Guide réalisé par Thierry Le Peut

saison 1  -  saison 2  -  saison 3  -  saison 4  -  saison 5  -  saison 6  -  saison 7  -  saison 8

(les saisons suivantes suivront... selon l'envie et le temps du guidemaker)

 

Saison 1

(1959)

 

Avec Eric Fleming (Gil Favor), Clint Eastwood (Rowdy Yates) et Sheb Wooley (Pete Nolan), Paul Brinegar (Wishbone), James Murdock (Mushy), Steve Raines (Jim Quince), Rocky Shahan (Joe Scarlet).

 

Voix françaises : Daniel Gall (Gil Favor), Jacques Thébault (Rowdy Yates), Georges Aubert (Wishbone), José Luccioni (Mushy).

 

1.01  Incident of the Tumbleweed (Le wagon cellulaire)

CBS, 9 janvier 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Histoire de Curtis Kenyon, adaptation de Fred Freiberger

Réalisé par Richard Whorf

Terry Moore. En haut avec John Larch, au centre avec Clint Eastwood.

Un wagon cellulaire conduit par le marshal Wilt Jackson et son adjoint Art Gray fait halte à l’endroit où s’est arrêté le convoi de Gil Favor. Durant la nuit, une tentative d’évasion se solde par la mort de l’adjoint et une blessure qui rend le marshal incapable de poursuivre sa mission ; aussi demande-t-il à Favor de conduire le wagon jusqu’à Fort Greg. Rowdy accompagne son patron. Ensemble, ils doivent surmonter les difficultés du voyage tout en tenant en respect leurs passagers, qui n’attendent qu’une nouvelle occasion de se faire la belle. Parmi eux, une femme, Dallas, attend l’arrivée de son petit ami le bandit Luke Storm, qui n’aura pas manqué de se lancer sur la piste du wagon afin de la libérer. L’occasion se présente bientôt lorsque Dallas jette un tison enflammé sur un buisson, créant une diversion qui lui permet de s’échapper ; un autre prisonnier, Sinclair, condamné pour le meurtre de sa propre femme, s’empare de la jeune femme pour s’en faire un bouclier et tenir ses geôliers à distance mais il est maîtrisé par Norm, le plus jeune des prisonniers, qui ne supporte pas de le voir menacer la vie de la jeune femme. Aucun prisonnier ne parvient donc finalement à s’évader. C’est au moment de faire traverser au wagon un cours d’eau assez profond que Luke Storm et ses complices rattrapent le convoi. Storm abat bientôt Sinclair pour le châtier d’avoir attaqué Dallas. Mais celle-ci, contre toute attente, s’oppose à ce qu’il tue également Favor et Rowdy. Les deux amants se dressent alors l’un contre l’autre…

Terry Moore
Frank Wilcox
Val Dufour

 

John Larch
Maurice Manson
Bill Hale

 

Tom Conway
David Whorf
John War Eagle

 

Avec Terry Moore (Dallas), John Larch (Lennie Dawson), Tom Conway (Sinclair), Frank Wilcox ([Marshal] Wilt Jackson), Maurice Manson (Matt Hays), Val Dufour (Luke Storm), David Whorf (Norm Morton), Bob Steele ([Deputy] Art Gray), Bill Hale (Jed Ryan), John War Eagle (Virgo).

Vf Francine Lainé (Dallas), Bernard Woringer (Luke / Art), Jacques Deschamps (Lennie), François Leccia (Sinclair), José Luccioni (Norm), Roger Lumont (Matt), Pierre Garin (Jackson)

Premier diffusé mais pas premier tourné, cet épisode ne présente pas les personnages, qui apparaissent autour de Gil Favor sans être introduits spécifiquement. Le wagon cellulaire qui sillonne la prairie est l’un de ces motifs que reprennent volontiers les séries western et celui-ci en reprend la formule consacrée, à savoir une brochette de personnages hétéroclites réunis dans un même lieu (le wagon), et imprévisibles puisque ce sont tous des criminels. Le scénario dévoile (ou non) le crime qu’ils ont commis, et donc leur personnalité, au fil des péripéties. La présence d’une femme parmi les prisonniers fait partie de la formule (on la retrouve dans Bonanza, épisode 12.04, ou La Grande Vallée, épisode 3.12, en fait deux adaptations d’un même scénario de Ken Pettus). L’épisode vaut donc par l’intérêt que le spectateur portera aux personnages et aux situations (tentative d’évasion, traversée d’un cours d’eau, hors-la-loi lancé aux trousses du wagon).

Le titre original est bien « Incident of the Tumbleweed ». Sur le DVD CBS-Paramount est gravé le titre « Incident of the Tumbleweed Wagon ».

Gil Favor et son équipe restreinte : de gauche à droite, Mushy, Wishbone, Rowdy et Pete.

 

1.02  Incident at Alabaster Plain (Le trouble-fête)

CBS, 16 janvier 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par David Swift

Réalisé par Richard Whorf

Eric Fleming et Martin Balsam

Troy Donahue et Suzanne Lloyd

 

Le convoi passe à proximité d’une mission catholique et demande l’autorisation de puiser de l’eau à son puits. Le hasard fait qu’un mariage est en train d’être célébré, dont le marié est Buzz Travis, qui servit avec Rowdy dans l’armée confédérée. Le père de la mariée, Justice Cardin, invite Favor et ses employés à la fête qu’il donne dans son ranch à la fin de la journée, et qui se trouve sur la route du troupeau. C’est l’occasion pour les hommes de se faire beaux et de se détendre. Mais la fête est troublée par Mastic (en VF Master), le demi-frère de la mariée, querelleur et tireur émérite, qui estime que la moitié de ce que possède son beau-père Cardin lui revient. Il emporte tout l’argent que Cardin conserve dans son coffre et lui porte un tel coup en repartant que le pauvre homme succombera plus tard à sa blessure. Buzz se fait un devoir de demander justice à Mastic et Rowdy ne veut pas l’abandonner dans ces circonstances. Il l’accompagne donc à la mission, où Mastic s’est réfugié avec ses deux complices, Kellum et Brace. Respectant la demande du Père Fabian, Buzz entre désarmé ; mais Mastic, lui, a gardé son arme et tire dans la jambe de Buzz alors que, s’éloignant, il lui tourne le dos. Rowdy est alors seul face aux trois hommes, jusqu’à ce qu’arrive Gil Favor…

Mark Richman

 

Martin Balsam

 

Joe De Santis

 

Avec Mark Richman (Mastic, VF Master), Martin Balsam (Father Fabian), Troy Donahue (Buzz Travis), Joe De Santis (Justice Cardin), Suzanne Lloyd (Varbena Cardin), Peter Mamakos (Kellum) et (non crédités) Myron Healey (l’homme devant l’église), Gregg Barton (Brace).

Vf Bernard Woringer (Mastic), Albert Augier (Père Fabian), Guy Chapelier (Buzz), Jean-François Laley (Cardin / Brace), Catherine Lafond (Varbena / femmes au mariage), Roger Lumont (Kellum), René Bériard (Père Melchior), José Luccioni (l’homme devant l’église)

Un épisode de bonne facture, tant par le tournage en extérieurs que par l’histoire, qui permet de réunir Rowdy Yates et un ancien compagnon d’armes, et s’appuie sur la personnalité antipathique et sournoise de Mastic, incarné par Mark Richman. Face à lui, Martin Balsam est convaincant en prêtre catholique qui n’a pas froid aux yeux mais dont l’appel à la non-violence n’ont guère d’écho auprès de Mastic. Rowdy affirme sa volonté en contestant déjà l’autorité de Gil Favor, donnant la priorité à la responsabilité morale qu’il estime avoir envers son ami Buzz Travis.

L’introduction en voix off par Gil Favor présente la distribution principale dans cet ordre, avec un plan de chaque personnage : Pete Nolan, Rowdy Yates, Joe Scarlet, Jim Quince, Wishbone et Mushy (réunis dans le même plan), tous en mouvement avec le troupeau.

Eric Fleming
Rocky Shahan

 

Sheb Wooley
Steve Raines

 

Clint Eastwood
P. Brinegar & J. Murdock

 

Wishbone provoque un esclandre à la mission en refusant de remettre au gardien le petit revolver à deux coups qu’il garde à la ceinture ; il affirme qu’il ne s’en sépare jamais et qu’il se sent tout nu sans lui. En conséquence de quoi, Wishbone, Rowdy et Pete sont bâillonnés et attachés afin que leurs cris ne dérangent plus la cérémonie religieuse. C’est ainsi que les trouvent Favor, Quince et Scarlet en venant voir ce qui les retarde. Wishbone est au centre d’une autre scène amusante, lorsqu’il invite à danser trois femmes tour à tour avant de recevoir à chaque fois un coup de pied dans le derrière qui lui indique qu’elles ont déjà un chevalier servant ; il vérifie ainsi la pertinence du conseil de Pete Nolan, qui lui disait que le meilleur moyen de savoir si une femme était accompagnée était de l’inviter et d’attendre, le cas échéant, le coup de pied dans les fesses que ne manquerait pas de lui administrer le cavalier mécontent. Echaudé, Wishbone se replie sur le buffet.

Rowdy et Buzz ont été caporaux dans l’armée confédérée et ont été incarcérés dans la prison yankee de Yuma.

Les scènes de la mission furent tournées à la mission San Xavier Del Bac, à Tucson, Arizona. Elles apportent un cachet d’authenticité à l’épisode. Le gunfight final y est entièrement filmé. On goûtera l’humour du Père Fabian en lisant l’inscription qui accueille les visiteurs, invités à déposer leurs armes à l’entrée : « God Is Unarmed » (« Dieu ne porte pas d’arme »).

 

1.03  Incident with an Executioner (L’exécuteur)

CBS, 23 janvier 1959

Ecrit par James Edmiston

Produit et réalisé par Charles Marquis Warren

Marguerite Chapman et Jan Shepard

James Drury et Glen Gordon

 

Gil et ses hommes voient une diligence filer à une vitesse déraisonnable et finalement verser sur la route. Ils portent secours au conducteur et aux passagers, dont ils constatent la nervosité. Ils ne cessent de regarder derrière eux et la raison apparaît bientôt : la silhouette d’un cavalier se détache à l’horizon, qui semble les observer. Le cavalier les suit depuis un moment et c’est ce qui les a rendus si imprudents sur la route. Ils pensent qu’il s’agit d’un exécuteur, payé pour tuer l’un d’eux. Ils ne se trompent pas. L’homme, Jardin (en VF Jarado), s’invite au campement ce soir-là. Bien qu’il ne provoque personne, sa présence incite un jeune homme arrogant et fier de ses qualités de tireur, Kenley, passager de la diligence, à le provoquer. Kenley est abattu sans que Jardin, à aucun moment, ne perde son calme. Un autre passager, représentant de commerce, préfère s’enfuir sans demander son reste. Les autres, le banquier Vanryzin, la tenancière de saloon Madge et la jeune Mary qu’elle a engagée comme chanteuse, ainsi que le fermier Johnny Doan, passent les jours suivants dans l’inquiétude. De fait, Jardin continue de suivre le convoi. Vanryzin, persuadé qu’il est sa cible, a la tentation de l’abattre dans le dos mais Favor l’en empêche. La tension est telle, cependant, que Favor menace Jardin de l’abattre lui-même s’il continue de suivre le troupeau ; Jardin accepte de partir en tête mais il déclare qu’il a un contrat et que la personne qu’il doit tuer finira, de toute façon, par tomber sous ses balles…

Dan Duryea
James Drury

 

Martin Milner
Jan Shepard

 

Marguerite Chapman
Stafford Repp

 

Avec Dan Duryea (Jardin, VF Jarado), Martin Milner (Johnny Doan), Marguerite Chapman (Madge), James Drury (Kenley), Jan Shepard (Mary), Stafford Repp (Vanryzin), William Schallert (the salesman), Glen Gordon (the stagecoach driver).

Vf Jacques Deschamps (Jardin), Guy Chapelier (Johnny), Perrette Pradier (Madge), François Leccia (Kenley), Catherine Lafond (Mary), Roger Lumont (Vanryzin), René Bériard (le représentant), Bernard Woringer (le conducteur)

Ambiance aux frontières du surnaturel avec cet exécuteur entouré de mystère et de menace, dont le calme imperturbable (jusqu’au finale) et l’assurance tranquille instillent la peur dans ceux qui s’imaginent être sa cible, et qui suit le convoi de bétail comme l’ombre de la Mort. Même Pete Nolan finira par croire que c’est après lui qu’il en a. Dans le dénouement, Gil Favor dresse sa silhouette impavide face à lui et l’affronte en déclarant qu’ils sont l’un et l’autre des exécuteurs. Ce n’est qu’alors que l’exécuteur redevient un être humain, par la révélation de son passé.

James Drury, qui deviendrait le Virginien en 1962, est ici un jeune homme à la gâchette facile qui se targue d’être plus rapide que l’exécuteur et qui finit, à la première tentative, étalé pour le compte.

Des plans des personnages principaux accompagnent de nouveau l’introduction off de Favor, sans cette fois que les personnages soient nommés. Rowdy gagne un rang en apparaissant immédiatement après Favor, suivi de Pete, Quince et Scarlet.

 

1.04  Incident of the Widowed Dove (Les malheurs de Sophie)

CBS, 30 janvier 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par David Lang

Réalisé par Ted Post

Sally Forrest et Jay C. Flippen

Clint Eastwood et Eric Fleming

 

Gil Favor autorise ses hommes à se détendre à Tascosa Junction, une ville tranquille sur la route du convoi. L’excursion se solde par la mort de deux hommes après une bagarre générale au saloon Red Tank (en VF la Chope Rouge), le cow-boy Billy Grant et le croupier qui avait truqué la roue de la table de jeux. Rowdy, lui, fait la connaissance d’une jeune femme qui a besoin d’argent pour quitter la ville. Elle se prénomme Clovis (en VF Sophie), est charmante et n’a que quelques mots à dire pour que Rowdy veuille absolument l’aider. Les avertissements de Favor le mettent en colère au point que les deux hommes se battent et que Rowdy quitte le convoi avec l’intention de ne plus revenir. De retour à Tascosa, cependant, il constate que le seul nom de la femme détourne tout le monde de lui. Et pour cause : Clovis est l’épouse du marshal Lindstrom, bien plus âgé qu’elle et maladivement jaloux. Il a déjà abattu un prétendant en s’arrangeant pour le laisser s’évader après l’avoir arrêté. Ignorant ce « détail », Favor, qui ne parvient pas à se résoudre à la perte de Rowdy et croit lui éviter des ennuis en le faisant enfermer sous un faux prétexte, l’accuse de vol de cheval et le fait arrêter par Lindstrom. L’occasion est idéale pour ce dernier : il emmène son prisonnier hors de la ville dans l’intention de le tuer loin de tout témoin. Réalisant son erreur, Favor se lance après eux avec Clovis. Un autre homme les a suivis : Claggart, un vieil ivrogne employé par le marshal pour faire le ménage dans la prison. Pleurant encore la mort de sa fille et désapprouvant l’attitude du marshal à l’égard de son épouse, il veut l’empêcher de commettre un nouveau meurtre dicté par sa seule jalousie…

Sally Forrest
Vic Perrin

 

Jay C. Flippen
Fred Graham

 

Harry Shannon
Harry Harvey, Sr

 

Avec Sally Forrest (Clovis Lindstrom), Jay C. Flippen (Marshal Lindstrom), Harry Shannon (Claggert*), Vic Perrin (Poke), Harry Lauter (Billy Grant), Fred Graham (the bartender), Harry Harvey, Sr (the printer), Dick Ryan (the undertaker), Henry Wills (the croupier [Mike]). * Claggert au générique de fin, Claggart sur la pierre tombale de sa fille dans l’acte I

Vf Catherine Lafond (Clovis), Raymond Loyer (Lindstrom), Jean-Henri Chambois (Claggart), René Bériard (Poke), Jacques Deschamps (Billy), Henri Labussière (barman / croupier)

Où Favor et Rowdy en viennent aux poings, devant les hommes réunis près du chariot de Wishbone, qui reçoit aussi un coup de la part de Rowdy. Ce dernier n’a pas le dessus sur Favor mais quitte le convoi en déclarant qu’il ne reviendra pas. Pourquoi ? Pour une fille qu’il connaît à peine.

Comme l’épisode 1.05, le scénario de David Lang explore la formule de l’enchaînement tragique, conduisant une problématique humaine jusqu’à un dénouement fatal. Le marshal Lindstrom, marié à une femme bien plus jeune que lui, souffre d’une jalousie si maladive qu’elle fait de lui un meurtrier dangereux agissant sous la protection de son étoile. Les personnages principaux suivent chacun sa logique et les motivations exposées dans le premier acte mènent à une conclusion « inéluctable ». La machinerie est éprouvée mais, ramassée en cinquante minutes, elle laisse (c’est un avis) une impression d’invraisemblance et d’excès qui ne rend pas justice à l’idée de départ. On notera le personnage de Poke, secondaire mais marquant : sa bêtise insidieuse excite les mauvais penchants des autres personnages et agit comme facilitateur, auxiliaire insignifiant et pourtant indispensable du drame.

 

1.05  Incident on the Edge of Madness (Au bord de la folie)

CBS, 6 février 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par Herbert Little, Jr et David Victor

Réalisé par Andrew V. McLaglen

Lon Chaney et Marie Windsor

Alan Marshall et Marie Windsor

 

Le convoi fait halte à proximité de la ville de Niosha, au Texas, mais Favor n’autorise pas les hommes à aller se détendre en ville. La raison en est que celle-ci est victime de l’influence de l’ancien Colonel Warren Millett, sous les ordres duquel Favor a servi dans l’armée du Sud. Millett, qui n’a pas accepté l’issue de la guerre, veut créer une nouvelle Confédération au Panama et a besoin pour cela d’une armée, aussi cherche-t-il à recruter les hommes de Favor, venant les trouver au camp puisque Favor leur interdit la ville. L’un d’eux, Jesse Childress, un colosse sans instruction, complètement sous le charme de la femme qui accompagne Millett, l’élégante Narcie, croit si bien en la parole de Millett qu’il quitte le convoi et s’enrôle. Revenu au camp chanter les louanges de Millett et Narcie, il s’oppose à Favor qui le provoque en combat singulier. Face à la force brute de Jesse, Favor n’a pas le dessus, et dans la crainte de voir d’autres hommes abandonner le convoi il précipite le départ des bêtes et engage la traversée d’un cours d’eau pourtant trop violent. Un jeune cow-boy, Boston, se noie et Favor doit renoncer. Certains hommes lui tiennent rigueur de sa décision déraisonnable et s’enrôlent dans l’armée de Millett, parmi lesquels Quince et Brad. Millett essaie de convaincre Favor de le suivre dans son rêve mais Favor ne peut que constater la folie qui anime le délire de l’ancien officier : poussé par Narcie qui agit comme un démon, il veut lancer son armée à l’assaut du Fort Stark afin de voler de quoi financer sa Confédération du Panama. Jesse, lui aussi, finit par réaliser qu’il s’est fait des idées et que Narcie s’est jouée de sa naïveté. Comprenant qu’elle n’a aucune intention de l’épouser et qu’elle le trouve affreux, il s’en prend à elle et tue Millett avant de se proclamer Empereur de la Nouvelle Confédération. Nul, cependant, n’a envie de le suivre…

Lon Chaney
Ralph Reed
Jester Hairston

 

Marie Windsor
Duane Grey
Steve Raines (à dr.)

 

Alan Marshall
Fay Roope
M. Windsor & A. Marshall

 

Avec Lon Chaney (Jesse Childress), Marie Windsor (Narcie), Alan Marshall (Warren Millett), Ralph Reed (Boston), Duane Grey (Brad), Fay Roope (Mayor Haslip), Jester Hairston (Zachariah), George Hickman (the Professor).

Vf Roger Lumont (Jesse), Evelyn Séléna (Narcie), Bernard Woringer (Millett), José Luccioni (Boston), Jacques Deschamps (Brad), Henri Labussière (Haslip), Georges Aubert (Quince)

Lon Chaney domine cet épisode dans le rôle de Jesse Childress, inspiré par le Lennie Small du roman de John Steinbeck, Des Souris et des hommes. Comme Lennie, Jesse est un colosse enfantin, ce que souligne son nom, Childress. Comme lui, il n’est pas armé pour lire dans les intentions réelles d’une femme qui use de ses charmes pour le séduire, et son dépit devient meurtrier. Le scénario dénonce la folie de certains rêves, qui peuvent saisir un homme cultivé (Millett) aussi bien qu’un homme fruste (Childress), et tisse un drame reposant sur le déni ou la méconnaissance du réel.

La chanson « There’s a Man Going ‘round Taking Names », un air traditionnel américain, interprétée par Jester Hairston qui joue le domestique noir en livrée, souligne le cœur de l’histoire : quand un homme cherche à se donner un nom (ici, Millett qui se voit en Empereur de sa Nouvelle Confédération de Panama, mais aussi Jesse qui se voit en meneur d’hommes et en époux de la belle Narcie), la Mort est au bout de l’aventure.

Gil Favor a servi dans l’armée confédérée sous les ordres de Millett.

 

1.06  Incident of the Power and the Plow (Le pouvoir et la charrue)

CBS, 13 février 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par Fred Freiberger

Réalisé par Andrew V. McLaglen

Brian Donlevy et Dick Van Patten

Eric Fleming et Clint Eastwood

 

Gil Favor demande au rancher Jed Reston l’autorisation de faire paître le troupeau sur ses terres. Reston accepte volontiers mais revient bientôt sur sa décision : Favor, en effet, touché par un enfant comanche dont les yeux s’écarquillaient devant les sucres d’orge d’une boutique en ville, lui en a offert plusieurs bâtons. Or, Reston déteste les Comanches, à qui le Gouvernement a donné une terre qui, jusqu’alors, lui appartenait. Il n’a plus qu’une idée en tête : chasser ces Indiens et les empêcher, en tous les cas, de devenir des fermiers. Le père du petit garçon, Taslatch, a commandé au magasin de Will Morton une charrue que le commerçant rechigne à lui donner. Toute la ville de Bixby, d’ailleurs, sous l’emprise de Reston qui donne du travail à la communauté entière, se montre hostile aux Comanches. Contraint de quitter les terres de Reston, Favor se rend en terre comanche afin de négocier le passage de son troupeau ; reconnu par Taslatch, il obtient l’accord du chef Chisera. Il décide alors d’aider Taslatch en lui apportant la charrue qu’il a déjà payée. Mais quand il revient à la ferme de Taslatch avec la charrue, Reston y est avec ses hommes : un cheval fougueux que son fils Matt montait s’est emballé et a entraîné le jeune homme sur les terres des Comanches, aussi Reston les accuse-t-il de le retenir prisonnier et les menace-t-il de représailles. Il brûle la ferme de Taslatch et emmène l’Indien en déclarant qu’il le pendra si son fils ne lui est pas rendu le lendemain à midi. Les Comanches, en conséquence, se préparent à attaquer Bixby. Chisera fait cependant rechercher Matt Reston, qui est retrouvé inconscient et pris en charge par les Comanches. Apprenant que sa disparition a servi de prétexte à son père pour déclencher une guerre, il se rend aussitôt à Bixby mais Reston n’en ordonne pas moins de pendre Taslatch, et nul ne proteste, pas même le shérif. C’est une nouvelle fois Favor qui s’interpose, soutenu par Matt Reston qui s’oppose publiquement à son père…

Brian Donlevy
Dick Van Patten
J. Bates & M. Atterbury

 

Michael Pate
Paul Brinegar
Carol Thurston

 

Rudolfo Acosta
Rocky Shahan
Sandy Kenyon & Robert Gist

 

Avec Brian Donlevy (Jed Reston), Rudolfo Acosta (Chisera), Dick Van Patten (Matt Reston), Malcolm Atterbury (Will Morton) et Michael Pate (Taslatch) et Jeanne Bates (Henny Morton), Carol Thurston (Waneea), Sandy Kenyon (storekeeper Tom Lawson), Robert Gist (Sheriff).

Vf Jacques Deschamps (Jed Reston), Jean Roche (Taslatch), Henry Djanik (Chisera / Sheriff), Marc François (Matt), François Leccia (Lawson / Scarlet), Catherine Lafond (Waneea), René Bériard (Morton / Quince)

Une bonne histoire qui donne pour une fois une certaine importance au bétail. Brian Donlevy et Dick Van Patten forment un couple en fort contraste, père autoritaire et fils fragile, l’un reprochant à l’autre d’avoir tué sa mère en venant au monde, l’autre essayant de plaire à son père qui le méprise. La seule dégaine de Van Patten, qui n’a pas l’allure d’un homme de l’Ouest, impose le contraste dès sa première apparition. Le père, cependant, est un colosse aux pieds d’argile, un homme fier mais qui dissimule une certaine forme de tendresse, abrupte mais suffisante pour le mettre en échec lorsque, in fine, son fils s’oppose à lui.

Le scénario montre Favor et Rowdy prenant parti pour les Indiens, en dépit de l’hostilité des locaux, partagé par Pete Nolan qui mentionne que les Comanches ont tué plus de Blancs que toute autre tribu. Tant l’apprenti-fermier Taslatch et sa famille que le chef Chisera sont dépeints comme des hommes fiers mais pacifiques, qui ne demandent qu’à vivre en paix sur les terres que leur a concédées le Gouvernement.

 

1.07  Incident at Barker Springs (La vie à un fil)

CBS, 20 février 1959

Ecrit par Les Crutchfield

Produit et réalisé par Charles Marquis Warren

Paul Richards et June Lockhart

L’un des jeunes gars embauchés par Gil Favor, Lance, porte un foulard sur le bas du visage en toutes circonstances et refuse de l’ôter, allant jusqu’à menacer Rowdy, Pete et Favor de les abattre sur place s’ils s’approchent de lui. Le convoi croise la route d’un homme à pied portant sa selle ; il prétend qu’il a dû achever son cheval blessé et propose ses services, que Favor accepte, bien qu’il ne croie pas à son histoire. L’homme, Brazo, a effectivement menti pour intégrer l’équipe, et la raison apparaît bientôt. Alors que Pete a provoqué une nouvelle querelle en essayant d’arracher son foulard à Lance, Brazo a fait mine de s’interposer. Lance est en fait le jeune frère de Brazo. Ce dernier, tueur à gages, a raccroché les armes et il veut empêcher Lance de suivre la même voie que lui. Lance révèle la raison de son foulard : une large cicatrice sur la joue droite, qui a toujours compliqué ses rapports avec les autres car il ne supporte pas d’être vu ainsi. Lance quitte le convoi en déclarant qu’il va vendre ses services à Slate Prell, un éleveur connu pour son absence de scrupules, qui s’est emparé des terres et du bétail de petits fermiers qu’il n’a pas hésité à tuer ou faire tuer. Comprenant l’inquiétude de Brazo pour son frère, Favor propose de l’accompagner à Barker Springs où vit Prell. Rowdy l’accompagne. Ils entrent dans le restaurant de Rainy Dawson pour y manger quelque chose. Veuve, Rainy a vu son mari tué par Prell, qui possède la ville entière, marshal Tobin compris. Quand Prell vient lui-même constater la présence de Brazo, qu’il connaît, il vient avec Lance. Mais ce dernier refuse de tuer son propre frère, aussi bien que de repartir avec lui. Retournés au convoi, Favor, Rowdy et Brazo voient bientôt Lance revenir : il a une balle dans le dos et ne tarde pas à rendre l’âme, en expliquant que Prell ne lui faisait plus confiance. Pour Brazo, il n’y a pas d’autre choix que de venger le meurtre de son frère. Il repart donc à Barker Springs, où il sait que Prell l’attend avec une équipe de tueurs. Favor et Rowdy lui emboîtent le pas, pour assurer ses arrières en cas de besoin…

Eric Fleming
Paul Richards
Richard Gilden

 

Clint Eastwood
June Lockhart
Bill Hale

 

Paul Brinegar
DeForrest Kelley
C. Eastwood & E. Fleming

 

Avec June Lockhart (Rainy Dawson), Richard Gilden (Lance Ford), DeForrest Kelley (Slate Prell), Bill Hale (Marshal Tobin) et Paul Richards (Brazo Ford).

Vf Jean Roche (Brazo), François Leccia (Lance), José Luccioni (Slate), Catherine Lafond (Rainy), Henry Djanik (Tobin)

Cet épisode est le pilote de la série, bien que CBS l’ait diffusé en septième position. L’atmosphère y est étrange, du fait de longues scènes de dialogues parfois répétitifs, comme la scène initiale où Lance, le cow-boy masqué, défie Rowdy, puis Pete, puis Gil (les trois selon le même schéma) de venir lui retirer son foulard. On y sent les contraintes d’un cahier des charges restreint : peu d’acteurs, peu de décors, une amplitude de mouvement et de cadrage plutôt réduite. La séquence finale (attente puis gunfight dans la rue principale) est un classique et constitue le climax de l’action mais l’ensemble n’a rien d’innovant ni de particulièrement captivant. Querelle fraternelle, à la limite du fratricide, romance entre le gunfighter repenti et la veuve courageuse (June Lockhart n’a pas peur de tenir un fusil et paraît bien prête à s’en servir), ville silencieuse et effrayée sous l’emprise d’un propriétaire sans scrupules, vengeance et gunfight sont des éléments éprouvés que le scénario ne cherche pas à renouveler, donnant simplement un exemple de ce que la formule proposée (une aventure hebdomadaire sur la route d’un convoi de bétail) peut offrir au public. Les effets dramatiques très appuyés contribuent à la lourdeur de l’ensemble (qui peut être vue comme une volonté de tragique).

44’50 : le blanchisseur chinois de Barker Springs s’appelle Hop Sing. Quelques mois plus tard seulement, ce sera le nom du cuisinier chinois des Cartwright dans Bonanza (dont la première saison s’ouvrira en septembre 1959).

Clint Eastwood, Eric Fleming et Sheb Wooley

Eric Fleming et Clint Eastwood

DeFor(r)est Kelley

 

1.08  Incident West of Lano (A l’ouest de Lano)

CBS, 27 février 1959

Ecrit par Buckley Angell

Produit et réalisé par Charles Marquis Warren

Eric Fleming et Martha Hyer

A l’ouest de Lano, au Texas, Favor et Rowdy découvrent quatre femmes, les « sœurs Haley », tireuses d’élite, lanceuses de couteaux et pros du lasso, bloquées dans la prairie parce que l’une des roues de leur roulotte est cassée. Favor répare la roue – en empruntant d’autorité la roue de secours de Wishbone, qui s’en indigne surtout parce qu’il est à court de tabac, ce qui le rend plus irascible encore qu’à l’accoutumée – et accepte que les femmes suivent le convoi, ce qui est certainement plus sûr que de les abandonner en plein territoire comanche. Hannah Haley est immédiatement séduite par Favor. Le convoi, cependant, est en concurrence avec un autre convoi pour traverser un cours d’eau, celui de Joe Blaney qui a trente chariots chargés de peaux à faire passer. Aucun des deux chefs de piste n’accepte de céder le passage car celui qui passera en second devra attendre trois jours que le fond de la rivière redevienne praticable. Deux des hommes de Blaney, Morrow et Dawson, viennent rôder ivres autour du camp de Favor et surprennent Emily Haley seule ; ils veulent l’entraîner de force et Hannah, accourue aux cris de sa sœur, abat Dawson dans le dos pour la protéger. Morrow ne demande pas son reste et va raconter à Blaney et son acolyte Troxel que les hommes de Favor ont tiré sans provocation. Troxel, décidé à tirer vengeance de Favor, essaie de le tuer mais Hannah s’interpose et reçoit la balle. Elle succombe à sa blessure. Les deux convois s’apprêtent à traverser la rivière et Favor, échauffé par la mort d’Hannah, va à la rencontre de Blaney pour régler la situation…

Martha Hyer
Martha Hyer & Nancy Hadley

 

Eric Fleming
A. Dalton & J. Mayo (debout)

 

J. Anderson & R. H. Harris
Ron Soble & K. L. Smith

 

Avec Martha Hyer (Hannah Haley), Robert H. Harris (Joe Blaney), Nancy Hadley (Emily Haley), James Anderson (Troxel), Abby Dalton (Ruth), Jacqueline Mayo (Margaret), Ron Soble (Morrow), K.L. Smith (Dawson).

Vf Francine Lainé (Hannah), Catherine Lafond (Emily), Céline Monsarrat (Ruth), Isabelle Ganz (Margaret), Henry Djanik (Blaney), Bernard Woringer (Troxel), José Luccioni (Morrow)

Les sœurs Haley sont l’une de ces rencontres de hasard que la nécessité narrative met sur la route du convoi. Le troupeau et la rivalité avec un autre convoi demeurent cependant au centre de l’histoire, ce qui justifie de nombreuses scènes en décors naturels avec un grand nombre de figurants bovins. De rudes hommes de l’Ouest et une touche de romance, l’ensemble fait ici bon ménage et compose un excellent épisode.

Nancy Hadley, Martha Hyer, Jacqueline Mayo et Abby Dalton côté femmes. Eric Fleming, Clint Eastwood et Paul Brinegar côté hommes.

 

1.09  Incident of the Town in Terror (Plus de peur que de mal)

CBS, 6 mars 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par Oliver Crawford

Réalisé par Ted Post

Eric Fleming et Margaret O'Brien

Favor reçoit l’autorisation des notables d’une ville de faire passer son troupeau par un défilé étroit, seul moyen de poursuivre la route. Mais une bête meurt subitement et les habitants, craignant le charbon, refusent de laisser passer le troupeau. Rowdy tombe lui aussi malade et Favor craint de le perdre. Il brave l’interdiction des habitants afin d’aller quérir un médecin et ramène, à défaut de médecin, une infirmière, Betsy Stauffer, la fille du pharmacien. Elle possède les connaissances nécessaires pour soigner Rowdy, qui est couché sous un arbre, à distance du troupeau et des hommes. Les autres bêtes malades ont été repérées et tuées, le troupeau semble tiré d’affaire mais l’état de Rowdy ne s’améliore pas. Les habitants montent la garde pour empêcher le troupeau et les cow-boys de s’approcher de la ville, refusant aussi au pharmacien Amos Stauffer de rejoindre sa fille. Lorsqu’un orage menace, risquant d’aggraver l’état de Rowdy, Favor brave de nouveau les habitants et, avec Betsy, emmène le malade en ville. Il est placé en quarantaine dans la pharmacie. A l’extérieur, les habitants, effrayés et inquiets, menacent de s’en prendre au pharmacien, voire de brûler sa maison. Des heures d’angoisse s’écoulent à nouveau, avant que n’apparaissent sur Rowdy des taches rouges qui font la joie du pharmacien : elles révèlent en effet que sa maladie n’a rien à voir avec le charbon, mais avec la varicelle. Le soulagement gagne rapidement toute la communauté…

Clint Eastwood
Margaret O'Brien
Pat O'Moore
Kem Dibbs

 

Sheb Wooley
Harry Townes
Russ Conway
James Gavin

 

Eric Fleming
Don C. Harvey
Dan White (à g.)
Gar(r)y Walberg

 

Avec Margaret O’Brien (Betsy Stauffer) et Harry Townes (Amos Stauffer), Don C. Harvey (Joe Greevey), Pat O’Moore (Matt Novak), Russ Conway (Josh Miller), Kem Dibbs (Yeager), Dan White (Windy), James Gavin (cow-boy 1), Gary Walberg (cow-boy 2).

Vf Isabelle Ganz (Betsy), Michel Paulin (Miller / Yeager), Henry Djanik (Greevey), Roger Lumont (Novak), Bernard Woringer (Amos), Georges Aubert (Windy), Jacques Thébault (cow-boy 2)

Autre danger qui menace le convoi : la maladie. Le charbon, mortel pour les hommes comme pour les bêtes, peut se propager rapidement et décimer une population entière. La peur des habitants est donc justifiée et, comme le répète l’infirmière Betsy, ils ne sont pas méchants en temps normal mais sont prêts à tout dès lors que leurs vies et leurs familles sont menacées. Gil Favor doit aussi gérer la peur qui se répand parmi ses employés, qu’il doit empêcher de partir car ils risqueraient de propager la maladie.

Margaret O'Brien et Clint Eastwood

 

1.10  Incident of the Golden Calf (Le veau d’or)

CBS, 13 mars 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par Endre Bohem

Réalisé par Jesse Hibbs

Paul Brinegar et Macdonald Carey

Sheb Wooley, Clint Eastwood et Eric Fleming

 

Favor engage un prédicateur que la perte de sa monture a laissé seul au milieu de la prairie. Bent sait de toute évidence s’occuper du bétail et Favor trouve étrange qu’il se soit trouvé justement sur la route du convoi. Le dimanche venu, le prêcheur ne peut résister à la tentation d’un sermon et, au milieu de son prêche, il sort de sa poche une pierre qu’il agite sous le nez des cow-boys : elle contient de l’or et il prétend l’avoir découverte dans une mine toute proche, dont il s’est détourné en dénonçant la cupidité des hommes. C’est précisément le sentiment qu’il provoque chez les hommes, en particulier Flagg qui tente, sans succès, de lui faire dire où se trouve la mine. Favor, pour l’instant, s’inquiète davantage de la présence d’un groupe de cavaliers qui suit le troupeau à distance. Il décide de les attendre et de les surprendre. Clint Crowley, dont l’un des employés est Fred Rocket que Favor a engagé et renvoyé par le passé, déclare qu’il a perdu tout son troupeau et qu’il cherche à le remplacer ; il offre à Favor 4 $ par tête pour acquérir son bétail, alors que chaque bête en vaudra quarante au bout de la piste. Se sachant découverts, les hommes de Crowley cessent de suivre le convoi. Mais ce sont bientôt les hommes de Favor qui désertent : Bent a fini par révéler la localisation de la mine et tous sont partis, sauf quatre, Pete, Rowdy, Wishbone et Mushy. Favor essaie alors d’embaucher la troupe de Crowley mais ce dernier profite de la situation pour lui imposer ses conditions : c’est finalement Favor qui, privé d’hommes, vend le troupeau… pour 2 $ par tête. Il ne conservera même pas cet argent, volé au cours de la nuit. Maintenant livrés à eux-mêmes, sans troupeau, Favor et ses compagnons retrouvent bientôt les employés partis chercher de l’or : toute l’histoire n’était bien entendu qu’un mensonge inventé par Bent, complice de Crowley. En reprenant leur travail, les hommes permettent à Favor de récupérer son troupeau ; en volant l’argent de la transaction, Crowley a lui-même annulé la vente. Lorsque Rocket veut tuer Favor, c’est Bent qui s’interpose…

Macdonald Carey
Paul Brinegar

 

Charles Gray
Une Bible et une pierre

 

John Pickard
Richard Shannon

 

Avec Macdonald Carey (Brother [David] Bent), Charles Gray (Flagg), John Pickard (Clint Crowley), Richard Shannon (Fred Rocket), Chuck Roberson (Baxter), Clem Fuller (the inn keeper).

Vf Bernard Tiphaine (Bent), Sady Rebbot (Flagg), Jacques Deschamps (Crowley)

De nouveau, l’histoire s’intéresse vraiment au convoyage du bétail. Le danger prend cette fois la forme d’une autre troupe de convoyeurs qui imagine un plan habile pour s’emparer du bétail de Favor, en tirant parti de la fièvre de l’or. Puisque l’histoire du veau d’or est une référence à la Bible, il était logique et malin de mettre sur la route du convoi un prédicateur qui, sous couvert de sermon contre la cupidité, attise en réalité la convoitise des cow-boys.

 

1.11  Incident of the Coyote Weed (L’herbe à coyote)

CBS, 20 mars 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par David Lang

Réalisé par Jesse Hibbs

Clint Eastwood et Buzz Martin

Un jeune cow-boy, Roy Evans, tout juste dix-huit ans, découvre un homme pendu par les pieds à un arbre, et qui a été torturé avant de mourir. Rivera, l’un des hommes du convoi, voit là la marque de Sanchez, un maraudeur qui sévit dans la région avec sa bande. On ne tarde pas à apercevoir ses hommes qui suivent le troupeau, attendant manifestement la bonne occasion pour attaquer. Les hommes sont nerveux et un incident qui se produit lors de l’affolement du troupeau, une nuit, n’arrange rien : Roy Evans, coincé par les bêtes contre des rochers et finalement piétiné, meurt. Rowdy en veut à Favor, qui a choisi de sauver le troupeau plutôt que Roy. La situation s’aggrave lorsque la plupart des hommes tombent malades après avoir ingurgité le ragoût de Wishbone. Ce n’est pourtant pas la faute du cuisinier : le plat a été empoisonné avec de l’herbe à coyote. Or, Roy Evans avait questionné Rowdy sur cette plante, après avoir vu Rivera en cueillir. Le traître est saisi alors qu’il tente de s’enfuir. Favor exige des hommes qu’ils continuent de travailler, en dépit de la mort de deux d’entre eux ; il ne veut pas, en effet, que Sanchez et sa bande les sachent malades, et donc vulnérables. Au moment qu’il a choisi, il ordonne aux hommes de feindre l’évanouissement ou la mort, puis d’attendre l’approche des bandits pour ouvrir le feu sur eux. A l’occasion de cette ruse, Rowdy se trouve affronté au même choix que Favor précédemment : il doit choisir entre sauver le patron et sauver les hommes et le troupeau…

Rick Jason
Kem Dibbs

 

Buzz Martin
G. Walberg & James Gavin

 

Garry Walberg
Jorge Moreno

 

Avec Rick Jason (Rivera), Buzz Martin (Roy Evans), James Gavin (Grady), Kem Dibbs (Porter), Garry Walberg (Finch), Jorge Moreno (Sanchez).

Vf Bernard Tiphaine (Rivera), Guy Chapelier (Roy), Roger Lumont (Grady), Jacques Deschamps (Finch)

Un autre épisode qui met le troupeau au centre de l’histoire. Comme dans l’épisode 1.05, un jeune cow-boy meurt, là en faisant traverser une rivière au troupeau, ici piétiné par le bétail affolé. Dans les deux cas, la responsabilité de Favor est engagée. A Rowdy qui lui fait des reproches, il déclare qu’il a fait le choix qui s’impose à tout convoyeur : « Un homme se remplace. Un troupeau, non. » Il affirme ainsi la dureté nécessaire pour accomplir le travail qui est le sien, et que Rowdy ne comprendra que quand il sera affronté au même dilemme.

L’écriteau en bois placé sur la tombe de Roy Evans indique ses années de naissance et de mort, 1950 et 1968, donnant ainsi une date pour l’action de la série.

Garry Walberg, James Gavin et Kem Dibbs sont déjà présents tous les trois dans l’épisode 1.09, sous des noms différents (ou sans nom).

Premier épisode filmé aux studios Metro-Goldwyn-Mayer et ©1959.

Eric Fleming et Rick Jason

Clint Eastwood et Paul Brinegar

Eric Fleming et Clint Eastwood

 

1.12  Incident of the Chubasco (Quand souffle le chubasco)

CBS, 3 avril 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par Al C. Ward

Réalisé par Buzz Kulik

Clint Eastwood et Noah Beery

Gil Favor s’apprête à franchir de hauts plateaux et engage pour cela des hommes dans une petite ville peu avenante. Parmi eux, Arkansas et Riggs, qui ne semblent ni très courageux ni très fiables. Favor accepte aussi un homme manifestement peu fait pour la vie de cow-boy, Tom Bryan, mais qui possède un chariot, utile pour transporter le surcroît de fournitures. Le plus gros propriétaire de la région, Jefferson Devereaux, demande à inspecter le camp de Favor ; il recherche sa femme, enlevée par un jeune homme qu’il ne connaît pas. Favor lui refuse l’accès à son camp et Devereaux promet de revenir avec une cinquantaine d’hommes. Favor ignore que la femme est bien dans le convoi : Tom Bryan la cache dans son chariot. Mariée de force à Devereaux, Sally s’est enfuie avec Tom, qu’elle aimait avant même que ses parents ne rencontrent Devereaux et ne lui accordent sa main. Pour l’heure, le chubasco commence à souffler fort sur les hauteurs et Favor a besoin de tous ses hommes et de toute leur attention. Il ne tarde pas cependant à découvrir la présence de Sally Devereaux. Rowdy, lui, se jette sur Tom Bryan de façon inexplicable, pris d’une haine soudaine. Il raconte bientôt à Favor que ce Bryan a été, comme lui, prisonnier d’un camp yankee en Arizona mais, à la différence des autres prisonniers, il a collaboré avec l’ennemi afin de bénéficier d’un traitement de faveur. Bryan, qui gagne sa vie en tant qu’instituteur, ne nie pas et confesse son manque de courage, mais il n’est pas pour autant le « démon » que Rowdy l’accuse d’être. Lorsque Devereaux réapparaît avec sa petite armée et bloque l’unique passage pour sortir des plateaux, menaçant de le faire sauter à la dynamite, Bryan se livre à lui, sachant que Devereaux a l’intention de le pendre sans procès…

Clint Eastwood
Olive Sturgess

 

Noah Beery
John Ericson

 

George Brent
Stacy Harris

 

Avec George Brent (Jefferson Devereaux), John Ericson (Tom Bryan) et Noah Beery (Arkansas), Olive Sturgess (Sally Devereaux), Stacy Harris (Riggs).

Vf Albert Augier (Arkansas), Jacques Deschamps (Riggs), José Luccioni (Tom), Joëlle Fossier (Sally)

Le troupeau et les difficultés du convoyage sont au centre de cet épisode, filmé en grande partie en décors naturels. Les personnages échappent au manichéisme, ayant leurs bons et mauvais côtés, du filou Arkansas qui cherche à voler l’argent du convoi mais se dévoue ensuite corps et âme à Favor, séduit par son courage, jusqu’à l’instituteur lâche finalement prêt à se sacrifier et au grand propriétaire apparemment insensible et autoritaire finalement touché par le discours de Favor. Au final, une belle aventure.

Rowdy évoque de nouveau son passé de prisonnier dans un camp yankee, en Arizona.

Dans la version originale, la voix de l’actrice Olive Sturgess fut doublée par une autre actrice, June Foray, sur décision des producteurs.

 

1.13  Incident of the Curious Street (Conflit)

CBS, 10 avril 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Histoire originale de N. B. Stone, Jr, adaptation de Earl Baldwin et N. B. Stone, Jr

Réalisé par Ted Post

Dennis Cross et Whitney Blake

Partis à la recherche de vaches égarées, Favor et Rowdy arrivent dans une ville fantôme où un homme assis devant l’un des bâtiments en ruines, Matt Lucas, prétend être la seule âme encore là. Pourtant, un instant plus tard, ils entendent un air de clavecin qui attire leur attention vers un autre bâtiment, à l’intérieur duquel se trouvent deux femmes, Mrs Miller et sa fille Angie, et un vieil homme, Ed Cory. Mrs Miller prétend que Matt Lucas et son fils Waldo les ont enlevés et les retiennent prisonniers pour obtenir une rançon de la compagnie de diligence. Favor se montre prudent mais, une fois assuré que les Lucas n’ont d’autre intention que de les tuer, Rowdy et lui, il décide d’essayer d’aider les otages à s’enfuir. Il ne s’attend pas, cependant, à devoir compter sur la versatilité d’Angie qui, décidée à ne pas accompagner sa mère à Princeville chez une vieille cousine, s’est amourachée de Waldo Lucas. La nuit et le jour suivant seront longs, avant de pouvoir quitter cette curieuse ville en espérant avoir sauvé les innocents et, peut-être, retrouvé le bétail volé par les Lucas…

Mercedes McCambridge
Whitney Blake

 

James Westerfield
Ralph Moody

 

Dennis Cross
Brinegar, Raines, Eastwood

 

Avec Mercedes McCambridge (Mrs Miller), James Westerfield (Matt Lucas), Whitney Blake (Angie [Miller]), Dennis Cross (Waldo [Lucas]), Ralph Moody (Ed Cory).

Vf Nicole Favart (Mrs Miller), Albert Augier (Cory), Joëlle Fossier (Angie), José Luccioni (Waldo)

« Huis clos » à l’intérieur d’une ville fantôme, où Favor et Rowdy doivent jouer à cache-cache avec un couple de malfrats pour sauver deux femmes dont l’une déteste tous les hommes et l’autre ne songe qu’à fuir sa mère dans les bras de l’un des malfrats. Mini-drame psychologique, donc, qui met en danger les deux héros, Rowdy étant touché par une balle à la tête.

Favor invite Rowdy à l’humilité, dans un rôle de grand frère sage : après que Rowdy a accusé Wishbone de négligence en se plaignant de la présence de charançons dans le pain, Favor lui apprend que Wishbone s’est pourtant levé deux heures avant les hommes afin de tamiser sa farine. Ses efforts, hélas, n’ont pas suffi à venir à bout des charançons, mais l’accusation de Rowdy n’en était pas moins injuste et Rowdy retient la leçon.

A la fin de l’épisode, c’est Rowdy qui prononce le signal rituel, « Head’em up ! Move’em out ! », à la demande de Gil Favor, pour emmener les quelques bêtes volées par les frères Lucas.

Clint Eastwood et Eric Fleming

 

 

 

1.14  Incident of the Dog Days (Canicule)

CBS, 17 avril 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par Samuel A. Peeples

Réalisé par George Sherman

Eric Fleming, Sheb Wooley et R.G. Armstrong

Gil Favor prend la décision d’engager le troupeau dans une zone désertique plutôt que de perdre trois semaines en la contournant, sans garantie de trouver de meilleures conditions. Les hommes sont sceptiques et l’un d’eux pense même que Favor a été influencé par Jed Blaine, un vieux cow-boy qui a autrefois perdu un troupeau, mais aussi son équipe, en traversant ce territoire. Blaine souhaite-t-il, sans le dire, voir Favor commettre la même erreur que lui ? Toujours est-il que Bates quitte le camp, suivi de deux autres cow-boys, tandis que ceux qui restent n’en sont pas moins nerveux. La tension monte au fil des jours, surtout quand l’arrivée au point d’eau révèle que celle-ci est empoisonnée. Rowdy et Pete en viennent aux mains, Wishbone jette son tablier après un énième reproche de Favor, Clark et Myers ne cessent de se chercher et Myers tue finalement Clark en sortant son couteau. On découvre alors que Myers était le voleur que Clark soupçonnait depuis le début, lorsque Jed, parti à sa poursuite, revient sans l’homme mais avec sa sacoche remplie des objets volés aux autres gars. Quant à Enoch Talby, il attend le moment de régler son compte à Johnny Camber, qu’il accuse d’être Billy Carter, l’homme aux dix encoches sur la crosse de son revolver, l’homme, surtout, qui a tué sa fille Jenny après l’avoir emmenée. L’affrontement est inévitable mais réserve une révélation inattendue… Pete, Quince et Scarlet quittent le camp, cependant, emmenant d’autres hommes avec eux. Sept restent, Favor compris, et Wishbone qui met fin à sa bouderie. Favor essaie de les pousser à partir lorsque le second point d’eau se révèle asséché, refusant de mettre leur vie en danger. Mais ils se resserrent au contraire autour de lui. Et voilà que Pete et les autres reviennent, piteux : ils se sont perdus dans la plaine mais ils ont trouvé de l’eau. L’épreuve est terminée…

Don Dubbins
Ross Elliott

 

R.G. Armstrong
John Vivyan

 

Addison Richards
Craig Duncan & A. Richards

 

Avec Don Dubbins (Billy Carter / Johnny Camber), R.G. Armstrong (Enoch Talby), Addison Richards (Jed Blaine), Ross Elliott (Carl Myers), John Vivyan (Toby Clark), Craig Duncan (Bates), Milan Smith (Kyle), Hal Roth (Ross).

Vf Henri Labussière (Jed), Michel Barbey (Enoch), José Luccioni (Billy Carter), Michel Paulin (Myers), Roger Lumont (Bates / Quince)

Jed à Pete : « Tu découvriras, Pete, que l’homme qui prend les décisions est toujours le plus seul et le moins compris. »

C’est cette phrase que le scénario illustre, en mettant Favor sur la sellette. Affronté à ce qu’il croit être de mauvais choix, il doit faire preuve de détermination pour pousser hommes et bêtes au-delà des limites, jusqu’à ce que, découragé et abandonné par une partie de ses gars, y compris les plus fidèles, il se résigne à mourir seul avec le troupeau, en poussant les derniers fidèles à partir. C’est le moment d’une belle leçon de loyauté et de courage. On retiendra aussi une discussion de Rowdy et Wishbone où ce dernier va jusqu’à brandir son revolver sous le nez de Rowdy en menaçant de faire exploser sa « cervelle de crétin ». Pete Nolan, quant à lui, se montre plus opposé que jamais à Favor, finissant par le quitter et entraînant avec lui Quince et Scarlet. En dépit de tout cela et à travers ces épreuves, il s’agit de démontrer in fine la solidarité qui existe entre ces hommes braves et durs à la tâche, qui n’en sont pas pour autant infaillibles. C’est d’ailleurs cet aveu que fait Favor lui-même, finissant par renoncer à donner des ordres après, pense-t-il, s’être à ce point trompé.

(Spoilers) Les querelles qui opposent les personnages épisodiques développent elles aussi la thématique principale, reposant sur des soupçons et des accusations qui, dans un cas, sont avérés (Myers est le voleur), dans l’autre infirmés (Jed Blaine n’a pas essayé de fourvoyer Favor), dans un troisième à la fois confirmés (Johnny Camber est bien Billy Carter) et infirmés (il n’a pas commis le crime dont l’accuse Talby).

Pas de « Head’em up ! Move’em out ! » à la fin de l’épisode, même s’il est question dans les dernières minutes de remettre le troupeau en marche jusqu’au point d’eau.

Eric Fleming et Clint Eastwood

Paul Brinegar et Clint Eastwood

Clint Eastwood, Paul Brinegar, Eric Fleming

Sheb Wooley et Clint Eastwood

Eric Fleming et Sheb Wooley

Don Dubbins et R.G. Armstrong

 

1.15  Incident of the Calico Gun (L’amour en pâturage)

CBS, 24 avril 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par Winston Miller

Réalisé par Jesse Hibbs

Eric Fleming et Jack Lord

Clint Eastwood et Gloria Talbott

Gil Favor et Pete Nolan rencontrent une femme près des cendres d’une maison. Elle s’appelle Jenny Watson et vient de brûler la maison avec les corps de ses parents, morts de maladie. Seule à présent, n’ayant guère de but, elle accompagne le convoi jusqu’à la prochaine ville. Sa présence suscite évidemment quelque trouble parmi les hommes. Un jour, l’un d’eux, Dave, la suit alors qu’elle s’est éloignée seule du troupeau. Ses intentions sont tout sauf louables mais il est abattu par un tireur embusqué. Jenny est en fait venue retrouver l’homme qu’elle aime, Blake, qui, avec ses frères Jed et Kid, a prévu de voler la paye des cow-boys, qu’un préposé doit apporter à Favor sur la piste. Blake et ses complices s’emparent de Rowdy qui a succombé au chant de la sirène Jenny, puis surprennent les autres hommes et leur enlèvent leurs armes. Ils prennent alors le contrôle du convoi jusqu’à l’arrivée du préposé. Favor ne veut pas risquer la vie de ses hommes et préfère attendre une occasion d’agir. Peut-être des dissensions entre Blake et ses frères joueront-elles en sa faveur…

Jack Lord
Gene Collins

 

Gloria Talbott
Steve Mitchell

 

Myron Healey
Damian O'Flynn

 

Avec Jack Lord (Blake), Gloria Talbott (Jenny Watson), Myron Healey (Jeb), Gene Collins (Kid), Steve Mitchell (Dave), Damian O’Flynn (paymaster).

Vf François Leccia (Blake), Françoise Pavy (Jenny), Michel Paulin (Dave), José Luccioni (Kid), Michel Barbey (Jeb), Henri Labussière (le préposé à la paye)

Rowdy tombe amoureux, et même si Favor lui fait remarquer qu’il dit à peu près la même chose à chaque fois qu’il rencontre une fille, le coup de foudre semble sincère. Hélas, la femme est perfide et Rowdy sera le cheval de Troie par lequel des bandits s’empareront du convoi entier. A leur tête, Jack Lord, qui en 1959 n’avait pas encore tenu le rôle de Felix Leiter face à Sean Connery, ni celui de Stoney Burke dans la série éponyme, ni le rôle de Steve McGarrett qui ferait sa gloire.

Mushy tente un acte d’héroïsme en s’emparent d’un fusil pour neutraliser les bandits. Wishbone, en le voyant, a une montée d’adrénaline.

Rowdy nous apprend que Gil Favor a été marié. On apprend aussi qu’il n’a pas de frère. Il joue de nouveau ici un rôle de grand frère pour Rowdy, qui se sent trop maladroit pour avouer ses sentiments à Jenny Watson et demande au patron de jouer les entremetteurs. Ce que Favor tente, avant de le laisser gérer lui-même ses affaires de cœur.

Jack Lord et Gloria Talbott

 

1.16  Incident of the Misplaced Indians (La femme aux deux visages)

CBS, 1er mai 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par David Victor et Herbert Little, Jr

Réalisé par Jesse Hibbs

Rowdy arrive seul dans une petite ferme et découvre devant la porte d’entrée deux Indiens morts. A l’intérieur, une femme visiblement en état de choc, qui chantonne en préparant un gâteau et qui s’accroche au bras de Rowdy quand il fait mine de ressortir. Il attend alors l’arrivée de Favor et Pete qui, partis à sa recherche, le trouvent bientôt ainsi. Elle prétend que son mari est mort de maladie mais la mort des Indiens reste mystérieuse : aucune trace de balle ni de sang. En outre, ce sont des Delawares, pacifiques et christianisés. Un troisième surgit bientôt d’une autre pièce et s’effondre, le visage déformé. Favor décide d’emmener la femme, Amelia Spaulding, avec eux mais a des doutes sur son histoire. Son comportement reste étrange, comme si elle dissimulait quelque chose. Il ne faut pas longtemps avant que Pete ne soit pris de douleurs d’estomac que Wishbone croit dues à l’ingestion d’arsenic ; or, il a pris un bout du gâteau que préparait Amelia, qu’il a grignoté sur la piste. Ce serait donc la cause de la mort des Indiens, même si les déclarations d’Amelia restent sibyllines. Pete est soigné par Wishbone mais Rowdy prend le parti d’Amelia contre Favor et quitte la caravane avec elle. L’explication du comportement d’Amelia arrive avec le Dr Otis Gray et sa femme Clarissa, escortés par quelques soldats : ils sont à la recherche d’Amelia, dont le mari, missionnaire, a été tué par des Indiens dans de terribles conditions. Restée seule dans la ferme, Amelia ne s’en est jamais remise et la visite des Delawares, bien qu’amicale, a déclenché chez elle une pulsion de mort qu’elle refuse de regarder en face. Favor accompagne les Gray à la rencontre d’Amelia. Mais quelqu’un d’autre a suivi sa trace : un mystérieux Indien en redingote noire, armé d’un fusil…

Kim Hunter
Richard Hale

 

Lyle Talbot
Robert Carson

 

Virginia Gregg
Rodd Redwing

 

Avec Kim Hunter (Amelia Spaulding), Lyle Talbot (Dr Otis Gray), Virginia Gregg (Clarissa Gray), Richard Hale (Mr Moon), Robert Carson (Capt. Brandon), Milan Smith (Kyle Jeffers), Rodd Redwing (Indian).

Vf Roger Lumont (Otis / Brandon), Catherine Lafond (Clarissa)

Esquisse de romance pour Rowdy à la faveur d’un mystère qui enveloppe le personnage d’Amelia, révélé peu à peu comme une énigme policière. La circonspection de Favor, comme c’est le cas dans d’autres épisodes, est l’attitude la plus perspicace mais elle dresse contre lui Rowdy, toujours enclin à suivre ses élans compassionnels, surtout à l’égard des femmes.

 

1.17  Incident of Fear in the Streets (La peur dans la rue)

CBS, 8 mai 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par Fred Freiberger

Réalisé par Andrew V. McLaglen

Robert Driscoll et Gary Merrill

Pete est encorné par un bœuf et grièvement blessé. Favor et Rowdy galopent jusqu’à la ville la plus proche, Provo, afin de quérir un docteur. Ils trouvent les habitants réunis au café de Sam Harris, en pleine « veillée funèbre » : le jeune Ben Mason a été pendu la veille, après avoir commis un meurtre, et la ville se reproche aujourd’hui cette pendaison. Favor demande rudement au médecin, Tom Jackson, de l’accompagner, mais l’irruption de Jed Mason et de ses quatre autres fils compromet leur départ. Ils ont enfermé le shérif Hendricks dans sa propre prison et veulent le pendre avec Kels Morgan, l’homme qui a excité la foule pour faire pendre Ben. Ils prennent les armes de tous les hommes présents et exigent qu’on leur livre Morgan, refusant de laisser Favor et Rowdy quitter la ville avec le docteur. La ville entière se soumet et vit dans la peur. Favor, découvrant peu après Morgan caché dans l’écurie d’Art Jameson, le fait descendre dans un puits asséché où il sera en sécurité si personne n’a l’idée de s’y pencher. Rowdy tente bientôt de s’enfuir à cheval pour aller prévenir la police fédérale mais il en est empêché et, pour éviter un autre incident de ce genre, les Mason font fuir tous les chevaux de la ville. L’un des habitants, cependant, Sam Harris, réunit les hommes chez lui ; Favor leur révèle où se trouve Morgan et tous décident de ne pas le livrer. Mais la fille de Harris, Mandy, dont Morgan et Ben Mason étaient amoureux tous les deux, les entendant parler, se rend au puits avec un couteau, décidée à le tuer pour venger la mort de Ben. Elle l’exhorte à se hisser à la corde du puits… mais celle-ci se casse et Morgan fait une chute mortelle. Pendant ce temps, Favor conduit une rébellion des hommes pour libérer le shérif et, lorsqu’un cavalier cherche brusquement à s’enfuir, Jed Mason l’abat. Ce cavalier est son propre fils, Wilt…

Gary Merrill
Don Haggerty
Ed Nelson
Corey Allen & Gary Merrill

 

Robert Driscoll
Guy Stockwell
Len Hendry
Ed Faulkner

 

Morris Ankrum
Eleanor Ayer
Bob Steele & Whit Bissell
Olan Soulé

 

Avec Gary Merrill (Jed Mason), Robert Driscoll (Wilt Mason), Corey Allen (Mel Mason), Morris Ankrum (Dr Tom Jackson), Don Haggerty (Mort Hendricks), Whit Bissell (Sam Harris), Bob Steele (Art Jameson), Eleanor Ayer (Mandy Harris), Ed Nelson (Kels Morgan), Ed Faulkner (Brett Mason), Olan Soulé (Frank Sanford), Guy Stockwell (Gregg Mason), Amzie Strickland (Bess Hargrove), Len Hendry (store owner).

Vf Marc de Georgi (Jed), Edgar Givry (Wilt / Mel), Georges Aubert (Jackson), Marc François (Kels), José Luccioni (Gregg), Roger Lumont (Hendricks / Quince)

Si Favor et Rowdy sont avec le convoi dans le prologue et l’épilogue, le troupeau ne joue aucun rôle dans la plus grande partie de l’épisode, qui se déroule dans la ville de Provo, Texas. Cette absence du troupeau provoqua des réactions négatives dans le public, qui écrivit en nombre aux producteurs pour s’en plaindre, incitant la production à resserrer l’action autour du convoi. Le scénario de Fred Freiberger n’en est pas moins intéressant, dominé par Jed Mason et ses fils, notamment le plus jeune, Wilt, qui cherche à détourner le père de sa rage vengeresse. Il est intéressant aussi de voir Favor et Rowdy arriver dans une ville où un drame s’est déjà joué et de les mettre d’emblée devant le désarroi de toute une communauté, avant de faire intervenir les Mason qui empêchent tout départ, et mettent donc indirectement en jeu la vie de Pete Nolan. L’action repose ensuite sur le jeu des individualités, non seulement celles des Mason mais celles, également, de plusieurs des habitants de Provo.

Comme Olive Sturgess dans l’épisode 1.12, l’actrice Eleanor Ayer fut doublée après le tournage par June Foray.

Le Dr Jackson est prénommé Tom au générique mais l’enseigne de son cabinet indique « Dr. S. Jackson ».

Eric Fleming et Ed Nelson

 

1.18  Incident Below the Brazos (Le prix du sang)

CBS, 15 mai 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par Herbert Purdum

Réalisé par Jack Arnold

Leslie Nielsen et Martin Landau

Une troupe de fermiers menée par Eli Becker vient à la rencontre de Favor à son entrée dans une vallée qu’ils ont baptisée eux-mêmes Paradise. Ils l’avertissent qu’ils ne permettront pas à son troupeau de saccager leurs terres et Favor leur répond qu’il fera passer les bêtes à bonne distance de leurs cultures. Hélas, un orage affole les chevaux qui se sauvent et, dans leur débandade, piétinent à mort le fermier Ken Wade. Lorsque Gil porte la nouvelle à Eli Becker, celui-ci entre dans une rage incontrôlable et manque le tuer. Favor doit peut-être la vie à l’intervention d’un ami de Becker, Cort. Becker ramène chez lui la veuve de Wade, Millie, dont il est amoureux depuis longtemps, et la confie aux soins de sa tante Minnie Lou. Millie, pleine de ressentiment, le pousse à venger la mort de Ken en s’en prenant aux convoyeurs. Favor accepte d’attendre le résultat des discussions entre fermiers, décidé à assumer sa responsabilité dans la tragédie. Mais Becker exhorte les fermiers à exiger un coupable qu’ils pendront. Favor est prêt à se soumettre à leur verdict mais Hey Soos, le palefrenier, responsable des chevaux au moment où ils se sont sauvés, vient de lui-même se rendre aux fermiers, refusant de laisser pendre Favor à sa place. Favor essaie en vain de raisonner les fermiers. Pendant ce temps, à la ferme de Becker, Minnie Lou tente, elle, de ramener Millie Wade à de plus paisibles sentiments. Et Cort, indigné par la façon dont Becker se laisse manipuler par Millie, essaie lui aussi d’ouvrir les yeux des fermiers. Quant à Rowdy, il réagit à sa façon, en menaçant les fermiers de lancer le troupeau affolé sur leurs terres…

Eric Fleming
Kathleen Crowley
William Joyce

 

Leslie Nielsen
Irene Tedrow
John Craven

 

Martin Landau
Robert Cabal
Alan Reynolds

 

Avec Leslie Nielsen (Eli Becker), Kathleen Crowley (Millie Wade), Martin Landau (Cort [Wesley]), Irene Tedrow (Minnie Lou), Robert Cabal (Hey Soos), William Joyce (Ken Wade), John Craven (Hornbeck), Alan Reynolds (Loomis).

Vf Guy Chapellier (Eli), Jean Roche (Cort), Régine Blaess (Minnie), José Luccioni (Hey Soos)

S’appuyant sur les conflits entre fermiers et éleveurs, et plus précisément ici entre fermiers et convoyeurs de bétail, le scénario expose une situation dramatique et en déroule les conséquences en tissant entre les personnages des relations ambivalentes. Leslie Nielsen, ancien soldat devenu fermier et menant ses pairs avec une rigueur militaire, se dresse face à Eric Fleming en patron décidé à assumer sa responsabilité, même si l’orage et la frayeur des bêtes sont les premières causes du drame autour duquel se noue l’histoire. Dans une logique implacable, l’aventure se termine sous un arbre auquel les fermiers ont fixé une corde qui n’attend qu’un pendu. Martin Landau et Irene Tedrow travaillent l’un et l’autre à apaiser les tensions tandis que Rowdy réagit avec l’impétuosité qui le caractérise, et le suspense demeure jusqu’aux dernières minutes.

Première apparition de Hey Soos, qui figurera parmi les convoyeurs jusqu’à la saison 7.

 

1.19  Incident of the Dry Drive (L’eau d’or)

CBS, 22 mai 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par John Dunkel

Réalisé par Andrew V. McLaglen

Victor Jory et Ron Hagerthy

Rowdy s’apprête à ramener vers le troupeau des bêtes égaillées quand plusieurs hommes prétendent conserver les bêtes. Assommé, il ne peut s’opposer à eux mais prévient Favor dès qu’il reprend connaissance. Accompagné de plusieurs hommes, Favor retrouve les bêtes et défie les hommes et leur employeur Jess Hode de l’empêcher de repartir avec elles. Ancien chef de piste, animé par une forme de rivalité avec Gil Favor, Jess les laisse repartir mais prévient qu’il s’emparera de toute bête laissée sans surveillance. En arrivant, peu de temps après, à l’unique point d’eau de la région, Favor se heurte de nouveau aux hommes de Jess, qui prétendent interdire l’accès à l’eau, propriété de Jess Hode. Favor tente de négocier avec ce dernier mais il exige la moitié du troupeau pour laisser boire les bêtes, aussi Favor décide-t-il de continuer jusqu’au point d’eau suivant. Il apparaît hélas que les bêtes ne supporteront peut-être pas le voyage. Le fils de Jess, Jim, qui s’est offert à travailler pour Favor, désireux d’apprendre le métier, se retrouve pris entre les deux partis quand Favor décide de ramener son troupeau vers la ferme de Jess. Alors qu’il croyait jusque là à la bonne foi de son père quand celui-ci prétendait qu’il n’y avait pas assez d’eau pour nourrir son propre troupeau et celui de Favor, Jim réalise que son père est en réalité emporté par une logique aveugle qui l’oppose au reste du monde. Quand il prétend conserver le troupeau entier en échange de l’accès à l’eau, le conflit devient inévitable et Jim prend le parti des convoyeurs. Restée dans l’ombre, la femme de Jess, Carrie, qui durant des années a accepté la dureté de son homme, se pliant à la rudesse de la vie de ferme sans jamais rechigner, elle fille de l’Est, sort de sa passivité en voyant Jess menacer la vie même de leur fils pour s’opposer jusqu’au bout à Favor…

Victor Jory
Ron Hagerthy

 

Jean Inness
Chris Alcaide

 

Fleming, Eastwood, Wooley
Victor Jory

 

Avec Victor Jory (Jess Hode), Jean Inness (Carrie Hode), Ron Hagerthy (Jim Hode), Chris Alcaide (Gates).

Vf Jean Berger (Jess), Régine Blaess (Carrie), José Luccioni (Jim), Roger Lumont (Gates)

Peu de personnages mais une réelle tension dans cette histoire, au centre de laquelle se dresse la silhouette chétive de Victor Jory, tyran domestique et fermier sans scrupule en guerre contre le monde entier, persuadé qu’un homme ne doit reculer devant personne pour assurer sa survie. Jean Inness interprète son épouse, soumise mais malheureuse, tandis que Ron Hagerthy incarne l’espoir de la génération suivante, apaisée mais contrainte à la lutte pour s’imposer, ou mourir. Une seule alternative : ou bien le père triomphe, tuant tout le monde y compris son fils, ou bien le fils s’impose, au détriment du père.

 

1.20  Incident of the Judas Trap (L’ombre de Judas)

CBS, 5 juin 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par David Lang

Réalisé par Jesse Hibbs

Clint Eastwood et Nina Foch

Le troupeau est harcelé par les loups et Favor attend impatiemment le retour de Pete, qu’il a envoyé à la ville la plus proche chercher des pièges et des piégeurs de loups. Mais Pete est tombé par hasard sur l’ancien amour de sa vie, Nora Sage, qui s’est enfuie il y a cinq ans et aujourd’hui se prostitue ; il revient au convoi sans pièges ni piégeurs, le cœur accablé parce que Nora a refusé de l’écouter. Favor et Rowdy découvrent cependant des pièges dans une cabane : ils appartiennent à Madrina Wilcox, qui s’occupe quasiment seule de sa ferme et dispose aussi d’un piégeur de loups, Brad Morgan. Comme son propre bétail est attaqué par les loups, elle accepte de joindre ses bêtes à celles de Favor et de laisser celui-ci utiliser ses pièges, ainsi que les services de Morgan. Ce dernier est loin d’être un enfant de chœur : amant de Nora Sage, il l’a tuée juste après le départ de Pete Nolan ; amant également de Paula Wilcox, la sœur de Madrina, il n’en promet pas moins le mariage à celle-ci et veut la persuader de vendre sa ferme pour partir avec lui. Lorsque le marshal McVie vient arrêter Pete au campement parce qu’un vieux piégeur de loups hargneux, Peely, a déclaré qu’il l’avait vu entrer chez Nora, Paula entend les hommes discuter et menace ensuite Brad Morgan de révéler qu’il a menti sur son emploi du temps en ville. Comme elle a compris qu’il était le meurtrier de Nora Sage, il la tue également et dissimule son corps sous le plancher de la cabane. Dans le même temps, il aide les convoyeurs à venir à bout des loups. Puis il presse Madrina de partir avec lui, sachant que la vérité finira par être découverte. Mais Madrina finit par comprendre qu’il a tué sa sœur…

Nina Foch
Phyllis Coates
Paul McGuire & Larry Thor

 

Gerald Mohr
Hugh Sanders
Rush Williams

 

Jane Nigh
John Bleifer
Sheb Wooley

 

Avec Nina Foch (Madrina Wilcox), Gerald Mohr (Brad Morgan), Jane Nigh (Paula Wilcox), Phyllis Coates (Nora Sage [aka Lilly Torres]), Hugh Sanders (Marshall McVie), John Bleifer (Peely), Larry Thor (Brown), Paul McGuire (Smith), Rush Williams (Forrester), Rick Arnold (Rick), Milan Smith (Kyle).

Vf Michelle Bardollet (Madrina), François Leccia (Brad), Francine Lainé (Paula), Catherine Lafond (Nora), Henry Djanik (McVie), Michel Paulin (Forrester / Brown), Raoul Delfosse (Quince / Smith), Georges Aubert (Peely)

Loups et piégeur de loups sont les dangers qui menacent conjointement le troupeau, le sourire carnassier de Gerald Mohr étant le reflet humain des dents meurtrières de la horde qui harcèle les bêtes. Un second piégeur de loups achève de projeter sur cette activité une ombre résolument antipathique, minaudant pour se faire embaucher par Pete avant de l’accuser de meurtre et de se réjouir de sa prochaine pendaison. Pas moins de trois femmes se partagent le rôle de la victime « sans défense » du carnassier en chef, Gerald Mohr, dont deux y perdent la vie tandis que la troisième manque suivre le même chemin, avant d’être sauvée par Favor et Rowdy. On notera la fusillade finale, au cours de laquelle les deux compères convoyeurs ouvrent le feu en même temps sur un Gerald Mohr bientôt mort.

Phyllis Coates et Gerald Mohr

Jane Nigh et Gerald Mohr

Nina Foch et Gerald Mohr

 

1.21  Incident in No Man’s Land (No Man’s Land)

CBS, 12 juin 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Histoire de Lawrence L. Goldman, adaptation de Buckley Angell

Réalisé par Jack Arnold

Clint Eastwood et Eric Fleming entourent Phyllis Avery

Des explosions risquent d’affoler le troupeau et Gil et Rowdy en cherchent l’origine. Ils découvrent un camp de femmes qui vivent là en autonomie et qui les dirigent vers un autre camp peuplé uniquement d’hommes : c’est en fait un camp de prisonniers dirigé par Clement, et dont les épouses constituent la communauté des femmes qui, pour suivre leurs maris, ont choisi cette vie insolite. Clement refuse d’interrompre les travaux de la mine, même pour une journée, et suggère à Favor de déplacer les bêtes la nuit. C’est plus dangereux mais Favor n’a pas le choix. La proximité du convoi pousse cependant certains prisonniers à fomenter une évasion, car ils comptent s’emparer des chevaux des convoyeurs pour s’enfuir. Les évadés se replient dans le camp des femmes et Favor est contraint de prendre part au conflit afin de ne pas en être la victime. Clement et ses gardiens cherchent à reprendre les prisonniers, qui ont suivi Tod Macauley et Kellino sur la promesse de toucher leur part d’un butin que les deux hommes ont caché avant d’être arrêtés. Les femmes, elles aussi, risquent d’être les victimes de l’affrontement, surtout lorsque Tod Macauley déclare brusquement aux prisonniers qu’il n’y a en réalité pas de butin, et se dresse contre son complice Kellino…

Brian Keith
Adam Williams
Shirley Knight
Maria Monay

 

Phyllis Avery
Mary Beth Hughes
Dee J. Thompson
Larry Blake

 

Reed Hadley
Don Megowan
Ron Foster
Eric Fleming

 

Avec Brian Keith (Tod Macauley), Phyllis Avery (Ann Macauley), Reed Hadley (Clement), Adam Williams (Kellino), Mary Beth Hughes (Sarah), Don Megowan (Jack Viner), Shirley Knight (Jennie Cooper), Dee J. Thompson (Liz Viner), Ron Foster (Charley Cooper), Maria Monay (Mary), Larry Blake (guard).

Vf Mario Santini (Tod), Catherine Lafond (Ann), Marc de Georgi (Clement), Marc François (Kellino), Roger Lumont (Viner), José Luccioni (Charley)

Les convoyeurs se trouvent pris entre la rudesse de bagnards évadés et la tendresse de leurs femmes réunies en communauté, au cours d’une nuit de tension. Travaux forcés, explosions, évasion, cupidité et amour sont au cœur de l’aventure.

 

1.22  Incident of a Burst of Evil (Les comancheros)

CBS, 26 juin 1959

Produit par Charles Marquis Warren

Ecrit par Buckley Angell

Réalisé par George Sherman

Clint Eastwood et Linda Cristal

En explorant la région avant l’arrivée du troupeau, Rowdy rencontre trois femmes sales et affamées en compagnie d’un jeune homme prêt à se nourrir d’un lézard. Touché par leur détresse autant que par la beauté de l’une des femmes, Louise, qui se prétend comtesse mexicaine, Rowdy demande l’autorisation à Favor de leur apporter quelques provisions. A son retour, cependant, il tombe sur trois hommes bien moins inoffensifs et amicaux, dont Jonas et Hess. Le premier, visiblement le chef, affirme que le petit groupe est à lui et la configuration de cet étrange équipage persuade Rowdy qu’il est plus sage de se retirer. Ce n’est que plus tard, au relais de Charlie Moore, qu’il découvre que Louise a glissé dans sa sacoche un miroir à la monture d’argent. Or, Moore reconnaît en ce miroir l’un des objets ayant appartenu à une jeune femme assassinée, ainsi que toute sa famille, par des comancheros. Rowdy, Favor, Wishbone et Mushy doivent opérer une retraite stratégique pour éviter les ennuis. A leur retour au convoi, Rowdy décide d’aller demander des explications à Louise, contre l’avis de Favor. Celui-ci apprend par Bain, un homme que le convoi a recueilli la nuit précédente, épuisé et visiblement victime de brutalités, que les comancheros s’apprêtent à attaquer le convoi. Ce sont eux qui l’ont battu quand il est malencontreusement tombé sur eux. Favor prend la tête d’un détachement composé de la plupart de ses hommes, croyant surprendre les comancheros en embuscade ; mais Bain, en réalité, les a attirés dans un piège afin de sauver la vie de son fils, le garçon au lézard, prisonnier des bandits, qui ne sont autres évidemment que la bande de Jonas. Au même moment, Rowdy, en retrouvant Louise dans le camp des comancheros, tombe aux mains de ceux-ci…

Linda Cristal
Charles Bateman
Kenneth McDonald

 

H. M. Wynant
Eve McVeagh
Ralph Votrian

 

Elisha Cook
Russ Bender
Dick Nelson ?

 

Avec Linda Cristal (Louise), H. M. Wynant (Jonas Lester), Elisha Cook (Bain), Charles Bateman (Hess), Eve McVeagh (Beulah), Russ Bender (storekeeper [Charles Moore]), Kenneth McDonald (townsman), Ralph Votrian (boy), Jean Tatum (storekeeper’s wife), Ezelle Poule (woman), Dick Nelson (guard).

Vf Catherine Lafond (Louise), Mario Santini (Jonas), Henry Djanik (Bain), José Luccioni (Hess), Michelle Bardollet (Beulah), Michel Paulin (cow-boy), Raoul Delfosse (Quince / townsman)

Rowdy tombe encore sous le charme d’une belle mystérieuse, à ses risques et périls. Linda Cristal, future protagoniste féminine de Le Grand Chaparral, incarne la belle, tandis que les comancheros, présentés par Pete comme la pire engeance de bandits et d’assassins qu’abrite le Texas, composent une redoutable bande de méchants. L’aventure se termine par une bataille rangée entre les bandits et les convoyeurs, au sein de décors naturels que l’on a déjà vus notamment dans l’épisode 1.19 (ce qui n’enlève rien à leur charme).

Clint Eastwood et Linda Cristal

Eric Fleming et Linda Cristal

 

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1950s, #Guide d'épisodes 1960s
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :