. Mais voilà que le fils, Steven, rentre tranquillement chez lui : il n’a jamais été enlevé, il était avec une jeune femme, Sonia ! Henry retire l’affaire à Dani et Jack mais ceux-ci veulent enquêter malgré tout. Ils découvrent que les balles que l’on a tirées sur eux étaient chargées à blanc. Ils cherchent aussi à retrouver Sonia, qu’ils soupçonnent de complicité avec les ravisseurs. En la suivant jusque dans un immeuble désaffecté, ils tombent dans un piège et se retrouvent prisonniers d’une pièce aux murs de béton armé. Un écran de télévision diffuse un message enregistré : la Veuve noire les salue et leur annonce que l’immeuble sera détruit dans une heure. Une heure d’angoisse pendant laquelle ils espèrent réussir à sortir. Leur tentative, hélas, échoue, mais au terme de l’heure fatidique aucune explosion ne se produit : un nouveau message leur annonce que leur angoisse sera bien plus longue. Ce sont douze heures qui vont maintenant s’écouler avant la destruction de l’immeuble. Douze heures au cours desquelles, incapables de s’évader, ils sont soumis à une tension qui mène Dani au bord de la crise de nerfs.

Pendant ce temps, Henry et Rick finissent par s’inquiéter de la disparition de leurs amis et entreprennent de les rechercher. Leur piste : Sonia Vallejo, que ses complices ont décidé de réduire au silence…

 

Avec Martine Beswicke (Melissa Stewart), Branscombe Richmond (Luck), Galyn Görg (Sonia Vallejo), Joe Dorsey (Senator Dean Chisholm), Todd Kutches (Steven Chisholm). Et avec Mykel T. Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley), Kimberly Foster (Kim), Fabiana Arrastia (waitress).

Vf Perrette Pradier (Melissa), Claude Joseph (Sénateur Chisholm)

 

Etant donné le niveau de la série, qui ne s’est jamais embarrassée de vraisemblance ou de cohérence, il est difficile de choisir un scénario particulièrement mauvais. Celui-ci, néanmoins, est en bonne position pour décrocher la palme de l’histoire la plus stupide de toute la saison : aucune inventivité dans les situations, caractères incohérents, dénouement ridicule. Quant à la musique de Ken Harrison, elle est (comme dans les autres épisodes qu’il a signés) empruntée à ses partitions pour Matt Houston, de la même époque. A moins que ce ne soit l’inverse…

 

 

FICHE TECHNIQUE

(prélevée sur les génériques)

 

Directors of photography Roland ‘Ozzie’ Smith (1 à 7), John M. Stephens (1), Frank P. Beascoechea ASC (8, 9), Edward Rio Rotunno (10 à 21). Art directors Hub Braden (1, 2, 3, 5), Bill Camden (1), Robert Kinoshita (4 à 7), Sherman Loudermilk (8 à 21). Set decorators W. Joseph (Joe) Kroesser (1, 2), Steve Potter (1), Martin Price (3 à 21). Film editors Gene Ranney (1, 4, 8, 11, 14, 17, 20), Joe Morrisey (1, 5, 9, 12, 15, 21), Irving C. Rosenblum ACE (2, 6), Beryl Gelfond (3), Edwin F. England ACE (7, 10, 13, 16, 19), Al Breitenbach (11, 18). Post- Production supervisor Dann Cahn, ACE. Executive production manager Mark Evans. Unit production manager Philip N. Cook. 1st assistant director Dirk Petersmann (1, 3, 4, 7, 9), Steven McEveety (2), Harry F. Hogan III (5, 6, 8, 10, 12, 14, 16, 18), S. Michael Formica (11, 13, 15, 17, 19, 21), Bud Grace (20). 2nd assistant director Gary Law. Sound editors Michael Corrigan (1), G.W. Davis (1), Pieter Hubbard (1), David Ice (1), Steven Ramirez (1). Dialogue editor William Voigtlander (1). Music editor David Cates (1). Music by Richard Lewis Warren (1, 2, 3, 4, 5, 6, 8, 10), Morton Stevens (7, 13, 15), J.A.C. Redford (9), Ken Harrison (11, 14, 17, 19, 20, 21), Dennis McCarthy (12), Paul Chihara (16), Joseph Conlan (18). Music supervision Lionel Newman. ‘Holding Out for a Hero’ music by Jim Steinman words by Dean Pitchford (crédité à partir de 7). Costume designer Jean-Pierre Dorleac, Luis Estevez (7 à 21). Fasion Advisor The Fashion Office (3 à 21). Technical advisor Lennon The Photographer/Mega (1 à 7). Production consultants Bob Le Mond / Lois Zetter (1 à 7). Casting by Cody Ewell, CSA (1, 4 à 10), Rachelle Farberman CSA (2, 3, 11 à 21), Sally Powers CSA (19 à 21). Fashion Layout Designs by Bonnie Strauss (3), Norma Kamali (4), K-Factory by Nobuo Ikeda (5), Henry Grethel (6), Christian Dior Prêt-à-porter / Christian Dior Sportswear (7), Anne Klein (8), Albert Nipon (8), Bobbie To (9), Guess (10), Malibu Sport by Glenn Williams (11), Gitano (11), Gene Ewing (12), Adrienne Vittadini (13), New Man (14), WilliWear (15), Neil Bieff & Oleg Cassini Swimwear (16), Cerruti 1881 (17), Jessica McClintock (18), Gianni Versace (19), Geoffrey Beene (20), Valentino (21). Jon-Erik Hexum’s Fashion Layout Designs by Hannes B. (7). Antony Hamilton’s Fashion Layout Designs by Gianni Versace (8), Guess For Men (10), Tuxedo Den (12), Rick Pallack (13) (Antony Williams’ in ep. 12-13, sic). Source Music arranged by Dave Fisher (4 à 21). ©1984-1985 Twentieth Century Fox Film Corporation All rights reserved. Color by Deluxe.

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1980s

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :