Guide réalisé par Thierry Le Peut

(première publication : Arrêt sur Séries n° 24)

 

saison 1  -  saison 2  -  saison 3  -  saison 4  -  saison 5  -  saison 6  -  saison 7

 

 

Saison 6

(1989-1990)

 

6.1

(109)

On Air

(Radio crime)

 

NBC, 14 octobre 1989

 

Un homme est tué chez lui à l’aide d’un fusil de chasse. Il sortait depuis quelque temps avec une animatrice de radio, Kate Lawson, la voix compréhensive d’une émission consacrée aux hommes ayant des soucis sentimentaux. Peu de temps après, une seconde victime est découverte : il s’agit cette fois de l’agent de la jeune femme. Il semble qu’un homme ait décidé de tuer tous ceux qui approchaient Kate ; il peut s’agir d’un certain Lyle, qui a déjà appelé plusieurs fois la radio et fait une fixation sur Kate. Hunter décide donc de jouer l’appât en se faisant passer pour le nouveau galant de l’animatrice...

 

Avec Don Swayze (Lyle), Scott Marlowe (Ray Brill), Michael McManus (Lou Mason) et Erin Gray (Kate Lawson). Et avec Paul Tinder, Tara Windsor, Patrick Pakhurst (Marty), Michael Francis Clark (Bud), Christina Rich (Julie Hanley), Arthur Brooks, John Ortin (Technician), Jim Bridges, Jr (Counterman), Gerald Sharp (Mechanic). Montage : Budd Small. Ecrit par Lee Goldberg et William Rabkin. Réalisé par Tony Mordente.

 

Don Swayze est le frère de Patrick Swayze.

Erin Gray, partenaire de Gil Gerard dans Buck Rogers au XXVème siècle où elle était Wilma Deering, puis du jeune Ricky Schroder dans Ricky ou la belle vie (Silver Spoons), a aussi collaboré à un certain nombre de séries, dont Magnum et L’Homme qui tombe à pic.

Lee Goldberg et William Rabkin forment un duo de scénaristes et producteurs prolifique au cours des années 80-90, notamment sur Mort suspecte ou encore Le Flic de Shanghai (série mineure certes mais divertissante).

 

 

6.2

(110)

Shallalagh

(Shillelagh)

 

NBC, 21 octobre 1989

 

Le capitaine Devane est amoureux de Maureen Delaney, la soeur de Sean Delaney, ambassadeur charismatique d’un mouvement pacifiste d’Irlande du Nord, de passage en Amérique pour y tenir un Congrès en faveur de la paix. Mais un émissaire de l’IRA, un certain Milo, semble bien avoir préparé un attentat vraisemblablement dirigé contre Sean, qui refuse la protection de la police. Tandis que Hunter suit la piste de Milo, Maureen essaie de convaincre son frère de renoncer au Congrès...

 

Avec Fionnula Flanagan (Maureen Delaney), Nicholas Guest (Sam Delaney), Jay Ingram (Russ Hillary), Alan Scarfe (Milo), Jonathan Emerson (Kevin Connerhan), Kenneth Kimmins (Sir Thomas Sefton). Et avec Erik Holland, Scott Thomson, Herb Muller, Rick Cipes (Reporter I), Valeria Parker (Reporter II), James Sweeney (Bartender), Sheldon Kurtz (Drunk). Montage : Albert J.J. Zuniga. Ecrit par Jerome Lew. Réalisé par David G. Phinney.

 

Fionnula Flanagan, actrice d’origine irlandaise que l’on croise notamment dans Arabesque, fut la tante du clan Macahan dans La Conquête de l’Ouest, après le départ d’Eva Marie Saint qui jouait la mère dans la première mini-série de six heures.

Alan Scarfe, familier des séries (on l’a revu récemment dans Stargate Atlantis notamment), est l’un des récurrents de Sept jours pour agir.

 

 

6.3

(111)

Investment on Death

(Investissement mortel)

 

NBC, 28 octobre 1989

 

Un jeune étudiant noir de Westwood est abarru en pleine rue, apparemment par les membres d’un gang rival. Son frère, Curtis Brown, prétend qu’il ne faisait plus partie depuis longtemps du gang et qu’il était promis à un bel avenir depuis qu’il avait été accepté à l’université prestigieuse de Westwood, où il était devenu très proche d’un jeune étudiant ambitieux, Brian Lander. Mais tout porte à croire que Michael a croisé la route d’un certain Earl Taylor, surnommé Iceman, qui contrôle le trafic de drogue dans South Central...

 

Avec Bernie Casey (Det. Del Weber), Joel Brooks (Chad Jorgenson), Steve Eckholdt (Brian Lander), Russell Curry (Eddie), Cylk Cozart et Brent Jennings (Curtis Brown). Et avec Leon (Earl Taylor aka Iceman). Et avec Ashley Laurence (Erica), Gordon Greene, Isabel Cooley (Woman), Tim Hutchinson (Michael), Michael McDow (Officer), Garvin Funches (Gang member). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Jerry Jacobius et Nick Gore. Réalisé par Corey Allen.

 

 

6.4

(112)

A Girl Named Hunter

(Une petite fille nommée Hunter)

 

NBC, 4 novembre 1989

 

En patrouillant dans les rues, Hunter aperçoit un attroupement. La toute jeune Cheryl Donovan, âgée de seize ans, est couchée sur le trottoir, sur le point d’accoucher. Hunter l’aide à garder son calme et sa respiration en attendant les infirmiers, et l’accouchement a lieu sur place. Pour remercier Hunter, Cheryl décide d’appeler sa petite fille Hunter. L’inspecteur pense, cependant, que Cheryl est une jeune fugueuse. Mais elle quitte l’hôpital brusquement et est bientôt retrouvée morte. Hunter se met à la recherche du bébé disparu...

 

Avec Bobbi Jo Lathan (Angela Wilder), Mary McDonough (Vera Donovan), Allison Smith (Cheryl Donovan), Dan Peterson (Randy Johnson), Amy Lynne, Stephen Johnson et Elizabeth Ashley (Felicia Greene). Et avec Kenneth J. Martinez, Kerry Michaels, John Bluto, Marleta Marrow (Leah Martin), Richard Dillard (Bill Martin), Monica Deeter (Nurse #1), Terri Semper (Nurse #2), Joe Bucci (Vick), Randy Crowder (Paramedic). Montage : Quinnie Martin, Jr. Ecrit par Catherine Bacos Clinch. Réalisé par Dennis Donnelly.

 

 

6.5

(113)

The Legion part 1

(La légion de la haine, 1)

 

NBC, 11 novembre 1989 – TF1, 27 mai 1990

 

Frank Lassiter, un dingue, chef d’une ligue aryenne, s’évade de prison lors d’un transfert. Hunter, qui l’avait mis au trou, en est informé au moment où Dee Dee voit débarquer son ancien partenaire, Andy Polanski, aujourd’hui à la retraite. Andy était allé vivre chez sa fille à Seattle et prétend être revenu pour occuper le poste de chef de la sécurité dans une société des environs ; pourtant, Dee Dee sent qu’il lui cache quelque chose. L’enquête sur Lassiter l’accapare cependant. Polanski semble désireux de jouer un rôle dans cette enquête, en dépit de l’hostilité de Hunter : Polanski retrouve en effet la trace d’un complice de Lassiter, un certain Sweeney, et décide d’aller le trouver lui-même. Hélas, Sweeney lui file entre les doigts juste au moment où Hunter et McCall venaient le questionner. Plus tard, pourtant, Polanski remet ça : il retrouve Sweeney et, en état de légitime défense, le tue. Retour à la case départ pour la police. Entretemps, Dee Dee a découvert que Polanski a quitté Seattle parce qu’il y était tout juste toléré par la famille de sa fille et qu’il ne supportait plus d’être inactif, inutile. De plus, il a bien trouvé un job : de simple gardien de nuit… En attendant, Lassiter, qui a retrouvé son jeune frère Rudy, aussi dingue que lui, prépare l’attaque d’un fourgon blindé avec l’aide de l’un des convoyeurs, John Master…

 

Avec Claude Akins (Andy Polanski), Jerry Douglas (Mike Murdoch), Richard Lineback (Rudy Lassiter), Ken Foree (John Master), Jacqueline Schultz (Rita Lassiter), Paul Koslo (Bass), Michael Strasser (Leroy), Pat Skipper (Dennis Sweeney), David Froman, Karl Johnson et Richard Lynch (Frank Lassiter). Et avec Steve Franken (Shop Owner), Kevin A. Duffis, Eddie Ryder, Arell Blanton, Michael Benko, Stephen M. Howard (Ray Austin), Thomas Nelson Webb (Washington), Joseph Hieu (Le), John C. Colton (White Guard), Ken Kerman (Armored Car Guard), Leslie DoQui (Police Officer Leslie). Montage : Budd Small. Ecrit par Marvin Kupfer. Réalisé par Corey Allen.

 

Claude Akins, héros de L’aventure est au bout de la route avec Frank Converse, a collaboré à nombre de séries. Il sera notamment le partenaire d’Angela Lansbury dans la première saison d’Arabesque, avant que son rôle ne soit supprimé.

Richard Lynch est l’un des méchants les plus employés dans les séries et même au cinéma. Son visage immédiatement reconnaissable s’y prête admirablement.

 

 

6.6

(114)

The Legion part 2

(La légion de la haine, 2)

 

NBC, 18 novembre 1989

 

Dee Dee a rendu son badge et, en attendant son hypothétique retour, Hunter travaille seul. Rudy Lassiter, transporté à l’hôpital, est entre les mains des médecins. Frank est déterminé à le libérer et refuse de partager les cinq millions tant qu’il ne l’a pas retrouvé. Il enlève donc Dee Dee pour forcer Hunter à coopérer avec lui. Hélas, alors que Hunter est à l’hôpital pour en faire sortir Rudy, ce dernier tente de s’enfuir en volant l’arme d’un policier et Hunter doit l’abattre. Il fait croire à Frank que son frère a fait une hémorragie qui nécessite une nouvelle opération mais Frank envoie l’un de ses hommes à l’hôpital pour vérifier. Hunter, cependant, soupçonne Mike Murdoch, le chef des gardiens de la prison de Fenwick, d’où Lassiter s’est évadé, d’avoir été complice de l’attaque du fourgon. Mais Murdoch est retrouvé mort à la prison, tué par des détenus. Le seul moyen de retrouver Dee Dee semble être l’ex-femme de Lassiter, Rita, qui était devenur la maîtresse de Murdoch…

 

Avec Jerry Douglas (Mike Murdoch), Richard Lineback (Rudy Lassiter), Jacqueline Schultz (Rita Lassiter), Paul Koslo (Bass), Paul Mantee (Commander Clayton), Michael Strasser (Leroy), David Froman, Julie Parrish (Andrea Renfro), Karl Johnson et Richard Lynch (Frank Lassiter). Et avec Darby Hinton, Robert Pescovitz, Nelson Handel (Bart Peterson), Patty Toy (Reporter #1), Rob Zapple (Reporter #2), Michael Matousek (Officer), Jane Abbott (Moe). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par David H. Balkan. Réalisé par Corey Allen.

 

A signaler, l’excellente séquence du dénouement, qui repose en grande partie sur la bande sonore.

 

 

6.7

(115)

Yesterday’s Child

(Un enfant surgi du passé)

 

NBC, 25 novembre 1989

 

Ben Tran, un jeune homme de 17 ans, est arrêté lors du vol d’une voiture dans une société. Il prétend n’avoir été que le complice involontaire de deux types qu’il n’avait jamais vus auparavant et qui l’ont entraîné dans cette aventure, aventure qui s’est soldée par la mort d’un employé de la société. Le père de l’adolescent, Nguyen Tran, demande spécialement à Hunter d’aider Ben : il lui apprend que ce dernier est le fils que Hunter a eu avec une femme connue au Viêtnam durant la guerre, fils dont il ignorait l’existence. Hunter ne sait s’il doit dire la vérité à Ben mais il est décidé à l’aider et prend en main l’enquête sur le vol...

 

Avec Soon-Teck Oh (Nguyen Tran), Joon B. Kim (Ben Tran), Jeb Brown (Danny Martin), Scott Kraft (Ron Miller aka Slice), Steven Anderson (Jack Stone), David Groh (Ken Martin). Et avec Frank Holms, A.D. Muyich (The Dutchman), Steven Earl Oliver (Security Guard), David Myers (Car Lot Guard), Jeremy McCollum (Teenager), Rusty Schmidt (Teenager), Kim Hedrick (Desk Sergeant), Cis Rundle-Lofgren (Uniform LAPD). Montage : Quinnie Martin, Jr. Ecrit par Lee Maddux. Réalisé par Winrich Kolbe.

 

Soon-Teck Oh, comme James Hong, est l’un des comédiens d’origine asiatique les plus employés à Hollywood, puisqu’il apparaît quasiment partout ! On le rencontre déjà à la fin des années 60 dans le pilote de Hawaii Police d’Etat.

 

 

6.8

(116)

Shield of Honor

(La médaille d’honneur)

 

NBC, 2 décembre 1989

 

Hunter est responsable d’un stagiaire, Jack Ryan, le fils d’un Capitaine de la police dont l’autre fils a été tué en service. En enquêtant avec Jack sur une série de braquages commis par un fou de la gachette, Darnell Nickens, Hunter se rend vite compte que le jeune inspecteur n’est pas à la hauteur et perd son sang froid dans les situations à risque. Son père refuse de l’admettre et insiste pour que Jack reste sur le terrain...

 

Avec Harry Guardino (Bill Ryan), Sheree North (Dorothy Nickens), K Callan (Linda Ryan), Eric Larson (Jack Ryan), Michael Shaner (Robert Stark), Gregory Scott Cummins (Darnell Nickens). Et avec David Dunard (Flanders’ Associate), Susan Hegrty (Officer), Raphael (Rey) Gomez, David James Alexander (Don Flanders), Margarita Martinez (Maria Martinez), Dave Mendoza (Juan Martinez), Jodie Mann (Edna), Virginia Watson (Green). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Leonard Mlodinow & Scott Rubenstein. Réalisé par James Darren.

 

Harry Guardino apparaît au cinéma dans de nombreux films ; il fut entre autres le partenaire de Richard Widmark dans Madigan, qui allait donner naissance à une courte série de téléfilms.

K Callan est dans Loïs & Clark, les Nouvelles Aventures de Superman la mère de Clark Kent.

 

 

6.9

(117)

Fifth Victim

(La cinquième victime)

 

NBC, 9 décembre 1989

 

Plusieurs meurtres d’homosexuels aboutissent à l’arrestation d’un suspect. Mais celui-ci, s’il avoue la plupart des meurtres, en rejette un : celui d’un architecte nommé Mark Sanger, la cinquième victime. Hunter et McCall reprennent donc l’enquête menée jusque là par Sal Drasso. Ils découvrent que la mort de Sanger est probablement liée à une raison qui n’avait rien à voir avec son homosexualité...

 

Avec Bill Smith (Sgt Sal Drasso), Rick Giolito (William Sedgewick), William Joyce (Sedgwick), Michael Champion (John Calder), Laurie Prange (Cindy), Don Galloway (Bart Muller), Richmond Hoxie (Stansfield). Et avec Kirby Tepper (Piano Bar Player), April Ortiz (IT Technician), Mark Phelan. Montage: Budd Small. Ecrit par Kevin Droney. Réalisé par Michael Preece.

 

William Smith (ici crédité Bill, ce qui est rare) était déjà le Sgt Sal Drasso dans « Une profession honorable » (5.7).

Don Galloway, vu également dans Les deux font la paire par exemple, fut le partenaire de Raymond Burr dans L’Homme de fer.

 

 

6.10

(118)

Brotherly Love

(L’amour fraternel)

 

NBC, 6 janvier 1990

 

Gil Reynolds, 17 ans, tue accidentellement son pourvoyeur de drogue, Jimmy Duggan, à qui il devait de l’argent. En s’enfuyant de l’appartement de sa victime, il emporte une mallette contenant $200.000 trouvée sur place. Or, cet argent appartient à Brisco, la tête d’un réseau qui vend de la drogue dans les lycées. Brisco lance son gorille Deek Slater sur la piste de ses dollars tandis que Hunter et McCall essaient, eux, de remonter celle de l’assassin de Duggan...

 

Avec Gretchen Corbett (Mary Reynolds), Mark Pellegrino (John Reynolds), Tim Griffin (Gil Reynolds), Gary Grubbs (Paul Brisco), Tim Rossovich (Deek Slater), G. Adam Gifford (Adam Stoltz). Et avec Orlando Bonner, Gilbert Brenton (Jimmy Duggan), Joe Faust (Officer Art), Oscar Dillon (Principal). Montage : Budd Small. Ecrit par Terry D. Nelson. Réalisé par James Fargo.

 

 

6.11

(119)

The Nightmare

(Le cauchemar)

 

NBC, 13 janvier 1990

 

Louisa, la femme de ménage de Dee Dee, est assassinée dans la maison de l’inspectrice. En questionnant sa soeur et l’une de ses amies, McCall apprend que la famille de Louisa a été tuée à El Santiago, son pays d’origine, par la police du dictateur, et en particulier par un tortionnaire surnommé El Doctor de la Muerte. Celui-ci est censé être mort mais il se pourrait qu’il soit bien en vie à L.A., et ce serait sa rencontre qui aurait signé l’arrêt de mort de Louisa...

 

Avec Carlos Carrasco (Eduardo Rodriguez), Joe Renteria (Palmo Aragon), David Combs (Père Benson), Barbara Luna (Bernadette Lopez), Ingrid Oliu (Alicia Martinez) et Kamala Lopez (Maria Gonsalves). Et avec Charles Howerton (Lloyd Hauser), Perry Cook (Barney Udal), Antoinette DaSilva (Louisa), Carrie Hall (Lab Technician), Ruben Moreno (Old Refugee), John Bennett (Uniform Officer). Montage : Quinnie Martin, Jr. Ecrit par Terry D. Nelson. Réalisé par James Whitmore, Jr.

 

Barbara Luna fut très employée dans les séries des années 50 à 70, entre autres Zorro, Les Incorruptibles, Mission : Impossible

 

 

6.12

(120)

Broken Dreams

(Rêves brisés)

 

NBC, 27 janvier 1990

 

Laurie Sanders est témoin du meurtre de John Haines, un promoteur, par un homme qui a aussi tenté de la tuer. Rick est surpris de reconnaître en Laurie une ancienne petite amie, aujourd’hui mariée à un magouilleur du nom d’Eddie Sanders. Alors que l’enquête commence, Laurie est placée sous la protection de la police après avoir été victime d’une nouvelle tentative d’assassinat. C’est en regardant un journal qu’elle reconnaît un jour le meurtrier ; mais Eddie la persuade alors de ne rien dire à Hunter car il espère extorquer un million de dollars au tueur en échange de son silence...

 

Avec Christina Raines Crowe (Laurie Sanders), Michael Greene (Steve Mason), Steve Rankin (Alex Burke), Deborah Strang (Arlene Miller) et Granville Van Dusen (Eddie Sanders). Et avec Stanley Grover (John Haines), Martyn St. David (Shea Robbins), Donald Nardini (Det. Mugarevu), Cis Rundle-Lofgren (Policewoman), Bess Meisler (Mrs. Petelli), Helen Faraday (Hotel Clerk), Brad Harris (Security Guard). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Terry D. Nelson et Kevin Droney histoire de Mark Lisson et David H. Balkan. Réalisé par Michael Preece.

 

Cristina Raines était la partenaire de Mark Harmon et Howard Duff dans Flamingo Road.

 

 

6.13

(121)

Son and Heir

(Fils et héritiers)

 

NBC, 3 février 1990 – TF1, 2 septembre 1990

 

Sal Scarlatti dirige une entreprise qui fabrique des composants électroniques. Il est aussi connu par la police comme un gangster dissimulé derrière une façade honorable mais parfois peu regardant sur les méthodes et la légalité. Mais cette fois Sal n’a pas le contrôle de la situation : son propre fils Tony a engagé des mercenaires pour cambrioler sa société et voler des composants qu’il compte revendre aux communistes. Le problème pour Tony est qu’il a aussi démasqué un flic infiltré dans son réseau, Michael Procy, qu’il abat froidement. Alors que Hunter et McCall sont chargés de l’enquête et se mettent sur la piste de l’un des mercenaires, Tony apprend par son père que ce dernier lui a caché l’existence de son demi-frère né trois ans avant lui et élevé par sa mère naturelle, à l’insu de la mère de Tony elle-même. Ce secret, Sal le révèle aujourd’hui parce qu’il veut que Tony venge la mort de son frère en lui apportant la tête du meurtrier : ce frère, c’était Michael Procy...

 

Avec Jerry Orbach (Sal Scarlatti), Paul Regina (Tony Scarlatti), Bette Ford (Anna Scarlatti), Brian Libby (Nick Ellerson), Geoffrey Blake (Benny Gore), E.J. Peaker (Claire Procy), Gary Wood (flic), Blake Bahner (Officer Michael Prossi), Brooks Gardner, Tony Amendola (Robert Walters). Et avec Lloyd Battista (Bar Owner), Vincent Howard (Bob Peterson), Ann Ault (Peggy), Garret Davis (Guard). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Kevin Droney. Réalisé par Winrich Kolbe.

 

Jerry Orbach, plus connu aujourd’hui des téléphiles pour son rôle de Lenny Briscoe dans New York District, a prêté son concours à un certain nombre de séries, notamment Arabesque où il joua le privé Harry McGraw avant de l’incarner dans sa propre série.

Tony Amendola deviendra Maître Bratac dans Stargate SG-1.

 

 

6.14

(122)

Unacceptable Loss

(Une perte irréparable)

 

NBC, 10 février 1990

 

Un enfant, Jimmy Morgan, est tué en quelques secondes par des émanations de cyanure alors qu’il s’était arrêté au-dessus d’une bouche d’égout. Hunter et McCall obtiennent l’autorisation d’ouvrir une enquête pour homicide incolontaire : s’ils parviennent à prouver que de l’acide cyanhydrique issu d’une usine de produits chimiques a été déversé dans les égouts au lieu d’être recyclé, causant la mort du jeune garçon, ils créeront une jurisprudence qui dissuadera d’autres industriels de commettre le même genre de folie. Un gant trouvé sur place permet de remonter jusqu’à l’un des ouvriers de l’usine de Ben Linder, Larry Taylor...

 

Avec Robert Gentry (Ben Linder), Kathleen Moore (Julie Linder), Tony Plana (D.A.), Brooke Bundy (Mrs Morgan), Ken Lerner (Howard Nelson), Steve Kahan (Larry Taylor), Tina Lifford (Frankie Mason). Et avec Elizabeth Burrelle (Diane Miller), Danny Goldring (Disposal Worker), Jake Jundef (Mickey), Gregor Hesse (Jimmy). Montage : Budd Small. Ecrit par Catherine Bacos Clinch. Réalisé par Corey Allen.

 

 

6.15

(123)

Unfinished Business

(Romance inachevée)

 

NBC, 24 février 1990 – TF1, 21 octobre 1990

 

Au cours d’une poursuite, un malentendu se produit entre Hunter et McCall, qui pousse Devane à les envoyer tous deux devant le psychiatre du service, le Dr Tate. McCall avoue qu’elle est perturbée par le retour dans sa vie du Lt Megan Malone, une collègue qu’elle a rencontrée pour la première fois trois ans plus tôt alors qu’elle revenait d’un stage de formation au FBI, à Quantico. Elle avait alors découvert qu’en son absence Hunter et Malone étaient devenus partenaires et semblaient s’apprécier énormément, en plus d’avoir réouvert un dossier que McCall avait refermé juste avant son départ. Mais en creusant dans les souvenirs de McCall et de Hunter, Tate soupçonne une raison cachée à leur mésentente...

 

Avec Karen Austin (Lt Megan Malone), Don Gibb (Max Stryber), Allan Arbus (Dr Tate), Thomas Geas (Dr Rydell), Julie Ow (Suzie). Et avec Robert Madrid (Officer Martinez), Malcolm Wittman (Franklin), Ralph Ahn (Mao Lin), Jude Farese (Earl Bingham), Miguel Marcott (Officer at Warehouse). Montage : Chuck McClelland, Mary Prange. Ecrit par Morgan Gendel. Réalisé par Corey Allen.

 

 

6.16

(124)

Lullaby

(Berceuse)

 

NBC, 3 mars 1990 – TF1, 16 septembre 1990

 

Des prostituées d’origine britannique sont assassinées. Le consul de Grande-Bretagne à L.A., Lord Fraser, raconte aux policiers que des crimes similaires ont été commis dans son pays : comme le tueur de L.A., celui de Londres laissait sur les lieux du crime une boîte à musique jouant une berceuse de Brahms. Susannah Foster est envoyée par Scotland Yard pour seconder Hunter et McCall. Très vite elle soupçonne un fils de bonne famille anglais, de passage aux Etats-Unis après un séjour en Australie où un crime similaire a été commis précisément lorsqu’il y était...

 

Avec Gary Sinise (Tony Rutherford), Rosalyn Landor (Susannah Foster), Clive Revill (Lord Andrew Fraser), Ross Kettle (Avery Thompson). Et avec Oona Lind (Margie), Brenda Cooper (Candice), Perri Lister (Cherry), Durga McBroom (Angela), Trudy Adams (Marilyn), Don Maxwell (Doorman), Jack Ragotzy (Old Man), Arthur Eisner (Novelty Shop Clerk), Michael McDow (Uniform #1), Ray Montgomery (Uniform #2), Kim Hedrick (Uniform #3), Leslie DoQui (Female Officer). Montage: Quinnie Martin, Jr. Ecrit par Marvin Kupfer & David H. Balkan histoire de Terry D. Nelson & Kevin Droney. Réalisé par Corey Allen.

 

Gary Sinise, de la télé (notamment Le Fléau de Mick Garris d’après Stephen King) au cinéma (Snake Eyes, Mission to Mars…), est de retour à la télévision depuis qu’il incarne le « boss » de la police scientifique de New York dans Les Experts : Manhattan.

Clive Revill est un comédien britannique bien connu des fans de Chapeau melon et bottes de cuir mais que l’on a vu également (et entre autres) dans Columbo (épisode « Des sourires et des armes »).

 

 

6.17

(125)

Final Confession

(La confession)

 

NBC, 17 mars 1990 – TF1, 11 novembre 1990

 

Un homme est tué sur son lieu de travail, sans raison apparente. Une autre victime ne tarde pas à être faite et Hunter et McCall pensent que ces deux morts sont liées à un événement vieux de plusieurs années : les deux victimes en effet se connaissaient et, vingt ans plus tôt, avaient été acquittées à la suite d’un hold-up tandis qu’un complice, seul majeur de la bande, était incarcéré. Très vite, Hunter acquiert la conviction que l’un de ces jeunes gens, Jack Struthers, aujourd’hui prêtre, a reçu la confession du meurtrier, qui ne s’arrêtera que lorsqu’il aura tiré vengeance de chacun des anciens adolescents acquittés. Mais le prêtre refuse de briser le secret de la confession...

 

Avec John Pleshette (Ron Nieman), Jeff Pomerantz (Ted Madden), Sally Spencer (Faye Dorman), Donna Lynn Leavy (Elaine Carter) et James Sutorius (Père Jack Struthers) et Roy Dotrice (Evêque Pine). Et avec Warren Munson (Judge Beckworth), Keith MacKechnie (Desk Clerk), James Richards (John Dorman), Susan Hegarty (Officer), Greg Albanese (Street Man), Cooper Bates (Security Guard). Montage : Budd Small. Ecrit par Terry D. Nelson. Réalisé par Tony Mordente.

 

John Pleshette, récurrent des premières saisons de Côte Ouest, avait préféré quitter la série et se consacrer entre autres à la réalisation.

Roy Dotrice, revu dans Mr & Mrs Smith en patron de Scott Bakula, apparaît fréquemment dans les séries et reste, pour beaucoup de nostalgiques, le Père de Vincent dans La Belle et la Bête.

 

 

6.18

(126)

Blind Ambition

(L’ambition aveugle)

 

NBC, 31 mars 1990 – TF1, 17 décembre 1990

 

Dee Dee file le parfait amour avec le juge Michael Hayworth, promis à un siège de juge fédéral. Mais alors qu’ils s’apprêtent à partir en weekend ensemble, ils sont pris en otages chez Michael par Leon Cooley : le jeune frère de celui-ci, Douglas, vient de se suicider en prison où il a été envoyé à vie par Michael au terme d’un procès dont le jury l’avait déclaré coupable du meurtre de sa petite amie. Or, Leon affirme que son frère était innocent, ce que le jeune accusé n’a jamais cessé de clamer. Il prétend que Douglas s’est donné la mort parce que le juge refusait obstinément de rouvrir le dossier en dépit d’éléments nouveaux susceptibles d’innocenter Douglas...

 

Avec John Beck (Michael Hayworth) et Harold Sylvester (Leon Cooley). Et avec Saida Rodriguez Pagan (Newcaster), Kristofer Logan (Dean Haller), Gammy L. Singer (Gloria), Bruce Tuthill (Sgt. Art Greenberg), David Fresco (Ned Levy), Danil Torppe (Detective David Shyer), Nigel Gibbs (Sergeant), David Rees (Prison Guard), Lisa Altamirano (Alejandra). Montage: Budd Small. Ecrit par Marvin Kupfer & Mark Lisson. Réalisé par Michael Preece.

 

John Beck, alias Mark Graison dans Dallas au cours des années 80, a joué de nombreux autres rôles, notamment au cinéma (dans Rollerball avec James Caan, notamment).

 

 

6.19

(127)

Sudden Withdrawal

(Revirement soudain)

 

NBC, 16 avril 1990 – TF1, 2 décembre 1990

 

Une banque est attaquée par trois hommes portant des masques de carnaval, qui emportent pour plus d’un million de bons au porteur. Ces bons ne faisaient que transiter par la banque et les voleurs semblaient parfaitement renseignés. Le directeur de la banque, Ken Delwin, ne croit pas que l’un de ses employés ait pu commettre une indiscrétion, encore moins être complice. Mais en discutant avec Hunter et McCall, il réalise que c’est en fait lui-même qui a parlé à sa maîtresse, Linda Fallen, de ces bons, et longuement de sa banque. Or, l’enquête révèle qu’une banque précédemment attaquée suivant le même mode opératoire l’a été alors que son directeur avait lui aussi une liaison extra-conjugale...

 

Avec Leslie Bevis (Linda Fallon), Mark Pinter (Ken Delwin), Paul Drake (Bringelson), Will Jeffries, Ann Gillepsie (Mrs Delwin), Mark L. Taylor (Marsden). Et avec Carl Gilliard (Ned Baliss), John Hammill (Al Redfern), Marcia Del Mar (Bank Representative), Karon Wright (Bank Teller). Montage : Quinnie Martin, Jr. Ecrit par Terry D. Nelson & Kevin Droney. Réalisé par Tony Mordente.

 

 

6.20

(128)

Second Sight

(Clairvoyance)

 

NBC, 23 avril 1990 – TF1, 7 janvier 1991

 

Peu après la mort de Sandra Spencer, une femme pilote, un homme au comportement étrange, John Skouros, vient trouver Hunter et McCall et déclare avoir eu la vision du meurtre. Il est persuadé que le coupable a aussi tué deux autres femmes, au cours des semaines précédentes. Devane ne prend pas au sérieux ces dons de voyance mais le soir même une nouvelle femme est assassinée, tel que Skouros l’avait annoncé. Il est bien sûrle premier suspect dans l’enquête mais Hunter est tenté de le croire. Toutes les victimes avaient au moins un point commun : elles avaient réussi dans des métiers d’homme et dirigeaient en général leur propre affaire...

 

Avec Tom Villard (John Skouros), Time Winters (Stanley Blake), Luana Anders (Sarah Ferrell), Michael Whaley (Sam Bryce). Et avec Kamella Tate (Lilly Dennison), Paunita Nichols (Kate), Varda Appleton (Arlene Fleisher), Kimiko Gelman (Billie), Perry Cook (Barney Udall), Tony Capozzola (Tony), Tom Corvel (Worker), Edith Varon (Tillie Shaw), Cis Rundle-Lofgren (Police Officer), Lori Sutton (Sandra Spencer). Montage: Chuck McClelland. Ecrit par Daniel Chodos & Michael Kerwin. Réalisé par Winrich Kolbe.

 

Michael Whaley, que l’on retrouve en Lt Bernstein dans CSI Miami, aura été entretemps l’un des récurrents de Profiler.

 

 

6.21

(129)

Street Wise part 1

(La bague au doigt, 1)

 

NBC, 30 avril 1990 – TF1, 18 avril 1993

 

Dee Dee voit réapparaître dans sa vie un homme qu’elle n’a pas vu depuis huit ans et dont elle était amoureuse, le Dr Alex Turnan. Ils se fréquentent à nouveau et éprouvent l’un et l’autre des sentiments très forts. Hunter, lui, effectue ses deux jours obligatoires en uniforme au commissariat de Hollenbeck, à patrouiller dans les rues. C’est là qu’il est appelé à l’aide par uin clochard, Pete, qui le conduit à un entrepôt où trois types sont en train de « buter son ami ». Hunter trouve effectivement un autre clochard mal en point et est assommé par un type portant un maquillage sur le visage. La victime est un certain George, et les informations que Hunter trouve sur lui révèlent qu’il a été décoré de la Médaille d’Honneur durant la guerre du Viêtnam ; or, cette médaille lui a été volée par ses agresseurs et il est maintenant entre la vie et la mort à l’hôpital. Pete, terrifié, refuse de dire quoi que ce soit. Puis il finit par déballer ce qu’il sait : l’agresseur est un truand surnommé « le Capitaine », trop jeune pour avoir servi mais suffisamment allumé pour s’habiller en soldat et collectionner les décorations militaires…

 

Avec Robert Connor Newman (Dr Alex Turnan), Daniel Southern (The Captain), Ryan Cutrona (Sgt Dave Peterson), Christopher Curry (Pete), Charles Walker (George Craig), Lou Beatty Jr (Det. Tom Bolan), Sal Landi (Will Kelsey), Jeffrey Josephson (Everett Pratt), Dan Bell, Margaret Blye (Intern). Et avec Matt Owens (Stroud), Irvin Mosley, Jr (Glover), Darrel Wayne (Sims), Adam Tucker (Del Johnson), Cis Rundle-Lofegren (Female Officer), Ruth Ekholm (Technician). Montage: Quinnie Martin Jr, Budd Small. Ecrit par Mark Lisson & Kevin Droney. Réalisé par James Whitmore, Jr.

 

Ultime participation de Stepfanie Kramer à la série avant les téléfilms où elle a depuis repris son rôle, « La bague au doigt » dut attendre trois ans avant d’être diffusé par TF1, qui préféra jusque-là rediffuser les épisodes non-inédits plutôt que de « griller ses cartouches » en disant adieu à Dee Dee McCall. Du coup, il fallut attendre aussi pour découvrir la dernière saison de la série !

 

 

6.22

(130)

Street Wise part 2

(La bague au doigt, 2)

 

NBC, 7 mai 1990 – TF1, 18 avril 1993

 

Alex a décidé de renoncer à son poste à Oxford afin d’épouser Dee Dee et de vivre avec elle à L.A. McCall attend le moment propice d’en parler à Hunter, très affecté par la mort du Sgt Peterson, abattu dans le dos alors qu’il intervenait lors d’un cambriolage. Tous deux cherchent à retrouver les responsables, les mêmes que ceux qu’ils ont déjà tenté d’arrêter. Ils sont à deux doigts de leur mettre la main dessus mais le chef, Pratt, parvient à s’enfuir. Cependant Alex a du mal à accepter de voir sa future femme risquer chaque jour sa vie et met finalement Dee Dee devant un choix difficile : renoncer à son métier pour l’accompagner à Londres, ou renoncer à leur couple...

 

Avec Robert Connor Newman (Dr Alex Turnan), Daniel Southern (The Captain), Ryan Cutrona (Sgt Dave Peterson), Sal Landi (Will Kelsey), Jeffrey Josephson (Everett Pratt), M.C. Gainey (Magruder), Lou Beatty, Jr (Det. Tom Bolan), Robert Silver (Williams). Et avec Matt Owens (Stroud), Alan Brooks (Jordan Hawkins), Lynn Weaver (Sharlene Hawkins), Otto Felix (Resident), Candy Hutson (Robin Hawkins), Gary Pagett (Minister). Montage: Budd Small, Chuck McClelland, Mary Prange. Ecrit par David H. Balkan. Réalisé par Winrich Kolbe.

 

On sait gré aux producteurs de nous épargner, lors du finale attendu de cet épisode, un patchwork des « meilleurs moments » de McCall et Hunter. Une page est tournée.

 

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1980s

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :