Guide réalisé par Thierry Le Peut

(première publication : Arrêt sur Séries n° 24)

 

saison 1  -  saison 2  -  saison 3  -  saison 4  -  saison 5  -  saison 6  -  saison 7

 

 

Avec Fred Dryer (Rick Hunter), Charles Hallahan (Captain Charles Devane), Darlanne Fluegel (Joanne Molenski), Lauren Lane (Chris Novak), Courtney Barilla (Allison Novak).

 

Saison 7

(1990-1991)

 

7.1

(131)

Deadly Encounters part 1

Rencontres mortelles, 1

 

NBC, 19 septembre 1990 – TF1, 2 mai 1993

 

Hunter se trouve dans un restaurant lorsque surgissent quatre hommes armés et masqués qui braquent le propriétaire. Un client refuse de donner son portefeuille et sort une arme ; il est aussitôt abattu et les braqueurs prennent la fuite en emportant l’un des leurs, blessé par Hunter. Celui-ci tente de les poursuivre mais entre en collision avec une autre voiture d’où surgissent deux inspecteurs de la Brigade Spéciale, Molenski et Saccio, furieux contre lui. Les trois Detectives font équipe pour remonter la piste des braqueurs mais s’intéressent aussi à la victime, un nommé Mirov Janosch. Le frère de ce dernier, Nicolaï, débarque très vite à L.A., soucieux de venger la mort de son parent mais surtout de remettre la main sur un document qui se trouve dans son portefeuille emporté par les voleurs...

 

Avec Andreas Katsulas (Nicolai Janosch), Bill McKinney (Harlan Pinder), Ramsay Midwood (Lyle Pinder), Brad Tatum (Duane Pinder), Beth Grant (Dottie Pinder), Dennis Moynaghan (Leroy Pinder), Paul Mantee (Commander Tom Clayton), Pamela Gien (Petra Alexandru), Jan Triska (George), Cyril O’Reilly (Michael Saccio). Et avec Apollo Dukakis (Mirov Janosch), Steven Jason Oliver (Illia Brancus), Anthony Winters (The Medical Examiner), Anthony Watson (The Kid), Hugh Dane (The Father), Paul Anthony Weber (Uniformed Officer), Raymond D. Turner (Officer Haines). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Mark Lisson. Réalisé par Winrich Kolbe.

 

Andreas Katsulas, alias « Le Manchot » dans Le Fugitif d’Andrew Davies au cinéma, allait devenir ensuite G’Kar dans Babylon 5, mais sous un sacré maquillage qui le rend difficilement reconnaissable !

Bill McKinney, s’il prête son concours de temps en temps à des séries (on l’a vu aussi dans Starsky & Hutch), a été l’un des comédiens-potes d’Eastwood durant la décennie précédente.

 

 

7.2

(132)

Deadly Encounters part 2

Rencontres mortelles, 2

 

NBC, 26 septembre 1990 – TF1, 2 mai 1993

 

Molenski est très affectée mais Hunter insiste pour qu’elle poursuive l’enquête avec lui. Ils arrêtent Nicolaï Janosch mais, faute de preuve, doivent le relâcher très vite. Janosch fait croire alors qu’il repart pour Mexico mais reste en réalité à L.A. et continue de suivre la trace des Pinder. Hunter et Molenski se rendent de leur côté à la ferme des Pinder dans le désert et sont accueillis par un feu nourri. Ils abattent le père mais les deux derniers fils prennent la fuite...

 

Avec Andreas Katsulas (Nicolai Janosch), Bill McKinney (Harlan Pinder), Ramsay Midwood (Lyle Pinder), Brad Tatum (Duane Pinder), Paul Mantee (Cmdr Tom Clayton), Pamela Gien (Petra Alexandru). Et avec Robin Braxton (Etta Daniels), Anita Ortega (The Bank Clerk), Cis Rundle (Officer), Phillip Troy (Officer #1), Philip Sheppard (Officer #2), Don Brunner (Officer #3), Raymond D. Turner (Officer Haines). Montage : Quinnie Martin, Jr. Ecrit par Terry D. Nelson. Réalisé par Winrich Kolbe.

 

 

7.3

(133)

Where Echoes End

(L’écho du passé)

 

NBC, 3 octobre 1990 – TF1, 30 mai 1993

 

Jake Janowitz est un policier infiltré dans un réseau dont il connaît l’un des tueurs, Pablo Torres. Il est témoin du meurtre d’un agent du Trésor infiltré lui aussi. Grâce à Janowitz, Torres est arrêté mais le comportement de Janowitz est curieux. Après avoir manqué l’arrestation à laquelle il avait pourtant voulu assister, il fausse compagnie au policier chargé de veiller sur lui jusqu’au procès. Hunter le retrouve errant dans la rue, complètement égaré. Son attitude cache en fait un secret qu’il n’est pas prêt à assumer...

 

Avec Lynne Thigpen (Marilyn Fowler), Asher Brauner (Edward Gibbs), Kim Walker (Allison Janowitz), Ismael Carlo (Pablo Torres), Shawn Thompson (Madison) et Beau Starr (Jake Janowitz). Et avec Anthony Winters (Ossie Dunbar, M.E.), Edward Bunker (The Hitman), William S. Taylor (Security Guard Willis), T.J. Castronovo (Ernie Delvecchio), Joanna Sanchez (Movie Ticket Seller), Joe Bucci (The Officer), Jon Greene (The Treasury Agent), Bruno Acalinas (Hal). Montage : Budd Small. Ecrit par Walter Brough. Réalisé par James Darren.

 

 

7.4

(134)

Kill Zone

(Zone à haut risque)

 

NBC, 10 octobre 1990 – TF1, 23 mai 1993

 

L’enquête qu’elle mène avec Hunter sur une série de meurtres horribles de jeunes femmes affecte Molenski d’une manière inhabituelle qui inquiète son partenaire. Joanne voit en effet remonter de son passé des images d’un traumatisme dont elle a gardé une grande colère et une grande frustration. Cependant le tueur qu’ils recherchent est sur le point de recommencer. Il s’inspire de meurtres commis à Saigon par un GI emprisonné depuis une quinzaine d’années...

 

Avec David Ledingham (Jack Cody, Jr), Mary Kohnert (Laurie Peterson), Andi Chapman (Karen Palmer), Richard Grove (Martin Heller), Al Pugliese (Wenders) et William Smithers (Major Jack Cody, Sr). Et avec Rob Narita (The Pathologist), Clint Howard (The Man in the Restaurant), Baoan Coleman (Mr Tai), Brian Haymond (John Herman). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Kevin Droney. Réalisé par Corey Allen.

 

William Smithers a participé à une brochette de séries (comme Les Envahisseurs et Hawaii Police d’Etat), mais les téléspectateurs le reconnaissent peut-être mieux dans son rôle de Jeremy Wendell au long des saisons de Dallas, où il fut (quand même !) l’un des rares hommes d’affaires à avoir raison de J.R.

 

 

7.5

(135)

The Incident

(L’incident)

 

NBC, 24 octobre 1990 – TF1, 16 mai 1993

 

La police est inquiète de la tournure que prend la mise sur pied d’un comité de vigilance dans le quartier de Jackson Street. Dirigé par Danko, un teigneux que Hunter considère comme dangereux, ce comité semble surtout vouloir en découdre avec les petits dealers qui pourrissent le quartier, essentiellement avec ceux qui ont la peau noire, les « nègres ». Danko a visiblement le soutien d’un journaliste peu regardant, McBride, qui stigmatise l’action de la police et pousse la population à l’émeute de manière tout à fait irresponsable. Lorsqu’un adolescent noir, poursuivi et battu par cinq hommes, se retrouve à l’hôpital, McBride persiste à se placer du côté des hommes de Danko, en dépit des éléments qui indiquent que l’adolescent était parfaitement innocent...

 

Avec Barry Primus (Andy McBride), Mitch Pileggi (Danko), Rugg Williams (Randy Ellis), Cort McCown (Joe Baker), Devon Odessa (Lisa Baker), Anne Gee Byrd (Mrs Baker), David Heavener (David Alan Walker) et Al Ruscio (Sam Miller). Et avec Charles R. Penland (Ray Snyder), Peter Wise (Fitch), Gloria Hendry (Mrs Ellis), Michael Barker (Jack), Tricia Long (Gloria), Kelsey (Raymond), Jack Capece (Bob), Alma Beltran (Screaming Woman). Montage : Budd Small. Ecrit par Kathy McCormick. Réalisé par Fred Dryer.

 

Mitch Pileggi (qui participera aussi à Dallas pour un ou deux épisodes) deviendra Walter Skinner dans The X Files.

 

 

7.6

(136)

A Snitch’ll Break Your Heart

(Le juge est coupable)

 

NBC, 31 octobre 1990

 

Molenski et Hunter enquêtent sous l’autorité d’un supérieur, le Lt Horton, sur un trafic d’armes impliquant un gang de Coréens. Mais la descente qu’ils opèrent dans un entrepôt à la suite d’informations délivrées par un indic de Molenski, Albie Wayne, est un fiasco. Les infos étaient mauvaises et Horton est furieux. Molenski prend l’initiative de cacher Albie dans un hôtel afin de le protéger des représailles des Coréens. Hunter, lui, est confronté à une femme, Karen Brandt, qui se présente à lui en lui demandant de prouver que le garçon qu’elle a abandonné dix-sept ans plus tôt a été tué par son père adoptif, qui a ensuite maquillé sa mort en accident. Elle demande à l’inspecteur de mener une enquête mais n’a que très peu d’éléments à lui offrir. Or, l’homme qu’elle accuse est un juge influent, Donald Graber...

 

Avec Seth Isler (Albie Wayne), Katherine Cannon (Karen Brandt), Jeff McCarthy (Lt Horton), Steven Leigh (Tun Duk), Peter White (Juge Donald Graber), Christina Carlisi (Alisa Graber), Gloria Cromwell (Miss Hanson). Et avec Javi Mulero (Galvez), Stephen Carver (D.A. Peter Danson), Timothy Dang (Tun Roh), Bruck Hermann (Coniff), Anthony Winters (Ossie Dunbar, M.E.), Bryon Chung (Sam Woo), Frank Rossi (Cop #1), Phillip Troy (Uniform #1), Joe Bucci (Uniform #2), Kim Hedrick (Uniform #3), Deasa Turner (Sheila Webber). Montage : Quinnie Martin, Jr. Ecrit par Jeff Benjamin. Réalisé par Tony Mordente.

 

Katherine Cannon est un autre de ces visages qu’affectionnent Larson, Bellisario et Cannell : elle était l’une des infirmières de Les Têtes Brûlées et est apparue entre autres dans Magnum et Galactica.

 

 

7.7

(137)

Oh, the Shark Bites !

(Quand mord le requin)

 

NBC, 7 novembre 1990 – TF1, 13 juin 1993

 

La mort de Sammy Goodman, fils d’un ancien parrain, provoqueune série d’événements qui conduisent les Affaires Internes à enquêter sur le Capitaine Devane. Ce dernier était en effet entré en relation avec la victime peu avant sa mort, puis l’avait placée sous surveillance. Mais Devane refuse que Hunter se mêle de cette affaire, prétendant qu’elle ne regarde que lui...

 

Avec Nehemiah Persoff (Harold Goodman), Carmine Caridi (Paul Miller), Geof Prysirr (Thomas Barnett), John Capodice (Harry Prima), Richard Yniguez (Garner), Ronald William Lawrence (Officer Dorsey), Marcia Rodd (Miss Doyle). Et avec John Haynes Walker (Oscar), Sarah Simmons (Eileen Miller), Eugene Choy (Mr Takoto), Carrie Hall (The Forensic Officer). Montage : Budd Small. Ecrit par Simon Muntner. Réalisé par Peter Crane.

 

Depuis les années 50 où il incarna l’un des lieutenants de Capone dans Les Incorruptibles, Nehemiah Persoff n’a cessé d’apparaître dans les séries (il donne par exemple la réplique à Selleck et Hillerman dans l’épisode « Torah Torah Torah » de Magnum).

Carmine Caridi, lui, prenait fréquemment le volant d’un taxi new-yorkais lorsqu’il incarnait le père de Bruno (Lee Curreri) dans Fame.

Richard Yniguez était déjà l’agresseur de Dee Dee dans « Viol et vengeance » (2.6-7). Il prête fréquemment son concours aux séries et a été récurrent dans Ohara avec Pat Morita post-Karaté Kid.

 

 

7.8

(138)

The Usual Suspects

(Suspects manquants)

 

NBC, 14 novembre 1990

 

Erreur informatique ou manipulation délibérée ? Toujours est-il que durant la nuit 43 personnes arrêtées la veille ont été remises en liberté à la suite d’un problème informatique. La Brigade a pour mission de les remettre derrière les barreaux avant que la presse n’ait vent de la chose. En fait, Ginny Bertolian, qui travaille dans les services du D.A., a trouvé cette manière ingénieuse de louer les services d’un criminel, Phil Slade, pour tuer son époux violent, à la faveur du désordre occasionné par la mise en liberté de plusieurs dizaines de suspects. Et tandis que Slade attend le bon moment pour commettre son crime, Hunter, Molenski et leurs collègues se mettent en quatre pour retrouver tous les suspects manquants, dont Ernie Lydell, qui ne tarde pas à enlever sa petite fille Amanda que le juge lui a interdit de revoir...

 

Avec Jessie Ventura (Phil Slade), Rebecca Stanley (Ginny Bertolian), Gregory-Alan Williams (Peter Hawkins), Tuck Milligan (Ernie Lydell), Cecile Callan (Alice Lydell). Et avec Taylor Fry (Amanda Lydell), Mark Voland (Bert Bertolian), Raymond D. Turner (Sgt. Bobby Haines), Mario Marcelino (Jim Rivera), Robert Gallo (Ramon Gonzalez), Valerie Reynolds (Rita Herman), Charles Noland (Elmer Bickey), Annette Quinn (Carol), Harvey Fisher (Mustang Owner), Joe Bucci (Metro Officer #1), Phillip Troy (Metro Officer). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Deborah Baron. Réalisé par Alan Myerson.

 

Gregory-Alan Williams est le partenaire de David Hasselhoff dans Alerte à Malibu et Mitch Buchannon.

 

 

7.9

(139)

This is My Gun

(L’arme volée)

 

NBC, 28 novembre 1990

 

Hunter et Molenski enquêtent avec les inspecteurs de la Brigade sur un vol d’oeuvres d’art commis par trois hommes grimés chez une riche résidente. Plusieurs femmes flics sont dotées de voitures et de vêtements somptueux afin d’attirer l’attention des voleurs et c’est Molenski qui a la « chance » de retenir leur regard : agressée dans la rue, elle est délestée de son arme de service par Odell et Leon, deux des cambrioleurs recherchés. L’arme est ensuite revendue au cousin de Leon qui la fourgue à un certain Skully, lequel s’en sert pour braquer un magasin dont il abat le gérant. Molenski culpabilise mais l’enquête doit continuer : Odell et Leon travaillent avec un homme qui n’a pas encore été identifié...

 

Avec Lewis Van Bergen (Armand), Charles Boswell (Odell), John Michael Bolger (Leon Tutweiler), Ronald William Lawrence (Dorsey), Breon Gorman (Mrs Sanders), Scott Burkholder (Skully), Paul Ben-Victor (Shannon), Paul Mantee (Commander Clayton), Tony Capozzola (Tony Capozzola), Monte Bane (le cousin de Leon). Et avec Beverly Johnson (Allister), Anthony Winters (Ossie Dunbar, M.E.), Paul Napier (Ted Holmby), Megan Butler (Sally), Claudia Bloom (Wendy), William T. Amos (Pronzoni), Cheryl Janecky (Woman at Meeting), Tom Baumgartner (Man at Meeting), Sally Champlin (Concerned Woman), James Bontempo (Sgt. Vincent), Jeffrey Anderson-Gunter (Cab Driver), Joe Bucci (Uniformed Officer). Montage : Budd Small. Ecrit par Robert Vincent O’Neil. Réalisé par Winrich Kolbe.

 

Paul Ben-Victor sera le partenaire de Vincent Ventresca dans Invisible Man.

 

 

7.10

(140)

La Familia

(La famille)

 

NBC, 5 décembre 1990 – TF1, 27 juin 1993

 

Hunter accueille Carlos Delgado à son arrivée en ville : Carlos a passé douze ans en prison pour avoir tué un Flyer, membre d’un gang adverse. Il retrouve avec joie son père et son fils, au moment où la famille célèbre le baptême du petit dernier. Mais Carlos découvre que son père a repris les rênes des affaires familiales en décidant de s’allier aux Flyers. C’est en vain que Carlos tente de protéger son fils, qui a placé sa confiance dans son grand-père. Blade, le chef des Flyers, ne voit qu’un moyen d’écarter radicalement Carlos de leurs affaires : le faire tuer...

 

Avec Joe Santos (Ernesto Delgado), Luis Guzman (Carlos Delgado), Raymond Cruz (Tomas Delgado), Michael Wren (Henry Lopez), Leonard Lightfoot (Lester Smith), Teresa Di Spina (Maria Delgado), George Gerdes, Andre Rosey Brown et Grand L. Bush (Blade Jenkins). Et avec Anthony Winters (Ossie Dunbar, M.E.), Cis Rundle (Uniformed Officer), Eddie Frias (Paco), Cora Lee Day (Elderly Woman), Pete Leal (Priest). Montage : Quinnie Martin, Jr. Ecrit par Walter Brough. Réalisé par Tony Mordente.

 

Joe Santos était flic dans Deux cents dollars plus les frais et Magnum, il a collaboré à une pléiade de séries, notamment celles de Cannell et Larson.

 

 

7.11

(141)

Acapulco Holiday

(Pour la gloire de Gloria)

 

NBC, 12 décembre 1990

 

Un homme s’attaque à des femmes au moment où elles retirent de l’argent aux distributeurs automatiques. Un adolescent, témoin de son dernier coup, livre une description à la police, qui permet de dresser et de faire circuler un portrait-robot. Bientôt, une femme se présente à la police en disant avoir déjà vu cet homme en compagnie d’une vieille ex-actrice excentrique, Gloria Morrell, qui ne sort pratiquement plus de sa résidence, Casa Encanta, où elle se repasse des bobines de son passé glorieux...

 

Avec Nina Foch (Gloria Morrell), Kasey Walker (Leslie Maynard), Scott Getlin (Jack Roland), Ronald William Lawrence (Dorsey), Dick Christie (Elliott Rogers), Paul Linke (Dale Shawn) et David Neidorf (Willie Pratt). Et avec Kevin Hagan (Amos Cassidy), Yolanda Lloyd (Julie Sanchez), Virgil Wilson (Father Willis), Homeselle Joy (Maybelle Adams), David Glassner (Andy Crewes), Nancy Sheeber (Woman at ATM), Philip Sheppard (Office Beacon), Mark Hattan (Hickox), Patty Toy (Stanley), Fernando Ponce (Sketch Artist). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Jeff Benjamin. Réalisé par Tony Mordente.

 

Il fallait bien Nina Foch, actrice de cinéma (Spartacus…) déjà vue dans Chasseurs d’ombres (Shadow Chasers, de Kenneth Johnson), pour incarner une « vieille » gloire d’Hollywood !

Paul Linke était le gros partenaire de Ponch et Jon dans CHiPs.

 

Lauren Lane alias Chris Novak : la nouvelle partenaire

 

7.12

(142)

Fatal Obsession part 1

(Obsession fatale, 1)

 

NBC, 9 janvier 1991

 

Sur le campus de l’Université Crawford, une étudiante du nom de Nancy Chamberlin est attaquée un soir par deux jeunes gens qui essaient de la violenter ; elle s’enfuit et est heurtée sur la route par la voiture que conduit un professeur, Gleason. Celui-ci, ivre, croise le regard du jeune homme qui poursuivait Nancy, puis s’enfuit. La mort de l’étudiante est reliée par la police à d’autres agressions ayant eu lieu sur le campus. Devane annonce à Hunter qu’il va travailler avec la detective Chris Novak. Or, Hunter a eu une liaison avec cette dernière, qui s’est mal terminée. Ils doivent mettre de côté leur gêne pour se concentrer sur l’enquête. Les indices les conduisent bientôt jusqu’à Gleason qui, interrogé au poste, finit par tout avouer, ajoutant que depuis ce soir-là il est victime du chantage du jeune agresseur. Ses informations permettent toutefois de remonter jusqu’à ce dernier. Il est clair cependant qu’il a un complice, lequel court encore… Alors que l’enquête est près d’être classée, Molenski, en voiture de patrouille, avise un chauffard qui brûle un feu rouge juste sous ses yeux…

 

Avec Lauren Lane (Chris Novak), Ken Marshall (Gleason), Kevin Wixted (Welch), Marcus Giamatti (Jack), Ronald William Lawrence (Dorsey), Frances Bay (Landlady), Red West (Body Shop Man) et Ellen Wheeler (Loreen). Et avec Alice Barden (Joyce Gleason), Anderson Tappe (Jill), Mary-Beth Manning (Nancy), Robert Steinberg (Paskin), Matt Borlenghi (Dirk Lawson), Kerry Stein (The Laundry Manager), Tabby Hansen (Abbie Sloan). Ontage: Quinnie Martin, Jr. Ecrit par David H. Balkan. Réalisé par Corey Allen.

 

On se souvient de Ken Marshall dans le rôle de Marco Polo dans une mini-série du même nom.

Red West, qui mâchouille toujours son cigare, était le mécano gueulard de Les Têtes Brûlées, collaborateur régulier de Cannell et Larson (et déjà cascadeur dans Les Mystères de l’Ouest avec Robert Conrad).

 

 

7.13

(143)

Fatal Obsession part 2

(Obsession fatale, 2)

 

NBC, 9 janvier 1991

 

L’enterrement de Molenski est célébré avec les honneurs. Hunter réunit une équipe pour retrouver au plus vite l’assassin, qui s’est servi de balles au silicone et a dérobé le badge de sa victime. Les inspecteurs recherchent donc les vendeurs susceptibles d’avoir délivré illégalement des balles de ce genre. Hunter et Devane interrogent l’un d’eux, Carl Garber, qui avoue avoir vendu de telles balles à un homme dont il donne la description. On recherche aussi le propriétaire de la voiture que suivait Molenski juste avant d’être tuée, et dont elle avait signalé le numéro. Mais celui-ci prétend n’avoir découvert le vol de sa voiture que tout récemment. Bientôt, un autre policier est assassiné dans un parc ; de nouveau, son badge est volé. Des indices laissent penser que l’assassin pourrait être une femme. Recoupés avec le témoignage de Garber, ils tendent à penser que c’est en fait en couple qu’agissent les coupables…

 

Avec Jeffrey Combs (Jimmy Wilkens / Wilson), Ronald William Lawrence (Dorsey), Paul Mantee (Commander Clayton), Alex Kubik, Frances Bay (Landlady), Seth Jaffe, Jack Jozefson, Chief Daryl Gates (Himself) et Ellen Wheeler (Loreen Arness). Et avec Joe Bucci (Officer Righetti), Gene Dynarski (Mr. Molenski), Freddie Dawson (Officer Donald Jackson), Cis Rundle (The Female Officer), Clinton Allmon (The Jewelry Saleman), Weldon Bleiler (The Grocer), Richard Livingston (Loreen’s Father), Carrie Hall (The Technician). Montage : Budd Small. Ecrit par Terry D. Nelson. Réalisé par Winrich Kolbe.

 

Jeffrey Combs a marqué les esprits au cinéma dans le film ReAnimator.

 

 

7.14

(144)

Under Suspicion

(Suspicion)

 

NBC, 16 janvier 1991 – TF1, 22 août 1993

 

Hunter et Chris Novak, secondée par Peter Hawkins, un informaticien de la police affecté au service actif en raison de la pénurie de personnel causée par une épidémie de grippe, tentent de retrouver Ken Lord, un témoin en fuite dont la justice a besoin pour mener un procès. Mais Lord est également recherché par Tom Duffy, un ex-flic devenu chasseur de primes, qui n’est pas tenu de respecter les mêmes règles que la police. Seulement Duffy est manipulé par celui qui le paie, John McArthur, soudoyé par l’homme contre qui Lord pourrait témoigner, et qui souhaite le voir mort...

 

Avec Gregory Alan-Williams (Peter Hawkins), Teresa Ganzel (Lois Lord), Jeff Silverman (Ken Lord), Danny Woodburn (Bud Crawford), Robert Schuch (John McArthur), Christopher Morley (Jean, travesti), Barry Doe (M. Stevens) et Brion James (Thomas Duffy). Et avec Vivian Paxton (The Secretary in Bar), Rick Prieto (Ruiz), Alex Zonn (Bartender), Clint Carmichael (Hank), Joe Bucci (Officer Righetti), Carrie Hall (Forensic Technician), David Snizek (Bar Customer), Adele Malis-Morey (Bar Customer), Robert Dowdell (Motel Manager), Philip Sheppard (Officer Beacon). Montage : Quinnie Martin, Jr. Ecrit par Daniel Chodos. Réalisé par Gus Trikonis.

 

Brion James a compris que, quand on a une gueule comme la sienne, on fait de la télé et du cinéma : il était donc un patibulaire partenaire de Harrison Ford dans Blade Runner et il se commit fréquemment dans les séries, par exemple Agence Tous Risques.

 

 

7.15

(145)

The Reporter

(Pris sur le vif)

 

NBC, 30 janvier 1991 – TF1, 8 août 1993

 

Amy Rivers, une journaliste amie de Chris, a décidé de suivre celle-ci dans son travail afin d’écrire un sujet sur une femme flic moderne. D’abord ravie de la revoir, Chris ne tarde pas à se rendre compte que son amie est obsédée par son sujet, au point d’adopter un comportement irresponsable et dangereux. Amy n’en continue pas moins de suivre Chris et Hunter dans leur enquête sur un gang de braqueurs qui opèrent masqués et sont liés à un centre de réinsertion dirigé par un ex-taulard, John Griffin...

 

Avec Kelly Curtis (Amy Rivers), Ronald William Lawrence (Dorsey), Joey Aresco (Dave Jordan), David A. Kimball (Roy Hamilton), Don Fischer (Michael Bell), Danny Wells (Jack Flame), Joe E. Tata (M. Trickell) et Arlen Dean Snyder (John Griffin). Et avec Mario Marcelino (Officer Rivera), Murray Rubin (Ben Green), Fritzi Burr (Ida Green), Ed Hooks (Dooley), Sue Casey (Ellen Novak), Anthony Winters (Ossie Dunbar, M.E.), Jean Pflieger (Mary Connors), Robert Kino (Domo), Michael Yama (Iko), Joe Bucci (Officer Righetti), Harold Wayne Jones (Hall), Royden Clark (Davis), Dick Butler (Howe), Chuck Hicks (Foster). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Simon Muntner. Réalisé par Corey Allen.

 

Joey Aresco était le mécanicien Hutch dans Les Têtes Brûlées, lors de la première saison.

 

 

7.16

(146)

Room Service

(Les tendres pièges)

 

NBC, 13 février 1991 – TF1, 5 septembre 1993

 

Laurent Rossi, employé modèle de l’Unified Inc., a été assassiné dans un hôtel où il avait suivi une femme dans sa chambre. Une petite demi-heure plus tôt, un touriste égyptien, M. Farid, était lui-même agressé par un costaud, complice de la femme qui l’avait levé au bar. L’inspecteur Al Novak de la Mondaine travaille sur l’affaire et Devane affecte Hunter à ses côtés. Une situation explosive dans la mesure où Al est l’ex-mari de Chris et n’a pas pardonné à Hunter d’avoir couché avec elle deux ans plus tôt. Hunter fait son possible pour supporter ses sarcasmes pendant l’enquête, tandis que Chris s’efforce avec Dorsey de mettre la main sur un détenu en cavale, Jack Doyle...

 

Avec Robin Thomas (Al Novak), Kevin Page (Abbott), Cindy Morgan (Paula Allen), Jeremy Roberts (Scott Nichols), Brian George (M. Farid), Ronald William Lawrence (Dorsey), Biff Maynard (Hank Olsen), Stephen Rowe (Jack Doyle), Saxon Trainor (Joy Daniels). Et avec Dean Stuart (Spence Martin), Sheila Caan (Ginny), Anthony Winters (Ossie Dunbar, M.E.), Joe Bucci (Officer Righetti), Cynthia Lee Newland (Andrea), Kelly Zapp (The Waiter), Helen Faraday (The Waitress). Montage : Budd Small. Ecrit par Terry D. Nelson. Réalisé par Peter Crane.

 

 

7.17

(147)

Shadows of the Past

(L’ombre du passé)

 

NBC, 20 février 1991 – TF1, 12 septembre 1993

 

Hunter et Novak arrêtent Mickey Dolan pour trafic de drogue. Dolan propose alors de témoigner contre Jim Matolla pour meurtre et devient témoin à charge, placé sousla protection de la police. Mais l’arrestation de Matolla et la mise au jour du trafic de drogue menace les opérations des services secrets, dont les intérêts sont liés à ceux du trafiquant Campos, fournisseur de Dolan. Tom Reed est alors envoyé à L.A. par Washington, afin de protéger ces intérêts. Or, Tom Reed est le père de Chris, qui n’est pas enchantée de le voir resurgir brusquement dans sa vie...

 

Avec Mitchell Ryan (Tom Reed), Joe Marinelli (Mickey Dolan), Ronald William Lawrence (Dorsey), Alex Colon (Richard Campos), Carl Strano (Ray), Jeff Austin (FBI Agent), Amie Grindlay (Bonnie Dolan), Ron Max et Anthony Ponzini (Jim Matola). Et avec Ruben Pla (D.A. Ramon Diaz), Joe Bucci (Officer Righetti), Steven Field (Arnie Johnson). Montage : Chuck McClelland. Ecrit par Mark Lisson. Réalisé par Tony Mordente.

 

 

7.18

(148)

The Grab

(Fausse impression)

 

NBC, 2 mars 1991 – TF1, 19 septembre 1993

 

Un certain Edward Chung est abattu en pleine rue. Selon George Richards, un agent fédéral, il était chargé de transporter une plaque devant servir à la fabrication de fausse monnaie. Son client était un homme connu sous le nom de « l’Allemand » mais ce dernier n’est pas accoutumé au meurtre. Il y a fort à parier qu’il a été doublé et que le détenteur de la plaque va maintenant tenter de la fourguer, ou faire affaire avec l’Allemand qui possède le papier idéal pour fabriquer les faux billets. Al Novak s’est infiltré dans le réseau d’un homme nommé Morrison : c’est précisément lui qui a la plaque. Mais Morrison apprend que Al est un flic et enlève sa fille, Allison, pour le forcer à garder le silence sur ses activités le temps de fabriquer la monnaie...

 

Avec Robin Thomas (Al Novak), Vincent Guastaferro (Bart Morrison), Joris Stuyck (Allworth), Ronald William Lawrence (Dorsey), Greg Collins (complice de Morrison), Casey Sander (Puckett), Edith Diaz (la directrice de l’école) et Christopher Neame (Jan Velboon aka L’Allemand). Et avec Francois Chau (Chong), Rif Hutton (George Richards), Antony Carbone (Peterson), Joe Bucci (Officer Righetti). Montage : Quinnie Martin, Jr. Ecrit par Morgan Gendel. Réalisé par Corey Allen.

 

 

7.19

(149)

All That Glitters

(Le voleur volé)

 

NBC, 8 mars 1991

 

Pam Sutton est agressée sur un parking par un jeune homme, Randy Morton, qui lui vole son sac. Elle réclame un châtiment exemplaire lorsque l’adolescent est arrêté par Chris Novak. Hunter, lui, enquête sur le meurtre d’une jeune femme, Sandra, qui occupait un appartement avec son amie Jodi Prescott. Or, celle-ci est la fille du Conseiller municipal Henry Prescott, qui n’a pas pardonné à Hunter l’enquête qu’il avait menée quatre ans plus tôt sur la mort de son épouse, dont Prescott fut soupçonné à tort. Très vite, l’enquête conduit Hunter à San Diego, où Sandra et Jodi se rendaient régulièrement : elles travaillaient comme « hôtesses » pour une agence louant des filles à des clients de passage. Sandra avait vraisemblablement dérobé à leur dernier client un objet qu’il cherche à récupérer absolument...

 

Avec Denise Crosby (Pam Sutton), Patrick St. Esprit (Jack Colfax), Alan Fudge (Conseiller Henry Prescott), Kimberly Neville (Jodi Prescott), Sal Viscuso (Sam Olan), Cindy Brooks (Sandra McCowan), David DeLuise (Randy Morton), Lee Kessler (Mrs Morton) et Patricia Barry (Adele Hauser). Et avec Peter J. Saputo (Philip Dawes), Ruben Pla (D.A. Diaz), Ron Dortch (the Judge), Joe Bucci (Officer Righetti), Leslie Kay Pushkin (Colleen), Barbara London (Sylvia Weaver), William C. Burch (the Conventioneer), Peggy Lane O’Rourke (the Nurse). Montage : Budd Small. Ecrit par Daniel Chodos. Réalisé par Tony Mordente.

 

Denise Crosby est l’une des actrices récurrentes de Star Trek The Next Generation.

Alan Fudge, patron de Mark Harris dans L’Homme de l’Atlantide, est un autre de ces visages aperçus dans la plupart des séries depuis les années 70.

David DeLuise, devenu régulier de 21 Jump Street dans sa dernière saison réformée, est le frère de l’acteur-réalisateur-producteur-scénariste de Stargate SG-1 Peter DeLuise, fils de l’acteur Dom DeLuise. Une affaire de famille, quoi.

 

 

7.20

(150)

Cries of Silence

(Le cri du silence)

 

NBC, 15 mars 1991 – TF1, 10 octobre 1993

 

Barbara Collins, sourde et muette, arrive à la Brigade Spéciale avec la photo de sa fille Danni, 15 ans, qui a fui son foyer. Chris, qui pratique un peu le langage des signes, la reçoit et accepte de l’aider. Hunter, lui, est chargé de veiller à la sécurité du Ministre du Commerce d’un pays étranger, Carlos Griego, de passage à L.A., mais Griego l’assure qu’il n’a nul besoin de protection, qu’il n’est là que pour conclure une affaire. L’affaire en question est en fait l’achat d’armes à des trafiquants, destinées à armer les dealers colombiens. Mais Griego a aussi un penchant pour l’amour violent : il brise ainsi la nuque d’une adolescente, Meg Harris, après avoir couché avec elle dans un motel. Or, Meg est l’amie de Danni Collins, qui voit Griego près du corps de la défunte, et s’enfuit en courant...

 

Avec Michael Fernandes (Carlos Griego), Pierrette Grace (Danni Collins), Greg Mullavey (Phil August), Melissa Hayden (Meg Harris), Victor Rivers (Tonio de Perez), Tony Vatsula (Luis Mendoza), Ronald William Lawrence (Dorsey), Jodi Benson (femme flic des mineurs), Marc Riffon (Woody) et Phyllis Frelich (Barbara Collins). Et avec Tony Montero (Jonathan Brady), Chard Hayward (Titus-Hall), Tracy Vaccaro (Linda), Robert Curtin (Leo Styles), Joe Bucci (Officer Righetti), Don Bexley (Alf). Interprète: Bill Pugin, S.C.R.I.P.T. Conseillers en langage des signes: Marla Petal, Michelle Baron. Montage : Chuck McClelland. Ecrit par David H. Balkan. Réalisé par Peter Crane.

 

 

7.21

(151)

Ex Marks the Spot

(L’ex marque le point)

 

NBC, 5 avril 1991 – TF1, 17 octobre 1993

 

Harold Schwan est le « roi du pressing » de L.A. ; mais il est également le beau-frère du Commander Clayton, le supérieur de Devane. Aussi, quand Harold est cambriolé et que les responsables emportent six mille dollars, Clayton demande-t-il à Devane de mettre Hunter sur cette affaire. Hunter découvre vite que Harold est un homme qui s’est fait de nombreux ennemis : à commencer par toutes les femmes qu’il a épousées ou qui furent ses maîtresses. Mais ce qu’il ignore encore, c’est que ce ne sont pas 6000 mais plus de 200.000 dollars qui ont été volés : et la majeure partie de cette somme appartient à Munks, un gangster dont Harold blanchissait l’argent ! Et Munks tient à récupérer cet argent, dût-il faire un, ou plusieurs, exemple(s)...

 

Avec Don Rickles (Harold Schwan), Leslie Easterbrook (June Schwan), Bonnie Burroughs (Laura Rhodes), Teri Copley (Traci), Ron Karabatsos (Munks), Tony Longo (Breech), Stacey Nelkin (Barbara), Paul Mantee (Commander Clayton), Michael Tomlinson (Francis Digby), Lou Beatty, Jr (Tom Bolan). Et avec La Rita Shelby (Angie), Teresa Truesdale (Doreen), Jeffrey Jena (The Director), Joe Bucci (Officer Righetti), Tracy Vaccaro (Linda), Wesley Leong (Wu Fong), Galen Thomson (The Waiter), Jack Capece (Officer Web). Montage : Quinnie Martin, Jr. Ecrit par Simon Muntner. Réalisé par Gus Trikonis.

 

 

7.22

(152)

Little Man with a Big Reputation

(Un témoin peu convaincu)

 

NBC, 26 avril 1991 – TF1, 24 octobre 1993

 

Charlie Devane voit débarquer au poste un certain Jake Hutton, qu’il ne connaît pas mais qui lui demande d’être témoin à son mariage avec Wanda, un professeur de danse à la beauté sculpturale. En fait, Charlie a envoyé Jake en prison dix ans plus tôt et c’est là que Jake a rencontré Wanda, l’amour de sa vie : il en est si reconnaissant à Charlie qu’il le considère comme son meilleur ami ! Une situation embarrassante pour Devane qui n’ose cependant se défiler. Mais Jake se retrouve bientôt dans les ennuis car Snake Harris, un ancien copain de taule, menace de s’en prendre à Wanda s’il ne fait pas un travail pour lui et son patron Sanders. Un travail qui fera en fait de Jake un bouc émissaire idéal pour endosser un meurtre...

 

Avec Jean Kasam (Wanda Krebbs), Ted Markland (Snake Harris), Thom McFadden (Sanders), Gary Wood (Otis Wood), John Anthony Williams (Dirk Baker), Art Metrano (Bart Nadell) et Tony Mordente (Jake Hutton). Et avec Peter Sherayko (Bud McCrea), Otto Felix Lonny Frost), Cis Rundle (Female Officer), Cathy Susan Pyles (The Bridesmaid), Helen Farady (The Maid of Honor), Andrew Herman (The Priest), Jack E. Miller (Bernie), Nigel Gibbs (The Security Guard). Montage : Budd Small. Ecrit par Tom Blomquist. Réalisé par James Darren.    

 

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1980s, #Guide d'épisodes 1990s

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :