Guide réalisé par TLP

Série américaine de 120 x 50’ diffusée sur ABC du 17 septembre 1963 au 29 août 1967. Diffusion française : entre le 1er octobre 1967 et le 23 mars 2002 sur diverses chaînes (le guide qui suit n'indique que les dates de la diffusion sur Série Club, pas les précédentes diffusions).

 

saison 1  -  saison 2  -  saison 3  -  saison 4

 

 

Avec David Janssen (Richard Kimble le Fugitif), Barry Morse (Lt Philip Gerard).

Voix originale du narrateur : William Conrad.

 

Saison 4

(1966 – 1967)

 

4.01

(91)

The Last Oasis

(La dernière oasis)

 

ABC, 13 septembre 1966

Série Club, 30 décembre 2001

 

Traqué par le fougueux shérif adjoint Steel, Richard Kimble s’enfuit dans le désert du Comté de Puma. Il est trouvé dans un ravin par un enfant et un adulte indiens qui le conduisent à l’école pour Indiens d’Annie Johnson. Celle-ci aide Richard à extraire la balle de sa jambe et lui offre de rester à l’école pour se remettre. Pendant ce temps, Steel, en dépit des ordres de son supérieur, est obsédé par la recherche de Kimble et inspecte une partie du désert. Il finit par trouver des clés sur lesquelles l*sont relevées les empreintes du fugitif. Un jour, l’un des adjoints échange un petit couteau contre un chapeau réalisé à l’école indienne ; l’enfant qui accepte ce troc lui parle du nouveau venu à l’école. Il n’en faut pas plus pour que Steel se rende là-bas. Le « nouveau » a déjà quitté les lieux mais il n’a pas eu le temps de partir très loin. Tandis que Steel fait venir un hélicoptère pour explorer le désert, Annie retrouve Richard afin de le guider jusqu’à la frontière. Mais Steel les repère…

 

Avec Hope Lange (Annie Johnson), Mark Richman (Deputy Steel), Jaime Sanchez (Sam), Arch Johnson (Sheriff Prycer), John McLiam (Deputy Kelton), Lew Brown (Deputy O'Hara), Vincent Arias (Roger), Don Ross (American Guard), Eugene Iglesias (Mexican Guard), Silvia Marino (Nellie). Ecrit par Barry Oringer. Réalisé par Gerald Mayer.

 

 

4.02

(92)

Death is the Door Prize

(Cas de conscience)

 

ABC, 20 septembre 1966

Série Club, 6 janvier 2002

 

Ayant aperçu un manchot dans la rue, Richard le suit jusque dans l’enceinte d’un hôtel où se tient une exhibition de matériel hi-fi. Dans sa hâte, il bouscule une jeune femme, Marcia Stone, et en continuant de suivre le manchot se rend compte qu’il a gardé dans la main le portefeuille de la dame. Ayant assisté à la scène et croyant avoir affaire à un pickpocket, un homme prévient l’agent de sécurité Pete Dawes, un ancien policier. Lorsque Richard, ayant réalisé que celui qu’il prenait pour un manchot était en réalité un homme portant un bras en écharpe, s’apprête à quitter l’exhibition, il est interpellé par Dawes et s’enfuit. Dawes le poursuit jusque dans une pièce où, malencontreux hasard, deux jeunes gens sont occupés à voler du matériel électronique. Dawes pointe son revolver sur eux, leur intime l’ordre de se tenir tranquille ; l’un des jeunes gens porte la main à sa poche revolver et Dawes fait feu. Le jeune homme meurt et son complice accuse Dawes d’avoir tiré sans raison. Entretemps, Richard s’est éclipsé. Ne pouvant quitter l’hôtel à cause des agents de la sécurité, il accepte l’aide de Marcia Stone, à qui il a rendu son portefeuille. Elle le cache dans la chambre qu’elle occupe. Quant à Dawes, il est en fâcheuse posture lorsque la police vient enquêter sur la mort du jeune homme. Son seul témoin est le « pickpocket » qui a disparu…

 

Avec Lois Nettleton (Marcia Stone), Ossie Davis (Johnny Gaines), Howard Da Silva (Pete Dawes), John Lasell (Mr. Lee), Kevin O'Neal (Gary), June Vincent (Mrs. Lee), Len Wayland (Boles), Wolfe Barzell (Tailor), John Harmon (Texan), Harlan Warde (Anderson), Jess Kirkpatrick (Ben), Bill Erwin (Man), John Ward (Dan). Ecrit par Oliver Crawford. Réalisé par Don Medford.

 

 

4.03

(93)

A Clean and Quiet Town

(Une ville saine et tranquille)

 

ABC, 27 septembre 1966

Série Club, 13 janvier 2002

 

Richard Kimble marche dans la rue de Clark City, un soir, lorsqu’il est pris à parti par deux policiers qui le tabassent rudement avant de le laisser sur le carreau en l’exhortant à quitter la ville dès le lendemain. Les deux hommes ont été payés par Steve Cramer, l’un des hommes de main d’Oliver Enright qui dirige l’industrie du jeu à Clark City, industrie qui fonctionne grâce à la « coopération » de la police. Or, Cramer n’est autre que le Manchot que Richard a suivi jusque là. Cora, une femme qui a assisté au passage à tabac, bien qu’elle le nie, porte secours à Kimble… moyennant un paiement forfaitaire de dix billets. Ne pouvant aller trouver la police, Richard se renseigne et va trouver Enright, à qui il raconte son histoire. Voyant d’un mauvais oeil de tels agissements de la part de policiers qu’il est censé contrôler, Enright lance sa petite enquête pour savoir qui étaient les deux agents. Il offre aussi un travail de barman à Richard. Alors qu’il travaille, il est aperçu par Cramer. Ce dernier engage un tueur pour régler son compte à Kimble, mais le tueur échoue. Richard est plus déterminé que jamais à trouver et arrêter le Manchot. Il y parvient enfin et le pousse jusqu’au poste de police. Là, il demande qu’on joigne le Lt Gerard pour le mettre au courant…

 

Avec Carol Rossen (Cora), Michael Strong (Oliver Enright), William Bramley (Lynch), Bill Raisch (Fred Johnson / Cramer), George Brenlin (Cab Driver), Peter Brocco (Dry Cleaning Man), Susan Davis (Miss Moretti), Ted Gehring (Sergeant), Alan Emerson (Hamp), Lloyd Haynes (Officer), Robert Karnes (Chief Abbott), Orville Sherman (Hotel Clerk), Ed Deemer (Ralph), Eduardo Ciannelli (Victor Luchek). Ecrit par Howard Browne. Réalisé par Mark Rydell.

 

 

4.04

(94)

The Sharp Edge of Chevalry

(La lame tranchante de la chevalerie)

 

ABC, 4 octobre 1966

Série Club, 20 janvier 2002

 

Richard Kimble travaille dans un immeuble d’appartements. Un voisin, Roger Roland, assassine une femme qui a refusé ses avances en la frappant à l’aide d’une statuette. Lorsque la police soupçonne Richard, Roland cache dans l’appartement de ce dernier l’arme du crime. Soupçonnant l’identité du véritable coupable, Richard en parle à son père et à sa sœur ; mais le père, loin de le croire, prévient la police. Richard est contraint de se cacher, au moment où le Lt Gerard, ayant entendu parler de l’affaire, fait boucler le quartier pour le prendre au piège…

 

Avec Robert Drivas (Roger Roland), Eduard Franz (Edward Roland), Madlyn Rhue (Liz Roland), Rosemary Murphy (Mrs. Turney), Richard Anderson (Lt. Sloan), Ellen Corby (Mrs. Murdock), Judee Morton (Millie), Henry Scott (Policeman), Paul Kent (Policeman), Walter Gregg (Boyfriend), Bobby Johnson (Man), Ralph Montgomery (Fingerprintman), Sy Prescott (Plainclothesman), Bob Duggan (Policeman), Peter Madsen (Sergeant), Kay Riehl (Woman). Et avec (non créditée) Ruth Packard (Woman). Ecrit par Sam Ross. Réalisé par Gerald Mayer.

 

 

4.05

(95)

Ten Thousand Pieces of Silver

(Dix mille pièces d’argent)

 

ABC, 11 octobre 1966

Série Club, 27 janvier 2002

 

Richard Kimble travaille dans la ferme de Jacob Lawrence, dont la fille Cathy est autiste. Une relation de confiance s’installe entre l’employé et la jeune fille, jusqu’au jour où le shérif se met à rechercher un meurtrier en fuite, Joe Burmas. Richard est confronté à ce dernier qui tente de le tuer. Mais il a bientôt un autre sujet d’inquiétude car le Stafford Chronicle a offert une prime de dix mille dollars pour toute information conduisant à l’arrestation du fugitif Richard Kimble. Reconnaissant celui-ci, plusieurs habitants décident de le capturer et il est contraint de fuir. Il retombe alors sur Burmas…

 

Avec Lin McCarthy (Jacob Lawrence), Joe Maross (Sheriff Mel Bailey), June Harding (Cathy Lawrence), Paul Mantee (Joe Burmas), Bonnie Beecher (Ella Lawrence), Ford Rainey (Ollie Corman), Simon Scott (Pierce), James Sikking (Deputy Marsh). Ecrit par E. Arthur Kean et Wilton Schiller, histoire de E. Arthur Kean. Réalisé par James Nielson.

 

 

4.06

(96)

Joshua’s Kingdom

(Le royaume de Joshua)

 

ABC, 18 octobre 1966

Série Club, 3 février 2002

 

Richard Kimble s’arrête dans une petite ville où le propriétaire du drugstore lui conseille de voir le vétérinaire pour du travail. Le Dr Martin est effectivement ravi de voir arriver un assistant et il l’emmène de ce pas chez le fermier Joshua Simmons dont le cheval est souffrant. Là, Richard constate que le bébé de Ruth, la fille de Joshua, est malade. Mais Joshua refuse toute médecine, s’en remettant à Dieu seul. Ruth, qui a conçu cet enfant avec le garçon qu’elle aimait peu de temps avant qu’il ne meure dans un accident, demande à Richard de repasser le lendemain, pendant que son père sera aux champs. Il revient donc, mais Joshua le surprend, brise le flacon de médicament et met Richard à la porte. Quelques instants plus tard, Ruth pousse la porte du Dr Martin en portant son bébé. Sa fièvre est très forte et Richard diagnostique une anémie qui nécessite une transfusion immédiate. En l’absence de médecin dans la ville, il n’a d’autre choix pour sauver le bébé que de faire lui-même cette transfusion : étant 0-, il est donneur universel. Pendant ce temps, trouvant sa maison vide, Joshua pense que « l’étranger » a emmené sa fille et le bébé. Il se met à leur recherche, armé de son fusil. En ville, Pete, adjoint du shérif renvoyé par ce dernier, découvre en consultant les avis de recherche de la police locale qui est réellement le nouvel assistant du vétérinaire. Il décide d’empocher la prime de 10.000 dollars offerte pour toute information permettant l’arrestation de Richard Kimble…

 

Avec Harry Townes (Joshua Simmons), Kim Darby (Ruth Simmons), Tom Skerritt (Pete), Walter Burke (Doc Martin), John Milford (Sheriff), Vaughn Taylor (Feeney), Mark Russell (Deputy). Ecrit par Lee Loeb. Réalisé par Gerd Oswald.

 

 

4.07

(97)

Second Sight

(La seconde vue)

 

ABC, 25 octobre 1966

Série Club, 10 février 2002

 

Alors qu’il travaille dans un laboratoire de développement photographique, Richard découvre le Manchot sur une photo. Il retrouve le photographe, Howie Keever, qui vit de chantages et de petites affaires, et lui donne dix dollars pour savoir où il peut trouver le Manchot. Ayant suivi sa trace jusqu’à l’entrepôt de produits chimiques où il travaille comme vigile, Richard essaie de lui mettre la main dessus mais le Manchot provoque un incendie. Transporté à l’hôpital, Richard est aveugle. Lorsqu’il s’en rend compte, le Manchot, également hospitalisé mais sans blessure sérieuse, prévient la police. Richard s’enfuit alors et erre dans les rues jusqu’à ce que deux ivrognes l’installent avec eux dans la cabane d’une usine électrique. Il leur remet un billet pour qu’ils aillent chercher Howie Keever. Quelques pas plus loin, les deux hommes se laissent tenter par une halte dans un bar. Au petit matin, Richard, réveillé par le bruit, sort de la cabane et se met à marcher à proximité de générateurs à haute tension…

 

Avec Tim Considine (Howie Keever), Ned Glass (Albert), Crahan Denton (George), William Sargent (Sgt. Denny), Ted Knight (Dr. Rains), James Noah (Detective), Janet MacLachlan (Nurse # 1), Richard O'Brien (Macklin), Stuart Lancaster (Wingo), Sidney Clute (Bartender), Byron Keith (Foreman), Victor Millan (Garcia), Nancy Jeris (Police Woman), Angela Greene (Floor Nurse), Bill Raisch (Fred Johnson / Joe Walters). Et avec (non crédités) Glenn Sipes (Doctor), Charles McDaniel (Driver). Ecrit par Dan Ullman. Réalisé par Robert Douglas.

 

 

4.08

(98)

Wine is a Traitor

(Le vin est traître)

 

ABC, 1er novembre 1966

Série Club, 17 février 2002

 

Richard Kimble voit un homme s’enfuir du lieu d’un crime. La victime est le chef d’une union syndicale dirigeant une grève dans l’entreprise vinicole de Pete Crandall, et le meurtrier, comme Richard s’en rend compte plus tard, est le fils de Crandall, Carl. Ce dernier fait accuser du meurtre un employé, Morales. Richard tente d’alerter le District Attorney en écrivant une lettre mais celle-ci est interceptée par des complices de Carl. Richard essaie alors de convaincre la femme de Morales, Elena, de l’aider à prouver l’innocence de son mari. Mais déjà Crandall envisage de le tuer avec l’aide de deux hommes de main…

 

Avec Roy Thinnes (Carl Crandall), Pilar Seurat (Elena Morales), James Gregory (Pete Crandall), Carlos Romero (Morales), Richard O'Brien (Sheriff), Dabbs Greer (Thomas), Robert J. Wilke (Johnny), Warren Kemmerling (Nick), Rodolfo Acosta (Mexican # 1), Victor Millan (Mexican # 2), Roy Jensen (Deputy), Chet Stratton (Guide), Grandon Rhodes (Physician), Jason Johnson (Mann), Martin Garralaga (Felipe), William Challee (Jim), Arch Whiting (2nd Deputy). Ecrit par Arthur Dales. Réalisé par Gerd Oswald.

 

 

4.09

(99)

Approach with Care

(Un être inoffensif)

 

ABC, 15 novembre 1966

Série Club, 23 ou 24 février 2002

 

Willie Turner, un adulte de 26 ans mentalement attardé, se réfugie dans le carnaval itinérant où travaille Richard Kimble, qu’il prend en amitié. Willie a bousculé un petit garçon en voulant jouer au football et il est recherché par la police ; le jeune homme s’est en effet sauvé de chez sa sœur Mary parce que leur père voulait le placer dans un hôpital. Richard ramène Willie chez sa sœur, qui lui apprend la mort de leur père. Arrive le fiancé de la jeune femme, Steve, très surpris de lui découvrir un tel frère. Dès le lendemain, Mary et Steve se rendent au carnaval avec Hogan, l’un des soignants de l’établissement où la jeune femme veut placer son frère. Mais Hogan reconnaît Kimble, avec qui il a travaillé plusieurs années auparavant. Willie assomme alors Hogan et s’enfuit avec Richard…

 

Avec Denny Miller (Willie Turner), Collin Wilcox (Mary Turner), Malcolm Atterbury (Sheriff), Nick Colasanto (Matt), Dabney Coleman (Steve Edwards), Michael Conrad (Hogan), Paul Lukather (1st Deputy), E.J. André (Old Man), Don Ross (3rd Deputy), Marlowe Jensen (2nd Deputy), Art Lewis (Speiler), Marcelle Fortier (Woman), Phil Chambers (2nd Carney), Mark Allen (Wrecker), Jimmy Stiles (Joey), Rory Stevens (Boy #1), Marc Winters (Boy # 2). Ecrit par Lee Loeb. Réalisé par William Hale.

 

 

4.10

(100)

Nobody Loses All the Time

(On ne peut pas perdre toujours)

 

ABC, 22 novembre 1966

Série Club, 2 mars 2002

 

Alors qu’il travaille comme serveur, Richard Kimble aperçoit dans un reportage télévisé en direct le Manchot parmi les badauds réunis sur les lieux d’un incendie. Il abandonne aussitôt son travail et se rend sur les lieux, où il trouve le Manchot parlant avec une femme, Maggie Tibbett. L’apercevant, le Manchot prend la fuite et en voulant le suivre Maggie est renversée par un camion. Richard lui porte secours et l’accompagne à l’hôpital. Là, les médecins étant débordés à cause des victimes de l’incendie, il la soigne et lui sauve la vie. Sa présence providentielle suscite l’admiration de l’infirmière Ruth Bianchi et attire sur lui l’attention de l’administrateur de l’hôpital, désireux de le rattacher à son établissement. Richard continue de suivre Maggie afin, à son réveil, de la questionner sur le Manchot, Fred Johnson. Mais Maggie épreouve des sentiments sincères pour Johnson et ne veut pas le livrer à Richard, bien qu’elle éprouve à l’égard de celui-ci une profonde gratitude. Ayant parlé au téléphone avec Johnson, elle se laisse convaincre de prévenir la police de la véritable identité de son médecin. L’hôpital est alors investi par la police et Richard ne s’échappe que de justesse. Prévenu, le Lt Gerard arrive sur place et prend les recherches en main. Lorsqu’on lui remet une photo du Manchot laissée derrière lui par Kimble, il est certain que celui-ci va revenir à l’hôpital pour parler de nouveau à Maggie. Il ne lui reste qu’à tendre ses filets…

 

Avec Joanna Moore (Ruth Bianchi), Phillip E. Pine (Lt Rowan), Barbara Baxley (Maggie Tibbett), Don Dubbins (McCaffrey), Herb Ellis (Hallet), Ben Wright (Ferguson), Bill Raisch (Fred Johnson), Nora Marlowe (Woman in Hotel), Lawrence Allen (Workman), Patrick Riley (Policeman), Pat O'Hara (Officer # 1), Robert Munk (Officer # 2), Guy Remsen (2nd Policeman). Ecrit par E. Arthur Kean. Réalisé par Lawrence Dobkin.

 

 

4.11

(101)

Right in the Middle of the Season

(Au grand large)

 

ABC, 29 novembre 1966

Série Club, 9 mars 2002

 

Richard rentre d’une tournée de pêche au grand large sur le Tillicum, le bateau de Tony Donovan. Celui-ci est fier de sa pêche et veut la décharger mais les dockers sont en grève et c’est son propre fils Joe qui est leur leader. Ils refusent de laisser Tony décharger et l’affrontement tourne à la bagarre. La police intervient, les hommes sont emmenés au poste où l’on prend leurs empreintes. Richard décide alors de partir, au grand désarroi de Tony qui voulait l’emmener de nouveau au large, s’étant entendu avec le négociant Morgan pour lui livrer le produit de sa nouvelle pêche loin du port et des dockers. Hélas ! les empreintes prises au poste ont permis au Lt Irwin d’identifier Richard, qu’il essaie donc de retrouver. N’ayant d’autre choix, Richard accepte d’accompagner Tony dans les eaux mexicaines. Joe essaie d’empêcher leur départ et se bat avec Richard…

 

Avec Dean Jagger (Tony Donovan), Nancy Malone (Nedda Donovan), James Callahan (Joe Donovan), Douglas Henderson (Lt. Irwin), James Seay (Morgan), Charles Wagenheim (Fisherman), Ron Stokes (Boatswain's Mate), Greg Benedict (Policeman), Robert Kline (Policeman), John Mayo (Fingerprint Man), James Johnson (Crewman). Ecrit par Sam Ross. Réalisé par Christian Nyby.

 

 

4.12

(102)

The Devil’s Disciple

(Les anges sataniques)

 

ABC, 6 décembre 1966

Série Club, 16 mars 2002

 

Poursuivi par le shérif dans le désert, Richard Kimble ne doit son salut qu’à l’aide que lui apportent deux motards et une jeune femme, Hutch, Don et Patty, qui l’emmènent avec eux. Mais Hutch entend bien exiger un salaire pour cette aide. Il oblige Richard à rester avec sa bande de motards et lui expose bientôt son plan : il veut que Richard tue un homme pour lui. Un certain George Benson, qui aurait livré à la justice l’un des leurs, Tommy Joe, contraint d’aller combattre au Viêtnam pour racheter son crime, et revenu mort de la guerre. Richard essaie d’exploiter la mésentente qu’il observe entre Hutch et Don, lequel aime Patty devenue la « fille » de Hutch. C’est Patty qui finit par permettre à Richard de s’échapper, en lui demandant de prévenir la police de ce qui menace George Benson. Mais Richard est repris avant d’avoir pu prévenir la police et Hutch s’en prend à Patty, qu’il blesse. Lorsque la bande prend le chemin de la station service de Benson, Don refuse de la suivre, préférant conduire Patty chez un médecin. Là, la jeune femme alerte la police. Pendant ce temps, à la station service, Richard apprend que Benson est le père de Tommy Joe…

 

Avec Lou Antonio (Don), Bruce Dern (Hutch), Diana Hyland (Penny), Frank Marth (Sheriff Hendricks), Robert Viharo (Chino), Robert Sorrells (Curley), Crahan Denton (Benson), Hal Lynch (Andy), William Wintersole (Pilot), Harry Ellerbe (Dr. Crossland). Ecrit par Jeri Emmett et Steven W. Carabatsos, histoire de Robert Dillon et Steven W. Carabatsos. Réalisé par Jud Taylor.

 

 

4.13

(103)

The Blessings of Liberty

(Les bienfaits de la liberté)

 

ABC, 20 décembre 1966

Série Club, 23 mars 2002

 

Richard Kimble travaille dans une manufacture. Là, il fait la connaissance d’un Hongrois, Josef Karac, dont il découvre bientôt qu’il était médecin mais que, ayant pratiqué un avortement, il est aujourd’hui recherché par la police. Karac vit avec sa femme, sa fille et son neveu. Or, sa fille est la petite amie d’un nommé Billy Karnes et celui-ci est en réalité un meurtrier en fuite également recherché par la police. Un policier, Macklin, travaille incognito à la manufacture dans l’espoir de mettre la main sur Bowen. Reconnaissant Kimble, il décide de lui tendre un piège afin d’arrêter deux hommes au lieu d’un…

 

Avec Ludwig Donath (Josef Karac), Julie Sommars (Carla Karac), Arlene Martel (Magda Karac), Jan Merlin (Jan Karac), Tony Musante (Billy Karnes / Bowen), Noam Pitlik (Jim Macklin), George Tyne (Sgt Charney), Edwin Max (Stark), Nolan Leary (Judge), Chuck Courtney (Detective), Bruce Manning (Attendant), Calvin Brown (Cop # 1). Ecrit par Dan Ullman. Réalisé par Joseph Pevney.

 

Tony Musante allait être choisi pour incarner le héros de Toma, une série créée et produite par Roy Huggins pour Universal. Sa défection allait amener Huggins et son protégé Stephen J. Cannell à créer une autre série en s’inspirant du même personnage, rebaptisé Baretta.

 

 

4.14

(104)

The Evil Men Do

(Et nos œuvres nous suivent)

 

ABC, 27 décembre 1966

Série Club, 30 mars 2002

 

Le shérif Robinson est certain d’avoir aperçu Kimble au volant d’un break. Avec le Lt Gerard, qu’il a contacté, ils essaient de retrouver ce véhicule dans la région de’ Pocono Mountains, en Pennsylvanie. De fait, Richard Kimble a en effet trouvé un emploi d’homme à tout faire dans la propriété d’Arthur Brame, un homme d’affaires que ses activités respectables n’empêchent pas d’avoir appartenu au syndicat du crime. C’est par hasard que Richard sauve la vie de Brame attaqué par l’un de ses étalons ; mais l’honneur n’est pas un vain mot pour Brame, qui entend payer cette dette en dépit de l’attitude modeste de son sauveur. Lorsque le shérif Robinson et le Lt Gerard arrivent chez lui et lui montrent l’avis de recherche au nom de Richard Kimble, il sait qu’il a enfin trouvé le moyen d’y parvenir. Ayant laissé Richard s’échapper, il décide de faire tuer Gerard, pensant ainsi honorer sa dette. C’est son contremaître Clark qui en informe Richard. Celui-ci ne peut laisser faire une telle chose ; il suit Gerard dans le guet-apens que lui a préparé Brame…

 

Avec James Daly (Arthur Brame), Elizabeth Allen (Sharon), David Sheiner (Sheriff Robinson), James McCallion (Delaney), Bill Zuckert (Clark), Barry Russo (Sgt. Endicott), Tom Signorelli (Mechanic), Jhean Burton (Waitress). Ecrit par Walter Brough. Réalisé par Jesse Hibbs.

 

 

4.15

(105)

Run the Man Down

(Capturez cet homme)

 

ABC, 3 janvier 1967

Série Club, 6 avril 2002

 

Fuyant la police d’une petite localité, Richard Kimble se sauve dans les bois. Il rencontre un homme blessé qui lui demande de le conduire jusqu’à une cabane isolée. Une femme, Laura Craig, vient d’y arriver après s’être disputée avec son fiancé, Owen Tripp, qui se trouve être le shérif que Richard fuit. Ils installent le blessé dans la cabane et Laura propose à Richard d’y passer la nuit. Le lendemain, s’il le souhaite, il pourra descendre en ville prévenir la police. Bien qu’elle ne dise rien, Laura se doute cependant que ces deux étrangers ont des raisons de ne pas rechercher l’aide des autorités. Peu après le lever du jour, trois autres hommes arrivent à la cabane ; ils disent être venus pour chasser mais leur voiture est tombée en panne en bas de la colline. Très vite, pourtant, leur véritable motivation apparaît : ils sont complices de l’homme blessé dans l’attaque d’un fourgon blindé. Le blessé a disparu avec l’argent et ses complices ne croient pas à son histoire lorsqu’il prétend avoir jeté cet argent dans le wagon d’un train où il n’a pu lui-même monter à cause de sa blessure. Bientôt, Owen Tripp et son assistant Runnels se présentent à la cabane ; ils sont venus voir Laura et comprennent que quelque chose ne va pas. Mais l’un des bandits tire sur Runnels et le tue. Owen est gardé en otage avec Laura et Richard, à qui le chef de la bande, Joe Bantam, demande de garder le blessé en vie…

 

Avec James Broderick (Owen Tripp), Edward Asner (Joe Bantam), Georgann Johnson (Laura Craig), Robert Doyle (Larry), Val Avery (Jim Ross), John Davis Chandler (Kenny), Sam Melville (Lee Runnels), Roy Engel (Lt. Rodgers), Stuart Nisbet (Ossie). Ecrit par Barry Oringer, histoire de Fred Freiberger. Réalisé par James Sheldon.

 

 

4.16

(106)

The Other Side of the Coin

(Le revers de la médaille)

 

ABC, 10 janvier 1967

Série Club, 13 avril 2002

 

Richard Kimble est employé dans une épicerie à Ocean Grove, Californie. Il assiste un jour à une discussion tendue entre un collègue, Larry Corby, et son père le shérif Ben Corby. Larry ne rentre plus dans la maison paternelle et le shérif lui en tient rigueur. Il lui demande de passer ce soir-là. Mais Larry, qui a toujours souffert de la forte personnalité de son père, entretient en secret une liaison avec Ellen, qu’il a l’intention d’épouser dès le lendemain. Ils préparent leur fuite à l’insu du shérif. La nuit venue, alors que Richard fait les comptes dans le magasin, Larry, le visage dissimulé par une cagoule, s’introduit dans la boutique et, sous la menace d’un revolver, oblige Richard à lui remettre le contenu de la caisse. Le propriétaire du magasin, Al Cooney, encore dans son bureau, assiste à la scène et prévient la police ; lorsque le shérif arrive sur place, le cambrioleur est en train de s’enfuir en voiture après avoir été blessé par balle par Cooney. Le shérif se lance après lui et, à la faveur d’un accident, lui met la main dessus. Il découvre alors qu’il s’agit de Larry et l’emmène chez lui pour le soigner, à l’insu de la police. Pendant ce temps, son adjoint Harry Banner enquête au magasin et nourrit très vite des soupçons à l’égard de Richard, qu’il emmène au poste de police. Ses empreintes sont prélevées et envoyées au fichier central. Prévenu par son adjoint, Corby assiste à l’interrogatoire de Richard mais demande ensuite de le laisser partir. Quelques instants plus tard, alors qu’il s’apprête à rentrer chez lui en emmenant de quoi soigner Larry, il apprend que l’employé relâché est Richard Kimble. Il ordonne la mise en place de barrages mais se rend lui-même à la pension de famille où Richard a une chambre ; il l’arrête, non pour le livrer mais pour lui demander de soigner Larry. S’il sauve le jeune homme, il pourra partir…

 

Avec John Larch (Ben Corby), Joseph Campanella (Harry Banner), Beau Bridges (Larry Corby), Melinda Plowman (Ellen), Parley Baer (Al Cooney), Claudia Bryar (Mrs. Blake), Pitt Herbert (Sears), Glenn Sipes (Associate Deputy), Buck Young (Officer), Don Eitner (Associate Deputy), Jim Raymond (2nd Deputy), George Simms (Deputy). Ecrit par Sam Ross. Réalisé par Lewis Allen.

 

 

4.17

(107)

The One That Got Away

(Une croisière mouvementée)

 

ABC, 17 janvier 1967

Série Club, 20 avril 2002

 

Richard Kimble travaille sur un yacht qui se prépare à emmener en croisière la jolie Felice Greer. Le jour du départ, le capitaine prévient que son fils est souffrant et envoie à sa place son « neveu » Ralph. En réalité, cvelui-ci travaille pour la police fédérale, qui en suivant Felice Greer espère retrouver son mari Oliver, disparu depuis plusieurs mois avec le fruit d’un détournement de fonds. Au cours du voyage vers les côtes mexicaines, Ralph s’arrange pour recueillir les empreintes de Richard et les laisser à disposition de ses contacts de la police dans une boutique du bord de mer. Plus tard, un accident survient à bord et Ralph est grièvement blessé. Richard le soigne. Ayant fait escale à Tenango, il accepte de déposer à l’hôtel un message de Felice pour son mari, qu’elle niait jusque là avoir jamais eu l’intention de retrouver. Le réceptionniste de l’hôtel lui remet alors un message destiné à « M. Schuyler ». Envoyé par la police américaine, ce message lui annonce que l’homme d’équipage du yacht est Richard Kimble. Ce dernier retourne pourtant à bord pour soigner Ralph. Entretemps, le policiee a prévenu ses contacts et attend la police mexicaine. Le yacht devient le cadre d’une réunion insolite : Oliver rejoint Felice, tandis que Ralph abat son jeu et entend retenir à la fois Greer et Kimble jusqu’à l’arrivée de la police mexicaine…

 

Avec Anne Francis (Felice Greer), Charles Drake (Oliver Greer), Charles Bronson (Ralph Schuyler), David Renard (Guillermo), Vince Howard (Brooks), Harlan Warde (Mitchell), Pepe Callahan (Calderon), David Fresco (Hodges), Thordis Brandt (Girlfriend), Rico Alaniz (Perez). Ecrit par Philip Saltzman et Harry Kronman. Réalisé par Leo Penn.

 

 

4.18

(108)

Concrete Evidence

(Scandale immobilier)

 

ABC, 24 janvier 1967

Série Club, 4 mai 2002

 

Quelque part dans le nord du Nebraska, près d’une localité agricole, Richard Kimble est embauché sur un chantier d’autoroute par Alex Patton, un promoteur au bord de la banqueroute qu’un incident passé a rendu haïssable aux gens du pays. Patton est en butte aux efforts de Tom Crailer, un conseiller municipal, pour le contraindre à interrompre ses travaux et à quitter la région. Obstiné, Patton refuse de se laisser intimider ; il est prêt à truquer ses comptes, et même au chantage, pour parvenir à ses fins. C’est en toute connaissance de cause qu’il a engagé Richard : sachant ses jours comptés en raison de son cœur défaillant, il voulait avoir un médecin près de lui, qui ne poserait pas de question. La présence de Richard est pourtant mal vécue par l’associée de Patton, Pearl Saunders, qui partage aussi son existence depuis vingt ans en dépit de rapports orageux. Pearl souffre d’être tenue à distance par Alex mais elle ignore ses véritables projets, qu’il révèle un jour à Richard. Derrière sa façade revêche et brutale, Patton nourrit un rêve que l’hostilité active des habitants et l’insistance de Pearl risquent de l’empêcher de mener à son terme…

 

Avec Jack Warden (Alex ‘Pat’ Patton), Harold Gould (Tom Crailer), Celeste Holm (Pear Saundersl), Jason Wingreen (Nebbs), Larry Blake (Charlie), Ray Kellogg (Sheriff), Jim Crowell (Deputy), Billy Snyder (Pete), E. A. Nicholson (Roughneck), Jane Barclay (Townswoman), Ed Garrett (Townsman). Ecrit par Jeri Emmett et Jack Turley, histoire de Jack Turley. Réalisé par Murray Golden.

 

 

4.19

(109)

The Breaking of the Habit

(Mère Véronique)

 

ABC, 31 janvier 1967

Série Club, 11 mai 2002

 

Dénoncé par un homme qui venait de lui vendre une photo du Manchot, Richard Kimble a échappé à la police mais est blessé à la jambe. Il trouve refuge à l’école Ste Marie Madeleine à Sacramento, dont la Sœur Veronica est devenue la Mère Supérieure (voir « Angels Travel on Lonely Roads », 1.22 et 23). Elle l’accueille avec joie et il lui demande de l’aider à trouver et faire arrêter le Manchot, après quoi il téléphonera à Gerard dans l’Indiana et se constituera prisonnier. Malheureusement, la Mère Veronica est en ce moment très préoccupée par le sort de l’une de ses protégées, Vicky, qui a déjà fait plusieurs fugues et semble décidée à gâcher les chances que lui offre l’école. Elle est de plus souffrante, bien qu’elle n’en dise rien à Richard. Aussi est-elle tentée de refuser son aide, avant d’accepter. Hélas, l’une des étudiantes reconnaît Richard grâce à sa photo publiée dans un journal et avertit la police. Il réussit à échapper aux recherches en se cachant sur le toit de l’école jusqu’au retour cette nuit-là de la Mère Veronica. Constatant son désarroi, celle-ci accepte de le conduire de suite à Tarleton, où le Manchot a été photographié. Il leur faudra pour cela déjouer les barrages de police mis en place pour appréhender le fugitif…

 

Avec Eileen Heckart (Sister Veronica), Linden Chiles (Father Taylor), Antoinette Bower (Sister Angelica), Heather North (Marie), Adrienne Hayes (Vicky), Kelly Thordsen (Tarleton Policeman), Dallas Mitchell (Highway Patrolman # 1), Clay Tanner (Policeman Landers), Paul Hahn (Highway Patrolman # 2), Peter Marko (Attendant), Pat Patterson (Intersection Policeman). Et avec (non crédité) Bill Erwin (Counterman). Ecrit par John Meredyth Lucas. Réalisé par John Meredyth Lucas.

 

Sister Veronica était l’invitée d’un épisode en deux parties de la saison 1 (1.22 et 23). Richard Kimble s’adresse à elle en lui rappelant la promesse qu’elle lui fit alors, au terme d’un périple mémorable au volant de sa voiture « antique ».

 

 

4.20

(110)

There Goes the Ball Game

(L’enlèvement)

 

ABC, 7 février 1967

Série Club, 18 mai 2002

 

Richard Kimble assiste à un match de baseball, parenthèse dans sa vie de fugitif. Un homme vient au bout d’un instant chercher sa voisine, demandée au téléphone. Quelques instants plus tard, une seconde jeune femme s’assied près de Richard ; inquiète de ne pas retrouver son amie, elle questionne Richard puis va parler à la sécurité du stade : son amie, Nadine Newmark, a été enlevée. Son père, un magnat de la presse, Andy Newmark, demande à Richard de l’aider à identifier l’homme qui est venue la chercher. Devant ses réticences, il menace de le faire arrêter sous un faux prétexte s’il ne cède pas à sa demande. Richard se voit ainsi contraint de coopérer. Il accompagne Newmark chez lui et passe en revue les fiches du personnel de Newmark au grand complet, en vain. Bientôt, le ravisseur téléphone ; il exige une rançon de $200.000. Alors qu’il fait réunir l’argent, Newmark reçoit la visite de l’inspecteur Gibbs, qui lui reproche de ne pas l’avoir prévenu. Pendant ce temps, le ravisseur, Chester, qui retient Nadine dans une cabane avec son complice Phil, lit dans la presse qu’un témoin a accepté de prêter son concours à Newmark. Il rappelle alors et exige que ce témoin apporte l’argent : il compte ainsi se débarrasser en même temps et de Nadine et du témoin, avant de fuir avec l’argent. Richard n’a guère de choix dans cette affaire : Newmark a découvert sa véritable identité et menace de le livrer à la police s’il ne continue pas de coopérer…

 

Avec Gabriel Dell (Chester), Lynda Day (Nadine Newmark), Martin Balsam (Andy Newmark), Vincent Gardenia (Gibbs), Jonathan Lippe (Phil), Susan Seaforth (Vicki Walton), Joan Tompkins (Rose Newmark), Sidney Clute (Joe), John Ward (Jerry), Barbara Dodd (Aggie), Jon Kowal (Al), Michael Harris (Guard). Ecrit par Oliver Crawford. Réalisé par Gerald Mayer.

 

 

4.21

(111)

The Ivy Maze

(La vie n’est pas un rêve)

 

ABC, 21 février 1967

Série Club, 25 mai 2002

 

Richard retrouve secrètement son ami Fritz Simmons au Wellington College. Fritz y est professeur et mène des expériences sur le rêve et les effets de sa privation sur l’être humain. Or, le hasard l’a mis en présence du Manchot, qui se fait appeler Carl Stoker et que le College emploie comme homme à tout faire. L’idée lui est alors venue de soumettre cet homme à l’expérience qu’il mène afin de lui faire avouer le meurtre d’Helen Kimble, lorsque la privation de rêves l’aura rendu extrêmement vulnérable. D’abord sceptique, Richard se laisse convaincre de laisser son ami réaliser son projet plutôt que de livrer immédiatement Johnson à la police. Lui-même observe Johnson à travers une vitre sans tain. Mais la femme de Fritz, Caroline, à qui Fritz a caché la présence de Richard parce qu’elle a toujours pensé que ce dernier était coupable du meurtre d’Helen, aperçoit Richard au College. Elle cherche en vain à parler à Fritz, accaparé par son expérience, et compose finalement le numéro du Lt Gerard à Stafford, Indiana. Elle déclare, sans révéler son identité, avoir vu Kimble. Dès son arrivée, Gerard commence à sillonner le College à la recherche de Kimble, au moment où Johnson se met enfin à parler…

 

Avec William Windom (Fritz Simmons), Geraldine Brooks (Caroline Simmons), Lorri Scott (Sally), Bill Raisch (Fred Johnson / Carl Stoker), Bill Quinn (Chief Terry), Don Mitchell (Ken), Carl Reindel (Assistant), Victor Brandt (Volunteer), Dani Nolan (Landlady), Jill Janssen (Coed), Iris Ratner (Another Coed), James Farley (Al), Perry Cook (Bus Driver), Mark Russell (Bill). Ecrit par Edward C. Hume. Réalisé par John Meredyth Lucas.

 

Jill Janssen est la sœur de David Janssen.

 

 

4.22

(112)

Goodbye My Love

(Adieu mon amour)

 

ABC, 28 février 1967

Série Club, 1er juin 2002

 

Richard Kimble travaille comme gardien de parking dans un hôtel où se produit la pianiste Gayle Marten. Une liaison se noue entre eux. Mais en vérité Gayle connaît la véritable identité de Richard et nourrit un projet secret. Elle a eu également une liaison avec Alan Bartlett, le mari de l’ancienne championne de golf Norma Bartlett, qui se déplace aujourd’hui en fauteuil roulant. Alan s’ennuie dans son ménage mais ne veut pas renoncer à l’argent de sa femme, même s’il aime Gayle. Celle-ci le manipule de manière à lui révéler qui est réellement le gardien de parking qu’ils appellent Bill Garrison. L’idée qui vient alors à Alan est précisément celle qui a guidé Gayle depuis le début : Alan va engager Bill à son service et, le moment venu, assassinera sa femme en faisant accuser son nouvel employé…

 

Avec Jack Lord (Alan Bartlett), Marlyn Mason (Gayle Marten), Patricia Smith (Norma Bartlett), James Lanphier (Paul), Jack Raine (Charles), Ivan Bonar (Detective), Hal Riddle (Policeman). Ecrit par Lee Loeb. Réalisé par Lewis Allen.

 

C’est un an plus tard que Jack Lord allait être engagé par Leonard Freeman pour être le héros de Hawaii Police d’Etat.

 

 

4.23

(113)

Passage to Helena

(L’évasion)

 

ABC, 7 mars 1967

Série Club, 8 juin 2002

 

Richard Kimble arrive à Wyler City, une petite ville dans le nord du Montana. Il prend un billet pour l’autobus d’Helena, qui ne partira que le lendemain. Mais alors qu’il quitte la boutique il est interpellé par un officier de police et s’enfuit. Deux policiers le poursuivent et il en frappe un avant d’être emmené au poste. Là, il est questionné par l’adjoint du shérif Thornton, Dalton, qui lui apprend que sa ressemblance avec un voleur de véhicule explique l’interpellation des policiers. Innocenté par le témoignage du propriétaire du véhicule, Richard est pourtant gardé en cellule par Dalton, qui voit dans sa fuite et sa violence un élément suffisant pour se renseigner sur lui. Il décide donc de conduire son prisonnier à Helena en même temps qu’un criminel, Rafe Carter. Là-bas, il pourra consulter des fiches plus précises que celles de Wyler City. Durant le transport, des amis de Carter attaquent le fourgon ; ils tuent le jeune adjoint du shérif et blessent Dalton, qui réussit pourtant à les abattre. Dalton se lance alors sur les traces de ses deux prisonniers, qui ont pris la fuite…

 

Avec James Farentino (Rafe Carter), Percy Rodriguez (Emery Dalton), Phyllis Love (Laura Benson), Russ Conway (Sheriff Thornton), J. Pat O'Malley (Joe McGinnis), Garry Walberg (Webster), Michael Mikler (Kline), Gene Kirkwood (Lockett), Orville Sherman (Prewit), Marc Winters (Tom). Ecrit par Barry Oringer. Réalisé par Richard Benedict.

 

 

4.24

(114)

The Savage Street

(Rue barrée)

 

ABC, 14 mars 1967

Série Club, 15 juin 2002

 

Richard Kimble travaille pour Joe Anza, un fabricant de cigares dont le fils Jimmy est ennuyé par des gamins du quartier parce qu’il joue du violon, ce qui est perçu comme une marque de snobisme. Joe ne tolère pas les brimades dont est victime son fils et exige de son frère, le policier Miguel Anza, qu’il fasse quelque chose. Lorsque le policier passe à la boutique de son frère avec son partenaire Benton, ce dernier croit reconnaître Richard Kimble. Ils reviennent donc un peu plus tard pour l’arrêter. Richard s’enfuit, blessé à la jambe. Il se réfugie dans un sous-sol, le même justement où s’est caché Jimmy poursuivi par les gamins du quartier. Jimmy décide d’aider le fugitif à se cacher de la police et l’emmène dans une pièce qu’il a aménagée sur un toit, à l’insu de tous. Tandis que la police boucle le secteur, les gamins désoeuvrés comprennent que Jimmy aide le fugitif et décident d’en tirer profit. Au même moment, la mère de Jimmy le voit prendre dans leur appartement de quoi soigner une blessure ; elle en parle à Joe qui, furieux qu’on puisse le soupçonner d’aider un criminel, prend une arme afin de ramener Kimble…

 

Avec Gilbert Roland (Jose Anza), Michael Ansara (Miguel Anza), Miriam Colon (Mercedes Anza), Tom Nardini (Jimmy Anza), David Macklin (Banks), Ross Hagen (Harry Benton), Barney Phillips (Sgt. Harrigan), Kevin Coughlin (Cotton), Bobby Diamond (Ollie). Et avec (non crédités) Frank Puglia (Compadre), Ralph Montgomery (Policeman). Ecrit par Jeri Emmett et Mario Alcalde, histoire de Mario Alcalde. Réalisé par Gerald Mayer.

 

 

4.25

(115)

Death of a Very Small Killer

(Mort d’un petit tueur)

 

ABC, 21 mars 1967

Série Club, 22 juin 2002

 

Poursuivi par la police, Richard parvient à lui échapper en embarquant, moyennant paiement, sur un petit bateau de pêche, le Prowler. Malade, il se fait débarquer sur la côte mexicaine, à Puerto Vinales, où il prend une chambre dans un hôtel. Mais il n’a pas le temps de gagner sa chambre qu’il s’écroule dans l’escalier. Le Dr Rena Morales, qui par chance se trouve là, l’emmène aussitôt à la Clinica Central où le Dr Howell se donne beaucoup de mal depuis des années pour trouver un remède contre la méningite, cause de nombreuses morts dans le pays. Howell reconnaît immédiatement le malade, dont l’histoire lui est connue grâce aux magazines qu’il se fait livrer des Etats-Unis. Il menace de le dénoncer aux autorités s’il refuse de rester afin de l’aider à trouver le remède qu’il cherche. Richard n’a guère le choix. Sitôt rétabli de sa pneumonie, il assiste donc le Dr Howell et Rena Morales. Un officier de la police locale, toutefois, le sergent Rodriguez, nourrit quelques soupçons à l’égard de l’étranger, d’autant plus lorsque le Dr Howell refuse avec humeur de répondre à ses questions. Il fait analyser les empreintes relevées sur la clé de l’hôtel et apprend la véritable identité de celui qui se fait appeler Thomas Barrett. Entre-temps, une liaison a commencé entre Richard et Rena, tandis qu’enfin les recherches de Howell portent leurs fruits. Ce n’est qu’alors que le médecin révèle à Richard qu’il est lui-même atteint de la méningite…

 

Avec Arthur Hill (Dr. Howell), Carol Lawrence (Reina Morales), Carlos Romero (Sergeant Rodriguez), Valentin de Vargas (Captain Gomez), Rodolfo Hoyos (Sancho), Stella Garcia (Nurse), Roberto Contreras (Diego), Sam Gilman (Ship's Captain), Robert Hernandez (Man), Bard Stevens (Sailor), Natividad Vacio (Delivery Man), Mike Abelar (Attendant), Raoul Perez (Officer Arenas), George Lymburn (Officer). Ecrit par Barry Oringer. Réalisé par John Meredyth Lucas.

 

 

4.26

(116)

Dossier on a Diplomat

(Dossier d’un diplomate)

 

ABC, 28 mars 1967

Série Club, 29 juin 2002

 

Richard Kimble est à Washington pour rencontrer Frank Hobart, un avocat qui, dans son livre Unjustly Convicted, présente la conclusion du procès de Kimble comme une erreur judiciaire. Dans la rue, il est témoin d’un incident lorsque l’ambassadeur Unawa, représentant aux Etats-Unis d’un Etat étranger, perd brièvement connaissance en traversant. Il propose son aide et l’ambassadeur, pour le remercier, lui offre son hospitalité. L’épouse du diplomate, Davala, se méfie vite de l’inconnu et, ayant aperçu le livre de Hobart dans sa poche, s’en procure un exemplaire dans lequel elle découvre la véritable identité du visiteur. Comme son époux refuse de revenir sur son offre généreuse, soutenu par sa secrétaire Alison Priestley, Davala alerte la police. De retour d’un entretien avec Hobart qui a accepté de demander la révision de son procès, Richard a tout juste le temps de se glisser dans l’ambassade avant d’être arrêté. Le Lt Gerard rend bientôt visite à l’ambassadeur, qui refuse de livrer le fugitif. L’avenir de celui-ci est cependant compromis lorsque Davala lui apprend que son mari est atteint d’une tumeur cérébrale inopérable. Profitant d’un nouvel évanouissement, elle décide de déménager l’ambassade, abandonnant Richard à la police…

 

Avec Ivan Dixon (Ambassador Unawa), Diana Sands (Davala Unawa), Diana Hyland (Alison Priestley), Lloyd Gough (Frank Hobart), Marlowe Jensen (2nd Detective), Vince Howard (Policeman), K.L. Smith (Cabbie), William Hudson (Detective), Jonathan Hawke (Police Lieutenant). Et avec (non crédité) Brock Peters (Walter, Servant). Ecrit par J.T. Gallard et Jeri Emmett, histoire de J.T. Gallard. Réalisé par Gerald Mayer.

 

 

4.27

(117)

The Walls of Night

(Les murs de la nuit)

 

ABC, 4 avril 1967

Série Club, 6 juillet 2002

 

 

Richard Kimble travaille comme camionneur pour une société de livraison, Leonard Freight. Il partage une tendre relation avec Barbara Wells, qui tient le standard de la société mais qui dissimule également un secret qui fait planer une ombre sur sa vie. Un homme, Art Meredith, semble avoir un ascendant certain sur elle et se renseigne sur le camionneur dont elle est éprise. En vérité, Barbara est détenue à la prison pour femmes et a obtenu exceptionnellement le droit de travailler à l’extérieur ; Meredith fait tout son possible pour obtenir sa libération conditionnelle, aussi est-il vigilant à tout ce qui la concerne. Lorsqu’elle apprend que sa libération a été reportée de six mois, Barbara, désespérée, prend la fuite et va retrouver Richard dans une auberge du lac Shohalis. Là, ils passent des instants complices, jusqu’à ce que Leonard, le patron de la société, et Meredith réussissent à les joindre. Répondant à un message alors que Richard est absent, Barbara apprend qu’elle s’est éprise d’un assassin. La police lui demande de ramener celui-ci à Portland…

 

Avec Janice Rule (Barbara Wells), Steve Ihnat (Art Meredith), Sheree North (Willy), Tige Andrews (Buck Leonard), Martin E. Brooks (Lt. Gould), Marcelle Fortier (Landlady), Jeane Wood (Manager). Ecrit par Lawrence Lewis Goldman. Réalisé par John Meredyth Lucas.

 

 

4.28

(118)

The Shattered Silence

(Un curieux bonhomme)

 

ABC, 11 avril 1967

Série Club, 13 juillet 2002

 

Fuyant la police, Richard Kimble est de passage à Pinedale, où il rencontre une jeune femme, Andrea, qui lui propose de l’aider à organiser une exposition de ses sculptures. Richard hésite puis accepte, avant de se rendre compte que le policier Howe poursuit la jeune femme de ses assiduités. Bientôt, le signalement de Richard est donné à la radio et il doit fuir. Andrea lui offre de prendre sa voiture et de la précipiter dans un ravin ; le tempos que la police réalise qu’il ne s’y trouvait pas, il aura le temps de disparaître. Il y parvient en effet, mais blessé par Howe. Dans les montagnes, il est recueilli par un vieil ermite, Mallory, qui le soigne. Mais le jour où il veut s’en aller, Malloryu s’y oppose, usant d’un argument dissuasif : ses deux chiens aux mâchoires puissantes ! Mallory, cependant, est très malade…

 

Avec Laurence Naismith (John Mallory), Antoinette Bower (Andrea), Paul Mantee (Robert Howe), Dabbs Greer (Jensen), James McCallion (Kugler), Jack De Maye (2nd Deputy). Ecrit par Barry Oringer, histoire de Ralph Goodman. Réalisé par Barry Morse.

 

 

4.29

(119)

The Judgement Part I

(Le jugement, 1)

 

ABC, 22 août 1967

 

Fred Johnson est arrêté à Los Angeles. Le Lt Gerard s’y rend aussitôt, à la fois pour interroger l’homme et pour tendre un piège à Kimble dont il est sûr qu’il ne manquera pas de chercher à approcher Johnson. Bien qu’il ait du mal à l’admettre, Gerard est troublé par les informations qu’il a obtenues sur Johnson : celui-ci en effet a été repéré à Stafford peu de temps avant le meurtre d’Helen Kimble. Au poste de police, cependant, la conversation de Gerard avec le capitaine Lee est surprise par Jean Carlisle, qui travaille en collaboration avec les services de police. Originaire de Stafford, Jean connaît les Kimble et, connaissant le piège tendu par Gerard, elle réussit à intercepter Richard à son arrivée en ville. Elle l’héberge dans son appartement et entre eux commencent à naître de tendres sentiments. Bientôt, Johnson est libéré car un avocat, Howe, est venu payer sa caution, versée par une personne qui souhaite garder l’anonymat. En surveillant Howe, Richard et Jean découvrent que cette personne habite Stafford. Et son nom a de quoi surprendre Richard… Cependant le Lt Gerard a des soupçons sur Jean et, en la surveillant, réussit à arrêter Kimble…

 

Avec Richard Anderson (Leonard Taft), Jacqueline Scott (Donna Kimble Taft), Diane Baker (Jean Carlisle), Bill Raisch (Fred Johnson), Joseph Campanella (Capt. Ralph Lee), Michael Constantine (Arthur Howe), Skip Ward (Nat Harris), Lloyd Haynes (Detective Franks), Dort Clark (First Policeman), Paul Sorensen (Dispatcher), James Nolan (Driver), Paul Comi (Policeman), Seymour Cassel (Cabbie), Paul Hahn (Plainclothesman), Arch Whiting (Policeman), Mark Allen (Trucker), Walter Brooke (Devlin), Richie Adams (First Reporter), Al Dunlap (Second Reporter), John Ward (Tom Palmer), Michael Harris (Third Policeman), Don Lamond (Newscaster), Perry Cook (Attendant). Ecrit par George Eckstein et Michael Zagor. Réalisé par Don Medford.

 

Gerard et Kimble : l'ultime confrontation serait-elle une collaboration ?

 

4.30

(120)

The Judgement Part II

(Le jugement, 2)

 

ABC, 29 août 1967

 

Gerard accepte d’accorder à Kimble une journée pour rechercher Johnson, qui a pris la route de Stafford. Richard se rend chez sa sœur, accompagné de l’inspecteur, et a une explication avec Len, le mari de Donna. L’indice recueilli à Los Angeles a manifestement été forgé de toutes pièces, mais par qui et pour quelle raison ? Au terme du sursis que lui a accordé Gerard, Richard n’a toujours pas de réponse à ces questions. Pendant ce temps, Johnson rencontre celui qui a payé sa caution ; il exige beaucoup plus d’argent pour ne pas révéler ce qu’il sait…

 

Avec J.D. Cannon (Lloyd Chandler), Richard Anderson (Leonard Taft), Jacqueline Scott (Donna Kimble Taft), Diane Baker (Jean Carlisle), Louise Latham (Betsy Chandler), Bill Raisch (Fred Johnson), Johnny Jensen (Billy Taft). Et avec (non créditée) Diane Brewster (Helen Kimble). Ecrit par George Eckstein et Michael Zagor. Réalisé par Don Medford.

 

aller à : Le Fugitif Le Film

 

 

 FICHE TECHNIQUE

 

Producteurs associés : Arthur Weiss (saisons 1 et 2), William D. Gordon et George Eckstein (saison 3). Co-producteurs : John Meredyth Lucas et George Eckstein (saison 4). Assistant du producteur exécutif : Arthur Fellows (saisons 1 à 3), John Conwell (saison 4). Chargés de production : Arthur H. Fellows et Adrian Samish (saison 4). Directeur de production : Fred Ahern. Directeurs de la photographie : Lloyd Ahern (saison 1), Carl Guthrie (saison 1), Fred Mendl (saison 1), Meredith Nicholson asc (saisons 1 à 3), Robert Hoffman (saison 4). Musique de Peter Rugolo. Assistant du producteur : John Conwell (saisons 1 à 3). Montage : Larry Heath, Walter Hannemann, Jerry Young, Marston Fay, Robert L. Swanson, John Post, James D. Ballas, Richard H. Cahoon, Jodie Copelan. Assistants monteurs: Tom Neff Jr, John Shouse, John Post, Carl Mahakian, Harry Kaye, Anthony Friedman, Martin Fox, Orven Schanzer, O. Nicholas Brown. Directeurs artistiques : Serge Krizman (saisons 1 et 2), James Vance (saisons 3 et 4), James Hulsey (saison 4). Assistants réalisateurs: Maxwell Henry (pilote), Paul Wurtzel, Lloyd Allen, James E. Newcomb, William Shanks, Read Kilgore, Wes McAfee, David L. Salven, Jack Barry, Lou Place, Robert ‘Bob’ Rubin, Russ Haverick, Phil Cook. Chefs accessoiristes: Irving Sindler, Don Smith. Chefs électriciens: Lester Miller, Robert Farmer, James Potevin, Vaughn Ashen. Chef machiniste (saison 4) : Ray Rich. 2nds opérateurs caméra : Roger C. Sherman, Joe August Jr, Richard A. Kelley, Edward Nugent (saison 4). Effets photographiques spéciaux : Howard A. Anderson. Effets spéciaux (saisons 3 et 4) : Si Simonson. Supervision script : Richard Chaffee (saisons 2 et 3), Kenneth Gilbert (saisons 3 et 4). Supervision de la musique : John Elizalde, Ken Wilhoit. Monteur musique : Ted Roberts (pilote). Décorateurs de plateau : Charles Thompson (pilote), Sandy Grace. Maquillage : Walter Schenck (saison 1), Jack Wilson (saisons 2 à 4). Coiffures : Lavaughn Speer (pilote), Lynn Burke (saisons 1 à 3), Carol Meikle et Jean Austin (saison 4). Supervision des costumes : Billy Vernon (pilote), Duane Toler (saison 1), Frances McDowell (saison 1), Elmer Ellsworth (saisons 2 et 3), Edward McDermott (saison 4). Costumiers : George Harrington (saison 2), Stephen Lodge et Karlice Hinson (saisons 3 et 4). Son : The Goldwyn Studio. Casting : Kerwin Coughlin (pilote), Meryl Abeles O’Loughlin (saisons 3 et 4). Mixage : John Kean, Barry Thomas (saison 4). Montage son : Chuck Overhulser, Chuck Perry, Eddie Campbell. Ré-enregistrement : Clem Portman. Superviseur de la post-production : John Elizalde (saisons 2 à 4). Consultant montage / réalisateur 2nde équipe : Carl Barth (saisons 3 et 4). Régisseur d’extérieurs (saisons 3 et 4) : Bud Brill. Une production Quinn Martin filmée aux studios Samuel Goldwyn et en extérieurs. Distribuée par Worldvision.

 

Tag(s) : #Guide d'épisodes, #Guide d'épisodes 1960s

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :